Les petites

publicité
Les petites
Br
ic ole s
Un concept pensé par :
Séléna Anouilh - Margaux Allard
Justine Arquillière - Perrine Teclès
PRATIQUEs ET USAGEs DES
RESEAUX SOCIAUX
Sommaire
NO
TRE
ÉQ
FS
UIP
E
LÉM
PROB
01
PR
02
03
É
DU SE
N
PR TA
OJ TIO
ET N
I
JECT
& OB
UE
ATIQ
?
Les petites
T
EN
NNEM
O
I
T
I
POS ESSE
PROM
N
CI OS
BL
ES
Br
ic ole s
05
04
Notre plan de
com en ligne
07
S
TE ITE
RN
ET
IN
08
E
UN TÉ
’
D U
N
A
O
TI MUN
A
E M
CR CO
14
NO
SO S RÉ
CIA SE
UX AU
X
26
10
TO
14
NA
LIT
ME É DE
SSA
S
GE
S
21
SO
CIA
AN
15
NO IMA
S R TIO
É ND
SO SEA E
CI UX
AU
X
18
T
NTE E
A
Y
A
P
PUB
ENT
NCEM
E
R
É
F
RÉ
&
23
K
PI
06
É
ENTIT
D
I
E
R
NOT
LLE
VISUE
Les petites
Br
ic ole s
22
CA
LE BUD
ND G
RI ET
ER
LC
RM
Notre équipe
" Nous sommes la pour que vous vous sentiez a
l’aise dans vos baskets "
Fondatrice
Directrice Communication
De nature calme et apaisée,
j’adore fracasser des assiettes
sur le sol, ça me détend ...
Pour décompresser au maximum,
rien de mieux qu’une grande
respiration et surtout ma batte de
baseball.
Responsable
relations commerciales
Directrice artistique
La vaisselle de belle-maman,
je l’adore en mille morceaux !
Fervente adepte du “démolir
pour mieux reconstruire”
01
Présentation du projet
“Les petites bricoles” est une entreprise située à Paris non loin de
la Défense, c’est la première “salle défouloir” de France basée sur
un concept fort : le bien-être n’est pas obligatoirement synonyme de
relaxation et de repos. Prendre conscience de son corps et renouer
avec la plénitude passe ici par le défoulement total et le lâcher prise.
On constate aujourd’hui que le burn-out, le stress,
les rythmes de vie effrénés, ou encore la routine,
sont des éléments du quotidien des Français
et d’autant plus dans les grandes villes. La vie
s’accélère et laisse peu de place à l’inattendu,
les responsabilités nous contraignent et nous
préoccupent, les impératifs s’accumulent, et la
routine nous déprime.
Les Petites Bricoles donne ainsi l’opportunité
aux plus stressés, aux plus angoissés, aux plus
déprimés, d’entre nous de libérer leurs pulsions
destructrices. A ne pas confondre avec un
repère à frustrés, toute personnalité y trouve son
compte, car même les rythmes de vie les plus
tranquilles ont parfois besoin d’un petit moment
de folie. Les Petites Bricoles est l’antidote pour
briser l’espace d’un moment notre quotidien,
quel qu’il soit.
le concept
L’objectif est d’ouvrir un espace qui permette de se défouler : tout casser, hurler, frapper, et lâcher
prise ! Un lieu pour mettre toute sa force au service de ses pulsions, un lieu où l’on pourrait réaliser
le rêve de tout homme dans un magasin de vaisselle en envoyant tout valser d’un revers de manche.
Le lieu serait composé de quatre pièces, chacune décorée suivant une thématique particulière et
recréant un décor du quotidien générant du stress. Seront ainsi à disposition 1 salle temporaire avec
un décor renouvelé tous les 3 mois pour diversifier le concept et pallier au phénomène de lassitude,
et 3 salles permanentes :
- LA SALLE BLANCHE : varie au fil de l’année, des périodes, des fêtes. La salle
pour les anti St Valentin, les anti repas de famille de Noël, les frileux d’halloween, les
trouillards du cirque. Elle peut être la pièce du marginal révolté contre les fêtes de
société comme la salle d’affrontement de ses vieilles peurs d’enfant.
- LE BUREAU DU DIRLO : décor représentant le lieu de travail, pour tout ceux qui n’en
peuvent plus des heures supp’, du patron un peu con, et des collègues lourdingues.
- REPAS CHEZ BELLE-MAMAN : ambiance déjeuner tiré à quatre épingles, nappe
blanche, et service en argent de sortie, pour tout ceux qui ne supportent plus bellemaman la prude perfectionniste et beau-papa l’autoritaire monsieur je-sais-tout.
- LA BOUTIQUE DE BRICOLES : pour tout ceux qui sont agacés par ces petites
boutiques remplies de petits objets fragiles et soigneusement disposés par un maniaquecompulsif. La pièce pour libérer une personnalité un poil colérique soigneusement
dissimulée pour ne pas effrayer l’entourage.
02
La problèmatique :
Comment faire adhérer au concept des “Petites Bricoles” grâce
au déploiement d’une campagne en ligne alors que le concept
est nouveau en France et encore inconnu du grand public ?
Nos objectifs
Nous souhaitons nous imposer comme le précurseur en
France en matière de défoulement et de lâcher-prise avec une
méthode totalement novatrice.
Nous souhaitons promouvoir une image drôle et décalée avec
un concept fort, pour inciter à venir tester Les petites bricoles,
seul ou avec son entreprise.
1.
Parvenir à créer une communauté d’adeptes
des Petites Bricoles
2.
Affirmer une identité originale et unique
3.
Animer nos réseaux sociaux pour accroître
notre notoriété
4.
Développer une relation de proximité
03
Les cibles
Dans un premier temps, “Les petites bricoles” veut sensibiliser les membres des entreprises
parisiennes. Nous pensons que les travailleurs en entreprise sont les plus exposés au stress dû aux
responsabilités, et à la quantité de travail.
Nous allons commniquons différemment selon le statut des membres de l’entreprise, nous avons
décidé de séparer les managers, et les salariés.
Les managers sont responsables d’une équipe de salariés et de l’ambiance entre eux. S’il existe une
situation de tension, c’est à eux de rétablir une bonne entente.
Les salariés doivent faire face à l’autorité et les directives de leur manager, et de la hiérarchie.
Michel - 46 ans
"Je voudrais proposer a mon equipe
quelque chose d’original pour
qu’ils puissent se sentir mieux
pendant les heures de travail"
Il travaille en tant que manager chez Axa depuis 12
ans. Il est très performant à son poste, les salariés qui
composent son équipe sont satisfaits de la manière
dont Michel donne des directives. Il réussit à concilier
autorité et convivialité.
