uqam plan de cours

publicité
UQAM PLAN DE COURS
Session
Cours
Horaire
Professeure
Local
Téléphone
Courriel
:
:
:
:
:
:
:
Automne 2004
REL 3235-40 – Femmes et grandes religions du monde
Jeudi de 18h00 à 21h00
Marie-Andrée Roy
N-M-360
987-3000, 7860#
[email protected]
Description officielle
Analyse des modes de construction du féminin à travers les mythes et les rites des
religions anciennes, de la Déesse-mère des religions orientales aux Déesses des
mythologies grecques et romaines. Étude des représentations des femmes que l'on
retrouve dans les grandes religions monothéistes actuelles (l'islam, le christianisme
et le judaïsme) de même que dans les religions orientales (l'hindouisme et le
bouddhisme). Examen des dimensions sacrées du féminin, des tabous qui touchent
les femmes, des mythes, des rites et des symboles qui définissent l'identité des
femmes et les rapports sociaux de sexe. Analyse des écarts qui prévalent entre les
représentations féminines sacrées et la situation sociohistorique des femmes.
Exploration de quelques modes actuels de reconquête du spirituel par les femmes.
Problématique
Ce cours propose une lecture féministe des grandes traditions religieuses qui ont
marqué l’histoire de l’humanité. On s'intéressera au statut et aux rôles des femmes
au sein de ces traditions, on fera un repérage des représentations féminines que
véhiculent les mythes, les rituels, les symboles et les croyances de ces traditions et
on étudiera des rapports sociaux de sexe qui y prennent forment. Une lecture
féministe nous amène également à soulever un certain nombre de questions. Nous
nous demanderons comment les religions constituent des lieux d’affirmation des
femmes et du féminin dans nos cultures et/ou de quelle façon elles contribuent à
leur contrôle? Est-ce que les religions servent à légitimer le pouvoir et les
institutions patriarcales? De quelle manière les religions sacralisent le masculin
et/ou magnifient le féminin? Bref, les religions sont-elles des lieux de
reproduction ou de transgression d’un ordre sexiste du monde? Peuvent-elles être
source d’inspiration pour l’affirmation d’une nouvelle culture qui fait place tant au
féminin qu’au masculin?
Une approche féministe reconnaît également l'importance de redonner aux femmes
une mémoire de leur histoire, mémoire qui a été largement oblitérée et qui, de ce
fait, se trouve lourdement handicapée pour inventer l'avenir. L'exploration des
mythes et des symboles passés entend contribuer à combler cette lacune. Elle
cherche également à relativiser la vision monolithique et étriquée du féminin mise
en valeur dans notre culture et à éveiller à une affirmation plurielle et créatrice de
l'expérience des femmes.
Pédagogie
Le cours fait appel à la participation active et assidue des étudiantes et des
étudiants. Le groupe-cours est appelé à devenir une communauté de recherche qui
étudie, analyse et critique la place et le rôle des femmes et du féminin dans les
grandes traditions religieuses. Le groupe-cours est également un lieu d’exploration
des nouvelles spiritualités féministes.
Le cours comprend des exposés de la professeure et des étudiantes et des étudiants,
des échanges avec le groupe-cours et des travaux d'ateliers. Nous allons également
recevoir 1 ou 2 conférenciers invités et visionner 1 film.
Objectifs
1. Identifier les principales divinités féminines des religions anciennes du
Moyen-Orient, de Grèce et de Rome, telles que véhiculées dans les mythes de
ces traditions, étudier leurs principales caractéristiques et le type de rapports
sociaux de sexe qu’elles incarnent.
2. Retracer les représentations des femmes mises de l’avant par le judaïsme, le
christianisme, l’islam, l’hindouisme et le bouddhisme et être en mesure d’en
faire une analyse féministe.
3. Cerner l’écart entre les systèmes de représentations religieux et les conditions
de vie des femmes dans les sociétés passées et actuelles.
4. Prendre conscience de l'influence des archétypes religieux féminins sur les
modèles de femmes qui ont prévalu et qui prévalent encore dans la société
occidentale.
5. Explorer les expressions de la spiritualité féministe contemporaine et leur
contribution dans l’établissement de nouveaux rapports entre les sexes.
Contenu du cours
2
1. Examen des représentations féminines du divin véhiculées par les traditions
religieuses anciennes: les Vénus du paléolithique et du néolithique, les
Déesses-mères orientales. Théories concernant le matriarcat.
2. Les panthéons féminins de la Grèce, de Rome et de l'Égypte. Étude de
quelques mythes marquants. Mise en relief de ces représentations avec la
situation sociale et culturelle des femmes de ces sociétés.
3. Les représentations des femmes dans le judaïsme, le christianisme et l’islam.
Examen de quelques figures d’héroïnes, de saintes ou de mystiques. Situation
des femmes dans ces traditions.
4. Les représentations des femmes dans l’hindouisme et le bouddhisme :
quelques déesses hindoues et vie des moniales bouddhistes. La situation des
femmes dans ces traditions.
