Famille des Fabacées - Club des retraités MGEN TOULOUSE

publicité
Famille des Fabacées
Le nom Fabacées vient du nom latin de la Fève, Faba (ou Vicia faba).
Cette famille comprend trois sous-familles .La plus importante est celle des Papilionacées, d’environ
13 000 espèces, dont beaucoup ont une grande importance économique : nombreux légumes, (d’où le
nom de légumineuses), plantes fourragères…. (Remarque : j’ai trouvé plusieurs classifications des papilionacées.
Je ne pense pas que nous soyons dans une science définitivement exacte et figée, donc, je propose celle-ci)
Pisum sativum. Le Pois.
Les feuilles sont composées-pennées et stipulées. Certaines folioles sont remplacées par des vrilles.
Les fleurs, irrégulières, sont isolées ou par deux.
Le calice est formé de 5 sépales soudés.
La corolle, papilionacée, est tout à fait caractéristique.
Les 5p sont séparés : on distingue : l’étendard, les 2 ailes et la carène ( 2 P soudés à leur extrémité)
L’androcées : 10 étamines, 9 soudées par leurs filets et une libre.
Pistil : 1 carpelle contenant de nombreux ovules. Il deviendra une gousse qui s’ouvre par deux fentes.
Dans cette famille, les feuilles sont toujours stipulées, et souvent composées. La fleur est toujours sur le
le type décrit, mais les étamines peuvent être libres ou soudées, le fruit est une gousse.
Quelques exemples :
Ulex : l’ajonc, buisson à épines et fleurs jaunes.
Les genêts : Sarothamnus scoparius ( genêt à balais),
Spartium junceum (genêt d’Espagne), divers Genista
Cytisus, petit arbre à fleurs en grappes.
Lupinus :le lupin cultivé
Trifolium , nombreuses espèces de trèfle,sauvage et cultivé .La corolle peut être dialy. ou gamopétale
Medicago :40 espèces. La luzerne cultivée est violette. La gousse est arquée ou spiralée.
Les racines des Papilionacées herbacées portent habituellement des nodosités renfermant des bactéries. Ces bactéries fixent
l’azote atmosphérique (Boussingault 1838). La plante fournit des glucides aux bactéries, et celles-ci fabriquent des protéines
dont la plante – hôte profite (cette association est une symbiose). Le surplus est excrété au dehors, ce qui enrichit la terre en
azote utilisable pour d’autres cultures.
Lotus corniculatus ,plante fourragère à fleurs jaunes.
Indigofera tinctoria, (Inde) dont la tige feuillée fournit l’indigo, qui a supplanté le pastel
Wistaria sinensis, la Glycine, liane à fleurs violettes, cultivée
Robinia pseudacacia : un arbre , le Robinier à stipules épineuses
Phaseolus, le haricot
Vicia, les vesces
Arachis hypogaea l’Arachide, à fleurs jaunes, cultivée dans les régions tropicales ou sub-tropicales,
dont la gousse s’enfonce dans le sol lorsqu’elle mûrit.
Citons aussi la fève, la lentille, le pois chiche, le soja.
Chez certaines personnes, l’ingestion de fèves peut déclencher une maladie : le favisme. C’est une anémie avec jaunisse dûe
à l’éclatement de nombreux globules rouges. Il s’agit d’un déficit génétique en une enzyme des globules rouges, la G6PD.
Autres sous – familles des Fabacées :
Les Cesalpiniées avec comme types l’Arbre de Judée, le Caroubier, le Gleditschia (Févier)
Les Mimosées avec l’Acacia (certaines espèces africaines produisent la gomme arabique), A. dealbata est le
« mimosa » des fleuristes, l’Albizzia (arbre). Mimosa pudica (Sensitive) est une herbe annuelle épineuse du
Brésil et de Guyane. Ses feuilles se replient dès qu’on les touche.
C.G
Téléchargement
Explore flashcards