info document

advertisement
Les temps modernes
N. B. Lorsque nous avons travaillé cette œuvre, chaque élève a réalisé une fiche
de synthèse sur la base de recherches personnelles.
I.
II.
Introduction : présentation générale de l’œuvre et de
l’artiste
1. Domaine artistique : Arts du son.
2. Œuvre : Les temps modernes (1936) : film muet et en
noir et blanc.
3. Artiste : Charlie Chaplin (1889-1977), acteur,
réalisateur, scénariste et compositeur britannique.
4. Contexte historique : ce film est sorti dans la période
de l’entre-deux-guerres. Il évoque la période de la
Grande Dépression et les conditions de travail des
ouvriers dans les usines.
Description et analyse de l’œuvre
1. Description détaillée de l’œuvre :
a. Contexte de création : le film est une satire du travail à la chaîne et un
réquisitoire contre le chômage et des conditions de vie d'une grande partie
de la population occidentale lors de la Grande Dépression, imposées par les
gains d'efficacité exigés par l'industrialisation des temps modernes.
b. La scène analysée (« les engrenages ») : on voit d’abord un patron qui
ordonne au responsable d’un atelier d’augmenter au maximum la vitesse des
machines ; entre-temps, Charlot est en train de travailler à la chaîne ; son
patron le contrôle et lui met la pression ; Charlot tombe dans les
engrenages de la machine et en ressort complètement « fou » : il dévisse
le nez de son patron etc.
c. La musique : musique et images sont parfaitement synchronisées, afin de
produire des effets comiques. On peut affirmer que la musique complète
les images, car elle les illustre et leur apporte des significations
supplémentaires.
La synchronisation dans la musique de film :
Pour synchroniser la musique et les images d’un film, on a besoin
habituellement de ces éléments :
1. Un chef d’orchestre et un ensemble vocal ou instrumental
2. Une horloge
3. Une partition chronométrée
4. Un écran sur lequel le film est projeté
5. Le punch (« perforation ») et le streamer (« bande ») : ces
symboles permettent au chef d’orchestre de préparer le
synchronisme
2. Analyse et interprétation
1. Intentions de l’artiste : Charlie Chaplin veut faire une satire du travail à
la chaîne et critiquer la société dans laquelle il vit.
2. Symboles :
- Travail à la chaîne : tempo rapide
- Charlot visse et dévisse les boulons : notes aigues des violons, des
flûtes ou de vibraphones
- Charlot tombe dans la machine : coup de charleston
- Engrenages : la musique ralentie et devient plus douce ; cela fait penser
à une boîte à musique
- Charlot sort de la machine : crescendo
III.
IV.
Ouvertures culturelles
D’autres œuvres travaillées en classes sur la synchronisation entre musique
et images :
- The scientist du groupe Coldplay
- De Beers Commercial, publicité de diamants sur une musique de Karl
Jenkins
- L’homme bicentenaire (pour illustrer la différence entre musique
diégétique et extra-diégétique)
Conclusion
1. Portée de l’œuvre : ce film montre d’une part qu’une œuvre peut devenir un
instrument critique de la société, notamment par le biais de la satire, d’autre
part que la musique peut remplacer les paroles et se faire porteuse de
significations bien précises lorsqu’elle est associée à des images.
2. Opinion personnelle : je l’aime / je ne l’aime pas parce que…
Téléchargement