Evolution de la Conjoncture Economique (Année 2015) Banque Centrale de

advertisement
Evolution de la Conjoncture Economique
(Année 2015)
Banque Centrale de
Tunisie
Janvier 2016
1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL
- Le Fonds Monétaire International (FMI) a révisé, le mois courant, à la baisse ses
prévisions de la croissance économique mondiale qui devrait s’établir à 3,4% en
2016 et 3,6% pour l’année suivante, contre des précédentes prévisions de 3,6% et
3,8% respectivement, et 3,1% enregistrés en 2015. Le FMI a également signalé que
les perspectives de croissance dans le monde demeurent sujettes à plusieurs
risques, notamment le ralentissement économique généralisé dans les pays
émergents et le rééquilibrage de l’économie chinoise, outre le recul des prix
mondiaux des produits de base et l’abandon de la politique monétaire ultraaccommodante aux Etats-Unis. La révision à la baisse a concerné aussi bien les
pays avancés que les pays émergents.
- Parallèlement, l’indice général des prix des produits de base du Fonds
Monétaire International, a poursuivi sa baisse, au mois de décembre 2015 pour le
sixième mois consécutif, soit une régression de 7,1%, d’un mois à l’autre, en
relation surtout avec la chute des prix de l’énergie (-12,9%). En glissement annuel,
l’indice général des prix a connu une baisse de 30,5%, au même mois, ayant touché
les prix de l’ensemble des groupes de produits, surtout l’énergie (-38,9%) et les
métaux (-29,4%). Pour l’ensemble de l’année 2015, l’indice général des prix s’est
contracté de 35,3% par rapport à l’année dernière, sachant que cette tendance a
concerné les prix de l’ensemble des groupes de produits.
Evolution des prix des produits de base
(en glissement annuel et en %)
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
20
10
0
102030405060-
2013
Indice global
2014
Indice des produits alimentaires
2015
Indice de l'énergie
Indice des métaux
- Concernant la variation des prix, les niveaux de l’inflation ont enregistré
une évolution contrastée dans les principaux pays industrialisés, tout en demeurant
à des niveaux globalement très bas. En effet, aux Etats-Unis, ce taux a atteint son
plus haut niveau depuis le début de l’année, soit 0,7% en glissement annuel, au
1
mois de décembre 2015, contre 0,5% le mois précédent. Par contre et dans la Zone
Euro, le taux d’inflation a atteint 0,2% en décembre dernier contre 0,1% un mois
plus tôt.
Evolution de l'inflation
(en % et en glissement annuel)
2,5
2,0
1,5
1,0
0,5
0,0
-0,5
-1,0
0,7
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
0,2
2013
2014
2015
Etats-Unis
Zone Euro
- De leur côté, les principales bourses internationales ont connu une baisse
sensible de leurs indices depuis le début du mois de janvier courant, en relation
surtout avec la chute des bourses en Chine, au cours de la première semaine du
mois, suite aux craintes du ralentissement de l’économie de ce pays, outre le repli
sensible des prix du pétrole et son impact négatif sur la situation des compagnies
opérant dans ce secteur, en particulier.
- Quant aux marchés des changes internationaux, ils ont été marqués,
récemment, par une volatilité des cours de change avec une orientation à la hausse,
la plupart du temps, du cours de l’euro vis-à-vis du dollar qui a atteint
1,0849 dollar, le 25 janvier courant, contre 1,0832 dollar au début du même
mois et ce, en rapport surtout avec la montée des inquiétudes concernant l’impact
du resserrement de la politique monétaire américaine et du ralentissement de
l’économie chinoise sur les perspectives de l’économie mondiale. .
Evolution des taux de change
(moyennes mensuelles)
125
120
115
110
105
100
95
90
85
80
75
1,50
1,45
1,40
1,35
1,30
1,25
1,20
1,15
1,10
1,05
1,00
118,34
* le 25 janvier 2016.
Décembre
2015
USD/JPY (Axe de G.)
EUR/USD (Axe de D.)
2
Janvier 2016*
Octobre
Novembre
Septembre
Août
Juillet
Mai
2014
Juin
Avril
Mars
Février
Janvier
Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Mai
Juin
Avril
Mars
Février
Janvier
1,0849
.
2- CONJONCTURE NATIONALE
2-1
Secteur Réel
- l’économie nationale a connu en 2015 un fléchissement de l’activité dans
les principaux secteurs - hormis le secteur agricole- notamment l’industrie et
les services qui ont été affectés par les évènements terroristes et ce, malgré
le succès de la transition politique, ce qui reflète la persistance de difficultés
structurelles qui devraient être levées par l’accélération du rythme
d’exécution
des réformes majeures nécessaires. Ceci nécessite la
consolidation des efforts des différentes parties prenantes pour assurer un
climat favorable à l'investissement et à la relance du développement
économique favorisant un redressement des différents indicateurs
économiques et financiers.
