SVT 6ème

publicité
Le manuel, un outil de
Ce nouveau livre de SVT 6e est simple et attrayant. À la demande du professeur, ce
manuel peut être utilisé aussi bien dans le cadre de la classe qu’en dehors du collège.
Il se présente sous forme de chapitres courts, richement illustrés et dans lesquels
des activités variées sont proposées.
Dans ces activités et dans les exercices, les compétences mises en jeu sont clairement indiquées pour permettre un suivi des progrès dans les apprentissages.
Les rappels d’acquis
Retrouver des acquis
L’ouverture du chapitre
Chapitre
Les végétaux et les champignons sont aussi des êtres vivants
de l’école primaire
r
se déplace
naître
grandir
1
Tous les êtres vivants
sont des producteurs
de matière
Les animaux sont des êtres vivants
rejeter des déchet
s
e
c
d
c et d Entre le semis et la récolte, les agriculteurs arrosent les cultures et répandent des engrais :
savez-vous pourquoi ?
g Un marronnier vit plus de 200 ans. Il
finit cependant par mourir.
h Des girolles en forêt.
b
g
c
➤ Ces photographies illustrent certains aspects de la vie : lesquels ?
h
a Issu de la germination
d’un gland, le jeune chêne
grandit et peut atteindre une
hauteur de 30 mètres : il produit ainsi plusieurs tonnes
de matière végétale. Pour un
arbre, que désigne-t-on par
« matière végétale » ?
e
Des activités pour répondre
b Cette lapine a donné naissance à
des lapereaux qui bientôt deviendront adultes. Au cours de leur croissance, ils vont continuer à produire
de la matière animale. Que désignet-on par « matière animale » ?
➤ Quelles manifestations de la vie retrouve-t-on chez les végétaux et chez les champignons ?
6
e et f Quels sont les aliments des animaux ? Savezvous ce que l’on appelle
« régime alimentaire » ? Le
régime des coccinelles et de
la chenille photographiées
ici est-il le même ?
f
S’interroger avant d’aborder le chapitre • S’interroger
7
avant d’aborder le chapitre
croissance des êtres vivants
1 La
est une production de matière
.................
90
végétaux se nourrissent
2 Les
de matières minérales
........................................
92
régime alimentaire
3 Le
de la chouette
..............................................................
94
Les animaux consomment la matière
4 d’autres
êtres vivants
96
..........................................
88
89
• Des documents sélectionnés pour susciter la curio-
• Quelques faits qui amènent à s’interroger
sité, des questions larges pour instaurer un dialogue
dans cette phase de rappel des acquis fondamentaux.
et à proposer des explications qui ont, à ce
stade, valeur d’hypothèse .
Activité
Les activités
Pour chaque double page :
• une grande question scientifique clairement identifiée ;
• des documents pertinents pour y répondre ;
• une aide à la réponse dans les « Pistes de travail ».
2
Tout un rése
au
de décompos
eu
Dans le sol, la
litière se transfo
rme
lentement en
humus. En revanch
e, un
échantillon de
litière stérilisé
e (dans
laquel le on
a tué tous les
êtres
vivants), ne se
décompose plus.
Quel rôle les
êtres vivant
jouent-ils dans
s
la décomposition
de la matière
organique ?
rs dans le so
DOC 2 D’autres décom
l
g Mycéliu
m de champi
gnon sur une
a Collemboles,
mange urs de minuscules insectes
débris végéta
ux (1
PISTES DE TRAVA
IL
La question scientifique.
Activité
c Tromb idion,
arachn ide
prédateur (3 à
4 mm).
b Oribates, arachni
des mangeurs
débris végétau
de
x (maximum 1
mm).
2 Rechercher
ce que devien
finalement la
t
matière organiq
ue
dans le sol.
1
Le sol, un milieu complexe où se
décompose la matière organique
Préciser le rôle
gnons et des bactériedes champis en s’aidant
du doc. 2.
3 Pourquoi
peut-on dire que
la
matièr e organi
que du sol est
« biodégradable
» ?des feuilles
La litière, constituée
Rechercher le
sens
mortes «etbiodégra
des brindilles
qui
tombent
du mot
dable ».
chaque année à l’automne
en forêt,
se décompose et disparaît progressivement dans le sol.
e
DOC 1 Dans le sol, la matière organique se décompose
f
Compétences
1 Re, Ra
2 I
d
3 I, Ra
Pseudoscorpio
n, arachnide
prédateur (2 à
4 mm).
e Lithob ie
et
pattes prédate f géophi le, milleurs (25 à 50 mm)
.
