Séance 1 : Pourquoi la poésie s`engage ? Dominantes : Lecture

publicité
Question préalable  Qu’évoque le mot « poésie » pour vous ?
-Verlaine
-Vers
-La Fontaine
-Syllabes
-Prose
-Rimes
-Alexandrins
-L’amour / haine / colère…  sentiments
-Les animaux (fables)
-Vie / mort
-Paysages
 Ce sont des thèmes abordés par le lyrisme. Mais il y a bien d’autres poésies différentes comme celle que nous allons découvrir cette séquence : la poésie
engagée, qui a des visées bien particulières.
Séance 1 : Pourquoi la poésie s’engage ?
Dominantes : Lecture / oral
Objectif : Définir la poésie engagée et comprendre le rôle du poète.
Support : Claude Roy, « Jamais je ne pourrai »
Premières remarques :
-Absence de ponctuation
-Triste
-Rend hommage
Remarque
On trouve à la fin du texte une série de
stéréotypes sur différentes catégories de
personnes qui sont persécutées.
Citation
« Les juifs il faut les tuer », « les jaunes
cette race-là c’est fait pour être
exterminé », « les pauvres c’est fait pour
travailler »
Procédé d’écriture
Enumération
Ce sont des affirmations qu’il ne pense pas,
il le dit pour faire réagir en prenant le point
de vue des agresseurs.
Deuxième strophe tous les vers
commencent de la même manière.
Cela sonne comme un hommage à toutes
les victimes d’inégalités et de violences.
« Pour ceux qui » + verbe
Anaphore (répétition en début de vers ou
de phrase d’un même mot ou groupe de
mots)
On sent la révolte, la colère du poète.
On peut voir ces vers comme des
dédicaces. Il dédie son poème à toutes ces
personnes.
Pas de rimes, vers irréguliers
Ce poème est écrit en vers libres
Il se met à la place de ceux qui souffrent
« Qui vous frappe me frappe »
Il se sent concerné par les peines de tout le
monde, veut s’engager dans toutes les
causes.
Rôle particulier du poète qui a le pouvoir
de dénoncer les choses, qui se dresse
comme un porte-parole des faibles.
-Le poète sera toujours là si on a besoin
d’aide, si on souffre
-On ne peut pas se cacher, ignorer ce qui se
passe dans le monde, toutes les atrocités
-Opposition entre ce qu’il a et ce que
d’autres n’ont pas : cela gâche son plaisir
de vivre.
Mal-être du poète
« J’y suis pour tout le monde »
Antithèse « je n’y suis pour personne »
« Ne frappez pas avant d’entrer
Vous êtes déjà là »
Plusieurs interprétations
« dormir tranquille » / « n’auront pas le
sommeil et l’abri »
« vivre de bon cœur » / « meurent »
« mal » x 3
Antithèses
Répétition / insistance
 Le poète refuse de fermer les yeux, d’ignorer les atrocités et considère que son rôle est de dénoncer, de donner la parole à toutes
les victimes faibles auxquelles on l’a retirée.
Téléchargement
Explore flashcards