Voir le cahier des charges

publicité
Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués
23/12/16
Cahier des charges en vue de la réalisation d’une étude sur la
mise en place d’une feuille de route sur l’économie des
données dans l’écosystème d’Aerospace Valley
REF. : 16-ADMIN-CS-294
AEROSPACE VALLEY
118 route de Narbonne – CS 94244 – 31342 TOULOUSE CEDEX 4
Tél. 05 61 14 80 37 – Fax : 05 62 26 46 25 - e-mail : [email protected]
http://www.aerospace-valley.com
N° SIRET : 484 284 526 000 23 – Code APE : 9499Z
1
Introduction
Aerospace Valley et l’IRT Saint Exupéry, ainsi que des représentants du CERFACS et du CNES, ont décidé
de lancer une étude permettant d’obtenir une feuille de route du développement de l’économie de la donnée.
Objet de ce document
Ce document constitue le cahier des charges d’un appel d’offre en vue de la sélection d’un prestataire qui
élaborera cette feuille de route.
Le pôle de compétitivité Aerospace Valley
Le pôle Aerospace Valley a été créé le 13 juillet 2005, pour développer au plan national, européen
et international la compétitivité des entreprises Aéronautique, Espace Systèmes embarqués des
régions Midi-Pyrénées et Aquitaine. L’association compte près de 900 membres : entreprises (dont
plus de 500 PME), centres de recherche, centres de formation et institutions concernés par le
secteur dans les deux régions.
L’IRT Saint Exupéry
L’Institut de Recherche Technologique Antoine de Saint-Exupéry, accélérateur d’innovation, vise à
élaborer des technologies de rupture dans 3 domaines clés : matériaux multifonctionnels à haute
performance, aéronef plus électrique et systèmes embarqués. Il associe des partenaires publics et
privés pour développer ensemble des activités de recherche adossées à des plateformes
technologiques et des compétences de haut niveau. L’IRT a engagé à ce jour une trentaine de
projets de recherche technologique pour un montant total de 100 M€ et impliquant grands groupes
fondateurs, laboratoires de recherche des fondateurs académiques et une cinquantaine de PME.
2
Contexte
Le rapport Fioraso sur l’avenir de l’industrie spatiale en France réaffirme que (extraits) :

« Toulouse est la capitale de l’espace (hors lanceurs) et il faut l’installer comme tête de
réseau des applications spatiales».
 « Nous entrons dans l’âge de la donnée : le nombre données créées par an double tous les
deux ans et atteindra quarante-quatre milliards d’octets en 2020. Nous sommes les témoins
et les acteurs d’une révolution des relations humaines et du monde économique. Il faut donc
s’y préparer ».
 « L’utilisation de ces données massives est une opportunité de croissance et bouleverse
l’ordre économique établi ».
La conclusion que nous tirons de ce rapport est que le territoire toulousain, qui se caractérise par un
leadership dans le spatial, l’aéronautique et la météorologie, doit préparer son futur en se renforçant dans le
domaine de la science de la donnée.
Ce faisant, nous constatons qu’en plus du spatial, de l’industrie aéronautique et de la météorologie (et
son prolongement à moyen et long terme qu’est la climatologie, pouvant être étendu à l’environnement plus
largement), l’internet des objets et les véhicules autonomes, présents à Toulouse, sont également de
grands pourvoyeurs de données massives qui affirment chacun dans leur domaine qu’ils ont besoin de
s’adosser à une recherche forte et structurée, à des ressources formées sur place, à des infrastructures
(cloud, data-centers, centres de calcul) compétitives et à un écosystème dynamique.
Cette initiative doit être considérée comme une formidable opportunité pour faire muter nos filières
d’excellence territoriales grâce à une nouvelle impulsion dans leurs modèles économiques que les sciences
de la donnée peut leur conférer.
L’avenir de ces filières industrielles, technologiques ou de service, et par là-même leur ancrage local à long
terme, dépendra de notre capacité à développer en région un écosystème partagé, structuré et d’avantgarde dans la connaissance de la donnée, un écosystème au service de ces filières.
Dans cette perspective, un certain nombre d’acteurs liés à l’écosysteme du pôle Aerospace Valley ont pour
ambition de structurer une nouvelle dynamique économique de la donnée, capable d’exploiter les données
massives au profit des 5 filières d’excellence régionales précitées.
Ces filières constituent la force de notre territoire et permettront notre différentiation, en renforçant et en
structurant nos compétences sur les parties numériques (HPC, algorithmie, Data Analytics, Cloud et transfert
de données), appliquées à ces 5 filières.
2
Dans les domaines essentiels de l’économie des données et de l’intelligence artificielle, notre territoire
dispose de compétences importantes et de premier plan, mais trop souvent isolées et ne partageant pas une
ambition globale commune pour s’appliquer au formidable terrain de jeu qu’apportent ces 5 filières.
Chacun dans son domaine entrevoit des enjeux considérables liés aux changements de ses « business
models » mais compte tenu de la diversité des perceptions des différents acteurs et de leur avancement
respectif avons des difficultés à exprimer une unité de besoins à définir une stratégie convergente et à
trouver un langage rassembleur et unanime.
Nous avons la volonté de fédérer et de structurer ces compétences qui pourront alors se déployer vers le
traitement d’autres données au service d’autres filières, notamment la santé, l’agriculture et la sécurité. Ces
filieres revêtent à elles seules des perspectives considérables et pourront faire l’objet d’un complément
d’étude ultérieurement.
3
Une démarche intégrée
Nous proposons de fédérer les acteurs majeurs locaux œuvrant dans le domaine de la donnée à l’échelle du
territoire. Nous souhaitons leur soumettre les axes suivants :

