Le siège social de coca cola est basé à Atlanta dans l`Etat de

advertisement
I.
Coca-Cola
Le siège social de coca cola est basé à Atlanta dans l’Etat de Géorgie aux Etats-Unis.
A. Historique
-
En 1866 c’est la création du Coca-Cola par le pharmacien John
Pemberton.
Puis en 1892 c’est la création du nom de l’entreprise : « The
Coca-Cola Company ».
Ensuite en 1905 c’est la sauvegarde de la marque.
Et enfin, en 1931 c’est la 1ère apparition du Père Noël CocaCola.
B. Aujourd’hui
Coca cola est une société anonyme: en droit français, c’est une société commerciale
comportant au moins 7 actionnaires et dont le capital social doit être au minimum de 37000
euros. D'un point de vue fiscal, les bénéfices de la S.A sont soumis à l'impôt sur les sociétés.
Les actionnaires sont responsables à hauteur de leur apport dans la société. On dit que la
responsabilité est limitée.
Dans le monde, en 2012, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 48 milliards de
dollars ($) alors que le résultat net de l’entreprise est de 667 millions de dollars la même
année.
Page 1
Le dirigeant de la firme est Monsieur John Brock.
Le secteur et la nature de l’activité de l’entreprise Coca-Cola est un producteur et un
distributeur de boissons rafraîchissantes présent dans la majorité des pays du monde. La
fameuse boisson est vendue en bouteille plastique (de 1L à 0.50L), en bouteille en verre dite
« contour » (50cL), ou en canette en aluminium (de 33 et 50 cL).
Coca-Cola est une société mère, car elle a implantée des filiales dans presque tous les
pays du monde. Par exemple, en France, la filiale de Coca-Cola Company s’appelle Coca-Cola
Entreprise.
Carte où sont représentés les pays où la société est implantée
Page 2
Le groupe Coca-Cola vend plusieurs de boissons, comme Dasani (marque d’eau plate
lancée par Coca-Cola Company pour concurrencer PepsiCo).
Coca-Cola et ses marques
En France, Le montant du capital social est de 267 279 033 € (apport initiale effectuer par
les associés). Le nom du dirigeant est M. LAMBRETCH Ben Jan Joseph. Le statut juridique de
l’entreprise est une société anonyme (voir définition antérieurement). L’activité de CocaCola appartient au secteur secondaire c’est-à-dire que Coca-Cola transforme de la matière
première (eau gazéifiée, arômes, sucres) pour en faire son produit.
II.
L’étude de quelques aspects de l’entreprise
A. Le personnel
En 2010, Coca-Cola répertoriait 139 600 employés dans le monde. Les postes sont
réparties en fonction des qualifications de chaque employé. Dans chaque pays où est
implanté Coca-Cola, l’entreprise s’adapte à chaque législation différente. Par exemple : en
France, tout employé a droit à un salaire de base, à une protection sociale et médicale alors
qu’en Belgique, l’employé a droit à un salaire de base, à une rémunération incitative (c’est le
fait que toute progression salariale se fait en fonction de la réalisation et du dépassement de
ses objectifs), à une assurance décès, invalidité et hospitalisation. Les salaires sont payés en
fonction du poste de chaque employé et de ses objectifs réalisés. Les mesures incitatives
sont réalisées de façon à récompenser les meilleurs éléments tout en réalisant « la culture
de la réussite et de l’intégration », c’est-à-dire que l’entreprise cherche à tout prix à faire
évoluer son personnel dans les meilleures conditions qui soient. De plus, Coca-Cola attache
beaucoup d’importance au cadre et à l’environnement de travail de ses employés, en
mettant en place par exemple des horaires aménagés, des congés ou des programmes de
remise à niveau. Les employés peuvent aussi profiter d’un programme d’assistance pour
faire le point sur leur travail et sur leur vie dans l’entreprise.
Page 3
B. Analyse du marché
Coca-Cola est une boisson faite à partir d’eau gazéifiée, de sucre, du
colorant de caramel, d’acide phosphorique, d’arômes naturels et de caféine,
on peut aussi trouver des traces d’essences d’orange, de citron et de vanille.