Sur le plan sectoriel, le secteur agricole et de pêche devrait enregistrer, au
cours de la campagne 2015-2016, un ralentissement en relation avec le repli
sensible de la production et des exportations de l’huile d’olive après la récolte
exceptionnelle durant la campagne écoulée.
Concernant le secteur industriel, l’indice général de la production a
diminué à un rythme plus accentué, durant les dix premiers mois de 2015, soit
-1,8 % contre -1,4 % durant la même période une année auparavant, sous l’effet de
la poursuite du fléchissement de la production énergétique (-5,8% ) et la
détérioration de la production minière (-21,5%), contre une légère hausse de la
production des industries manufacturières (0,2%).
- Les principaux indicateurs conjoncturels relatifs à l’évolution de l’activité
industrielle, observés au cours du mois de décembre 2015, montrent un repli des
importations des biens d’équipement (-20,6% en glissement annuel contre une
hausse de 32,5% une année auparavant) et des matières premières et demi-produits
(-6,1% contre 9,9%). En outre, les exportations des industries mécaniques et
électriques ont enregistré un fléchissement (-6,7% contre 14%), ainsi que celles
des industries du textile, habillement, cuirs et chaussures (-3,6% contre 4,2%).
- S’agissant du secteur des services, les principaux indicateurs de l’activité
touristique ont poursuivi, au mois de décembre 2015, leur baisse mais à un
rythme moins accentué que les mois précédents, en particulier pour les nuitées
touristiques globales (-38% et -52,3% par rapport aux même mois de 2014 et 2010,
respectivement), les entrées de touristes étrangers (-12% et -25,8%) et les recettes
touristiques ( -55,3% et -58,4%).
3
Entrées mensuelles des non - résidents
1200
1100
1000
900
800
700
600
500
400
300
200
100
0
Source: ONTT
En%
En milliers de pesonnes
-18,8
Var.en glissement annuel (axe D.)
En milliers (axe G.)
2012
2013
2014
Nuitées touristiques mensuelles
Source: ONTT
En% 400
En milliers
80
8000
60
7000
40
6000
20
5000
200
0
4000
150
-20
3000
100
-40
308,4
-23,1 -60
2000
-80
0
-12,0
2015
Dernières observations : Décembre 2015
Var.en glissement annuel (axe D.)
En milliers (axe G.)
350
300
250
664,2
50
0
1000
-10,4
-52,2
2012
2013
2014
-50
-38,0
-100
2015
Dernières observations : Décembre 2015
- Pour l’ensemble de l’année 2015, le repli a atteint 44,4% pour les nuitées
touristiques globales se situant à 16,2 millions d’unités, 30,8% pour les entrées de
touristes étrangers revenant à 4,2 millions de personnes et 35,1% pour les recettes
touristiques, soit environ 2.355 MDT.
-En relation avec la baisse de l’activité touristique, l’activité du transport aérien a
enregistré, au mois de décembre 2015, un repli du trafic aérien de passagers
(-9,9% en glissement annuel contre -13,8% au même mois de l’an passé), soit une
baisse de 32% durant toute l’année 2015.
2-2 Paiements Extérieurs
- Le déficit de la balance commerciale s’est contracté, au cours de l’année 2015,
de 1,6 milliard de dinars ou 11,6% pour se situer à 12.048 MDT (soit un déficit
mensuel moyen de 1 milliard de dinars), sous l’effet de la baisse des exportations à
un rythme inférieur à celui des importations (-2,8% et -5,7%, respectivement,
contre +2,5% et +6,4%, une année auparavant). Le taux de couverture s’est
également amélioré de deux points de pourcentage pour atteindre 69,6%
- En revanche, les recettes touristiques ont enregistré, au cours de la même année,
une chute de 35,1%, en comparaison avec leur niveau de 2014, pour revenir à
environ 2.355 MDT.
- Egalement, les revenus de travail ont diminué de 6%, en 2015, en comparaison
avec leur niveau une année auparavant, pour se situer à 3.743 MDT.
- Compte tenu de ces évolutions, le déficit courant s’est établi à 7.602 MDT ou
8,7% du PIB, en 2015, contre 7.369 MDT et 8,9%, l’an passé.