Il adore faire du sport depuis qu’il est adolescent, entre
midi et deux il part faire du squash avec des collègues
pour évacuer. Il aime beaucoup regarder le tennis à la
télévision. Son moment préféré de l’année est Roland
Garros, il réussit toujours à trouver des places moins
chères grâce à des connaissances.
Après sa journée de travail, il retrouve sa femme avec
qui il est marié depuis bientôt 20 ans et ses deux enfants
qui ne sont pas encore parti de la maison familiale. Il
est généreux et très aimable avec ses proches.
Léa - 28 ans
Elle travaille chez Sarenza depuis 3 ans. Elle est très
investie dans son travail et a un patron très autoritaire
et exigeant. Elle est prête à faire des concessions
comme travailler hors du temps de travail ou ne pas
prendre ses congés payés pour être bien vu dans la
société. Elle espère gravir les échelons de l’entreprise
petit à petit. Elle aime beaucoup la mode et rêve
de rencontrer son grand amour. Elle est tellement
investie dans sa carrière qu’elle ne prend pas le
temps de s’évader pour une relation amoureuse.
Après sa journée de travail, épuisée, elle se pose
devant la télévision avec ses “fameux plateaux télé”
très équilibré. Léa prend soin de sa ligne pour ne pas
grossir, car elle n’a pas le temps de faire du sport.
Le weekend elle rend visite à sa famille qui habite à
près de 30km de chez elle, ou profite pour inviter son
couple d’amis : Marie et Clément.
04
"Je voudrais trouver un moyen
d’evacuer le stress provoque par
mon travail."
Positionnement et promesse
“Les petites Bricoles” c’est le nouveau
concept unique en France qui permet de
se défouler de manière originale.
Pour que ce positionnement soit le plus juste possible nous souhaitons le justifier avec quatres critères
qui nous semblent pertinents. En effet, notre positionnement est tout d’abord:
Distinctif
CrEdible
Attractif
Durable
Notre concept est nouveau en France et nous
ne comptons que des concurrents à l’étranger.
Notre positionnement est par conséquent
distinctif de toute concurrence.
Tous les arguments avancés dans notre
positionnement sont avérés, et la cible pourra
le vérifier par elle même lorsqu’elle viendra
tester le concept.
Nous choisissons d’utiliser le terme “unique”
pour que notre cible se rende bien compte
que ce concept est nouveau et donc exclusif.
L’idée est de susciter l’envie au travers de la
nouveauté. C’est l’originalité du concept qui
le rend attrayant pour notre cible, lui donnant
envie de venir tester pour se faire son propre
opinion.
Ce concept qui est nouveau, est durable
puisqu’il répond à un vrai besoin de lâcher
prise de la part des travailleurs dans notre
société actuelle. Notre actuelle position de
précurseur est vouée à perdurer car même
si des concurrents venaient à entrer sur le
marché, nous conserverons notre place de
leader.
Choisir “Les petites Bricoles” c’est
choisir de lâcher-prise de manière
fun et originale.
05
Notre identité visuelle
notre LOGO
DESCRIPTION
Notre logo se découpe en 3 parties, tout
d’abord les objets qui représentent ceux
mis à disposition pour la destruction.
La sélection des types d’objets a
été choisi selon les différentes salles
mises à dispostion. La télévision pour
l’électroménager, la pile d’assiettes pour
l’ambiance déjeuner chez belle-maman, et
la chaise pour le bureau du patron.
Ensuite, la batte de baseball représentant
un des outils qui va permettre aux clients de
se défouler. Et enfin, le nom de la marque.
Les petites
Br
ic ole s
COULEURS
Noir
#000000
CMJN : 0 0 0 100
RVB : 0 0 0
Marron
#D39D5D
CMJN : 0 26 56 17
RVB : 211 157 93
Taupe
#514947
CMJN : 0 10 12 68
RVB : 81 73 71
Les couleurs ont été choisies pour créer de la douceur et
de l’harmonie. Telles sont les finalités de notre concept.
Nous voulons créer du bien être chez nos clients à la fin
de l’expérience. C’est pour cela, que nous avons choisi
des couleurs harmonieuses et pas «tape à l’oeil».
Le bleu a été retenu car il est associé à la sérénité. Le
marron peut être associé à la couleur du bois de vieux
meubles destinés à être jeté. Chez «Les petites bricoles»,
les meubles utilisés viendraient d’une décharge ou
auraient été destinés à être détruits.
Le taupe et le noir sont présents pour contraster le logo.
Une non-couleur comme le noir est important dans un
logo pour apporter une touche d’élégance et de simplicité.
Bleu
#24708D
CMJN : 74 21 0 45
RVB : 36 112 141
TYPOGRAPHIES
Stars From Our Eyes
Taille : 40 pt
basic title font
Taille : 54 pt
Les deux typographies mettent l’accent sur les deux
parties du nom de notre entreprise. Nous avons choisi
une écriture en capitale et une écriture manuscrite pour
créer un contraste. Ce contraste permet de faire ressortir
notre nom par rapport aux autres éléments du logo.
«Bricoles» par définition, désignent des choses sans
importance et sans valeurs. C’est bien le cas des objets
que nos clients vont détruire. Le mot «petite» renvoie une
notion de douceur, et créer une proximité avec le futur
client. Ces mots ont pour but de séduire le client, les
amener à s’interroger sur l’identité de notre entreprise.
06
Notre plan de communication
en ligne
Avant de nous lancer sur une campagne en ligne, étant une entreprise naissante, nous
prévoyons d’élaborer un plan de communication hors média pour développer notre
notoriété sur Paris.
Nous allons organiser une soirée de lancement, et un événement de street marketing
pour attirer la clientèle.
Notre soirée de lancement va consister à promouvoir notre société en proposant un
concept novateur, créatif, et insolite. Cet événement se déroulera dans les locaux des
Petites Bricoles et fera office d’inauguration. Nous avons pour objectifs de promouvoir
notre concept auprès des entreprises et du grand public, de remercier les entreprises
ayant accepté une collaboration à la veille de notre lancement, développer de nouvelles
collaborations, et de promouvoir notre activité team building.
Notre événement de street marketing a pour but de susciter l’intérêt de notre cible et
d’attirer son attention sur son lieu de travail. Nous allons installer sur la place de
la Défense à Paris une gigantesque boîte transparente dans laquelle nous allons
recréer un décor de bureau (associé à notre salle “Le bureau du Dirlo”). A l’intérieur,
un comédien viendra se placer et à l’aide de sa batte de base-balle il détruira tout
à l’intérieur en paraissant très énervé et en criant de toute ses forces. Cette scène
va interpeller les passants et lorsqu’ils vont s’approcher pour comprendre ce qu’il se
passe, des hôtes et hôtesses vêtus de tenues “Les petites Bricoles” leur poseront la
question: “Et vous c’est dans quelle situation que vous envie de tout casser ?” lorsque
les passants auront répondu, les hôtesses pourront leur expliquer le concept des
Petites Bricoles, les inciter à venir visiter notre site internet, nos réseaux sociaux et
pourquoi pas venir tester. Ils seront également invités à partager des photos, vidéos
de l’évenement sur leur propre réseaux sociaux avec la réponse à la question que
nous leur avons posé suivi du hashtag #jaienviedetoutcasserquand. Nous allons
nous servir de l’événement pour filmer et faire une vidéo virale qui sera diffusée sur nos
réseaux sociaux.
