cours 8_iae 2014

publicité
HISTOIRE DU CINEMA D'ANIMATION
Cours 8 – novembre 2014 – Maurice Corbet
L'animation européenne entre les deux guerres :
quelques grandes personnalités
Le cinéma d'animation entre les deux guerres
- Le cinéma d'avant garde des années vingt
- Aux États-Unis le dessin animé passe de l'artisanat à l'industrie
- La production française est en grande partie consacrée à la
publicité.
- L'animation européenne se distingue par quelques artistes
novateurs et expérimentateurs :
➢
Ladislas Starewitch (Pologne, puis Russie et France)
➢
Lotte Reiniger (Allemagne puis Angleterre)
➢
Bertold Bartosch (Allemagne puis France)
➢
Len Lye (Nouvelle Zélande puis Angleterre et Etats-Unis)
➢
Norman McLaren (Angleterre puis Canada)
➢
George Pal (Hongrie puis Allemagne, Pays-Bas, Angleterre et
Etats-Unis)
➢
Aleksandr Ptushko (URSS)
➢
Alexandre Alexeïeff (Russie puis France)
➢
Paul Grimault (France)
La production française après la première guerre mondiale est en grande
partie consacrée à la publicité.
Robert Collard, dit Lortac,
Lortac fonde un studio de dessin animé en 1919. Il sera le plus important
studio européen de l'époque. L'essentiel de la production était publicitaire.
Blanche quenelle, Lortac, vers 1930
Collection Musée d'Annecy
Monsieur Purgeon, Lortac, vers 1925
Collection Musée d'Annecy
Projet de publicité lumineuse, Lortac, vers 1930
Collection Musée d'Annecy
Cependant, des cinéastes poursuivent le travail de recherche engagé par
les pionniers de l'animation et par les artistes d'avant garde. Ils réalisent
des œuvres d'auteur souvent proches des arts plastiques mais les
conditions de la production ne sont guère favorables en dehors des grands
studios.
Les studios indépendants survivent en diversifiant leurs production :
publicité, films documentaires ou pédagogiques... dont les recettes
assurent la survie d'une production de films d'auteurs.
La sève de la terre,
Alexandre Alexeïeff, 1955
- George Pal (1908 – 1980) né en Hongrie, s'installe à Berlin en 1931, travaille
pour la Hollande, l'Angleterre puis s'installe aux États-unis en 1940 pour fuir le
nazisme.
George Pal, vers 1953
The Big Broadcast, 1937
En dehors de la publicité, entre les deux guerres, l'animation européenne se
distingue par quelques artistes qui peinent à produire leurs films :
- Ladislas Starewitch (1882 – 1965), né en Pologne, travaille en Russie puis
s'installe en France en 1920
Passionné d'entomologie, Ladislas Starewitch cherche à filmer le combat
de deux lucanides (insectes de la famille des coléoptères). Devant les
difficultés rencontrées avec les insectes vivants, il imagine de tourner
image par image avec des insectes naturalisés.
Ce sera Lucanus Cervus, 1910
Fort du succès rencontré par ce premier film, il écrit et tourne ses premiers
scénarios : La Belle Lucanide (1910), puis La Cigale et la fourmi (1911)
La Cigale et la fourmi (1911)
Le Rat des villes et le Rat des champs, 1926
Arrivé en France en 1920, Ladislas Starewitch poursuit la réalisation de films
d'animation de marionnettes d'une qualité exceptionnelle, dont la série
« Fétiche ». En 1929 – 1930, il tourne son long métrage « Le Roman de
Renard » dont la version sonore sortira en France seulement en 1941.
En 2003 est sorti en salles « Les contes de l'horloge magique » réunissant
trois films restaurés de Starewitch.
Le Roman de Renard, 1930
- Lotte Reiniger (1899 – 1981) Allemande, elle réalise ses premiers films en
Allemagne puis s'installe en Angleterre en 1936 pour fuir le nazisme. Elle
réalisera son avant-dernier film pour l'Office du film du Canada en 1975 :
« Aucassin et Nicolette »
Die Abenteuer des Prinzen Achmed (Les
aventures du prince Ahmed), Lotte Reiniger,
1926 (extrait). Premier long-métrage
d'animation européen.
Photo de tournage du film
Aucassin et Noicolette (ONF)