110
Quels sont les produits de cette
décomposition ? Que trouvet-on dans le sol ?
i Feuille réduite
guée de la microfa à ses nervures par action
conjuune et des bactérie
s.
DOC 3 De mangé en mang
eur, un résea
un mélange de différents
composants
u qui fait dispa
DOC 2■LeUnsol,
réseau
raître
très développé.
■ Des
composants
organiques et minéraux.
La litière
de feuille
s mortes
départded’un
1. Grains
sable.
réseau alimentaire est le point de
complexe.
Les spécial
2. Débris
végétaux
ou nt
moins fragistes plus
estime
qu’un mètre carré
sol
d’une forêt de
mentés.
du
feuillus contien
150 vers
3. –Humus
(qui provient
la décompo-t environ : 2
de terredequi
conso mmen t
seuls
à eux
de matière
sitionplus
de la
60 % deorganique)
la litière ; et
–argile
200 (qui
000 petits
provient
de la décomposiinsecte
s (collemboles,
–tion
300des
000
etc.) ;
roches
du sous-sol).
arachn
ides
(oribat
es, trombidions,
4.pseudo
Cavitésscorpio
du sol remplies
ns, etc.)d’air
; si le sol est
– sec
1 250
mille-p
ou d’eau
si leattes.
sol est humide.
De plus, chaque
gramm
Remarque : L’eau
circulant
danselede
solsol
contient
renferme :
– sels minéraux
1 et 4 qui
des entre
proviennent
à la fois des
milliard
s de bactéri
– desdudizain
esla;
roches
sous-soles
et de
dela décomposition
mètres de de
champorganique.
filame nts de
matière
ignons.
source
lumineuse
matière organique tombée sur le
sol.
Prendre l’exemple des feuilles
mortes et expliquer leur transformation en utilisant les photographies et le texte du doc. 1.
Des « clés » (aides) pour indiquer, en cas de besoin,
que faire et que regarder plus précisément.
Les compétences pour un suivi des progrès
dans les apprentissages.
2 Identifier les constituants
d’un sol.
Réaliser les observations
suggérées dans le doc. 2 puis faire
une liste des différents éléments
organiques et minéraux mis en
évidence dans le sol.
Compétences
1 I, C
108
2 Re, I
la litière
Animal
Régime aliment
collembole
oribate
3
débris végétau
x
autres arachnides,
collemb
4
1 oles,
débris végétau
x
collemboles, trombid
ions, oribates
collemboles, vers
1 de terre
feuilles de la litière
trombidion
pseudoscorpio
n
lithobie et géophil
e
ver de terre
bactérie 4
et 3champignon
aire
débris de végétau
x
de champignons et filaments
matière organiq
ue
des cadavres de de la litière ou
la microfaune du
sol
■ L’observation de la microfaune du sol à la loupe binoculaire.
PISTES DE TRAVAIL
1 Expliquer ce que devient la
× 10 000
h Bactéries du
sol observées
scope électron
au M.E.B. (microique à balayage
).
c
Des questions larges pour aider à répondre
à la question scientifique.
efficaces
feuille.
D’autres décom
poseurs jouent
un rôle très import
sont :
ant. Ce
– les champignons
blanc sur les feuilles dont le mycélium forme un
feutrage
– les bactér ies, en décomposition (voir page
176)
optique car elles difficil es à observer au micros ;
breuses dans le sont de très petite taille. Très cope
sol (plusieurs
milliards par mètre nomelles sont capabl
es de réduire très
carré),
ses nervures.
rapidement une
feuille à
Bactéries et champ
organique qu’ils ignons se « nourrissent » de
transforment progres
matière
minérale.
sivement en matière
à
taire dans le sol.
Une phrase pour situer l’activité dans le chapitre.
ts mais tout aussi
rs du sol
5 mm).
Observ er et
identifi er
quelque s êtres
vivants récolté
s
dans un sol en
les comparant
aux
photographies
du doc. 1.
Utiliser le doc.
