E44SLL1 - Phonétique expérimentale Phonétique expérimentale

publicité
E44SLL1 - Phonétique expérimentale
Christelle Dodane
Permanence : mercredi, de 11h15 à 12h15 - H211 - Tel. 04-67-14-26-37
Courriel : [email protected]
Description acoustique des
consonnes
• 2.1. Le mode articulatoire
– Consonnes occlusives sourdes ~ consonnes
constrictives sourdes
• 2.2. Le voisement
– Consonnes occlusives voisées ~ consonnes
constrictives voisées
• 2.3. Les sonantes
• Nasales, liquides, semi-consonnes
Le mode articulatoire :
les consonnes constrictives orales sourdes
Le mode articulatoire :
les consonnes constrictives orales sourdes
• Bruit continu coloré (son turbulent)
– Différences d’intensité de la friction, de l’étendue
de fréquence et de transitions
Consonne constrictive [s] dans « asa »
Le mode articulatoire :
les consonnes constrictives orales sourdes
Les constrictives alvéo-dentales
f (171 ms)
a (174 ms)
Le mode articulatoire :
les consonnes constrictives orales sourdes
• Constrictive alvéo-dentale
[f] dynamique, Sujet 1 (S1), Bothorel
et al. (1986)
Le mode articulatoire :
les consonnes constrictives orales sourdes
Les constrictives alvéolaires
s (177 ms)
a (169 ms)
Le mode articulatoire :
les consonnes constrictives orales sourdes
• Constrictive alvéolaire
[s] dynamique, Sujet 1 (S1), Bothorel
et al. (1986)
Le mode articulatoire :
les consonnes constrictives orales sourdes
Les constrictives post-alvéolaires
ʃ (178 ms)
a (151 ms)
Le mode articulatoire :
les consonnes constrictives orales sourdes
• Constrictive post-alvéolaire
[S] dynamique, Sujet 1 (S1), Bothorel
et al. (1986)
Propriétés acoustiques générales des
constrictives non voisées (1/3)
• Les trois consonnes [f s ʃ] présentent un bruit de
friction (bruit continu coloré), une onde
apériodique.
Bruit continu coloré
Propriétés acoustiques générales des
constrictives non voisées (2/3)
• Le bruit de friction est le résultat du resserrement
dans le conduit vocal.
Friction créée par le
resserrement de la
lèvre inférieure et des
incisives supérieures.
Friction créée par le
resserrement de la
pointe de la langue
des alvéoles.
Friction créée par le
resserrement de la pointe
de la langue et de la partie
postérieure des alvéoles.
Propriétés acoustiques générales des
constrictives non voisées (3/3)
• L’amplitude de la friction varie en fonction du volume
de la cavité de résonance .
Labiodentale → alvéolaire → post-alvéolaire
petite cavité antérieure
cavité moyenne
grand volume (+ labialisation)
Le mode articulatoire :
les consonnes constrictives orales sourdes
• Les
constrictives sont des bruits résultant d’une turbulence
provoquée par le resserrement dans le conduit vocal ;
• L’onde produite est apériodique (bruit continu coloré) ;
• L’amplitude du bruit varie dans l’ordre croissant en fonction du
volume de la cavité de résonance.
Le mode articulatoire :
les consonnes constrictives orales sourdes
[f]
[s]
[ʃ]
Le mode articulatoire :
les consonnes constrictives orales sourdes
[f]
INTENSITE --
Bruit >1500 Hz
Le mode articulatoire :
les consonnes constrictives orales sourdes
[s]
INTENSITE ++
Bruit : 4000-8000 Hz
Le mode articulatoire :
les consonnes constrictives orales sourdes
[ʃ]
INTENSITE ++
Bruit : 1600-7000 Hz
Le mode articulatoire :
les consonnes constrictives orales sourdes
< 4000 Hz
< 1500 Hz
< 1700 Hz
Le mode articulatoire :
les consonnes constrictives orales sourdes
Le mode articulatoire :
les consonnes constrictives orales
[f]
Intensité
[s]
Faible (bruit
Intensité relativement
rarement visible) forte
Fréquences < 1500 kHz
Quelquefois,
concentration
d’énergie vers
8000 Hz
[ʃʃ]
Intensité relativement
forte
Etendue moyenne
4 à 8000 Hz ou plus
Etendue moyenne
1600 à 2500 Hz jusqu’à
7000 Hz
Quelquefois, 2
concentrations diffuses :
-À partir de 5000
-A partir de 8000
2 concentrations possibles
-3000 Hz
>4000Hz
Petit silence encadrant les
constrictives
Mesure la plus utile : limite inférieure du bruit
Propriétés acoustiques générales des
obstruentes non voisées (1/3)
• La durée de la
consonne et du
rétablissement du
voisement (VOT,
Voice Onset Time)
varient dans l’ordre
croissant
Bilabiale → alvéo-dentale → vélaire
(163;10) → (167;17) → (172;44)
Traits acoustiques vs. Traits articulatoires
• Mêmes traits acoustiques observables partagés par
[p t k] : silence et explosion correspondant à deux
phases articulatoires, tenue et relâchement.
= Identité entre propriétés acoustiques et articulatoires
• Variabilité observable entre [p t k] au niveau de la
durée de la consonne et du VOT
Identité relative
Traits acoustiques vs. Traits articulatoires
• Les mêmes traits acoustiques observables partagés par [f
s ʃ] : bruit de friction correspondant au resserrement du
chenal.
= Identité entre propriétés acoustiques et articulatoires
• Variabilité observable entre [f s S] au niveau de
l’amplitude du bruit de friction
Variabilité explicable par le volume de la cavité de
résonance
Lieu d’articulation des obstruentes non
voisées (1/2)
• La durée du silence et la durée de l’explosion pour les
plosives [p t k] sont de bons indicateurs du lieu
d’articulation.
silence explosion
Lieu d’articulation des obstruentes non
voisées (2/2)
• L’amplitude de la friction
pour les constrictives est
un bon indicateur du lieu
d’articulation de la
consonne . Celle-ci varie
dans l’ordre croissant.
Labiodentale → alvéolaire → post-alvéolaire
Propriétés acoustiques générales associées
au lieu d’articulation
• Le lieu d’articulation des consonnnes n’est pas observable
directement, mais on peut le déduire par comparaison.
Pour les occlusives, la durée de la consonne et du VOT augmentent dans l’ordre
croissant : bilabiale (163;10) → alvéodentale (167;17) → vélaire (172 ; 44)
Pour les consonnes fricatives, l’amplitude de la friction varie dans l’ordre
croissant : labiodentale → alvéolaire → postalvéolaire
Téléchargement
Explore flashcards