Projet 1.6 - arscooperationcaraibes.net

advertisement
1.6
FICHE PRE-CIBLAGE DES PROJETS
DEVELOPPEMENT DE LA CHIRURGIE AMBULATOIRE AVEC LES PAYS LIMITROPHES A
SAINT MARTIN
Etablissement
Centre Hospitalier LC FLEMING
ARS
Guadeloupe
Nom et Prénom du porteur
de projet
Dr. Louis JEFFRY
Fonction
Président de la CME
PH Gynéco-obstétrique
Téléphone de contact :
0690300318
Email de contact :
l.jeffry@chsaintmartin.fr
ljeffry@hotmail.com
Expérience de coopération :
Oui
Les pays de la Caraïbe avec
lequel le projet se réalisera :
Sint-Maarten, Anguilla, St Eustache, St Kitts, Bonaire, Saba
Partenaires dans la Caraïbe
identifiés :
Sint-Maarten, Anguilla
Connexion sur le domaine
de l’e-santé :
Oui pour la télé-consultation, la télé-assistance, la télé-expertise, les réunions de
concertation pluridisciplinaire
Si vous avez répondu
« oui » à la question
précédente, pourriez-vous
nous décrire comment votre
projet est-il relié à l’e-santé
et/ou à la télémédecine ?
En quoi consiste le projet ?
Les éléments contextuels de
votre projet
Constitution d’une base de données afin de permettre et de faciliter la traçabilité
des activités médicales,
La mise en place d’un dossier patient inter-îles
Mise en place Télé-consultation avec les établissements des pays partenaires afin
de permettre un début de prise en charge à distance.
L’assistance et l’expertise des diagnostics par des professionnels de santé des
DFA
La formation à distance des professionnels de santé des pays partenaires à la
prise en charge, l’accompagnement et le suivi post-interventionnel des patients au
travers de la télémédecine
Le développement des activités en chirurgie ambulatoire au Centre Hospitalier LC
FLEMING (urologie, orhopédie,…) vers les pays limitrophes. Démarche déjà
engagée en 2014.
Le centre hospitalier de Saint-Martin est un établissement de santé qui dessert un
bassin de 145 000 habitants comprenant Sint-Maarten, Saint-Barthélemy, Anguilla,
Saba, Saint-Eustache et Saint-Kitts et Nevis.
L’établissement compte aujourd’hui 80 lits dont 12 en chirurgie et ne peut
s’agrandir.
Aussi, l’objectif du pôle de chirurgie est de développer les activités de chirurgie
ambulatoire, notamment grâce à la mise en place de la cœlioscopie.
La pratique de la chirurgie ambulatoire est centrée sur le patient et recouvre
l’hospitalisation de moins de 12 heures sans hébergement de nuit. Elle permet la
sortie du patient le jour même de son admission.
En outre, le développement de la chirurgie ambulatoire répond aux attentes du
programme national pluriannuel du ministère de la santé, à savoir augmenter
l’activité de chirurgie ambulatoire à plus de 50% à horizon 2016
La cœlioscopie ou cœliochirurgie est un des moyens nécessaires au
développement de l’activité chirurgicale en ambulatoire mais également d’assurer
une meilleure qualité de soins et de récupération pour le patient pour un grand
nombre d’interventions classiques (appendicectomie, gastroplastie, colectomie,
ablation de kystes ovariens, myomectomie,…) dans de nombreuses disciplines
(chirurgie générale, chirurgie viscérale, chirurgie gynécologique, urologie,
cancérologie…)
Les besoins de santé
publique communs, entre
les DFA et la Caraïbe,
auxquels votre projet
répond :
Les DFA qui seront
partenaires de votre projet
Les interventions par voie coelioscopiques ne sont pas pratiquées dans le bassin
de population du centre hospitalier alors qu’elles présentent de nombreux
avantages :
Une diminution des complications post-opératoires
Une diminution des temps opératoires
Diminution du temps d’anesthésie générale
Diminution de la douleur post-intervention
Une récupération plus rapide
Une augmentation de l’activité des blocs opératoires
Diminution voire absence de journées d’hospitalisation : les durées
moyennes de séjour vont de 4,95 jours pour la chirurgie conventionnelle à 2 jours
pour une cœliochirurgie. En ambulatoire : 0 jours.