3
le réseau en commenet construire
çant par les
débris végétau
x.
poseurs plus discre
DOC 1 Le portrait de quelq
ues décomposeu
1 Montr er
qu’il existe
un
réseau alimen
2
Activité
f
d , e et f Un marronnier ne se déplace
pas et pourtant c’est un être vivant.
Activité
d
a L’éclosion d’un œuf de crocodile.
b Un martin-pêcheur et sa proie.
c Une cane et ses canetons sur la mare.
Activité
manger
Activité
r
mouri
S’interroger avant d’aborder le chapitre
uire
se reprod
a
litière
tamis
a Feuilles de la litière en cours de décomposition.
L’humus qui provient de la
décomposition des feuilles
n’est cependant pas le stade
final de cette décomposition : celle-ci se poursuit et
transforme finalement l’humus en matières minérales
solubles dans l’eau du sol et
appelées sels minéraux.
entonnoir
d
alcool
à 70 %
Cet appareil (d) permet de récolter la microfaune* du sol. L’éclairement intense et la chaleur dégagée par la lampe provoquent la fuite
des petits animaux qui s’enfoncent dans la
litière et finissent par tomber dans le flacon.
Remarque : Ces sels minéraux
pourront ensuite servir d’aliments
aux végétaux chlorophylliens qui
poussent sur ce sol.
b En deux ou trois ans, dans une forêt de feuillus, la litière se transforme progressivement en une poudre sombre semblable au terreau que
l’on achète pour les plantes d’appartement : c’est l’humus*.
111
La « récolte » observée à la loupe binoculaire (e)
montre la très grande diversité de la microfaune : d’après les spécialistes, il y aurait plus
de 500 000 petits animaux par mètre carré de sol
forestier.
Mots importants
e
×5
●
Humus : matière sombre du sol
qui provient de la décomposition
des débris végétaux (litière de
feuilles mortes par exemple) et
des cadavres animaux.
●
Microfaune : ensemble des
animaux de petite taille que
l’on observe à la loupe binoculaire car ils sont peu visibles
à l’œil nu.
109
travail à votre service
Le bilan du chapitre
Les exercices
Exercices
Retenir l’essentiel…
Chaque être vivant...
par le texte et par l’image
... fait partie d'une espèce.
Exercices
Je teste mes connaissances
Activités
Exercice
1à4
Des critères
pour classer les êtres vivants
Les êtres vivants
d'une même espèce :
se ressemblent ;
se reproduisent
entre eux.
mésange
➤ Il existe dans le monde vivant une très
grande diversité d’animaux et de végétaux.
Une espèce regroupe sous le même nom des
êtres vivants qui se ressemblent et qui peuvent
se reproduire entre eux.
polypode
➤ Les scientifiques ont choisi des critères précis pour établir la classification des êtres
vivants. Les espèces y sont rangées d’après les
caractères qu’elles possèdent en commun. Par
exemple, le groupe des vertébrés rassemble
toutes les espèces qui possèdent une colonne
vertébrale.
Chaque espèce est
désignée par deux noms.
A. Retrouver le mot important qui correspond à
chaque définition.
a. Plante qui vit plusieurs années.
b. Mammifère qui passe l’hiver en état de vie ralentie.
c. Plante dont la durée de vie est inférieure à un an.
d. Animal qui passe l’été et l’hiver dans deux régions
éloignées l’une de l’autre.
e. Jeune individu, issu de l’œuf, très différent de
l’adulte par son aspect et son mode de vie.
Espèce : Mulot
sylvestre
Classification :
B. Vrai ou faux ?
Certaines affirmations sont exactes. Recopiez-les.
Corrigez ensuite les affirmations inexactes.
a. L’occupation d’un milieu par les êtres vivants reste
la même toute l’année.
b. Le cotylédon de la graine grandit et forme une nouvelle plante.
escargot
... est classé dans des groupes emboîtés
de la classification scientifique.
c. Le coquelicot passe l’hiver sous forme de graines.
d. Le muguet est une plante annuelle.
e. Le bourgeon de marronnier abrite une jeune pousse.
f. Les bourgeons se forment dès le retour du printemps.
2 Expliquez ce qui se passe dans
chaque cas à la fin de l’hiver.
chêne
Vertébrés
Tétrapodes
Mammifères
Rongeurs
Classification :
mulot
1 I, Ra
Activités
... est constitué de cellules qui ont toutes
la même organisation.
lombric
2 Ra
rosette de feuilles
La partie souterraine du sceau de Salomon.
