Racine - Hugobe.net

publicité
RACINE
(1639-1699)
Né à la Ferté-Milon le 21 décembre 1639, Racine est orphelin dès l’âge de 4 ans
et sera élevé par ses grands–parents. Il étudie avec les jansénistes le grec et le
latin et tentera vainement d’embrasser une carrière ecclésiastique.
Il a dix-neuf ans quand il écrit sa première pièce : Amasie. La troupe du Marais
la refuse. Les Amours d’Ovide rencontreront le même destin. Chapelain décèle
en lui un grand auteur en lisant : La Nymphe de la Seine.
L’enseignement qu’il reçoit est fondé sur l’étude de la bible d’où il puisera toute
son inspiration. Au collège de Harcourt, il fréquente les cercles littéraires. En
1663, il s’établit à Paris, se lie avec Boileau et La Fontaine et commence une
remarquable vie qu’il destine au théâtre.
En 1664, Molière et sa troupe représentent La Thébaïde.
Les comédiens de l’Hôtel de Bourgogne, la troupe concurrente de Molière
interprète Alexandre.
Molière est fâché, Racine juge l’Hôtel de Bourgogne supérieure à L’Illustre
Théâtre.
Dix années fécondes couronnent jusqu’à ce jour notre prodigieux tragédien :
1669 : Britannicus
1669 : Bérénice
1667 : Andromaque
1668 : Les Plaideurs, la seule comédie que Racine nous laisse.
1670 : Tite et Bérénice
1672 : Mithridate
1673 : Iphigénie, année de la mort de Molière
1677 : Phèdre qu’une cabale fait échouer n’entacha en rien au talent et à la
réputation de Racine.
Cette même année, il renonce au théâtre comme il le fait avec la théologie et
devient historiographe du Roi avec son ami Boileau.
Catherine de Romanet devient son épouse. Elle lui donnera sept enfants, Racine
leur consacrera beaucoup de temps tout en menant une vie dévote.
Mais le théâtre, les comédiens et la scène lui manquent, Madame de Maintenon
fait appel à lui et lui commande deux pièces pour les jeunes filles de Saint-Cyr :
1
Esther (1689) Athalie (1691). Ces deux pièces sont toutefois interdites par le
parti dévot.
Il renonce définitivement au théâtre et publie deux ouvrages : Les Cantiques
Spirituels (1694) et une Histoire de Port-Royal qui témoigne de son attachement
pour le jansénisme.
Il s’éteint à Paris le 21 avril 1699.
Racine nous lègue une œuvre incomparable, le Théâtre français ne cesse de
porter à la scène ses chefs-d’œuvres dont l’écriture cristalline scintille comme
des diamants. Ces textes sont de véritables partitions de musique.
Ils permettent aux apprentis comédiens de travailler sur scène, le maintien, le
langage, le style, la diction et la respiration indispensable pour interpréter un
texte et le restituer dans la pensée de l’auteur.
On parle de théâtre Racinien tant la clarté sonore, le langage, l’harmonie et le
style éclatent de beauté.
Martine Amsili
2
Téléchargement
Explore flashcards