Diminution des coûts de prise en charge par les assurances maladies et
mutuelles
-
Guadeloupe, Martinique
Objectif général 1 :
Doter le centre hospitalier de moyens techniques et technologiques permettant de
développer l’activité de chirurgie ambulatoire.
Objectif général 2 :
Développer la cœlioscopie diagnostique et opératoire au centre hospitalier de
Saint-Martin
Objectif général 3 :
Augmenter le nombre d’interventions peu invasives
Améliorer la qualité des soins par diminution des complications et des durées de
séjour
Objectif général 4 :
Améliorer la formation des équipes soignantes (accueil, accompagnement, suivi)
Objectif général 5 :
Augmenter l’activité chirurgicale et être de centre de référence et assurer des
missions d’enseignement vers les territoires partenaires : création de programmes
d’enseignement en ligne en partenariat avec les universités de médecine
françaises et des territoires caribéens.
Une offre de soins et de prise en charge de qualité avec la prise en compte des
spécificités culturelles (langue, coutumes…) + proximité avec le pays de résidence
ou les familles.
Un accès à un centre médical avec des techniques de pointe à proximité et
bénéficiant du label de qualité des soins français.
Le contrôle à posteriori des actes
Une communication efficiente entre le centre hospitalier et les médecins des pays
partenaires
Coût de prise en charge diminué (hôpital + couverture sociale + assurances)
La valeur ajoutée de votre
projet pour les populations
du pays de la Caraïbe
concerné par votre projet :
La valeur ajoutée pour le(s)
DFA concerné(s) par votre
projet :
Reprise des activités accélérées
Meilleure accompagnement des patients issus de pays partenaires
Prise en compte des spécificités culturelles et linguistiques
Augmentation des compétences des équipes soignantes locales
Mise en réseau avec un centre expert
Accès à des contenus spécialisés
Accès directs à des experts
Optimisation des diagnostics
Accélération de la prise en charge des patients
Sécurisation de la prise en charge
Maîtrise des coûts de prise en charge
Harmonisation de la prise en charge des patients (discours coordonné)
Identification claire des partenaires impliqués dans la prise en charge des patients
Conventions de coopération effectives
Amélioration des suivis (patients, coûts financiers,…)
Création d’une Carib E-University
Création d’un réseau d’enseignement
Créer la base de données des contenus d’enseignement
Développement de l’activité en ambulatoire – Réponse au préconisation de l’HAS
Modernisation (et renouvellement) des plateaux techniques
Développement de l’utilisation de nouvelles technologies
Développement de nouvelles techniques opératoires
Meilleure traçabilité des actes chirurgicaux
Techniques moins invasives
Diminution des durées moyennes de séjour
Formation des équipes soignantes aux nouvelles techniques chirurgicales
Formation à la prise en charge des soins liée à ces nouvelles techniques
Nouvelle évolution des plans de carrière
Télé-enseignement
L’expertise acquise permet de justifier l’enseignement
Former les équipes soignantes des pays partenaires au suivi et à
l’accompagnement des patients
Ouvrir des canaux d’enseignement aux pays partenaires pour augmentation de
compétences et retour vers le centre expert
Mise en place de Réunions de Concertation Pluridisciplinaires avec les confrères
du bassin caribéen
La valeur ajoutée de votre
projet pour votre
établissement :
La valeur ajoutée de votre
projet pour votre partenaire
caribéen :
Développement des activités en ambulatoire, Modernisation des plateaux
techniques, développement de l’utilisation de nouvelles technologies et techniques
opératoires.
Diminution des DMS
Réduction des temps d’immobilisation des patients entraînant une
diminution des coûts de prise en charge
Réduction des complications post-opératoires
Centre de soins à proximité : réduction des coûts, proximité des proches,
absence de barrière linguistique, qualité de la prise en charge
Téléchargement