Nous allons nous appuyer sur ces événements hors média pour construire notre
campagne en ligne pour développer nos objectifs.
07
SITE INTERNET
Exemple d’interface de notre site vitrine
Les Petites Bricoles va avoir besoin d’un site
vitrine afin de présenter les différents services de
l’entreprise. Il est nécessaire d’être visible dans
le moteur de recherche pour que les potentiels
clients nous trouve facilement.
Pour cela, il faut s’intéresser au référencement
de notre site web, avec les techniques SEO
(référencement naturel) et SEA (référencement
payant), qui seront développées plus tard.
Le site de notre entreprise doit être clair,
ergonomique, et doit comporter toutes les
informations que l’internaute risque de chercher
à notre sujet.
C’est pour ces raisons que nous avons décidé
de découper notre site en 3 catégories :
- UNE PAGE D’ACCUEIL :
Avec les informations indispensables qui
présentent notre entreprise et un contenu
dynamique (carousel, slider, vidéos …). Nous
voulons qu’il y ait un lien direct avec nos
réseaux sociaux grâce à des icônes présentes
sur toutes les pages dans le footer du site. Nous
voulons montrer que nous sommes présents
sur les réseaux sociaux et que nous avons une
communauté qui nous suit.
L’internaute doit comprendre rien qu’avec la
page d’accueil ce que l’entreprise offre comme
service. Il est important que les informations
soient claires et concises.
De plus, nous ajoutons la présence d’un encart
“blog” qui redirigera vers une liste d’articles en
lien avec les activités des “Petites Bricoles”.
Le but étant de partager le plus d’informations
possibles avec les visiteurs, pour qu’ils
s’intéressent, et soient informés au sujet de
notre concept. Cette partie du site web permet
de faire évoluer notre communauté, et favoriser
le partage d’informations.
- UNE RUBRIQUE «SERVICES» :
Où l’on explique plus en détails les services
que nous rendons à nos clients, comment ça se
passe, les différentes activités et les salles et les
bienfaits procurés, ainsi que les tarifs.
Nous pouvons commencer par expliquer le
déroulement d’une séance, puis décrire les
différentes salles disponibles. Ensuite, nous
poursuivrons sur les bienfaits que ce service
procure aux clients, et nous expliquerons
pourquoi nous avons créé ce concept de “lâcherprise”.
- UNE RUBRIQUE «CONTACT» :
Avec les renseignements sur l’emplacement, et
les moyens de prendre contact avec l’entreprise
pour pouvoir réserver.
Nous pouvons créer un formulaire de contact, qui
permettra à l’internaute d’envoyer un message
directement de la page du site. Nous mettrons
en évidence notre adresse mail et notre numéro
de téléphone.
08
Nous voulons un site épuré et clair pour que
l’internaute trouve les informations qu’ils
cherchent à propos du “lâcher-prise” le plus vite
possible. Pour rester cohérent, nous voulons
garder le même ton éditorial que sur nos réseaux
sociaux. Ce site est fait pour améliorer notre
visibilité sur le moteur de recherche et augmenter
notre légitimité par rapport aux concurrents et aux
futurs clients. Pour un internaute, il est toujours
plus rassurant de voir un site structuré et clair
quand il s’informe sur une marque naissante.
- UN «BLOG» :
Nous allons également créer un blog sur lequel
nous serons véritablement producteur de
contenu, et dont les articles seront relayés par
nos réseaux sociaux et par notre site internet.
Il permettra d’améliorer la visibilité et le
référencement de l’entreprise sur internet via
la publication d’articles sur la thématique de
l’entreprise. Si le blog rencontre du succès pour
ses contenus à valeur ajoutée, il se peut que
nos articles soient relayés par d’autres sites
intéressés par notre concept et les billets rédigés
en lien avec le monde professionnel, ce qui nous
offrira une fois de plus davantage de visibilité.
Nous pouvons même inciter des prescripteurs
type blogueurs et journalistes à relayer nos
contenus une fois que notre blog sera bien
développé. En effet ces derniers seront moins
rétissants à le faire pour le compte d’un blog,
dont l’aspect est moins commercial qu’un site
internet entreprise.
Cela permettra également de donner une image
de marque d’expertise en montrant que derrière
l’aspect très ludique et décalé de notre activité
se trouve une équipe experte dans son domaine,
qui s’intéresse à la problématique du mal-être
professionnel.
Ainsi, s’intéresser aux problèmes qui touchent
notre cible permettra par le même biais
d’humaniser notre entreprise et de développer
un capital de sympathie.
Le blog sera utilisé pour diffuser des informations
non commerciales liées à notre domaine
d’expertise : des trucs et astuces pour lâcher
prise (autres que la participation à notre activité
de casse), des retours d’expériences, des
témoignages, des cas généraux et les solutions
qui ont été apportées, des sondages, des avis
sur des livres et articles relevant du domaine,
des articles actualités autour de cas relevant
d’un litige employé/employeur étant parus à la
une des médias, des informations relatives à la
constitution et aux droits des employés, etc.
Ces procédés permettront d’établir un dialogue
avec nos clients et ainsi d’échanger directement
avec eux sur des sujets concrets ; le blog créera
alors une communauté d’autant plus soudée qui
trouvera des informations pertinentes, actuelles,
factuelles, et pourra faire part de ses problèmes,
avis, suggestions…
Le blog pourra même fonctionner comme
générateur de nouveaux clients : ces derniers
attirés par nos articles et reconnaissant notre
expertise seront attirés par nos services, et
parleront également de leurs lectures, ce qui
contribuera à étendre notre champ réputationnel.
De plus, plus nous serons actifs dans notre
domaine d’expertise en apportant toutes sortes
de contenus à notre communauté, et en favorisant
l’interaction et l’échange, plus nous deviendronts
une référence dans notre secteur d’activité, que
cela soit via le moteur de recherches, via les
citations des autres sites internet…
Exemple de format de blog dont
nous nous inspirons
http://blog.yestudent.com/
09
nos reseaux sociaux
Les Petites Bricoles s’adresse à une cible
principale : les travailleurs en entreprise,
en distinguant les managers et les salariés.