5. Quelques exemples de la spiritualité féministe contemporaine
Calendrier (peut être sujet à des modifications)
9 septembre
Présentation du plan de cours. Adoption des modalités
d'évaluation. Introduction, perspectives religiologiques.
À lire: textes de Ivone Gebara et Denise Veillette
16 septembre
Analyse féministe de la religion. Quelques courants théoriques.
À lire: textes du ch. I du Recueil
23 septembre
Fresque synthèse des représentations féminines qui ont marqué
la préhistoire: Vénus et idoles du paléolithique et du
néolithique. Religions orientales : Ishtar/Astarté et Isis. Etude
des mythes entourant ces déesses.
À lire: textes du ch. II du Recueil (Rome et Grèce)
30 septembre
Film: Sur les traces de la Déesse
Discussion
7 octobre
Panthéons grecs et romains. Condition des femmes en Grèce et
à Rome.
À lire: textes sur judaïsme
14 octobre.
Figures féminines marquantes dans le judaïsme.
À lire: textes sur christianisme
21 octobre
Figures marquantes de femmes dans l'histoire du christianisme.
28 octobre
Semaine de lecture
3
4 novembre
Les femmes dans le christianisme actuel.
À lire: textes sur l'islam
11 novembre
Les femmes dans l'islam.
À lire: textes sur l'hindouisme
18 novembre
Les femmes dans l'hindouisme
À lire: textes sur le bouddhisme
25 novembre
Les femmes dans le bouddhisme
À lire: textes sur les spiritualités féministes
2 décembre
Les spiritualités féministes
9 décembre
Les spiritualités féministes, suite.
16 décembre
Débat-synthèse festive
Modes et critères d'évaluation
1. Cinq fiches de lecture de 2-3 pages chacune, sur 5 des 8 thèmes traités dans le
Recueil de textes et dans le cours. Ces fiches visent une intégration personnelle
de la matière et à préparer les interventions des étudiantes et des étudiants pour
les discussions que nous aurons en classe sur ces thèmes.
Exigences :
- Chaque fiche porte sur au moins 2 textes du thème traité dans le Recueil. Il
s'agit de présenter le point de vue de l'auteur sur la question étudiée (sa thèse,
ses arguments, ses principales conclusions) et de formuler un bref
commentaire critique personnel.
- Pas de page couverture : inscrire son nom et son matricule en haut, à gauche
et commencer immédiatement le texte.
- Tous les travaux sont dactylographiés à double interligne.
- Une copie est remise à la professeure, les étudiantes et étudiants conservent
une copie de chacun de leurs travaux.
- Toutes les citations sont placées entre guillemets et les références sont
données en bas de page.
- Ponctualité
Date de remise: le jour de la discussion sur le thème
Pondération: 5 X 10% = 50%
2. Travail de recherche individuel ou en équipe de 2 personnes sur un aspect
particulier touchant la vie des femmes ou les rapports sociaux de sexe dans une
des grandes traditions religieuses de l'humanité. Les étudiantes et étudiants
sont fortement invités à actualiser ou à confronter leurs données avec la réalité
vécue par les femmes de ces traditions qui résident au Québec.
Exigences :
4
- L'évaluation portera sur:
1) La connaissance rigoureuse et documentée de la question traitée.
2) La qualité de l'actualisation des données avec la réalité québécoise.
- Travail dactylographié à double interligne avec page titre, table des
matières et bibliographie.
- Une copie est remise à la professeure, les étudiantes et étudiants conservent
une copie de chacun de leur travail.
- Toutes les citations sont placées entre guillemets et les références sont
données en bas de page.
- Ponctualité
Date de remise: 16 décembre
Pondération: 50%
Dans l'évaluation des travaux, les critères suivants seront considérés:
-
satisfaction aux exigences spécifiques de chaque travail
compréhension des questions traitées
exactitude et précision dans le traitement des données
capacité d'analyse et de synthèse
jugement et sens critique
utilisation pertinente des sources d'informations présentées en classe
originalité
clarté de l'expression de la pensée
maîtrise de la langue écrite
qualités formelles de présentation
Éléments pour le calcul de la note
Pour chaque évaluation, attribution d'un score en fonction de la lettre allouée et de
l'importance relative:
Pour chaque évaluation, attribution d'un score en fonction de la lettre allouée et de l'importance
relative:
Cote/%
E
D
D+
CC
C+
BB
B+
A-
10%
0
0.10
0.13
0.17
0.20
0.23
0.27
0.30
0.33
0.37
50%
0
0.500
0.650
0.850
1.000
1.115
1.350
1.500
1.650
1.850
5
A
A+
0.40
0.43
2.000
2.150
Pour la note finale, addition des scores et transcription littérale:
0.0
1.0
1.17
1.51
1.84
2.17
2.51
2.84
3.17
3.51
3.84
4.17
à
à
à
à
à
à
à
à
à
à
à
à
0.99
1.16
1.50
1.83
2.16
2.50
2.83
3.16
3.50
3.83
4.16
4.30
=
=
=
=
=
=
=
=
=
=
=
=
E
D
D+
CC
C+
BB
B+
AA
A+
Échec
Passable
Bien
Très bien
Excellent
E
Échec, travail insatisfaisant, qui ne répond pas aux exigences
spécifiques ou à une majorité des critères retenus.