1 Comment se présente le sceau de Salomon à la belle saison ? En hiver ? S’agit-il d’une plante vivace ou annuelle ?
une cellule
noyau
1 I, Ra
163
Migrateurs hivernant en France
Migrateurs de passage hivernant
en Espagne ou au Maghreb
J
F
M
A
M
2 Pour quelle raison les étour-
Compétences
162
Le coin des curieux
Le guide pratique
donnent envie d’aller plus loin et qui peuvent
servir de support à une pédagogie différenciée.
Pour reconnaître quelques plantes à fleurs
feuilles
à 5 folioles
tige rampante
Matricaire camomille
fruit en bec
de cigogne
fleurs blanches
très petites
à 4 pétales
Géranium
Herbe-à-Robert
a Les monocotylédones (graminées, maïs…) ont des feuilles à
nervures parallèles. Ci-dessus, une graminée, le dactyle.
de l’air
Les bactéries sont des êtres
vivants unicellulaires de structure
c Les papilionacées ont un fleur caractéristique dont les pétales évoquent la
forme d’un papillon.
Ci-dessus : le lotier corniculé.
fleurs
jaunes
base
de la fleur
renflée
et veinée
LES PLANTES VERTES
Tous ces êtres vivants sont de couleur verte :
ils possèdent de la chlorophylle et n’ont
besoin pour se nourrir que de matières
minérales. Beaucoup vivent fixés. Certains
sont unicellulaires.
Achillée millefeuille
Épervière piloselle
ALGUES VERTES
couchée de formes très variées :
Toutes tige
aquatiques,
rampante
aplaties, filamenteuses, unicellulaires.
Trèfle rampant ou blanc
Silène enflée
MOUSSES
LES CHAMPIGNONS
es
nes
alencienn
Valencien
Le coin des cu
= absence de données
Plantes vertes terrestres constituées
de petits pieds feuillés.
LA LIGNÉE BRUNE
Ce vaste groupe comporte notamment
les algues brunes et de nombreux êtres
vivants unicellulaires.
PLANTES À FEUILLES NERVURÉES
rieux
FOUGÈRES
LES AMIBES
ll est libre Max
fleurs blanches
groupées
5 pétales
à 2 lobes
La classification scientifique
des plantes vertes
175
Ils sont presque tous terrestres. Ils ne se
déplacent pas et se nourrissent en général grâce à des filaments qui puisent de
la matière organique. Certains sont unicellulaires.
oubais
Roubais
Roubaix
▼
Niveau
ion
de pollut
LES ANIMAUX
!
Photographies : Musée d’Histoire
Naturelle, Fribourg, Suisse.
30
fleurs blanches
Lotier
corniculé
fruits :
gousses
droites
PLANTES TERRESTRES À TIGE
Arras
Arras
Carrés non colorés
feuilles
à 3 folioles
174
Lille
Lens
d
e Les ombellifères ont une infloresd Les composées ont unetrès
simple,
« fleur
» ousans noyau.
capitule formé de nombreuses petites
cence en ombelle.
fleurs serrées sur un plateau.
Ci-dessus : l’ombelle de la carotte sauvage.
Ci-dessus : le capitule de la pâquerette.
forte et forte
pollution très
forte et moyenne
pollution assez
pollution faible
faible
pollution très
re
Armenti res
Armentiè
Capselle bourse-à-pasteur
feuille
divisée
en
nombreuses
folioles
LES BACTÉRIES
qui
a est le lichen
une
thune
Béth
Béthune
feuilles découpées
en 3 à 5 lobes
Les grands groupes
du monde vivant
tolère le mieux
ou
très polluée).
l’air moyenne
même en zone
pollution de
).
résiste à une
b. La Xanthorie nt en ville même en zone polluée de l’air
ns
assez forte (fréque
à de faibles pollutio
l’air.
peut résister
c. La Parmélie qu’il y a de l’ammoniac dans
dès
Sa présence
mais disparaît
aux polluants.
sensible
très
est
d. L’usnée barbue pur.
révèle un air très
fruit
en forme
de cœur
groupes de 3 à 7 fleurs
jaunes
Renoncule âcre
ou bouton d’or
Lecanor
nt en ville
en croûte » appelé
a. Ce lichen « tous les toxiques de l’air (fréque
ouquet
Le Touquet
b Les labiées ont une tige à section carrée et une fleur dont les
pétales soudés forment deux lèvres. Ci-dessus : le lamier jaune.