Nous faisons cette distinction parce que nous
souhaitons à la fois démarcher des comités
d’entreprises ou des managers qui seraient
intéressés par notre concept pour leurs activités
de team building. Mais nous souhaitons aussi
communiquer auprès d’une cible plus large
de travailleurs, tous secteurs confondus, qui
seraient intéressés à titre personnel ou avec
des amis pour venir se défouler dans nos salles.
Les réseaux sociaux sur lesquels nous avons
donc choisi de communiquer sont : Facebook,
puisque c’est le réseau social numéro 1 qui nous
permettra d’atteindre notre cible de particuliers,
Twitter parce qu’il nous permettra de réunir nos
deux cibles, et LinkedIn parce que c’est sur ce
réseau que se trouvent les entreprises que nous
voulons démarcher. D’autres réseaux sociaux
ne seraient pas utiles, Instagram par exemple
s’adresse essentiellement à des concepts
construits autour d’une dimension esthétique, or
ce n’est pas le coeur de notre projet.
Facebook sera placé au coeur de notre stratégie
digitale : en effet, avec ses 73% d’utilisateurs
ayant entre 30 et 45 ans ils correspondent
directement à notre coeur de cible. Ce sont les
travailleurs de cette tranche d’âge qui seront les
plus susceptibles d’adhérer à notre concept :
salariés depuis déjà quelques années, ils n’en
sont pas à leur premier emploi et ont déjà eu le
temps d’accumuler du stress, ils ne sont pas non
plus trop âgés pour être complètement dépassés
par notre idée ou simplement à la recherche
d’activités plus calmes pour se relaxer.
Twitter a l’intérêt de regrouper professionnels et
particuliers c’est pourquoi nous l’incluons aussi
dans notre stratégie. Twitter a l’avantage d’être
un réseau où l’on peut facilement identifier des
personnes ou des entreprises avec le @ ou
créer des tendances avec le #. Twitter nous
permettra de gagner en visibilité dans la mesure
où nous pourrons identifier les entreprises
qui seront venues profiter de nos services
pour leurs activités de team building, elles
pourront alors nous retweeter ainsi que leurs
employés, générant toujours plus de visibilité.
En demandant l’avis au préalable de nos clients
particuliers, nous pourrons aussi poster des
photos d’eux ou des citations/anecdotes en les
identifiant pour créer plus de contenus et de
visibilité. Quand au #, nous pourrons alors mener
des minis campagnes comme par exemple avec
des hashtag du type “ #J’en ai ras la casquette
car “ et inviter les internautes à nous partager
leurs expériences ou même organiser des jeux
concours invitant les internautes à relayer nos
posts avec le même #. Twitter s’inscrit ici vraiment
comme le réseau qui nous permettra de gagner
en visibilité, tant auprès des entreprises que des
particuliers.
Notre présence sur LinkedIn est primordiale
comme nous souhaitons vraiment travailler en
collaboration avec des comités d’entreprises
et des managers. LinkedIn c’est le réseau
incontournable pour approcher une cible
professionnelle, d’autant plus que la moyenne
d’âge des utilisateurs se situe entre 35 et 45 ans,
soit notre coeur de cible. Nous nous créerons
donc une page vitrine, qui résumera dans un ton
plus institutionnel notre concept et qui donnera
toutes les informations nécessaires pour prendre
contact avec nous et prendre des rendez-vous.
Nous distinguerons bien notre communication
sur LinkedIn de celle sur Facebook et Twitter.
Ici cette plateforme s’inscrira vraiment comme
une opportunité pour justement, se développer
un réseau et entretenir une relation de
proximité avec notre cible professionnelle.
Aussi, LinkedIn est un réseau intéressant car
comme sur Facebook et Twitter nous pouvons
faire de la publicité ciblée. Pour lancer notre
concept nous pourrons alors décider de cibler
majoritairement des entreprises dont le secteur
d’activité nous semble plus stressant qu’un
autre, comme les entreprises de finance par
exemple. Nous sponsoriserons en priorité les
articles de notre blog de manière à ce que nos
articles apparaissent dans le fil d’actualité de ces
entreprises que nous ciblerons.
Les messages seront axés sur les activités en
équipe, et les bienfaits que les clients ressentent
après être venu se défouler chez Les Petites
Bricoles.
10
mock up - facebook
11
mock up - linkedin
12
mock up - Twitter
13
TONALIte des messages
pour annoncer par exemple que nous venons
de recevoir un tout nouveau stock d’assiettes
prêtes à être brisées, en ajoutant une photo.
Notre identité visuelle se veut volontairement en
décalage avec le côté violent de notre activité,
véhiculant de ce fait une image attachante,
presque enfantine. Afin d’être en adéquation
avec notre identité et les valeurs qui nous
animent chez Les Petites Bricoles, la tonalité,
le style rédactionnel et les contenus de nos
différents posts seront donc adaptés à notre
personnalité.
Nous distinguerons quand même nos cibles et
adapterons nos messages notamment en termes
de réseau social utilisé. Comme précisé, notre
ton sera très ludique sur Facebook et Twitter,
mais gagnera en sérieux sur LinkedIn. Donc nous
communiquerons surtout sur les avantages que
leurs salariés pourraient en retirer, en adoptant
un ton plus sérieux et professionnel.
Conscientes que nos cibles soient différentes
selon les réseaux sociaux sur lesquels nous
avons souhaité être présents nous allons tout de
même déployer une sorte de stratégie globale en
matière de contenus rédactionnels afin d’affirmer
notre identité originale et ludique. Le ton général
sera donc humoristique, employant un lexique
presque enfantin, surtout sur Facebook et
Twitter. Pour transmettre cette identité, nous
souhaitons par exemple utiliser des expressions
bien connues du grand public pour générer de
l’engagement et faire sourire notre communauté.
Comme l’un des noms de nos forfaits de location
de salle “J’ai ai gros sur la patate”, le champ
lexical de nos posts s’inspirera donc de ce
genre de registre. Par exemple “On dit qu’il ne
faut pas pousser mémé dans les orties, mais ce
week-end j’irais bien casser de la porcelaine”
creation d’une communaute
Nous souhaitons vraiment instaurer une relation
de proximité avec nos différentes cibles pour
développer l’affect autour des Petites Bricoles.
Aussi, nous avons pensé donner un surnom à
notre communauté, toujours inspiré de notre
identité globale, afin de les valoriser et de créer
de la cohésion, presque comme une grande
famille de “Petits Bricoleurs”.
des Petites Bricoles, ce sont eux qui nous
animent, eux qui nous font confiance, nous
souhaitons créer une grande famille de Petits
Bricoleurs.