Etablissement d’une feuille de route commune au monde industriel, de la recherche et de la
formation ;
 Renforcement des moyens propres et des infrastructures des acteurs impliqués ;
 Mise en relation accélérée entre le monde de la recherche et l’industrie, autour des 5 filières
précitées ;
 Concentration de la démarche en un lieu fédérateur : Toulouse Aerospace, Campus d’Innovation.
Industrie, Recherche, Formation : la démarche vise à mettre en mouvement autour de ce projet les acteurs
de ces trois piliers. De même, le dimensionnement des infrastructures nécessaires à cette ambition sera
étudié.
4
Objet de la consultation
L’objectif de la consultation est la sélection d’un prestataire qui sera placé sous le contrôle du comité de
pilotage constitué d’un ou plusieurs représentants :





du pôle AV ;
de l’IRT Saint Exupéry ;
des acteurs de la recherche ;
des acteurs de la formation ;
des 5 filières utilisatrices.
L’objet de ce cahier des charges est de définir une mission visant à rassembler des informations en
interviewant les acteurs majeurs de l’industrie, de la recherche et de la formation sur leur perception de cette
démarche, sur leur vision et sur leur éventuel apport à cette structuration.
La mission adressera les points suivants (liste non exhaustive).










Analyser dans quels domaines de l’économie de la donnée et de l’intelligence artificielle nos acteurs
souhaitent s’investir et comprendre l’avancement de chacun.
Réaliser un dictionnaire et une cartographie des sous thématiques des sciences de la données, y
repérer les grands acteurs mondiaux, les filières et acteurs que nous représentons.
Proposer une plate forme de langage qui permettrait à chacun de qualifier nos sujets.
Nommer, identifier, incarner cette initiative à des fins de marketing ;
Effectuer un benchmark international de démarches équivalentes autour de l’économie de la donnée
et d’un territoire, déclinées ou pas vers des filières industrielles d’application ;
Réaliser un état des lieux de chacun des acteurs locaux sur le sujet. Notamment : thématiques de
recherche en cours, formation en place ou en cours de mise en œuvre, infrastructures disponibles ;
Besoins court moyen long terme en matière de formation et infrastructures ;
Inventaire des coopérations en place ;
Description d’écosystèmes en place ;
Sujets de recherche des end-users.
Cette mission inclura diverses activités telles que :


Définition du plan de travail et méthodologie associée ;
Collecte datas (benchmark, interviews) ;
3



Préparation, animation, synthèse ;
Elaboration des propositions de définition des divers constituants ;
Benchmark vis-à-vis d’autres acteurs comparables.
Compte tenu de la technicité du sujet traité, le pôle, l’IRT et les partenaires du projet pourront apporter un
support technique aux travaux du prestataire autant que de besoin.
De même, la question des infrastructures (état des lieux, dimensionnement, évaluation technique et
financière) fera l’objet de cette étude.
Tous les documents déjà disponibles sur : état des lieux, projets en cours, expression de besoins seront
fournis à l’équipe retenue.
5
Calendrier
La mission démarrera dans le courant du mois de février 2017 pour se terminer deux mois après.
6
Livrables
Les livrables seront a minima composés des éléments suivants :






