Plan National de Formation 2012 SÉMINAIRE NATIONAL 22

publicité
Plan National de Formation 2012
SÉMINAIRE NATIONAL
22 novembre 2012
Lycée RASPAIL - PARIS
« Pilotage pédagogique au service de la réussite de l’élève
à l’aide des outils numériques et des espaces collaboratifs »
Compte rendu de l’atelier : les outils numériques et les espaces collaboratifs aident-ils
au pilotage académique, au pilotage en établissement scolaire ? P.Dumont, PE. Tailfer
Un système d’information
Comment construire un système d’information global intégrant l’ensemble des acteurs et
permettant de recueillir des éléments chiffrés au niveau de l’EPLE pour les structurer en
informations permettant un pilotage fin à chacun des niveaux? IGEN, IA IPR , EPLE (Chef
Etablissement), Professeur EPS
Granularité du système : totalement intégratif ou modulaire ?
Plusieurs cas de figures sont à l’œuvre actuellement dans les académies : soit EpsNet
complet, ou avec seulement quelques modules agrégés permettant une utilisation moins
lourde et plus souple, soit un ensemble d’applications de moindre ampleur mais nécessitant
un travail de conception renouvelé à chaque nouveau besoin d’information. Les raisons des
choix opérés sont variées et tiennent le plus souvent à l’histoire de l’académie : mode de
pilotage par le recteur et SG, diversité des situations et culture locale.
Certaines d'entre elles utilisent des bases de données conçues ‘en réaction’ pour répondre
soit un besoin identifié sur le terrain, soit à une commande institutionnelle. Ces bases de
données n'ont le plus souvent aucune relation entre elles et donc ne permettent pas toujours
de croiser les informations. Elles sont utilisées par les corps d'inspection pour faciliter le
pilotage de la discipline, mais aussi parfois par les enseignants pour les aider à mettre en
place les réformes. Celle du DNB en est un exemple.
D'autres académies utilisent des suites logicielles qui intègrent l'ensemble des données
utilisées pour le pilotage. Elles sont elles-mêmes questionnées en fonction des besoins mais
permettent également d'identifier au regard de statistiques croisées des priorités d’actions.
Certaines applications permettent un pilotage par l'ensemble des acteurs : enseignants,
chefs d'établissement, IA IPR.
Elles sont alors conçues pour organiser en réseaux les informations liées aux enseignants, à
l’offre de formation, aux élèves et aux installations, dans le respect des obligations
réglementaires (programmes, certifications).
Certaines suites logicielles permettent également d'organiser la traçabilité des acquis des
élèves sur l'ensemble du cursus de formation. Dans ce cas elles deviennent un véritable outil
de pilotage en faveur de la réussite des élèves.
Suivi de l’information, selon quelles modalités ?
L’organisation pluriannuelle de la collecte d’information doit être planifiée en tenant compte
des besoins à venir, des charges de travail en établissement, de la multiplicité des
applications et des outils numériques.
Le changement d’application doit être anticipé et accompagné, différé ou abandonné.
Remontée des informations en provenance des EPLE et traitement : données froides
et chaudes
-
-
Programmations par type d’établissement : Nombre de CP enseignées/évaluées,
couplage de CP
Protocoles d’évaluation
Inaptitudes : évaluation 1-2-3-4 CP différentes, nombre d’élèves concernés
Notes d’examen : APSA, effectifs notés, moyennes filles / garçons, différence F/G,
APSA adaptées
Niveaux de compétence atteints par APSA
Comparaison des notes retenues pour le DNB et celles trimestrielles
Demande de formation des stagiaires, APSA demandées
Accompagnement éducatif : nombre d’actions, montant financé
Installations utilisées
Acquisition du savoir nager et niveau à l’entrée en 6ieme et en fin de 3ième
Sections sportives scolaires
SHN et haut niveau scolaire : localisation, traitement des cas individuels
Etat des lieux de la formation continue, effectifs, vœux satisfaits, taux de satisfaction,
taux de participation, thème ou APSA, quand, comment, durée, âge, grade, échelon
Calendrier de déploiement d’une application, de mise en œuvre, accompagnement et
formation à l’utilisation
Remarques des participants :
-
-
L’organisation des groupes ressources TICE et le contexte des académies
apparaissent comme très différents, les moyens alloués pour développer des
applications de suivi des programmations et/ou de remontée des notes peuvent être
conséquents ou très faibles.