Nos Petits Bricoleurs seront régulièrement mis à
l’honneur à travers la publication d’interviews “à
chaud”, juste après être sortis de la salle, pour
leur permettre de s’exprimer et de nous donner
leur retour sur leur expérience. Nous souhaitons
vraiment les placer au coeur de notre stratégie
digitale pour les valoriser et leur faire vivre une
expérience utilisateur hors du commun. Le but
est de vraiment les intégrer à l’identité globale
14
Nous nous adresserons toujours à eux en
mentionnant ce surnom, et les valoriserons
notamment à travers la mise en place de records
à battre, de jeux concours, de courses contre la
montre pour détruire le plus d’objets etc. Nous
pensons même élire le/les Petits Bricoleur(s) du
mois, pourquoi pas imaginer établir un mur de
photos de Petits Bricoleurs venant régulièrement
et/ou de ceux qui auront été les plus performants.
Ces photos pourront être relayées sur Twitter et
Facebook, avec le hashtag #Bricoleurdumois.
L’utilisateur qui aura été élu sera invité à partager
la photo sur ses propres réseaux, pour toujours
accroître notre visibilité.
Pour les entreprises, même si le ton sera plus
sérieux, nous envisageons aussi de poursuivre
dans cette dynamique et de décerner des prix
pour les entreprises dont les salariés auraient
été les plus performants et de mentionner le
record à battre des sociétés qui auront brisé
le plus d’objets. Cela créera toujours plus de
contenus, les entreprises seront elles aussi
invitées à relayer ce contenu sur leurs propres
réseaux.
animation de nos reseaux sociaux
FRÉQUENCE
Afin de faire adhérer le public et les entreprises
à notre concept, notre stratégie sera d’être
globalement très actif sur les réseaux sociaux,
en tenant compte des plages horaires recensant
des pics d’affluence.
Ainsi, sur Twitter, nous publierons essentiellement
en début de semaine (entre lundi et mercredi),
en respectant les horaires d’audiences qui sont
les horaires de travail et en préférant le milieu
d’après midi.
Notre cible étant à la fois BtoB et BtoC, nous
publierons également régulièrement le vendredi,
malgré la baisse d’audience et de partage
constatée ce jour là. Notre concept est un loisir
(BtoC), il est ainsi pertinent de publier les veilles
de weekend.
Cette fréquence concerne les posts directement
rédigés par nos soins, mais en dehors de ces
publications il est essentiel de rester très actifs,
en retweetant 3 à 4 par jour tout au long de la
semaine.
Facebook permet essentiellement d’atteindre
une cible BtoC, nous publierons donc en partie
du mercredi au vendredi, entre 13h et 16h, en
conservant la fréquence d’environ 3 publications
minimum. Nous ferons aussi une à deux fois
par mois des “retours week-end” le lundi, en
partageant des photos et commentaires de nos
Petits Bricoleurs pour mettre en valeur notre
activité et notre communauté.
Sur LinkedIn, les posts, destinés à une cible
BtoB, seront publiés pendant les horaires de
bureau et en semaine exclusivement, entre le
mardi et le jeudi. En termes d’horaires, il est
préférable d’être actif le matin entre 7h et 9h, et
en fin de journée entre 17h et 18h. Le plus haut
nombre de clics et de partages est recensé le
jeudi matin entre 10h et 11h c’est pourquoi il est
essentiel d’être toujours actif sur cette tranche
horaire là et sur ce réseau.
Nous commencerons sur une base de 3
publications minimum par semaine pour
communiquer la dynamique du projet naissant,
sans pour autant tomber dans des posts trop
répétitifs qui perdraient en valeur ajoutée.
15
DESCRIPTION DES CONTENUS
Le type de publication variera selon le réseau,
tandis que certains posts seront adaptables à
toutes les plateformes. Notre stratégie visant à
faire connaître Les Petites Bricoles va consister
à amuser et à intéresser nos cibles, pour les
inciter à s’abonner à nos pages.
Lors des événements, les posts permettront
de diffuser des hashtags qui contribueront à
accentuer la viralité des messages, à fortement
développer notre visibilité, en popularisant
l’événement et donc notre entreprise.
Lors de notre soirée d’inauguration, le hashtag
#jeboisjebrise mis en place permettra d’avoir de
nombreux retours positifs et de véritablement
propulser notre lancement.
Lors de nos campagnes de street marketing,
le
hashtag
#J’aienviedetoutcasserquand
contribuera à faire circuler les témoignages
amusés des passants et participants et à lancer
un bouche-à-oreille autour des Petites Bricoles.
Toujours concernant les événements horsmédia, nous posterons majoritairement sur
Facebook et Twitter pour lancer l’événement,
attirer le public en annonçant des surprises,
puis nous intégrerons petit à petit davantages
de renseignements dans nos posts pour créer
un effet de teasing. Après les événements, nous
partagerons les photos que nous auront prises
de manière à laisser une trace de notre opération
sur les réseaux.
Nous annoncerons également les événements
où l’entreprise sera présente comme les
salons, les foires, pour inviter notre public à
nous rejoindre, puis pour les remercier de leur
présence, et dans le cas d’un salon, remercier
l’organisation.
Sur Twitter et Facebook nous publierons
régulièrement des actualités et des photos pour
mettre en avant notre concept. Par exemple nous
publierons des photos des salles pour présenter
les différents univers, nous écrirons des articles
pour rappeler le principe du service proposé
en insistant sur nos valeurs et les bénéfices de
notre concept pour les participants.
nouveauté : une nouvelle salle autour d’un univers
différent, l’arrivage de nouveaux objets destinés
à la destruction, etc. Ces posts permettront de
renouveler l’image de l’entreprise, de susciter
l’intérêt par le biais de la nouveauté pour palier
à un possible sentiment de redondance de
l’activité.
Des publications seront également destinées à
promouvoir nos offres pour attirer de nouveaux
clients, en proposant des offres promotionnelles
liées à des événements spéciaux de type fêtes
(Noël, vacances, arrivée de l’été, journée de la
femme, fête du travail etc.). Ces publications
seront construites comme des infographies
plutôt que des messages écrits afin d’accrocher
le regard, de créer du contenu graphique
esthétique qui soulignerait l’identité visuelle des
Petites Bricoles.
Par exemple : “Ne vaudrait-il pas mieux partir
la tête tranquille? -20% pour venir tout casser
avant les vacances d’été!”
Twitter et Facebook sont également les réseaux
idéals pour publier nos messages humoristiques.
Ainsi nous pensons inviter les utilisateurs à nous
envoyer le récit de leurs expériences loufoques,
leurs petites aventures du quotidien, afin de
partager des anecdotes humoristiques.
Ils pourront même si nous parvenons à développer
ce concept d’anecdotes, identifier leur amis sur
nos publications, générant ainsi toujours plus de
visibilité sur Les Petites Bricoles. Ces anecdotes
contribueront véritablement à créer toujours
plus de proximité avec les internautes. Exemple
d’anecdote rédigée : “Léo, Petit Bricoleur depuis
2 ans, nous a enfin avoué qu’un jour il avait sans
faire exprès brisé la théière de sa belle mère. Il lui
aura fallu trois semaines de recherches intenses
tout en marchant sur des oeufs pour ne pas se
faire prendre, et trouver un exemplaire similaire.
