Résumé L. Odier Da Cruz

advertisement
La psychologie du développement, la psychanalyse et le travail parental à l’Ecole
des Parents de Genève (1950-1970)
Lorraine Odier da Cruz (Université de Lausanne)
En 1950, l’École des Parents de Genève est fondée par huit femmes formées dans les années
1930 en médecine ou en psychologie. Mis à part leur niveau de formation universitaire, ces
femmes présentent également un profil de pionnière, en ce que cinq d’entre elles sont
psychanalystes. Lorsqu’elles inaugurent l’École des Parents de Genève, leur but est de diffuser
les connaissances nouvelles issues de la psychologie et de la psychanalyse sur l’enfant et son
développement, afin d’informer les parents et les éducateurs et de les soutenir dans leurs
tâches éducatives. Ainsi, dans cette association privée, la psychologie et la psychanalyse, deux
disciplines alors en concurrence et en opposition, se rencontrent à des fins d’applications
sociales.
Dans le cadre de mon intervention, je proposerai une analyse des programmes d’activités de
l’École des Parents des années 1950 à 1970, afin de mettre en évidence comment la
psychologie et la psychanalyse ont été mobilisées et associées dans ce cadre. Je prêterai une
attention particulière à la manière dont ces disciplines sont convoquées par les intervenantes
de l’École des Parents et la redéfinition des contours du travail parental que cela implique. Le
travail parental constituant un enjeu majeur des rapports sociaux de sexes, je propose
également dans cette intervention de rendre compte des modes de sexuation du travail
parental qui sont à l’œuvre dans ce processus.
Téléchargement