Télécharger le poster - Société Française de radiologie

publicité
IMAGERIE DES
AMELOBLASTOMES
(A propos de 20 cas)
S. Saoud, I. Mimouni, A. Gharbi, N. Moussali, N. El Benna, A. Abdelouafi
Casablanca - Maroc
Journées Françaises de Radiologie. Octobre 2010
Introduction
„
Améloblastome : la plus fréquente des tumeurs épithéliales
odontogéniques(50%).
„
Agressivité locale et récidive conditionnent son pronostic et
sa surveillance
surveillance.
„
But du travail : étudier l’apport de l’imagerie en particulier la
tomodensitométrie dans le diagnostic positif et le bilan
d’extension de ces tumeurs.
Matériel et méthodes
„
Étude rétrospective de 20 cas d’améloblastomes confirmés
histologiquement.
„
Étude colligée sur une période de 2 années (2007
(2007--2009).
„
Tous les patients ont été explorés par un panoramique
dentaire et une TDM faciale.
Résultats
„
La moyenne d’âge des patients était de 38 ans avec des
extrêmes de 11 à 60 ans.
„
Une nette prédominance masculine 65
65%
% ((13
13 hommes /7
/7
femmes).
femmes)
„
La symptomatologie était dominée par une tuméfaction
mandibulaire allant de 2 à 9 cm de grand axe.
Radiographie panoramique
„
Images ostéolytiques :
„ Multiloculaires : 19 cas
„ monoloculaire : 1 cas
„
Localisation mandibulaire : 16 cas
„
Localisation maxillaire : 3 cas
„
Localisation maxillo
maxillo--mandibulaire : 1 cas
TDM
„
Lésion expansive ostéolytique uniloculaire : 1 cas
„
Multiloculaire : 19cas
„
„
„
„
„
„
„
„
Coalescence de multiples lésions géodiques en « bulles de
savon»
T ill variable
Taille
i bl avec prédominance
éd i
d
des lé
lésions
i
d
de plus
l d
de
5cm ( 14 cas)
Corticales refoulées, amincies, voire rompues (19 cas)
Rhizalyse des racines des dents adjacentes (15cas)
Englobement du nerf dentaire (14 cas)
Calcifications (0 cas)
Extension aux parties molles et espaces profonds (5 cas)
Métastase pulmonaire (1 cas)
Patiente de 25 ans,asymptomatique,découverte fortuite lors d’une panoramique dentaire d’images
mandibulaires en bulles savons
TDM : lésion multigéodique avec rupture des corticales par endroits (améloblastome mandibulaire)
Patient de 38 ans
TDM faciale : lésion multiloculée de l’angle de la
branche montante de l’hémimandibule
gauche, englobant les racines de 37 et 38 qui
sont lysées (améloblastome mandibulaire)
Patient de 60 ans
TDM + C : Volumineux processus tumoral hétérodense, centré sur le
maxillaire gauche, envahissant l’ethmoïde,le palais,la fosse
infra--temporale, l’orbite et le corps du sphénoïde
infra
(améloblastome étendu du maxillaire)
Patient de 46ans,douleurs vestibulaires depuis
1an,tuméfaction gingivale et fistule d’une
collection sérohématique.
Panoramique et TDM faciale en 3D : lésion
ostéolytique de la branche horizontale de
l’hémimandibule gauche (améloblastome
mandibulaire)
Patient de 35 ans,tuméfaction mandibulaire avec
limitation de l’ouverture de la Bouche
TDM Faciale: lésion kystique multicloisonné de
l’hémimandibule droite,englobant le nerf
alvéolaire inférieur et refoulant une molaire
(48 incluse) (améloblastome mandibulaire)
Patiente de 36ans,tumefaction
36ans,tumefaction mandibulaire
TDM Faciale : lésion unikystique bien limitée
entourant la racine d’une dent,souflant
les corticales (améloblastome
mandibulaire)
Discussion
„
Tumeur odontogène développée à partir des débris
épithéliaux de MALASSEZ après régression de l’organe de
l’émail.