Et vous, c’est quand la dernière fois que vous
avez dû couvrir vos arrières?”
Nous publierons aussi sur tout ce qui touche à la
16
Nous pourrions également en suivant le même
principe raconter les petits faux pas et gaffes
des membres de notre équipe pour générer un
véritable lien avec les internautes.
L’objectif étant de développer une solide
communauté, il est essentiel d’humaniser
l’entreprise et de permettre au public de nous
connaître, voir de s’identifier à nos personnalités,
à travers le récit des bourdes qu’on fait tous en
milieu professionnel.
Enfin, que se soit sur Twitter, Facebook, ou
Linkedin, nous rédigerons dans lesquels
nous identifierons les entreprises venues
tester nos services, cette action contribuera à
agrandir notre visibilité et à promouvoir notre
bonne implantation et réputation au sein des
entreprises. Avec leur accord, nous prendrons
des photos des groupes pour montrer que
l’activité les a détendu, a contribué a renforcé
leurs lien, a soudé les équipes.
Ces posts pourront même faire office de
témoignages clients et seront aptes à développer
notre clientèle professionnelle.
Sur des réseaux tels que Twitter et Linkedin, nous
partagerons des articles en liens avec l’actualité,
par exemple sur le stress au travail, le burnout, et autres sujets autour de l’entreprise pour
se positionner en tant que solution et proposer
du contenu ayant une certaine valeur ajoutée à
notre public.
Puis toujours sur l’ensemble des réseaux, nous
ferons la promotion des articles publiés sur notre
blog pour mettre en valeur notre expertise autour
du stress au travail et ainsi crédibiliser notre
projet.
Nous effectuerons également un suivi des
articles de presse qui parlent de nos services
afin de les repartager. Cela permettra de justifier
notre popularité et de crédibiliser notre entreprise
et ses services.
17
publicites payantes et referencement
PUBLICITÉ SPONSORISÉE
savoir le bien être au travail, le management
participatif, le sport au travail …
En ce qui concerne le ciblage nous choisissons
de le faire en fonction de deux critères : tout
d’abord par postes stratégiques (c’est à dire
particulièrement les cadres d’entreprises et les
managers) et également par centres d’intérêts
(technique de management, bien être au
travail…).
Avec Linkedin nous avons également la possibilité
d’avoir un budget de campagne maîtrisé puisque
nous pouvons définir le budget maximal par jour
que nous souhaitons y consacrer (même si un
montant minimal de 10€ par jour est imposé),
nous choisirons donc le coût par clic (CPC) pour
que les cibles soient directement redirigées
vers notre article. Si les enchères au CPC sont
un peu plus chères sur Linkedin que sur les
autres réseaux nous souhaitons tout de même y
accorder un budget important car cela est justifié
par la qualité des personnes présentes sur le
réseau.
Nous allons développer un community
management poussé avec des posts prévus tous
les jours sur les différents réseaux en fonction
des moments de la journée. Si beaucoup de nos
posts ne seront pas payants nous souhaitons
tout de même en sponsoriser certains pour
améliorer notre notoriété et visibilité, mais
également pour augmenter le trafic sur notre site
internet. Nous allons ici nous concentrer sur les
posts seulement sponsorisés pour chacun des
réseaux que nous avons choisi.
LINKEDIN
Linkedin est le réseau professionnel par
excellence, il permet un ciblage professionnel
très fort et c’est ce qui fait sa principale force.
Les personnes se trouvant sur Linkedin sont
dans une position où ils s’apprêtent à lire et à
trouver des contenus professionnels visant
à améliorer leur profil ou leur carrière, ils sont
donc dans la meilleure posture pour recevoir et
adhérer aux informations que nous voulons leur
communiquer.
Ici les contenus seront donc très ciblés, il n’y
aura pas de publicité payante pour promouvoir
directement
l’entreprise.
Les
contenus
sponsorisés seront nos articles de blogs qui
correspondent à des thématiques précises sur
le travail ou encore des études trouvées et/ou
réalisées sur les sujets qui nous intéressent
particulièrement chez Les Petites Bricoles à
FACEBOOK
Facebook lui, sera utilisé pour engager et fédérer la communauté autour du concept. Les contenus
sponsorisés seront des photos représentant notre concept ou encore des vidéos très courtes où l’on
comprend clairement le concept de l’entreprise.
La publicité payante sera bien entendu ciblée et n’apparaîtra sur les fils d’actualités qu’en fonction de
la zone géographique et des centres d’intérêts.
Nous choisissons deux formats de publicité sponsorisée qui nous paraissent les plus adaptés pour
engager de manière radicale la communauté :
18
FACEBOOK CANVAS :
Cette forme de publicité permet une véritable
expérience à l’utilisateur, nous lui proposons
une plongée directement dans notre univers
où il pourra découvrir l’ensemble des salles et
des activités que nous lui proposons. C’est un
format qui est très engageant et qui permet une
expérience unique. Ce format est malléable
puisqu’il permet à la fois une combinaison
d’images, de vidéos et de textes. Les personnes
peuvent interagir avec la publicité puisqu’elles
ont la possibilité de balayer l’écran de gauche
à droite ou encore d’incliner leur téléphone pour
voir le contenu… A la fin de l’animation nous
avons la possibilité de rediriger directement
vers notre pages facebook ou encore notre site
internet. C’est donc la publicité sur Facebook
qui permettra d’expliquer le mieux notre concept
et d’engager la communauté.
FACEBOOK ADS CARROUSEL :
Le carroussel nous permet ici de susciter l’intérêt
de la cible grâce à une sélection d’image en lien
avec notre univers. Nous avons la possibilité
de mettre jusqu’à 10 images mais nous ne
souhaitons pas en mettre autant. Nous allons
partir sur une base de 4 images et un logo à
la fin. C’est un format de publicité également
très engageant car il permet aux personnes
de faire défiler les images vers la gauche pour
connaître les produits ou encore les services.
Le lien de redirection vers notre page Facebook
sera présent sur la dernière image et accessible
seulement si la personne balaye donc les images
jusqu’à la fin.
Pour la monétisation des publicités sur Facebook
elle est également très maîtrisée car nous avons
la possibilité de définir notre budget et nos
enchères à l’avance sur chaque publication.
Nous choisissons comme mode de paiement
le Coût Par Action (CPA), cela nous permet de
payer seulement lorsque nous sommes sûrs que
la publicité a vraiment transformé, c’est à dire
que l’utilisateur est allé au bout de la publicité et
qu’il a été redirigé par le lien.
