les troubles specifiques des apprentissages les differentes formes de dys

advertisement
Définition
Diagnostic
Manifestations
Dispositifs
Adaptations Pédagogiques
Les troubles spécifiques des apprentissages
dyslexie, dysphasie, dyspraxie,
dysorthographie, dysgraphie,
dyscalculie.
Qu’est ce qu’un trouble des apprentissages ?
 Il s’agit de difficultés d’apprentissage liées à
l’altération spécifique, durant le développement,
d’une fonction cognitive alors que l’efficience
intellectuelle est normale, les autres fonctions
cognitives étant préservées.
 Les fonctions cognitives sont les fonctions cérébrales
nécessaires à la perception, l’intégration et le
traitement des informations et qui nous permettent,
en particulier de communiquer avec ce qui nous
entoure.
LES DIFFÉRENTS TSA
 Dys…. lexie :
Trouble du langage écrit
 Dys…. phasie : Trouble du langage oral
 Dys… praxie : Trouble du geste
 Dys… calculie : Trouble de la numération et/ou du calcul
 Dys…graphie : Trouble de l’écriture
Ils sont souvent associés à des troubles de l’attention(TDAH).
Ces troubles, dans leur ensemble, touchent environ 4 à 6%
d’une classe d’âge dont moins de 1% sont des formes
sévères
IL FAUT DISTINGUER :
Les troubles spécifiques des
apprentissages :
 dys …lexie
 …phasie
 …praxie
 …calculie
Les «faux» troubles ou
Troubles non spécifiques :
difficultés dans les
apprentissages scolaires
dues à des causes diverses:
problèmes familiaux,
sociaux, psychiques,
langue maternelle
différente de celle utilisée
à l’école….
Vers qui se tourner pour poser un diagnostic ?
 L’infirmière scolaire et le médecin scolaire qui
peuvent renseigner sur la marche à suivre en vue d'un
diagnostic.
Seuls des professionnels peuvent diagnostiquer la
présence de TSA chez un enfant :
 Orthophoniste
 Neuropsychologue
 Médecin (ORL,…)
 Pédopsychiatre
 Psychomotricien
Les projets de scolarisation
- Si le diagnostic confirme le TSA chez l’enfant, la famille
saisit la MDPH ( maison départementale des
personnes handicapées ) qui décide de la mise en place
de projets de scolarisation.
- Les décisions seront prises en CDA (commission des
droits de l’autonomie). Deux dispositifs :
 PAI : si le taux d’incapacité est inférieur à 50%
 PPS : si le taux est supérieur à 50 %
PAI
 Le P.A.I.( Projet d’Accueil Individualisé ) concerne




tous les élèves atteints de troubles de la santé évoluant
sur une longue période mais sans reconnaissance de
handicap :
pathologies chroniques (asthme, …)
allergies
intolérances alimentaires
troubles spécifiques des apprentissages
(dyslexie,…)
Le PAI c’est permettre :
- L’aménagement de la scolarité : prise en charge
extérieure durant les heures scolaires (orthophoniste,
psychologue, répétiteur CNED…).
- La possibilité de traitement médical au sein de
l’établissement.
Le PAI selon les textes ne permet pas un aménagement
pédagogique d’un point de vue adaptation des
apprentissages (allègement du travail scolaire,
polycopiés des cours…). Toutefois, selon la volonté de
l’équipe éducative et d’un commun accord, il peut être
mis en place
PPS
Projet Personnalisé de Scolarisation
- Le PPS s’adresse aux élèves reconnus « handicapés »
par la CDA.
- En effet selon, sa sévérité, la dyslexie peut être
reconnue comme handicap par la CDA.
Le PPS consiste à mettre en place selon les cas :
- L’orientation scolaire : UPI, CLIS ,classe ordinaire, cours à
domicile
- L’aménagement de la scolarité : prise en charge extérieure
durant les heures scolaires (orthophoniste, psychologue,
répétiteur CNED…).
