TEXTE n° 1

publicité
TEXTE n° 1
TEXTE : la fable « Le Renard et le Bouc » de JEAN DE LA FONTAINE
AXE DE TRAVAIL : le schéma narratif
Séquence 2 :
étudier le récit bref
Poète du 17ème ayant appartenu au mouvement littéraire du Classicisme, Jean de La Fontaine
choisit de s’illustrer dans le genre littéraire de la fable qui permet à la fois de divertir et d’instruire le
lecteur. Il compose ainsi en une dizaine d’années environ deux cent cinquante fables qui ont, pour la
majorité d’entre elles, la particularité de mettre en scène des personnages d’animaux.
« Le Renard et le Bouc »
Capitaine Renard allait de compagnie
Avec son ami Bouc des plus haut encornés1.
Celui-ci ne voyait pas plus loin que son nez ;
L’autre était passé maître en fait de tromperie.
La soif les obligea de descendre en un puits.
Là chacun d’eux se désaltère.
Après qu’abondamment tous deux en eurent pris2,
Le Renard dit au Bouc : « que ferons-nous, Compère !
Ce n’est pas tout de boire ; il faut sortir d’ici.
Lève tes pieds en haut, et tes cornes aussi :
Mets-les contre le mur. Le long de ton échine3
Je grimperai premièrement4;
Puis sur tes cornes m’élevant,
A l’aide de cette machine5,
De ce lieu-ci je sortirai,
Après quoi je t’en tirerai. »
« – Par ma barbe, dit l’autre, il est bon ; et je loue
Les gens bien sensés comme toi.
Je n’aurais jamais, quant à moi,
Trouvé ce secret, je l’avoue. »
Le Renard sort du puits, laisse son Compagnon,
Et vous lui fait un beau sermon6
Pour l’exhorter à patience.
« Si le Ciel t’eût, dit-il, donné par excellence
Autant de jugement que de barbe au menton,
Tu n’aurais pas à la légère
Descendu dans ce puits. Or adieu, j’en suis hors7 ;
Tâche de t’en tirer, et fais tous tes efforts ;
Car, pour moi, j’ai certaine affaire
Qui ne me permet pas d’arrêter en chemin. »
En toute chose il faut considérer la fin.
Jean de La Fontaine, Fables, 1668.
1
Encorné : muni de cornes (désignation moqueuse : il s’agit d’un compliment ironique).
Après avoir pris de l’eau, après s’être désaltéré.
3
Ton échine : ton dos, ta colonne vertébrale.
4
Je grimperai premièrement : je grimperai en premier.
5
A l’aide de cette machine : à l’aide de ce stratagème, à l’aide de cette technique.
6
Et vous lui fait un beau sermon : et lui fait la morale.
7
J’en suis hors : je suis à l’extérieur du puits.
2
Questions
→répondez sur une feuille simple en rédigeant correctement et en apportant un maximum de précisions. Utilisez
un vocabulaire adapté et précis.
1. Que cherche à faire l’auteur dans les quatre premiers vers de sa fable ? Justifiez.
2. Expliquez pourquoi le vers 5 joue un rôle important dans la construction de l’histoire.
3. Résumez la fable à l’aide de cinq phrases en respectant l’ordre chronologique de l’histoire. Vos phrases
devront être au présent de l’indicatif.
4. A) Expliquez ce que veut dire La Fontaine lorsqu’il précise dans la morale : « En toute chose il faut
considérer la fin ». B) En quoi cette morale est-elle en rapport avec l’aventure arrivée au renard et au
bouc ?
5. Travail sur les verbes conjugués* : reproduisez le tableau suivant et complétez-le correctement en
relevant, dans l’ordre, TOUS les verbes conjugués de la fable (il y en a une trentaine)
Verbe conjugué
…
Temps auquel ce verbe est conjugué
…
* ATTENTION : on se rappelle que les infinitifs, les participes passés et les participes présents ne SONT PAS
des formes de verbes conjugués… Ne relevez donc pas n’importe quoi.
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

TEST

2 Cartes Enrico Valle

Créer des cartes mémoire