Exemple de canvas sur Facebook
Exemple de carrousel sur Facebook
TWITTER
Sur Twitter la publicité sera essentiellement utilisé pour le public BtoB. Nous allons sponsoriser nos
articles de blog et inviter les professionnels à retweeter si le contenu leur semble pertinent et utile à
la communauté. Contraint par la limite de 140 caractères, la phrase d’accroche sera courte et nous
mettrons directement le lien redirigeant vers l’article de blog. Le ciblage sera fait exactement comme
pour Facebook et Linkedin en fonction des centres d’intérêt qui est facilité grâce aux hashtags et
également en fonction des abonnements. Nous choisissons également l’enchère au CPC ce qui nous
permet de fixer un montant préalable par jour pour notre publicité.
19
DISPLAY
RÉFÉRENCEMENT NATUREL (SEO)
Dès le lancement de notre blog nous souhaitons
le mettre en avant afin de se positionner comme
de véritable experts en lâcher prise et en bien
être. Pour inciter le plus de personnes à lire
nos articles nous allons mettre en place des
bannières sur des sites spécialisés consultés par
notre cible BtoB. Les bannières seront simples
et mettront en avant une phrase de l’article et un
objet à côté (marteau, batte de baseball…) en
GIF dans le but d’attirer l’attention de la cible et
de l’inviter à cliquer sur la bannière. Nous allons
sélectionner deux sites consultés par notre cible
BtoB soit Stratégies.fr (qui est un site spécialisé
et très consulté par notre cible) et le Monde.
fr (notre cible s’informe quotidiennement de
l’actualité). Nous choisissons de commencer avec
seulement deux sites qui sont très spécialisés,
le display étant un moyen de communication
efficace mais plutôt onéreux nous préférons
favoriser la qualité à la quantité. A l’avenir si
nous constatons que les retombées sont très
efficaces nous envisageons alors de diversifier
les sites où sont présentes nos bannières.
Le display nous permet également d’avoir un
budget maîtrisé puisque nous pouvons définir le
montant préalable du clic. Nous choisissons donc
le coût par clic qui nous permettra de mesurer les
retombées réelles de cette campagne display.
Dans un premier temps comme nous avons
un budget limité nous souhaitons privilégier le
référencement naturel. Le référencement payant
(SEA) sur Google Adwords étant un budget très
conséquent par mois n’est donc pas exclu mais
interviendra dans un second temps lorsque
notre première partie de campagne social média
sera bien installée et fonctionnera de manière
pérenne.
Le référencement naturel va donc passer
notamment par la qualité de notre site internet,
la présence de liens, d’onglets mais également
la quantité des contenus. Pour cela le blog
est une partie très importante du site car il va
générer beaucoup de textes et de contenus de
qualité avec des mots clés très spécialisés ce
qui nous positionnerons dans Google comme
des experts du bien-être, du lâcher-prise… et
fera automatiquement remonter le site dans les
premiers liens.
La même attention sera portée à l’écriture et au
choix des mots de nos posts sur les réseaux
sociaux car ils contribuent de la même manière
à la qualité du référencement.
Exemple de bannière display
20
social crm
“Les Petites Bricoles” doit mettre en place une stratégie de communication appelée Social CRM
(Customer Relationship Management). Cette méthode consiste à gérer les relations clients sur les
réseaux sociaux d’où l’expression “Social” qui signifie ici : “Social Media”.
Cette relation de proximité va se développer sur nos trois réseaux sociaux principaux : Facebook,
Twitter et Linkedin. En tant que nouvelle marque sur le marché, “Les Petites Bricoles” doit prendre
conscience des enjeux d’une relation client sur ses réseaux sociaux.
AVANTAGES
En premier lieu, instaurer un dialogue avec
nos consommateurs va nous permettre de les
découvrir et de mieux cerner leurs attentes.
En ayant un contact quotidien avec notre cible,
il sera plus facile d’ajuster nos offres et nos
messages selon les envies des internautes.
Ensuite, la présence de l’entreprise sur
les réseaux permet d’être réactif dans les
interactions avec nos fans. Il est possible de
réagir immédiatement aux questions des clients,
de résoudre un conflit ou d’éviter un bad buzz.
Les potentiels clients sont rassurés de voir que
leurs commentaires sont lus et trouvent des
réponses. De plus, ils seront moins tentés d’aller
voir ailleurs s’ils sentent que leurs présence est
légitime.
Et puis, si la relation client est bien encadrée
et bien gérée, nous allons faire partie de la vie
quotidienne de nos consommateurs. Le but est
d’être présent dans leurs fil d’actualités pour
marquer les esprits et qu’ils se souviennent de
notre marque. Si chaque jour, ils voient des
informations provenant de nos réseaux, ils se
souviendront de notre entreprise.
PILLIERS DE NOTRE CRM
Nous voulons développer une relation particulière
entre nos fans et notre entreprise afin de valoriser
les internautes qui nous suivent sur nos trois
réseaux sociaux : Facebook, Twitter, et Linkedin.
Cette relation va permettre d’installer un dialogue
sympathique et dynamique entre les visiteurs et
notre entreprise. Il faut que l’internaute ait envie
de revenir sur nos réseaux et ait envie d’interagir
avec nous.
RÉACTIVITÉ
ÉCHANGE ET PARTAGE
TRANSPARENCE
PRIVÉLÉGIER LES PROFESSIONNELS
21
budget et calendrier
Nous avons un budget de 30 000€ établit sur une période de un an. Notre budget par mois est donc
de 2 500€ et nous choisissons dans un premier temps de l’attribuer de cette manière :
RÉSEAUX
MOIS
LINKEDIN (CPC)
800 €
FACEBOOK (CPA)
400 €
Pour Twitter, nous avons choisi le coût par clic.
Voici comment nous procédons (admettons qu’il y
a 30 jours dans un mois) : avec le budget de 400€
établit pour Twitter : 400/30 = 13,30€ par jour. Le
clic est à 1€ alors on peut espérer 13 clics par jour
sur nos posts.
TWITTER (CPC) :
400 €
Nous choisissons cette répartition budgétaire dans
30 jours divisés par 400€= 13,30€ par
jour. Admettons que le clic soit à 1€
alors on peut espérer 13 clics par jour
premier temps en mettant plus d’argent sur les
30 jours divisés parun
400€=
13,30€ par jour. Admettons
réseaux qui nous paraissent les plus stratégiques. Si
clic soit à
Linkedin nous semble un réseau principal dans un
1€ alors on peut espérer
premier temps pour développer notre communauté
auprès des entreprise nous ne négligeons pas les
réseaux BtoC. Mais ce budget est à titre indicatif il
sera bien entendu ajustable à partir du moment où
nous allons avoir les premières retombées de nos
actions.