L’effet stimulant de la boisson est dû en partie à la noix de coca et à ses
feuilles dont on extrait la caféine. . Les ingrédients du Coca-Cola peuvent
varier selon la réglementation des pays : notamment dans le pourcentage en
sucre et sa qualité. La boisson est conditionnée soit dans des bouteilles dites
Noix de coca
« contour » (de 2 L à 50 cl), soit dans des canettes de 33 cl. Coca-Cola les
produit à la chaîne c’est-à-dire qu’il vise la productivité du travail (produire « plus » en
« moins de temps »). La recette et le pourcentage des ingrédients (selon le mythe) est
détenue secrètement dans un coffre-fort de la Sun Trust Bank (banque dont le siège social
est à Atlanta et qui est l’un des plus anciens et des plus gros actionnaires de Coca-Cola).
En moyenne, 1 milliards de bouteilles du groupe Coca-Cola sont vendues dans le monde
chaque jour (cette estimation date de 2011).
Coca-Cola est présent dans plus de 200 pays du globe et
vend autant aux enfants qu’aux adultes. Il crée des évènements
spéciaux : par exemple, pour la saint Valentin, Coca-Cola créa
des cartes « spécial Saint Valentin ».
Par ailleurs, Coca-Cola a dessiné l’un des plus grands mythes du
monde : le Père Noël. En 1931, l’entreprise lance les toutes premières
affiches publicitaires du Père Noël, dessiné par Haddon Sundblom, il est
grand avec un manteau rouge (couleur du logo de la marque) un grande
barbe blanche, il sourit, il joue et surtout il boit du Coca-Cola. Il créa un tel
évènement qu’il permit à la marque de s’étendre un peu partout dans le
monde. La renommée de Coca-Cola est faite.
Les marques de PepsiCo
Le concurrent majeur de Coca-Cola est l’autre fournisseur de
boissons gazeuses : PepsiCo. PepsiCo est une multinationale
américaine dans le secteur de l’agro-alimentaire dont le siège
social est à Purchase dans l’état de New York. Son chiffre d’affaire
s’élève à 65,5 milliards de Dollars ($) en 2012. Connu surtout pour
son Pepsi-Cola et ses différentes marques de chips comme Lays ou
ses jus de fruits comme Tropicana.
Page 4
Ils sont tellement concurrents que dans les années 1980, les deux marques se firent la
guerre par la publicité et firent appel à des célébrités pour parfaire l’image de leur marque :
Mickaël Jackson pour Pepsi et Paula Abdul pour Coca-Cola.
Dans une moindre mesure, sur le marché national français,
des « Cola » régionaux gagnent chaque jour des parts de marché
à la firme : en France, la plupart des régions ont leurs propres
Cola (exemple : l’Auvergnat Cola ou l’Anjou Cola).
L’Auvergnat Cola, suit pratiquement la recette du
Coca-Cola originale à l’exception d’ingrédients comme de
la gentiane qui lui donne un petit gout vanillé. Son slogan
« Fai tot petar, miladui ! » vient du patois auvergnat qui
veut dire : « ça va tout faire exploser ! ». Créé il y a tout
juste 2 ans, Auvergnat Cola s’est lancé (grâce à Audebert
Boissons et à sa demande croissante) dans la création de
limonade, de tonic, de cola zéro, et de thé pêche.
En 2012, l’entreprise a dépensé 102 457 295 euros (€) en achat d’espace publicitaire en
France, c’est-à-dire que l’entreprise verse de l’argent à des chaines de télévisions, à des
radios, ou à des sites internet pour qu’en contrepartie, ils diffusent de la publicité CocaCola. Le budget français publicitaire de la firme s’éleva à 103,5 millions d’euros (€) en 2012.
C. Facteurs de réussite de l’entreprise et difficultés rencontrées
Le succès de Coca-Cola commença lorsque les dirigeants se rendirent compte que les
soi-disant vertus médicinales du Coca-Cola relevait plus de la fable qu’autre chose. Ils
décidèrent d’en faire une boisson populaire mais l’essor de la boisson se fit réellement
lorsque la firme lança la publicité avec le slogan « Buvez Coca-Cola, une boisson
rafraîchissante ». Ce n’est que vers 1906, que Coca-Cola commença l’exportation et la
mondialisation de sa boisson, après avoir conquis le cœur des américains. Mais, lors de la
première guerre mondiale, Coca-Cola eut tellement de succès qu’elle dut faire face à la
contrefaçon et fit breveter sa fameuse bouteille, emblème de la marque.