Un positionnement marketing de la démarche (naming, pitch, slogan) ;
Une synthèse permettant de disposer d’un état des lieux lisible et positionnable vis à vis des grands
écosystèmes comparables nationaux, européens et internationaux, dont au moins deux seront
décrits dans le détail. (benchmark) ;
Un bilan pour le territoire, pour chacun des 4 volets (recherche, formation, industrie, infrastructure),
structuré comme suit :
 Contexte
 Objectifs
 SWOT
 Etat des lieux
 Recommandations
Une proposition de feuille de route sur les volets recherche, formation, infrastructure et animation à
laquelle les acteurs concernés adhéreront ;
Une proposition d’accueil d’acteurs extérieurs : équipes de recherche, école d’ingénieurs,
fournisseurs d’infrastructures, autres ;
Une liste de projets correspondant aux besoins des end-users.
Ces livrables devront constituer la matière permettant de postuler aux différents appels à projets du PIA, des
supports régionaux, plan Junker.
Autant que possible un chiffrage des moyens nécessaires pour la mise en œuvre de cette feuille de route
sera proposé.
Les livrables devront être validés par le comité de pilotage. Une copie des livrables sera communiquée sous
format numérique.
7
Les modalités de suivi
La mission devra démarrer immédiatement après la notification auprès du prestataire retenu.
Le suivi au quotidien des études sera opéré par le comité de pilotage décrit au §4 et son délégué. Le
prestataire désignera un responsable de la mission. Un point hebdomadaire sera fait avec le délégué du
comité de pilotage.
Des réunions de travail et séminaires seront à organiser en fonction des besoins définis conjointement par
le prestataire et le comité de pilotage.
Trois réunions de pilotage de la mission seront à organiser par le prestataire :



Une réunion de lancement ;
Une réunion intermédiaire de suivi et de cadrage ;
Une réunion de présentation des livrables.
Ces réunions et séminaires se tiendront soit au siège d’une des structures membres du comité de pilotage, à
Toulouse.
4
8
Détail sur les réponses à la consultation
Un comité d’évaluation des propositions sera mis en place par le comité de pilotage.
Critères de sélection :
Le prestataire retenu devra réunir les exigences suivantes :







Etre en capacité de respecter les délais de réalisation définis ci- dessus ;
Montrer dans la réponse la bonne compréhension de la problématique soulevée ;
Prouver sa capacité à formuler des réponses innovantes ;
Expérience et connaissance de l’environnement et l’écosystème des acteurs et des ressorts de
l’économie des données
Pouvoir mobiliser l’ensemble des compétences nécessaires ;
Faire la preuve de son expérience et de la qualité des prestations similaires à celles attendues pour
cette mission ;
Faire la preuve de l’expérience des personnes qui seront chargées de mettre en œuvre la
proposition
Le critère de coût de la prestation interviendra à hauteur de 50% dans le choix du prestataire.
Le prestataire devra fournir les attestations de régularité fiscale et sociale.
Contenu des réponses :
Les propositions devront être rédigées en français et organisées dans l’ordre suivant :
1)
Présentation de l’entreprise : références, expérience, CV, valeur ajoutée…
2)
Le programme d’études proposé et la méthode envisagée
3)
Proposition financière en prix ferme pour l’ensemble de la proposition, déclinée suivant les différents
volets de prestations
4)
Conformité aux critères de sélection
5)
Planning détaillé
Chaque point présentant une prestation devra décliner les compétences particulières du candidat en la
matière puis sa proposition.
Modalités de réponses :




9
Date limite de retour des propositions : Lundi 23 janvier 2017 à 12h.
Les offres seront remises au format électronique à l’adresse suivante : [email protected] Un accusé de réception sera envoyé par retour de mail.
er
Publication des résultats : à partir du Mercredi 1 Février 2017.
En aucun cas le comité de pilotage n’aura d’obligation de contracter avec un prestataire à la suite de
cette consultation.
Divers
Modalités de paiement
Le plan de paiement sera :


30% à la réunion de démarrage
Le solde après acceptation des livrables en fin de mission
Contact
Patrick Désiré, Directeur Général
Mail : [email protected]
AEROSPACE VALLEY, 118 ROUTE DE NARBONNE CS 94244 31432 TOULOUSE CEDEX 4
Tél: +33 5 61 14 80 37
5
Téléchargement