- L’aménagement pédagogique : adaptation des apprentissages
(allègement du travail scolaire, polycopiés des cours…)
- Les mesures d’accompagnement : auxiliaire de vie scolaire,
orthophoniste…
- L’attribution de matériels pédagogiques adaptés :
ordinateur…
- L'aménagement des examens et concours (tiers temps,
secrétaire …)
La dyslexie
et
la dysorthographie
Définition de la dyslexie
 Dyslexie: difficulté durable et sévère de
l’apprentissage de la lecture et de l’acquisition de
son automatisme chez des enfants :
-intelligents
- normalement scolarisés
- indemnes de troubles sensoriels ou neurologiques
- vivant dans un milieu socio-culturel normalement
stimulant
Définition de la dysorthographie
Trouble significatif et durable de la production écrite sur
le plan de l’orthographe. Ce trouble accompagne
constamment les difficultés de lecture.
Signaux d’alerte
Les erreurs de lecture ne sont pas spécifiques de la dyslexie,
par contre leur fréquence et surtout leur persistance
sont caractéristiques de ce trouble.
– Grande lenteur dans toutes les activités comprenant de
l’écrit (lecture ou écriture) d’où impossibilité de traiter un
devoir en entier
– Ecriture peu lisible dans son contenu et sa forme
(graphisme, orthographe et segmentation des mots)
– Difficultés d’organisation, besoin de repères
– Problèmes pour se situer dans le temps, pour établir une
chronologie
– Fatigabilité
Signaux d’alerte (suite)
– Gêne par le bruit qui perturbe la concentration
– Difficultés à lire, lenteur, erreurs sonores, paralexie
(craie/clé), erreurs visuelles (p/q…)
– Orthographe très défaillante
– Meilleures performances à l’oral
– Compréhension supérieure lorsque l’énoncé est oralisé
– Capacités d’apprentissage normales si on passe par
une autre modalité que l’écrit
Exemples
Productions écrites d’enfants dyslexiques avec une
dysorthographie associée
Exemple 1
Exemple 2
Exemple 3
Adaptations pédagogiques
 Des adaptations peuvent être apportées pour
faciliter les apprentissages des élèves dyslexiques
 Mais ces adaptations peuvent aussi être
profitables à tous les élèves qui ont des difficultés
scolaires.
Quelle aide apporter en lecture ?
Utiliser les polices sans fioritures type Arial ou Comic
en 14 au minimum, avec interligne 1,5.
Proposer des documents ayant une grande qualité
d’impression, aérés, en évitant de trop les surcharger
par des illustrations.
Agrandir éventuellement les documents proposés au
format A3
Utiliser éventuellement un surligneur
Quelle aide apporter pour la compréhension
d’un texte ?
 Lire le texte à l’élève avant qu’il ne le lise ou lui
expliquer de quoi il parle avant de l’étudier.
Privilégier dans un premier temps le traitement oral
des informations perçues dans le texte.
Dans un deuxième temps, un travail écrit pourra être
envisagé
Favoriser la prise d’indices, la compréhension des
reprises et des inférences en :utilisant un outil
(surligneur)
Quelle aide apporter pour l’écrit ?
Aide à la prise de note:
– N’écrire au tableau que l’essentiel, lisiblement, de
façon aérée et colorée en accentuant les repères visuels
– Ne pas parler en même temps que l’on écrit au tableau
– Vérifier la copie pour éviter que l’élève ne mémorise
des erreurs
Quelle aide apporter pour l’écrit ?
Aide au niveau des difficultés d'orthographe et de
graphisme.
– Etre exigeant sur le soin, la propreté mais autoriser
l’emploi du crayon de papier (pour éviter les ratures).
– Avoir des tolérances orthographiques négociées en
fonction de l’objectif ciblé par l’exercice (demander
que seulement quelques mots du lexique de la leçon
étudiée soient correctement orthographiés)
S’aider des TICE
Autoriser et encourager le travail sur ordinateur
pour pallier aux difficultés de lecture et d’écriture.
- Pour compenser la dysorthographie, l’utilisation du
traitement de texte avec le correcteur d’orthographe
est favorisée.
- Utiliser des dictionnaires et conjugueurs numériques.
