Patrouille des Glaciers 2012 Stratégie climatique

publicité
Patrouille des Glaciers 2012
Stratégie climatique
Berne, le 24 avril 2012
1
Swiss Climate SA
Notre objectif
En collaboration avec ses clients et partenaires, l'entreprise Swiss Climate SA, basée à Berne, développe des solutions concrètes et économiquement attractives pour une utilisation durable des ressources naturelles, pour une réduction des émissions CO2, ainsi que pour la promotion d'énergies
renouvelables.
Notre équipe
Collaborateurs: Des experts en sciences naturelles, en environnement et en sciences économiques.
Conseil scientifique: Prof. Dr. Joseph Deiss (Conseiller Fédéral 1999-2006), Prof. Dr. Atsumu Ohmura, Dr. Martin Enderlin.
Notre savoir-faire est complété par un vaste réseau de partenaires dans la production de nouvelles
technologies, dans les institutions de recherche, dans le domaine des finances ainsi que dans l'administration publique.
Nos activités
a) Services
•
Spécialisation dans l’établissement de bilans carbone selon des standards internationaux;
identification de mesures de réduction d'émission et de compensation (neutralité climatique)
•
Conseil aux entreprises et organisations dans la définition de leurs stratégies climatiques globales
•
Certifications avec le label Swiss Climate CO2
b) Développement et financement de projets
•
Développement et mise en œuvre de projets climatiques de haute qualité (standards Kyoto)
en partenariat avec de grandes entreprises suisses actives globalement
•
Financement de projets climatiques et promotion d’énergies renouvelables
•
„Klimaregion Bern“ (patronat du conseil-exécutif du canton de Berne), coopération avec des
entreprises de la région de Berne
Nos références
Ci-dessous une sélection de projets conçus et élaborés par Swiss Climate SA dans les domaines
« stratégie climatique » et « développement de projets » (parfois en collaboration avec des entreprises
partenaires) :
Stratégie climatique PDG 2012
2/7
2
Introduction
L’idée de la Patrouille des Glaciers (PDG) a pris forme juste avant que la Deuxième Guerre mondiale
(1939-1945) n’éclate : deux capitaines de la brigade de montagne 10, dont le futur conseiller fédéral
Roger Bonvin, en sont les véritables initiateurs. La troupe devait prouver son aptitude à l’engagement
dans le cadre d’une course de patrouille d’un genre très particulier. Les organisateurs avaient sélectionné un tracé légendaire, déjà baptisé à l’époque la « Haute Route » entre Zermatt et Verbier. Un
trajet qui durait normalement quatre jours de marche et qui devait être accompli d’une seule traite. La
compétition s’est déroulée pour la première fois en avril 1943 – la « Patrouille des Glaciers » voyait le
jour.
Malheureusement, la troisième édition au printemps 1949 fut entachée par un tragique accident. Une
patrouille militaire disparut dans une crevasse du glacier du Mont Miné entre Arolla et Verbier et ne fut
retrouvée que huit jours plus tard. Les régions de montagne en furent bouleversées, et le département
militaire fédéral de l’époque interdit l’épreuve. Une interdiction qui fut maintenue pendant plus de 30
ans.
Le mythe de la PDG a toutefois perduré, entretenu de père en fils dans les vallées. Du souvenir naquit
l’envie de remettre la manifestation sur pied. En 1983, le chef de l’instruction de l’armée, le commandant de corps Roger Mabillard, entendit cet appel. Lui-même féru des épreuves d’endurance militaires, il autorisa l’organisation d’une nouvelle PDG. Il confia ce mandat au commandant de la division
de montagne 10. La magie a repris dans la nuit du 5 au 6 avril 1984 : près de 190 patrouilles de trois
personnes prirent le départ à Zermatt et Arolla pour Verbier. Tous les efforts possibles furent entrepris
afin de sécuriser chaque partie de cette course en haute montagne. Une responsabilité clairement
dévolue au commandement de l'armée, et qui l'est restée jusqu'à ce jour.
Depuis, le mythe de la PDG continue de faire rêver. Organisé tous les deux ans, cet événement
unique en son genre rencontre un succès grandissant à chaque nouvelle édition.