Les applications sont toujours développées dans l’urgence et sont finalement parfois
insatisfaisantes quant à la pertinence et l’actualité des données demandées.
Les applications développées en académie le sont essentiellement sous Excel, en
PhP, sous WinDev. Les applications telles qu’Interview et LimeSurvey sont
également utilisées. Les difficultés évoquées par tous les participants relèvent moins
de la conception et de la réalisation des applications permettant le recueil des
données telles que les protocoles d’enquête que de la difficulté de consolider les
données recueillies par les établissements et de les analyser. Cette phase est
d’autant plus couteuse en temps que les compétences en programmation permettant
de réaliser la consolidation et le traitement sont élevées. Toutes les académies ne
disposent pas de professeurs ressources en capacité de réaliser cette partie des
applications, le traitement de millier de données est alors effectué « à la gomme et au
crayon ».
Constats :
- Quelques services informatiques académiques ont interdit l’utilisation de PackEps en
invoquant des raisons de faille de sécurité (Lille en particulier). La lourdeur initiale de
l’appropriation de PackEps est relatée par quelques participants. La version en ligne
de l’application est attendue par plusieurs académies qui s’engageront alors dans
son déploiement.
- EPSNET reste très décrié dans son incapacité à prendre en compte la réalité de la
réglementation. Les améliorations demandées ne sont pas réalisées. Par exemple,
l’exportation dans un tableur de type Excel de la totalité des données est nécessaires
pour permettre aux IA-IPR d’effectuer rapidement des statistiques fiables et
complètes dans un temps qui est toujours très contraint (souvent moins de 72 heures
-
entre la fermeture du serveur et les pré commissions départementales, en général
c’est un week-end). Cette exportation pourrait également être autorisée aux
établissements, pour les données qui les concernent, afin qu’ils puissent analyser
plus finement la structure des notes obtenues par leurs élèves.
La discontinuité dans l’utilisation des applications est source de perte de temps pour
tous les acteurs et de mécontentement dans les établissements
Discussions et idées :
- Comment quantifier l’impact de l’EPS sur les élèves en intégrant des indicateurs
croisés, obtenus auprès d’autres sources, ex : taux de pratique civile par APSA, par
tranche d’âge et par sexe dans les territoires et en AS ? Idem/ santé, idem/pratique
de la natation.
-
Les statistiques issues d’un tableau de bord permettront une valorisation des
politiques éducatives auprès de l’ensemble des partenaires institutionnels et des
collectivités territoriales en montrant la plus-value apportée par l’EPS aux élèves et
sa contribution à la réussite scolaire.
-
Au plan de la GRH, l’étude de la pyramide des âges en corrélation avec la FPC, les
visites d’inspection, les différences de rythme d’inspection, de notation et de
progression de carrière chez les professeurs des deux sexes est nécessaire pour
définir les priorités académiques.
-
A court terme, il est possible d’utiliser les carottages conjoncturels réalisés par les
académies depuis trois ans pour alimenter une base nationale de l’IGEN en attendant
la mise en place d’outil(s) de remontée de données.
-
Les sites académiques doivent permettre de faire des focus sur l’actualité sur les
fonds de dossier et sur l’évolution des textes et des organisations académiques.
Les besoins exprimés portent :
1. sur le développement et le déploiement d’une application nationale permettant, de
recueillir en amont les notes du DNB et les basculer dans la base examen, ou de
récupérer les notes dans une application de type ProNote, Campus, etc.., afin d’éviter
les saisies multiples.
2. La mutualisation des applications déjà développées par les académies afin d’éviter
de redévelopper ce qui existe ailleurs. Pour ce faire, un espace collaboratif national
serait utile.
3. Une mise en relation des professeurs ressources qui développent est nécessaire.
4. Le système d’information ou de remontée des données doit être organisé sur le
principe gagnant/gagnant apportant une plus-value aux EPLE et aux professeurs
5. Il apparait nécessaire de définir nationalement les éléments et les indicateurs d’un
tableau de bord qui permettrait de valider un état de la discipline.
Téléchargement
Explore flashcards