■ Des groupes de plantes faciles à reconnaître par la fleur
L
Boulogne
Boulogne
-sur-Mer
-sur-Mer
D
fleurs jaune
d’or
ias formés par l’assoc
des êtres vivant
nts
es lichens sont
ignon. Peu exigea
et d’un champ
et d’humition d’une algue
de température
des conditions
ou les
du point de vue
rochers, les murs,
les
sur
ppent
dité, ils se dévelo
.
à la pollutroncs d’arbre
très sensibles
s lichens sont
t pollué
En revanche, certain
lorsque l’air devien
disparaissent
sciention de l’air et
t assez bien. Les
»
s s’en accommoden
bio-indicateurs
alors que d’autre
cela comme «
pour
nt
ns.
utilise
tifiques les
que nous respiro
la qualité de l’air
de nompar
e
pour apprécier
réalisé
été
En
intéressante a
Une étude très
Nord-Pas-de-Calais.
du
s
lycéen
et
nt,
breux collégiens
leur environneme
présents dans
s
région
lichen
leur
les
repérant
pollution de
les degrés de
ils ont pu établir
ous). ■
(voir carte ci-dess
c
N
2 Ra
Potentille rampante
rieux
Le coin des cu
quee
erque
Dunker
Dunk
Dunkerqu
O
fleurs jaunes
solitaires
fleurs
rouges
Calais
S
feuilles à nervures
parallèles
épi
allongé
Grand plantain
b
A
très communes
■ Des groupes de plantes faciles à reconnaître par la feuille ou la tige
Page 30
15/03/05 10:32
32002_030
a
J
57
court et précis.
• Une aide à la mémorisation sous forme
d’un grand schéma bilan.
• Des documents qui suscitent la curiosité,
J
1 I, Ra
En fin de chapitre, trois types d’exercices pour
évaluer les connaissances et les compétences :
• « J’apprends à faire un exercice » ;
• « Je teste mes connaissances » ;
• « J’utilise mes connaissances ».
de la pollution
rhizome
Compétences
neaux deviennent-ils un véritable
fléau pour les semis en hiver ?
2 Ra
56
• L’essentiel à retenir sous forme d’un texte
rs
des indicateu
Les lichens,
graines
Sédentaires
1 Expliquez comment varie la
population d’étourneaux au fil
des saisons.
2 Expliquez ce que deviennent les bourgeons visibles sur
la photographie ci-dessus lorsque le printemps arrive.
Le nom donné aux êtres vivants
dans le langage courant ne reflète
pas l'extraordinaire diversité du
monde vivant.
× 1 800
graines
Présence de l'étourneau dans l'ouest de la France
membrane
cytoplasme
limace
➤ Les cellules ont toutes la même organisation
générale : elles présentent une membrane, un
cytoplasme et un noyau.
bulbe
primevère
3 Le mode de vie de l’étourneau sansonnet
épicéa
➤ Certains êtres vivants sont unicellulaires,
c’est-à-dire constitués d’une seule cellule, mais
la plupart sont constitués de très nombreuses
cellules (pluricellulaires).
blé
Les étourneaux sont des oiseaux
communs dans les parcs et les jardins. Le soir, ils se rassemblent
pour passer la nuit sur les arbres
en dortoirs de milliers d’individus.
Ils peuvent être migrateurs (en
provenance d’Écosse, de Scandinavie ou de l’est de l’Europe) ou
sédentaires.
À la belle saison, les étourneaux
sont surtout insectivores alors que
pendant la période hivernale ils se
nourrissent de fruits et de graines
devenant ainsi un véritable fléau
pour les semis.
1 Le sceau de Salomon au cours des saisons
Tous les êtres vivants sont constitués
de cellules
➤ À l’échelle microscopique, les êtres vivants
ont un point commun : ils sont tous constitués
de cellules.
crocus
HIVER
Au début du printemps, le sceau de Salomon embellit les sous-bois de ses clochettes blanches mais, dès
l’arrivée des premiers froids, il semble disparaître.
Espèce : Mulot
sylvestre
Classification :
Rongeur
amanite
5 et 6
moutarde des champs
Compétences
J’utilise mes connaissances
Exercice
pissenlit
bourgeons
D. Questions à réponse courte.
a. Quelles conditions climatiques réunies au printemps favorisent la germination des graines ?
b. Que deviennent les constituants de la graine au
cours de la germination ?