Le respect de l’environnement tient particulièrement à cœur à la PDG et plus largement à l’armée
suisse. Les nombreux efforts pour limiter et éliminer les déchets laissés par les patrouilles sur le parcours sont un exemple de cet engagement. La PDG souhaite quantifier son empreinte environnementale impact sur l’environnement par la réalisation d’un bilan CO2. Ce bilan permettra d’identifier les
principales sources d’émissions de gaz à effet de serre et ainsi que les éléments ayant l’impact le plus
important sur l’environnement. Ce diagnostic servira de base à une optimisation ciblée pour les éditions futures et contribuera ainsi à l’amélioration continue de la manifestation.
Stratégie climatique PDG 2012
3/7
3
Pourquoi un évènement respectueux de l’environnement?
De plus en plus de consommateurs souhaitent obtenir des produits et des services avec un impact
minimal sur l'environnement et à fortiori sur le climat. Or, les évènements, quels qu’ils soient, émettent
notamment une quantité non négligeable de gaz à effet de serre en raison de leur consommation en
énergie et le déplacement des visiteurs. Voilà pourquoi les manifestations et les évènements
d’importance devront à l’avenir s’inscrire peu à peu dans une démarche de développement durable.
è
Soucieuse de répondre aux exigences et vœux de la société du XXI siècle, la PDG envisage de mettre en place une stratégie dans le but d'optimiser l'évènement et de minimiser son impact sur
l’environnement. Dans l’optique de conduire cette démarche de manière efficace et crédible, le projet
nécessite au préalable la définition d’une stratégie, l’élaboration d’un plan d’action, puis une gestion
rigoureuse et transparente appuyée par une communication ciblée, avec à la clé une certification du
bilan CO2. Dans un premier temps, la PDG souhaite établir un diagnostic de la manifestation et à décider de réaliser un bilan CO2 de l’édition 2012. Ce bilan servira de base à l’optimisation de l’édition
suivante de la manifestation.
Ce projet exemplaire fixera un standard de qualité (bonnes pratiques) à suivre pour d'autres manifestations dans le canton du Valais, ou ailleurs. Elle servira également de vitrine à l’exemplarité de
l’engagement de l’armée suisse en matière d’environnement.
4
Démarche
Pour concrétiser cette stratégie climatique, Swiss Climate SA propose la mise en œuvre des phases
suivantes:
2012
•
Phase 1: Estimation du bilan CO2 de la manifestation sur la base des informations existantes
et des données disponibles des éditions précédentes. Le but est d'obtenir une vue d'ensemble
cohérente et d'identifier le potentiel de réduction des émissions.
2012-2014 (Suggestion de Swiss Climate SA uniquement, pas de décision officielle)
•
Phase 2: Optimisation de la manifestation en collaboration avec les diverses unités du comité
d'organisation, les fournisseurs et les partenaires. Saisie de données précises sur les émissions (liées par exemple au transport, à la nourriture etc.).
2014 (Suggestion de Swiss Climate SA uniquement, pas de décision officielle)
•
Phase 3: Elaboration du bilan CO2 de la manifestation après son déroulement et évaluation finale des mesures prises ainsi que de la stratégie globale („lessons learned“ pour la prochaine
édition ou pour d’autres manifestations).
•
Phase 4: Si souhaité, audit par une agence de vérification externe comme la SQS (Organisation internationale de certification et d’évaluation). Elaboration des supports de base pour la
communication.
Cette démarche sert à mettre en place un instrument de management interne ("Carbon Management")
et à renforcer la crédibilité de la démarche tout en offrant une solide base pour une communication
proactive.