„
La plus fréquente des tumeurs odontogéniques ((50
50%).
%).
„
Age de prédilection : 3030-40 ans
„
Prédominance masculine.
„
Facteurs favorisants : tabagisme, alcoolisme, malnutrition
mauvaise hygiène buccale, facteurs génétiques…
„
Tumeur généralement bénigne mais localement agressive.
„
Son agressivité locale et sa récidive conditionnent son
pronostic et son suivi.
„
Sa confirmation est histologique.
DISCUSSION
Aspects Cliniques
„
Latence clinique
„
Tuméfaction massétérine ++
„
Phénomènes inflammatoires locaux
„
déplacement ou anomalie d’évolution dentaire.
„
Difformités faciales
„
Mobilité dentaire
„
Apparition d’une malocclusion
DISCUSSION
Formes cliniques
„
La forme intraintra-osseuse est la plus habituelle.
„
Les formes extraextra-osseuses (gingivales) sont
exceptionnelles.
„
La mandibule est atteinte dans 87% des cas
cas.
„
La région angulaire avec extension vers la branche
montante dans 66% des cas.
„
région prémolaire dans 11% des cas.
„
incisive dans 10% des cas.
DISCUSSION
Imagerie
L’imagerie permet d’orienter le diagnostic,de faire
le bilan d’extension et le suivi évolutif des lésions
„
Radiographies Panoramiques : permettent d’évoquer le
diagnostic
diagnostic.
„
Tomodensitométrie : examen clé permettant une
meilleure analyse des structures osseuses et dentaires.
„
Imagerie par résonance magnétique : principalement
lors de perforation de la corticale et envahissement des
tissus mous.
DISCUSSION
Aspects radiologiques
„
L’aspect en imagerie des tumeurs améloblastiques n’est
pas spécifique, cependant l’imagerie fait la différence
entre :
„
Forme unikystique (20%) : lésion radioclaire, unique,
bien limitée,
limitée développée autour d’un
d un apex dentaire
dentaire,
pouvant être de grande taille, sans individualisation de
septa, associée à une dent incluse dans 50 à 80% des
cas.
„
Forme multikystique (80%) : volumineuse lésion bien
limitée, multigéodique, formée par la coalescence de
multiples lésions soufflantes de taille variable, décrites
en «bulles de savon » . les composantes charnues et les
parois kystiques se rehaussent après injection de
contraste. plus agressive que la forme uniloculaire.
DISCUSSION
Aspects radiologiques
„
Les corticales sont soufflées, amincies, voire
absentes.
„
Recherche de petites géodes à distance témoins
de ll’atteinte
atteinte multicentrique et source de récidives ultérieures
ultérieures.
„
Jamais de calcifications ( élément diagnostic).
„
Rhizalyse et destruction des racines des dents : 1 cas/2
„
Déplacement dentaire : 3 cas/4
„
Dents incluses (souvent la 3e molaire inférieure).
DISCUSSION
Traitement
„
Traitement radical : résection interruptrice de l’os, permettant
à elle seule d’éviter :
- la récidive
- les gestes chirurgicaux itératifs, plus mutilants
- la transformation carcinomateuse
„
Traitement conservateur : curetage et/ou énucléation,
permettant d’éviter au malade les inconvénients de la
chirurgie radicale à retentissements multiples (fonctionnel,
esthétique et psychologique).
DISCUSSION
Evolution
„
„
Récidives locales : fréquentes (21% des cas)
Transformation histologique en carcinome améloblastique :
- exceptionnelle
- de siège souvent mandibulaire postérieur
- métastases ganglionnaires et pulmonaires rares (2% des cas)
Conclusion
„
La radiographie standard est très évocatrice du diagnostic
d’améloblastome.
„
La TDM est l’examen clé pour l’analyse des lésions,
l’
l’appréciation
é i i d
des rapports avec lles structures d
de voisinage
ii
et
le suivi évolutif.
„
L’améloblastome reste de confirmation
anatomopathologique.
Téléchargement
Explore flashcards