- Bertold Bartosch (1893 – 1968), né en Bohème (actuelle république
tchèque), travaille à Berlin avec Lotte Reiniger puis s'installe à Paris en 1929.
L'idée, 1932, film réalisé à partir des gravures sur bois
de Franz Masereel.
Arthur Honneger en écrit la musique
Nu, Bertold Bartosch,
Tempéra à l’œuf sur papier
marouflé sur carton
collection Musées de
l'agglomération d'Annecy
- Len Lye (1901 – 1980), peintre, sculpteur, écrivain et cinéaste néo-zélandais,
il s'installe d'abord à Londres puis à New-York en 1943
Kaleidoscope,
Len Lye, 1935
- Norman McLaren (1914 – 1987),
D'origine écossaise, il commence
sa carrière à Londres pour le
G.P.O., (General Post Office Film
Unit) puis émigre aux Etats-Unis en
1939 où il réalise des films abstaits
avant de rejoindre l'Office national
du film du Canada (ONF / NFB) en
1941 pour y fonder le studio
animation.
Dots, Norman McLaren, 1940
Un film réalisé sans caméra (peinture directe sur pellicule) et dont
le son a été dessiné à l'encre de chine en bordure des images...
- Aleksandr Ptushko (1900 – 1973) né en Russie. Surnommé le « Walt
Disney Soviet » connu pour ses animations de marionnettes et mélanges
animation et prises de vues réelles.
Le nouveau Gulliver, 1935
- Alexandre Alexeïeff (1901 – 1982) né en Russie, il s'installe en France en 1921.
Graveur, illustrateur, il invente l'écran d'épingles pour animer les gravures.
Claire Parker à l'écran
d'épingles.
Epouse d'Alexeïeff et coréalisatrice de ses films.
Tabeaux d'une exposition, Alexandre
Alexeïeff et Claire Parker, 1972
Alexandre Alexeïeff, inventeur de la totalisation
Fumées, film publicitaire, 1952
Cocinor, film publicitaire, 1957
- Paul Grimault (1905 – 1994), France, d'abord dessinateur dans une agence de
publicité, il monte en 1936 un studio d'animation avec André Sarrut « Les Gémeaux »
qui formera toute une génération d'animateurs français.
Image extraite de La Table tournante, long métrage, 1988
Dans ce film réalisé à la fin de sa vie,
Paul Grimault regroupe tous ses courts-métrages.
1936 - Monsieur Pipe fait de la peinture
Film expérimental en dessin animé (court métrage inachevé)
Scénario : Paul Grimault
Musique : Jean Wiener
1936 est l'année de la création de la société « Les Gémeaux » par André Sarrut et Paul Grimault
1937 - Phénomènes Electriques
Dessin animé, en Technicolor, projeté à l'Exposition internationale de Paris
1937 par trois projecteurs synchronisés munis d'anamorphoseurs sur
écran panoramique de 60 m de large sur 10 m de haut (première utilisation
mondiale pour le dessin animé et la couleur, de l’hypergonar du Professeur
Chrétien, ancêtre du Cinémascope)
durée : 6 minutes
Scénario : Paul Grimault
Musique : Jean Wiener
1938 - Le Messager de la Lumière
Film publicitaire en dessin animé, en Technicolor, pour la Compagnie des lampes Mazda
(2 minutes)
Musique : Jean Wiener (Paroles d’André Delons)
Paul Grimault peignant un
décor de Gô chez les
oiseaux
1939 - Gô chez les Oiseaux
(Interrompu par la guerre, ce film deviendra Les Passagers de la Grande Ourse)
1943 - Les Passagers de la Grande Ourse
Court métrage en dessin animé (9 minutes)
Scénario : Maurice Blondeau et Paul Grimault
(version modifiée du film Gô chez les Oiseaux, interrompu par la guerre)
Musique : Jean Wiener (et Roger Desormière)
1943 - L'Épouvantail
Court métrage en dessin animé (10 minutes)
Scénario : Jean Aurenche, Maurice Blondeau et Paul Grimault
Musique : Jean Wiener (et Roger Desormière)
Prix Emile Reynaud 1943
1944 - Le Voleur de Paratonnerres
Court métrage en dessin animé (10 minutes)
Scénario : Maurice Blondeau et Paul Grimault,
d'après une idée originale de JeanAurenche
Musique : Jean Wiener (et Roger Desormière)
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

relation publique

2 Cartes djouad hanane

Chapitre 1

11 Cartes Sandra Nasralla

Créer des cartes mémoire