D+, D
Passable,travail minimal, qui ne répond que sommairement aux
exigences spécifiques et/ou manifeste des faiblesses significatives
par rapport à plusieurs critères.
C+, C, C-
Bien, bon travail, répondant de manière satisfaisante aux exigences
spécifiques et à un nombre valable des autres critères.
B+, B, B-
Très bien, très bon travail, démontrant une très bonne maîtrise des
éléments demandés et rencontrant la plupart des critères retenus.
A+, A, A-
Excellent, excellent travail, démontrant une maîtrise supérieure du
sujet et correspondant positivement à l'ensemble des critères
retenus.
Bibliographie sélective
BADINTER, Elisabeth, L'un est l'autre. Des relations entre hommes et femmes,
Paris, Ed. Odile Jacob, 1986, 361p.
6
BIARDEAU, Madeleine, Hindouisme. Anthropologie d’une civilisation, Paris,
Flammarion, 1981, 206 p.
CLÉMENT, Catherine et KRISTEVA, Julia, Le féminin et le sacré, Paris, Stok,
1998, 301 p.
DUBY, Georges, PERROT, Michelle, Histoire des femmes, T. 1, L'antiquité, (sous
la direction de Pauline SCHMITT PANTEL), Paris, Plon, 1991, 579 p.
EISLER, Diane, Le Calice et l'Épée, Paris, Laffont, 1987.
FALK, Nancy Auer, GROSS, Rita M., La religion par les femmes, Genève, Labor
et Fides, 1993, 448 p.
GANGE, Françoise, Les Dieux menteurs. Notre mémoire ensevelie: l’humanité
aux temps de la Déesse, Paris, Indigo, 1998, 412 p.
GIMBUTAS, Marija, The civilization of the Goddess: the World of old Europe,
San Francisco, Harper Collins, 1991, 529p.
GOLDENBERG, Naomi, Changing of the Gods, Boston, Beacon press, 1979.
GROSS, Rita M. & RADFORD RUETHER, Rosemary, Religious feminism and
the future of the planet : a Christian-Buddhist conversation, London,
Continuum, 2001, 229 p.
HAMILTON, Edith, La mythologie, Verviers, Ed. Marabout, 1978.
HARDING, Esther, Les mystères de la femme, Paris, Petite bibliothèque Payot,
1976.
IRIGARAY, Luce, Le souffle des femmes, Paris, ACGF, 1996, 254 p.
JOHNSON, Elizabeth A. (trad. Pierrot Lambert), Dieu au-delà du masculin et du
féminin : celui qui est, Montréal, Éditions Paulines, Paris, Cerf, 1999, 438
p.
LAMRABET, Asma, Aïsha : ou l'Islam féminin, Lyon, Tawhid, 2003, 153 p.
MOSSE, Claude, La femme dans la Grèce antique, Bruxelles, Ed. Complexe,
1991, 682p.
PARIS, Ginette, La renaissance d'Aphrodite, Montréal, Éd. Boréal Express, 1985.
PLANTÉ, Christine (dir.), Sorcières et sorcelleries, Lyon, Presses universitaires
de Lyon, c2002, 139 p.
SHARMA, Arvind, Her voice, her faith : women speak on world religions,
Colorado, Westview Press, c2003, 327 p.
7
SCHIMMEL, Annemarie, L'Islam au féminin : la femme dans la spiritualité
musulmane, Paris, A. Michel, Coll. Spiritualités vivantes : 175, c2000, 219
p.
SHUMACHER, Michele M. (dir.), Femmes dans le Christ : vers un nouveau
féminisme, Toulouse, Éditions du Carmel, 2003, 491 p.
STARHAWK, The spiral dance. A rebirth of the ancient religion of the great
Goddess, New York, Harper and Row, 1979, 1999.
STONE, Merlin, Quand Dieu était femme, Montréal, Ed. l'Etincelle, 1979.
Veillette, Denise (dir.), Femmes et religions, Sainte-Foy, Presses de l'université
Laval, 1995, 466 p.
WALKER, Barbara, The Woman's Encyclopedia of myths and Secrets, San
Francisco, Harper and Row, 1983.
WIJAYARATNA, Mohan, Les moniales bouddhistes : naissance et
développement du monachisme féminin, Paris, Cerf, 1991.
YAZBECK HADDAD, Yvonne, ESPOSITO, John L., Islam, Gender and Social
Change, New York, Oxford, oxford University Press, 1998, 259 p.
YOUNG, Serenity, An anthology of sacred texts by and about women, New York,
Cross Road, 1994.
YOUNG, Serenity, Encyclopedia of women and world religion, New York,
Macmillan reference USA, 1999, 2 vol. 1152p.
XXX, « Luce Irigaray : le féminin et la religion », Religiologiques, no 21,
printemps 2000.
____________. Women saints in world religions, Albany, New York, University
of New York Press, c2000, 244 p.
8
Téléchargement