4
Principaux soldes de la balance des paiements
(Données annuelles)
En MDT
10000
8000
6000
4000
2000
0
-2000
-4000
-6000
-8000
-10000
8964
8385
5207
1595
783
-1095
-6302
-7369
2013
Opérations en capital et financières
-7602
2014
2015
Solde général
Solde courant
-Néanmoins, les avoirs nets en devises ont atteint, au terme de 2015,
14.102 MDT ou 128 jours d’importation contre 13.097 MDT et 112 jours à la fin
de l’année 2014. Cette amélioration a résulté de la consolidation des entrées nettes
de capitaux extérieurs estimées à 8,4 milliards de dinars, sachant que les IDE ont
progressé de 9,2%, d’une année à l’autre.
Evolution des avoirs nets en devises
Source: BCT
En MDT
129 129 127
16000
120
14102
12473
12966
13202
13069
13360
13236
13898
13991
80
14609
14963
15055
13097
12946
12085
10957
10800
10791
11158
11688
11353
4000
128 140
100
8000
6000
114 116 114 118 117 112
102
13148
10000
100 96 97 98
113 111 112
108 111 111
12769
12000
106
12642
14000
121 121
60
40
20
2000
0
0
2014
2015
2-3 Marché des Changes
- Le taux de change du dinar a enregistré, en décembre 2015, une dépréciation de
1,4% vis-à-vis de l’euro et une appréciation de 1,6% par rapport au dollar.
5
Evolution du cours du dinar vis-à-vis du dollar et de l’euro
USD/TND
2,00
1,90
1,80
1,70
1,60
1,50
1,40
1,30
USD/TND
2,30
EUR/TND
2,20
2,10 EUR/TND
2,00
1,90
1,80
- Sur l’ensemble de l’année 2015, le dinar s’est déprécié de 8,4% par rapport au
dollar et s’est apprécié de 3,4% vis-à-vis de l’euro.
2-4 Inflation
- L’inflation moyenne en 2015 s’est établie au même niveau enregistré une année
auparavant, soit 4,9%. Le taux d’inflation des produits alimentaires et celui des
produits manufacturés ont connu une décélération de leur rythme de progression
pour atteindre, en moyenne au cours de l’année 2015, 5,2% et 4,8%,
respectivement, contre 5,4% et 5,2% en 2014, alors que l’évolution des prix des
services a connu une certaine accélération, passant de 4,2% à 4,6% d’une année à
l’autre.
Evolution de l’inflation
8 en %
7
6
5,5
5
4,8
4,8
4
4,1
taux d'inflation
3
inflation des prix des produits libres
inflation hors produits frais et encadrés
inflation hors alimentation et énergie
2
1
janvier avril
2011
juillet octobre janvier avril
2012
juillet octobre janvier avril
2013
juillet octobre janvier avril
2014
juillet octobre janvier avril
2015
juillet octobre
- Pour ce qui est de l’inflation sous-jacente, la hausse des prix des produits hors
frais et encadrés a atteint 5,3% en moyenne, en 2015, demeurant à ses niveaux
élevés enregistrés en 2013 et 2014, soient 5,5% et 5,4%, respectivement.
6
2-5 Liquidité Bancaire et Opérations de Politique Monétaire
- Le déficit de la liquidité bancaire s’est légèrement accentué au cours de l’année
2015, par rapport à l’année précédente- avec des périodes d’amélioration relativece qui a porté les opérations de politique monétaire à 5.144 MDT en moyenne,
en hausse de 114 MDT par rapport à l’année dernière.
- Le taux d’intérêt moyen sur le marché monétaire a clôturé l’année 2015 à
4,28% en décembre contre 4,30% un mois plus tôt. Cette évolution traduit la
convergence du TMM vers le taux directeur de la BCT en relation avec la
diversification des instruments d’intervention de la Banque Centrale et l’injection
des liquidités nécessaires pour réguler le marché monétaire.
Evoltution du taux d'interêt
novembre
octobre
août
septembre
juillet
mai
juin
avril
mars
février
décembre
janvier 2015
octobre
novembre
août
septembre
juillet
mai
juin
avril
mars
février
décembre
janvier 2014
octobre
novembre
septembre
août
juillet
mai
juin
avril
mars
février
5,00
4,90
4,80
4,70
4,60
4,50
4,40
4,30
4,20
4,10
4,00
janvier 2013
En %
2-6 Activité du secteur bancaire
- L’encours des dépôts bancaires a enregistré, en 2015, un ralentissement de son
rythme d’évolution en comparaison avec l’année précédente (4,2% contre 8,7%),
sous l’effet de la hausse modérée des comptes à terme et la baisse sensible des
certificats de dépôts.
- La même tendance a concerné les concours à l’économie durant la même
période (6,2% contre 9,2% en 2014), en rapport avec le rythme décéléré de
l’évolution des crédits à court et long termes.
7
Téléchargement