L`irradiation totale du corps (TBI)

publicité
Après le traitement
Le radiothérapeute vous invitera à le revoir régulièrement
pour suivre avec vous l'effet du traitement.
L'équipe de radiothérapie sera toujours disponible pour
répondre à vos questions même après le traitement.
Secrétariat – accueil du service de radiothérapie:
CHU Sart Tilman:
04/366 75 96
CHR de la Citadelle:
04/225 66 65
CHC, site Saint-Joseph:
04/224 86 50
CHA de Libramont:
061/23 87 90
L’Irradiation Corporelle Totale
(ICT)
L’irradiation corporelle totale ou ICT (Total Body Irradiation
ou TBI) consiste à irradier par des rayons X la totalité du
corps. Elle précède ou fait suite à une chimiothérapie afin de
préparer l’organisme à recevoir la greffe de moelle osseuse.
Elle favorise la prise du greffon en diminuant les défenses
immunitaires et elle élimine les cellules malades.
o Préparation
La préparation à l’ICT se déroule en 2 étapes:
La 1° étape consiste en une consultation avec le
radiothérapeute oncologue qui prend en charge votre
traitement.
Le service est ouvert tous les jours de 8 à 17 h 00.
Une garde médicale est assurée les nuits et le week-end en
passant par le service des urgences.
GEN/OPE/ICTO/01
La 2° étape est une séance de repérage appelée pré ICT ou
pré TBI. Il s‘agit d’une étape technique, d’une demi-heure
environ, en position de traitement durant laquelle toutes les
mesures et tous les repères nécessaires à l’irradiation sont
précisés. Elle a lieu quelques jours après la consultation.
o Déroulement du traitement
Le patient est hospitalisé, soit dans le service d’hématologie,
soit à l’hôpital de jour. La durée de l’irradiation et le nombre
de séances dépendront de la dose prescrite.
Le patient est installé à chaque séance dans un lit aménagé
couché sur le dos et sur le côté, en chien de fusil avec
plusieurs capteurs de dose disposés sur la peau. Ces
capteurs permettent de vérifier la dose effectivement reçue à
certains points de l’organisme.
Pendant le traitement, seul dans la salle, le malade reste
immobile et est en contact audiovisuel permanent avec
l’équipe soignante.
o Effets secondaires généraux
De nombreux traitements contre le cancer entraînent des
effets secondaires, mais on ne peut pas prévoir qui les
présentera ni à quel moment. Ils sont occasionnés par des
lésions aux cellules saines.
Les effets secondaires possibles de la radiothérapie, quelle
que soit la partie du corps exposée aux rayonnements, sont
souvent appelés effets secondaires généraux. Ils peuvent
inclure de la fatigue, des troubles de l’appétit, de l’anxiété,
des troubles de l’humeur et du sommeil.
La sensation de fatigue peut s'accroître avec la durée du
traitement. Il est conseillé de se reposer davantage pendant
le traitement. L'impression de fatigue ou de lassitude
générale disparaît après la fin des séances.
D’autres symptômes comme une modification d’appétit, de
l’anxiété ou de la dépression, un changement d’habitude de
sommeil peuvent survenir. La perception de la sexualité peut
également être affectée. Ces symptômes disparaissent à
distance du traitement.
La peau peut être affectée par la radiothérapie. Elle peut
légèrement rougir. L’utilisation d’un savon neutre est
recommandée. Si nécessaire, des soins plus spécifiques seront
discutés avec le médecin ou l'infirmière.
o Effets secondaires spécifiques
Les effets secondaires spécifiques sont liés à l’irradiation de
certaines régions du corps. L’irritation secondaire à la
radiothérapie s’additionne aux symptômes secondaires à la
chimiothérapie. Ils peuvent être séparés en effets précoces et
tardifs.
Les réactions précoces surviennent durant le traitement ou
dans les semaines qui suivent l’ICT. Des troubles digestifs
peuvent survenir. Il s’agit de nausées, de vomissements de
diarrhée. De même, des maux de tête et un gonflement des
glandes salivaires peuvent apparaître. Un traitement approprié
peut alors être administré.
Les réactions tardives peuvent apparaître dans les années qui
suivent l’irradiation. Une cataracte peut être observée. Un suivi
ophtalmologique est utile. Ce traitement peut être responsable
d’une stérilité définitive. Un autre cancer peut survenir comme
un cancer de la peau ou de la thyroïde. Un suivi régulier chez
l’hématologue est indispensable et chez le radiothérapeute
oncologue conseillé.
Téléchargement