- Utiliser le cahier de texte numérique pour la trace
écrite.
Aider l’élève au niveau de l’estime de soi
Valoriser ses points forts et l’encourager en mettant
l’accent sur ses compétences et non pas sur ses erreurs
Etre patient face à sa lenteur et à ses maladresses
Ne pas l’obliger à lire à haute voix devant les autres
mais accéder à sa demande quand il le souhaite
Aider l’élève au niveau de la compréhension des
consignes
Eviter les consignes longues et éviter d’écrire ou de dire
plusieurs consignes dans une même phrase.
Présenter les consignes ou les exercices
successivement.
Ne jamais fournir des consignes écrites sans les relire à
haute voix.
 Détailler les étapes à respecter.
Aider l’élève au niveau de la gestion du temps.
Réduire le nombre de questions.
Donner un temps supplémentaire (des tiers-temps
supplémentaires sont prévues pour certains examens)
Donner des stratégies de gestion du temps.
(Ex: fixer un temps donnée pour chaque exercice)
Surveiller la mise en route de l’activité et faire en sorte
que l’élève ne reste pas bloqué au démarrage.
Segmenter le travail en petites étapes.
Pour conclure :
 DIVERSES ADAPTATIONS POSSIBLES POUR LES ÉVALUATIONS
 Adapter la présentation des exercices.
 Reformuler les consignes.
 Évaluer la matière et non l’orthographe.
 Prévoir un tiers-temps si c’est possible.
 Si le tiers-temps est difficile à mettre en place, on peut
supprimer 1 ou 2 questions à l’évaluation.
 Permettre d’oraliser certaines évaluations.
 Accepter l’utilisation de l’ordinateur.
PROLONGEMENTS : SITE DE LETTRES HISTOIRE
 Conférence sur la dyslexie : Par Mme Pascale COLE, professeur de
psychologie cognitive à l’université d’Aix-Marseille I. Source Webmestre ,
Publié le 03/07/2012
 Troubles spécifiques des apprentissages- Une approche de la dyslexie
Une conférence sur la dyslexie par le Dr Danielle Degremont, médecin de
l'Education Nationale, en ligne sur le site Médiatice de l'académie d'AixMarseille. 3 séquences vidéo enregistrées le 3 juin 2010 au lycée Victor Hugo à
Marseille. Source Webmestre , Publié le 03/07/2012
 Une conférence sur la dyslexie par le Dr Habib, CHU La Timone, en ligne
sur le site Médiatice de l'académie d'Aix-Marseille. Vidéo enregistrée au collège
Simone de Beauvoir le 12 avril 2007.Source Webmestre , Publié le 03/07/2012
 Accueillir et accompagner des élèves dys :
Ressources transversales et disciplinaires pour l’accueil des élèves dyslexiques
Source Webmestre , Publié le 03/07/2012
Pour prolonger cette réflexion…
SUR LE SITE DE LETTRES HISTOIRE
Conférence sur la dyslexie : Par Mme Pascale COLE, professeur de psychologie cognitive à
l’université d’Aix-Marseille I. Source Webmestre , Publié le 03/07/2012
TSA, une approche de la dyslexie : Une conférence sur la dyslexie par le Dr Danielle
Degremont, médecin de l'Education Nationale, en ligne sur le site Médiatice de
l'académie d'Aix-Marseille. 3 séquences vidéo enregistrées le 3 juin 2010 au lycée Victor
Hugo à Marseille. Source Webmestre Publié le 03/07/2012
Une conférence sur la dyslexie par le Dr Habib, CHU La Timone, en ligne sur lesite
Médiatice de l'académie d'Aix-Marseille. Vidéo enregistrée au collège Simone de Beauvoir
le 12 avril 2007.Source Webmestre , Publié le 03/07/2012
Accueillir et accompagner des élèves dys : Ressources transversales et disciplinaires pour
l’accueil des élèves dyslexiques , Source Webmestre , Publié le 03/07/2012
Pour prolonger cette réflexion…
Bibliographie et Sitographie
Téléchargement