U Syphilis se manifestant   par une choriorétinite en plaques Cas clinique

publicité
Cas clinique
Œil et médecine interne
Syphilis se manifestant par une choriorétinite en plaques
Posterior placoid chorioretinopathy and syphilis
Syphilis oculaire • Sérologie
syphilitique.
Ocular syphilis • Syphilis
serology.
A. Graffe, O. Pajot, I. Cochereau, J.M. Ebran
(Service d’ophtalmologie, CHU d’Angers)
U
n patient, âgé de 52 ans, diabétique et ayant une hépatite C a consulté
pour une baisse de l’acuité visuelle après une quatrième cure d’interféron.
Examen
L’examen ophtalmologique retrouve une rétinite nécrosante bilatérale en plaques
accompagnée de vascularites ainsi que d’une inflammation dans la chambre antérieure et dans la cavité vitréenne. Le diagnostic de nécrose rétinienne aiguë est tout
d’abord évoqué, et le patient est traité par aciclovir i.v. et injections intravitréennes de
ganciclovir. Devant l’apparition d’une sclérite, d’une lame d’hypopion et d’une aggravation rétinienne bilatérale, des flashes de solumédrol avec relais p.o. sont administrés
dans l’hypothèse d’une maladie de Behçet. On note alors une amélioration globale
avec disparition de l’inflam­mation du segment antérieur et régression de la rétinite.
Trois semaines plus tard, le patient récidive avec un hypopion bilatéral, une choriorétinite à nouveau active et une vascularite occlusive. La sérologie syphilitique (TPHA
et VDRL) est positive dans le sang et le liquide céphalo-rachidien, en faveur d’une
infection active. Des atteintes dermatologiques multiples sont également constatées :
glossite, ulcération du palais, balanite, érythème palmo-­plantaire, alopécie.
Discussion
Bien que la syphilis oculaire soit une pathologie rare, elle connaît une récente résurgence (1). Les lésions qu’elle occasionne étant très polymorphes, il faut y penser et
réaliser la sérologie systématiquement lors de toute uvéite postérieure. Chez notre
patient, elle a pris l’aspect d’une rétinite en plaques avec hypopion et sclérite. La
choriorétinite en plaques a été décrite dans la syphilis secondaire, en particulier chez
les patients immunodéprimés (1, 2).
Devant toute atteinte choriorétinienne avec panuvéite, la sérologie syphylitique doit
continuer à être réalisée. II
Références bibliographiques
1. Chen J, Lee L. Posterior placoid chorioretinitis: an unusual ocular manifestation of syphilis. Clin
Ophthalmol 2008;2(3):669-73.
2. Joseph A, Rogers S, Browning A et al. Syphilitic acute posterior placoid chorioretinitis in
non­immuno-compromised patients. Eye 2007;21:1114-9.
54
Images en Ophtalmologie • Vol. IV • n° 2 • avril-mai-juin 2010
Légendes
Figures 1a et 1b. Aspect de choriorétinite
en plaques avec vascularites.
Figure 2. Sclérite diffuse.
Figure 3. Angiographie confirmant la
présence de vascularites bilatérales.
Cas clinique
Œil et médecine interne
1a
1b
2
3
Images en Ophtalmologie • Vol. IV • n° 2 • avril-mai-juin 2010
55
Téléchargement
Explore flashcards