Stratégie climatique PDG 2012
4/7
5
Organisation
Mandataire: Commandement de la PDG
Responsable: Eric Castelot, Chef de l'Environnement des Forces terrestres
Partenaire: Swiss Climate SA
Chef de projet: Dr. Werner Halter, Directeur Swiss Climate SA
Collaboratrice scientifique: Gaëlle Fumeaux (Master – Sciences du Climat)
6
Résultats du bilan CO2 (provisoire, sera ajusté après la ma-
nifestation)
Les principales sources de gaz à effet de serre émis par la préparation, le déroulement et la reddition
de la PDG sont les suivantes :
3%
1% 0%
3%
Transport civil
12%
Transport armée
Restauration
18%
63%
Hébergement
Déchets
Imprimerie et envois postaux
Electricité
Les transports, dont essentiellement le déplacement des spectateurs, occasionnent plus de la moitié
des émissions totales de la manifestation. Les transports effectués par l’armée sont la deuxième source d’émissions la plus importante avec un peu moins de 20%. Le troisième secteur influent est la restauration. L’hébergement, les déchets, les travaux d’imprimerie et la consommation d’électricité ne
génèrent que très peu de gaz à effet de serre.
Les émissions totales s’élèvent à un peu moins de 2’000 t CO2e (voir tableau ci-dessous). Une marge
de sécurité de 10% palie à l’incertitude de certains paramètres récoltés.
Stratégie climatique PDG 2012
5/7
Scope 1 (Emissions directes)
Source de GES
Véhicules benzine
Véhicules diesel
Hélicoptères, kérosène
Génératrices
Diesel
Total émissions directes
Transport
armée
Quantité
12'000
55'000
60'000
16'500
Unité
l
l
l
l
326.1
Scope 2 (Emissions indirectes)
Source de GES
Electricité
Electricité mix
Total émissions indirectes
Quantité
5'000
Unité
kWh
Train
Transport public Car
Voitures
Train
Car
Transport
patrouilles
Avion
Voitures
Camions
Transport divers
Voitures
Nourriture (nombre repas)
Boissons froides
Restauration
Cafés, thés
Supports
Hôtels 3*/4*/5*
Hébergement
Feriendorf Fiesch
Caserne
Stratégie climatique PDG 2012
Emissions [t CO2e]
CO2e
Total
0.77
0.8
0.8
Scope 3 (Autres émissions indirectes)
Source de GES
Emissions [t CO2e]
CO2e
Total
29.25
326.1
146.22
150.60
43.87
Quantité
2'000
1'000
5'500'000
225'000
4'000
70'000
50'000
2'000
16'000
36'667
133'500
19'000
137'600
140
600
16'400
Unité
km
km
km
km
km
km
km
km
km
repas
l
tasses
unités
nuitées
nuitées
nuitées
Emissions [t CO2e]
CO2e
Total
0.00
1'083.6
0.08
1083.50
0.48
0.32
25.5
14.89
9.85
1.58
4.7
3.15
158.89
33.43
209.3
1.36
15.58
3.4
51.0
7.4
40.2
6/7
Travaux
d'imprimerie
Travaux d'imprimerie
15'135
kg
21.68
Lettres
Colis
Déchets recyclés
Déchets
Déchets non-recyclés
Total autres émissions indirectes
10'000
1'500
5'023
2'124
No.
No.
kg
kg
0.19
0.28
9.06
35.62
Envois
21.7
0.5
44.7
1'440.9
Total
1'767.7
Marge de sécurité + 10%
176.8
1'944.5
Total avec marge de sécurité
7
Principales mesures adoptées
Sensible à la protection de l’environnement, la PDG a déjà adopté de nombreuses mesures afin de
limiter son impact. Voici quelques exemples :
-
Réduction des heures d'hélicoptère, depuis 2008 (l'armée dispose d'une flotte renouvelée
d'appareils);
-
Gestion renforcée des déchets en haute montagne (cabanes et poste) par les militaires : nettoyage durant la course et action prévue en juin/juillet 2012 par les spécialistes montagne
d'Andermatt sur l'ensemble du parcours, après la fonte des neiges;
-
Gestion centralisée des transports terrestres pour optimiser les transports et supprimer les
transports inutiles;
-
Contingentement carburants (d'où la gestion centralisée des transports) avec une valeur
maximale autorisée;
-
Pour 2014, projet d’adaptation du règlement en vue d’attribuer des pénalités aux coureurs qui
laisseraient des déchets sur le trajet.
Suite à l’analyse du bilan CO2 de l’édition 2012 et dans l’esprit de la démarche entreprise, d’autres
mesures continueront à être mises en place pour les prochaines éditions de la PDG.
Stratégie climatique PDG 2012
7/7
Téléchargement
Explore flashcards