13 clics par j
DISPLAY (CPC) :
1€ le clic
900€
TOTAL :
2500 €
CALENDRIER CONVERSATIONNEL SUR 1 SEMAINE
LUNDI
LINKEDIN
Article
de blog
sponsorisé
DISPLAY
11h :
Post natif
MERCREDI
8h30
Post natif
Facebook
Carrousel
FACEBOOK
TWITTER
MARDI
JEUDI
VENDREDI
SAMEDI
DIMANCHE
12h : Post natif
18h : Post natif
11h30 :
Post natif
12h :
Post natif
Retweet sur toute la semaine
16h :
Post natif
17h :
Post natif
Présence sur les bannières toute la semaine
Il faut être présent sur les moteurs de recherches quand l’internaute cherche les Petites Bricoles. Le
contenu doit être pertinent et complet pour apparaître dans la barre de recherches, c’est ce qu’on appelle
le référencement naturel.
Si la concurrence est rude, nous pouvons entamer une campagne de référencement payant via Google
Adwords. Nous pouvons créer une campagne Search, c’est-à-dire acheter des mots clés pertinents et
cohérents avec les recherches qui peuvent être faites à notre sujet. L’outil Adwords peut nous indiquer les
mots clés à sélectionner grâce à certains outils (KeywordPlanner) pour pouvoir atteindre la première place
sur la page des résultats de recherches. Cette solution est envisageable si le référencement naturel ne
suffit pas pour avoir le meilleur classement sur la page de résultats.
22
KPIS
KPI est un acronyme pour Key Performance Indicator, les KPI ou ICP (indicateurs clés de performance)
qui peuvent être utilisés dans le domaine du marketing et de la publicité ou dans le domaine de l’analyse
d’audience d’un site web.
Dans notre cas, les KPI vont servir à mesurer les retombées sur nos trois réseaux sociaux, et sur notre
site internet.
Comme dit précédemment, nous lançons notre entreprise sur le marché, nous allons utiliser les KPIs pour
mesurer si notre campagne en ligne acquiert du trafic et donc de la notoriété, et à plus long terme calculer
la rentabilité.
Notoriété
COMMUNAUTÉ :
LES ABONNÉS (personnes qui suivent notre page): cela nous permet de mesurer l'intérêt de notre
page pour la communauté Linkedin et également le nombre de personne qui souhaitent connaître
régulièrement à nos actualité
DISCUSSIONS:
NOMBRE DE J’AIME: sur nos publications, nos articles partagés mais également nos partage via
d’autres entreprise.
Linkedin
NOMBRE DE COMMENTAIRES: cela nous permet de voir les réactions de la communauté par rapport
à un article ou un post publié. Les avis positifs et négatifs peuvent nous aider à comprendre les contenus qui plaisent ou non à la communauté.
NOMBRE DE PARTAGES: le nombre de partages est important pour comprendre l'engouement pour
notre concept et nos publications. En effet plus il y aura de partages et plus la communauté est engagée.
TAUX DE CLICS : le taux de clics nous permet non seulement de voir qui a vu la publicité ou l’article
mais également qui a cliqué dessus pour aller plus loin. Lorsque l’on sponsorise nos articles de blog,
l’article s’affiche en entier seulement si la personne clique sur la publicité. C’est donc un bon indicateur
pour savoir qui a réellement vu l’article.
COMMUNAUTÉ
LE NOMBRE DE MENTION J’AIME/FAVORIS: cela permet de connaître le nombre d’abonnés à notre
page
NOMBRE D’ABONNÉS/FOLLOWERS PAR RAPPORT À LA CONCURRENCE : cela nous permet de
nous situer par rapport à la concurrence.
DISCUSSIONS
NOMBRE DE PARTAGE/RETWEET : permet de voir la viralité de notre contenu, le nombre de fois où
il a été partager.
Facebook
Twitter
TAUX DE RÉPONSES/REPLY : permet de voir le niveau de dialogue que nous développons auprès de
nos abonnés, à travers des commentaires qui réagissent à nos publications.
RAPIDITÉ DE RÉPONSE DU COMMUNITY MANAGER : Cet indicateur est essentiel dans le cadre de
notre stratégie CRM pour mesurer la réactivité de notre service aux attentes de nos abonnés.
SEO / CAMPAGNES
TRAFIC DEPUIS FACEBOOK/TWITTER VERS VOTRE SITE WEB : permet de mesurer l’efficacité de
nos publications. Si nos publications déclenchent un call to action.
TAUX D’ENGAGEMENT : calcule le rapport qui existe entre le volume des interactions et le nombre de
nos abonnés.
ADÉQUATION PAR RAPPORT À VOTRE CIBLAGE DÉMOGRAPHIQUE : permet de mesurer l’écart
entre votre cible et le développement réel de votre communauté
23
Notoriété
Utilisation de Google Analytics :
Analytics est une service d’analyse de trafic web qui permet de monitorer qualitativement et quantitativement dans le temps le trafic web en provenance de différentes sources.
TRAFIC
POURCENTAGE DE NOUVELLES VISITES : permet de savoir combien de nouvelles visites y a eu
sur notre site internet et par quel moyen, quelle source, ces nouveaux visiteurs sont venus sur notre
plateforme.
TAUX DE CLICS : Le taux de clics est un bon indicateur pour comprendre si la marque et son offre
attirent les internautes
VISITES (SESSION) : Durée pendant laquelle un visiteur est actif sur le site
Site internet
VISITEURS UNIQUES : le nombre de visiteurs qui parcourt notre site internet avec la même adresse
IP. Un visiteur peut venir consulter plusieurs fois notre site dans la journée, il comptera pour un visiteur
unique.
COMPORTEMENT DU VISITEUR :
TAUX DE REBOND : Taux de rebond : est-ce que les utilisateurs restent?
DURÉE MOYENNE: est-ce que les utilisateurs consultent mon site?
PAGES/VISITE: est-ce que les utilisateurs explorent mon site?
FIDÉLITÉ
% DE VISITEURS CONNUS : le nombre de visiteurs qui sont déjà venus visiter notre site internet
Rentabilité
Facebook
Twitter
Linkedin
Site internet
TAUX DE CONVERSION: le taux de conversion va nous permettre de connaître le nombre de personne qui nous ont contacté sur Facebook par rapport à ceux qui ont finalisé leur achat en réservant
pour une de nos cessions.
POUR LES POSTS SPONSORISÉS :
TAUX DE CLICS: qui sera mesuré par le coût par clic et qui nous permettra d’ajuster notre budget pour
les publicités sponsorisés
TAUX DE CONVERSION : Mesure le taux de conversion de vos différentes sources, supports, ou
appareils
ROI : Retours sur investissement signifie de calculer la rentabilité de notre campagne en ligne.
24
Les petites
Br
ic ole s
Téléchargement