Dans les années 20, Coca-Cola arrive Europe et en France, et il reçoit immédiatement le
succès attendu. L’entreprise développa sa publicité et son succès grâce aux jeux olympiques
(sponsor majeur de l’équipe d’Amérique) ou grâce au Père Noël. Pendant la seconde guerre
mondiale, la boisson fut vendue à tout petit prix aux soldats, cette stratégie permit une
Page 5
popularité croissante de la marque et s’imposa comme faisant partie du « style de vie
américain », en plus d’être la boisson nationale. Aujourd’hui, Coca-Cola est vendu dans plus
de 200 pays dans le monde et est la marque la plus populaire avec 98% de popularité. Il faut
remarquer aussi que plus de 1 milliard de bouteilles (du groupe Coca-Cola) sont vendues
dans le monde chaque jour.
L’entreprise a dû faire face à des contrefaçons de tout genre
sur son produit. De plus, la « guerre des sodas » des années 80
l’affecta beaucoup (elle perdit une partie de sa clientèle pour
PepsiCo) mais elle en ressortit encore plus forte. En URSS, Pepsi y
fut largement distribué bien que Coca-Cola fut de couleur rouge
(communistes) il représentait trop la puissance américaine. Il
faudra attendre les années 1990 pour que Coca-Cola dépasse PepsiCo dans les pays de l’exURSS. Coca-Cola fut touché par la crise économique mondiale : en 2012, l’entreprise
annonça qu’elle allait devoir supprimer 170 postes sur 2 800 salariés (en France). Tout cela à
cause de la hausse des matières premières (sucre) et de la baisse des consommateurs. Cette
baisse des consommateurs s’explique en partie par la volonté des consommateurs de
surveiller leur poids et donc ils se rapprochent plus des sodas lights et de ce fait, délaissent la
boisson originale. De plus, les ingrédients du Coca-Cola ne sont pas forcément fiables : dans
les années 1903, la cocaïne fut interdite et, bien que la boisson n’en contenait pas
officiellement, en 1929, après inspection, on découvrit un verre de Coca-Cola qui contenait
jusqu’à 9 milligrammes de cocaïne. Coca-Cola a dû changer sa recette, et heureusement,
aujourd’hui, le Coca-Cola n’en a plus. En plus, notamment aux USA, la législation évoluant,
l’entreprise dut réduire la teneur en caféine de sa boisson. Et bien sûr, surtout en France
avec l’apparition de nouveaux concurrents (en particulier régionaux) Coca-Cola perd un petit
peu de sa position de leader des sodas sur les marchés locaux.
III.
Conclusion
Ce qui a bien fonctionné pendant l’année est la bonne répartition du travail entre les
différents membres du groupe. De plus, nous nous sommes rencontrés plusieurs fois en
dehors des heures de cours, afin d’approfondir collectivement notre travail sur l’entreprise
coca cola. Ce qui a moins bien fonctionné est peut-être le manque de travail durant les
heures de cours proposés au lycée afin d’avancer un maximum sur ce le travail.
Enfin, il ne nous reste plus que le diaporama à finir.
Page 6
Les sources
Site de Coca-Cola Company : http://www.coca-colacompany.com/
Site de Coca-Cola Entreprise : http://www.coca-cola.fr/
Site Wiquipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Coca-Cola
Site images :
https://www.google.fr/search?q=coca+cola&espv=210&es_sm=122&source=lnms&tbm=isc
h&sa=X&ei=5NMIU-22K6GZ0AXyvoDYCw&ved=0CAcQ_AUoAQ&biw=1920&bih=955
Site pour le capital social : http://www.verif.com/societe/COCA-COLA-ENTREPRISE343688016/
Site pour la publicité : http://observatoiredelapublicite.fr/2013/01/31/coca-cola-depensespublicitaires-en-2012/
Site pour la réussite : http://experts-marketing.blogspot.fr/2012/08/coca-cola-lhistoiresucces-de-la-marque.html
Site pour les difficultés : http://www.leconomiste.com/article/coca-cola-s-evente-face-auxdifficultes
http://www.lepoint.fr/economie/coca-cola-annonce-170-suppressions-de-poste-en-france25-10-2012-1520970_28.php
Page 7
Téléchargement