Pourquoi virtualiser une base de données

publicité
Virtualisation de bases de données : régime sec pour le Big Data !
Source : IT Business Edge,
Auteur : Jed Hueh, CEO DELPHIX
Date : 18 juillet 2012
Les entreprises sont saturées par des volumes de
données en croissance constante.
Les Data Centers ingèrent des données issues d'une
multitude de sources qui, elles-mêmes augmentent
chaque année.
Les utilisateurs aujourd'hui génèrent et consultent de
grands volumes de données à partir de supports
variés : smartphones, tablettes tactiles, ordinateurs
personnels portables ou fixes, ou serveurs.
Les satellites, capteurs, signaux GPS, réseaux sociaux,
appareils photos et caméras, tous contribuent à
enrichir, en volumétrie, le Big Data.
De nouvelles technologies ont émergé pour gérer
toutes ces données (Hadoop, NoSQL, etc.).
Ces nouvelles technologies ne sont pas parvenues
encore à traiter efficacement la source la plus
importante, et certainement la plus onéreuse du Big
Data dans les entreprises aujourd'hui : les applications
qui accèdent aux bases de données relationnelles.
Le commerce mondial dépend étroitement de ces
applications qui accèdent à ces bases, comme les
ERP, le CRM, la Business Intelligence, les sites de
commerce électronique, etc.
Les bases de données de l’entreprise constituent un
patrimoine informationnel vital. Il est de la
responsabilité du département informatique de le
maintenir et de le protéger des agressions potentielles.
De manière à se prémunir, entre autres, contre les
incidents des applications en production, les
organisations informatiques créent des environnements
structurés, en couches, pour le développement, les
tests, l'assurance qualité, l'intégration, le reporting
opérationnel, la formation et les projets pilotes. Puis, les
organisations informatiques créent des copies
supplémentaires de tous ces environnements pour les
sauvegardes et les restaurations en cas de sinistre.
Une base de production, unique, d'1To, peut facilement
générer 30 To au regard de cette succession de
couches supplémentaires. Cette masse de données
finale n’a pour conséquence que d’augmenter la
quantité de matériel nécessaire et peut parfois étouffer
certaines organisations informatiques.
© APPEX 2012 - Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable
APPEX, 42, Rue Galilée 75016 PARIS - Fixe : +33 (0) 1 49 24 93 61
Une fois crée un environnement de développement ou
de test, celui-ci peut aussitôt devenir obsolète, ne
reflétant plus les derniers enregistrements de
l'environnement de production. En conséquence de
quoi, les organisations informatiques doivent rafraîchir
ces environnements, distribuant les données d'un lieu à
un autre. Dans le but de sauvegarder ces
environnements, des copies systématiques doivent être
réalisées de manière journalière ou hebdomadaire,
ajoutant encore une manipulation supplémentaire au
niveau des données.
Chaque rafraîchissement des données, sauvegarde ou
restauration ajoute une charge sur les serveurs, les
baies de stockage, le réseau, et se conclut par une
copie redondante des données. La gestion de cette
diffusion de données nécessite des efforts coordonnés
d'équipes informatiques multiples : les DBAs de
production, les gestionnaires d'infrastructures, les
administrateurs système, les DBAs projet.
Toutes ces différentes couches et ces multiples tâches
alourdissent considérablement les charges et les
processus des organisations informatiques, ralentissant
leur capacité d'innovation et limitant l’agilité des
Directions Métiers à répondre à des opportunités
commerciales ou à des menaces de la concurrence.
C'est l’une des principales raisons du retard et du
dépassement de budgets des projets informatiques.
Ces dernières années, les technologies de virtualisation
ont participé à la transformation des data centers, en
consolidant des CPUS et des serveurs sous-utilisés et
en réduisant les coûts et les délais de mise à
disposition des serveurs. L’adoption de cette notion de
virtualisation dans l’écosystème des bases de données
a connu une forte résistance et offert de faibles retours
sur investissement. Aujourd'hui, l'opportunité majeure
pour la virtualisation et la consolidation n'est plus au
niveau du serveur mais au niveau des données. C’est
tout le positionnement de Delphix.
Page 1 / 2
Pourquoi virtualiser une base de données ?
Pourquoi est-il nécessaire de créer et d’envoyer
toutes les copies de bases de production vers tous
les environnements de non-production lorsque 98%
de ces données sont redondantes ?
Virtualiser les données des bases relationnelles peut
offrir de sérieuses économies et permettre des gains
très importants aux organisations.
Chaque fois que Facebook se déploie dans un
nouveau pays, l’entreprise doit adapter ses applications
financières pour tenir compte de la législation locale. En
virtualisant ses bases avec la solution Delphix,
Facebook peut générer de nouveaux environnements
de développement, de tests et d'assurance qualité en
quelques minutes -sans ajouter de nouveaux matérielspermettant ainsi à Facebook de répondre rapidement à
de nouvelles opportunités et poursuivre son
développement à l'international.
Une des plus grandes banques mondiales, a
récemment réalisé une montée de version du référentiel
de son application de gestion de risque boursier en une
seule journée en générant un bac à sable virtuel pour la
réalisation des tests. Avant l'utilisation de la solution
Delphix, il aurait fallu à cette organisation six mois pour
la mise à disposition de ce nouvel environnement de
test.
Alors qu'aujourd'hui les développeurs se sont habitués
à disposer de leur propre machine virtuelle pour
permettre la réalisation de tests isolés, ils doivent
souvent partager les mêmes bases physiques. Cela
engendre de sérieuses difficultés en termes
d’organisation et de gestion des priorités provoquant
des retards dans les calendriers des projets et les
livraisons des versions applicatives.
StubHub, une division d'Ebay, fournit maintenant à
ses développeurs leurs propres bases de données
virtuelles indépendantes grâce à Delphix qui a
transformé leur approche économique de la gestion des
bases de données.
Gérer les données à travers les différents
environnements est un travail minutieux qui nécessite
une solution qui fournit la cohérence transactionnelle, la
synchronisation des données entre plusieurs sources,
la gestion du transport, et la virtualisation des données.
Le support d'une base comme Oracle peut être très
complexe,
nécessitant
une
maîtrise et
des
compétences sur les bases opérationnelles, les
entrepôts de données, les technologies RAC et Data
Guard.
Delphix est une plateforme de virtualisation des
données dotée d’une interface conviviale et complète
de gestion. C’est déjà une solution largement déployée
au cœur des data centers d'aujourd'hui.
La virtualisation est une technologie éprouvée qui a
transformé l'utilisation des serveurs et des CPUs. Avec
Delphix, l'époque où il fallait des jours pour créer et
déplacer des copies de bases physiques est révolue.
Les organisations peuvent désormais faire mieux avec
moins en virtualisant leur infrastructure de base de
données.
Delphix remplace le matériel complexe par du logiciel intelligent qui virtualise vos bases de données
Production
Development
Unit Test
10:1
Ratio de consolidation
des bases
QA
Cutover Test
Reporting
VDB
Les VDB fonctionnent à
l’identique des bases
physiques
Fourniture de BDs à la demande,
integration, synchronisation,
et retour arrière
© APPEX 2012 - Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable
APPEX, 42, Rue Galilée 75016 PARIS - Fixe : +33 (0) 1 49 24 93 61
Page 2 / 2
Téléchargement
Explore flashcards