Exercice
Dans quels groupes classez-vous ce crapaud ?
BELLE SAISON
« végétaux annuels » et « végétaux vivaces ». Justifiez votre
classement.
C. Citez des exemples…
a. de végétaux et d’animaux qui changent de forme au
cours de l’année.
b. d’animaux qui changent de comportement au cours
de l’année.
Espèce :
➤ La classification des êtres vivants est composée de groupes emboîtés les uns dans les autres.
Par exemple, le groupe des vertébrés contient
le groupe des tétrapodes qui contient lui-même
celui des mammifères.
2 L’aspect de quelques végétaux au cours des saisons
1 Classez ces végétaux en
Les animaux sont pluricellulaires.
La plupart ont des yeux, une bouche
et se déplacent, notamment pour
rechercher leur nourriture organique.
P
our mieux conna
ître le mode de
vie et les routes
migra toires
des cigog nes,
les scient ifique
essaient de les
suivre à la trace.
s
C’est ainsi que
une jeune cigogn
Max,
e née en Suisse
, est suivi 24
sur 24 depuis
heures
sa naissance en
1999.
Dès son plus
jeune âge Max
a été bagué et
d’une balise Argos
équipé
ultra-légère qu’il
mini sac à dos.
porte comme
un
Cette balise émet
captés par des
des signaux qui,
satellites, permet
tent de localise
en permanence
r l’oiseau
. Ces satellites
renvoient toutes
informations
concernant les
les
voyages de Max
station de traitem
à une
ent située à Toulou
se. ■
LES
FORAMINIFÈRES
DES GROUPES
D’UNICELLULAIRES
Les feuilles
se déroulent
en frondes
plus ou moins
composées.
SPERMATOPHYTES : PLANTES À GRAINES
CONIFÈRES
Feuilles en aiguilles,
graines portées
par un cône.
ANGIOSPERMES
(PLANTES À FLEURS)
Les graines sont contenues
dans un fruit provenant
de la transformation d’une fleur.
LES CILIÉS
184
185
a. Max et sa mère.
b. Max et sa balise
c. Fonctionnemen Argos.
d. Déplacements t du sytème Argos.
de Max en 2002
et 2003.
a
200 km
b
satellite
station de réceptio
n
balise Argos
c
54
centre de traiteme
nt
des données
Le suivi par satelli
te permet de
connaître :
• les dates de
départ et d’arriv
• le trajet migrat
ée de Max ;
• les sites d’esca oire effectué et sa durée ;
• la vitesse de les, la durée des repos ;
déplacement ;
• le lieu d’hive
rnage ;
• les allées et
venues autour
du nid.
d
Des outils pour :
• identifier des êtres vivants observés sur le terrain ;
• constituer le support d’activités complémentaires,
notamment sur la classification ;
• comprendre et mettre en œuvre certaines méthodes
de travail.
3
SOMMAIRE
Partie 1
LES CARACTÉRISTIQUES DE NOTRE ENVIRONNEMENT
1. Un environnement proche : le collège et ses alentours ...............................
2. Les êtres vivants ne sont pas répartis au hasard .........................................
8
18
Partie 2
LE PEUPLEMENT D’UN MILIEU
1. L’occupation du milieu au cours des saisons..............................................
2. La colonisation d’un milieu par les végétaux..............................................
3. L’influence de l’Homme sur les peuplements .............................................
40
58
74
Partie 3
L’ORIGINE DE LA MATIÈRE DES ÊTRES VIVANTS
1. Tous les êtres vivants sont des producteurs de matière ............................... 88
2. Le recyclage de la matière dans l’environnement ....................................... 106
Partie 4
DES PRATIQUES AU SERVICE DE L’ALIMENTATION HUMAINE
1. La production d’aliments par la culture et l’élevage..................................... 120
2. Production d’aliments par transformations biologiques............................... 132
Partie 5
DIVERSITÉ, PARENTÉS ET UNITÉ DU MONDE VIVANT
1. Diversité, parentés et unité du monde vivant ............................................. 148
Partie 6
GUIDE PRATIQUE .............................................................................
169
Corrigés d’exercices .................................................................................. 188
Index ........................................................................................................ 190
4
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

Créer des cartes mémoire