Bienvenue au Centre Hospitalier de Juvisy-sur-Orge

advertisement
Bienvenue
au Centre Hospitalier
de Juvisy-sur-Orge
Bienvenue
Vous venez d’être hospitalisé dans le centre hospitalier de Juvisy et nous vous remercions
pour la confiance que vous nous accordez. L’ensemble de la communauté hospitalière fera
tout le nécessaire pour rendre votre séjour le plus agréable possible et vous prodiguer des soins
de qualité.
Pour cela, nous mettons à votre disposition ce livret, qui contient des indications utiles
sur l’organisation des soins, vos droits et des renseignements pratiques sur les repas,
les visites, etc.
Sa lecture vous permettra de répondre à toutes ou partie des interrogations que vous pourrez
avoir concernant votre hospitalisation.
Un questionnaire de sortie est joint à ce livret. En y répondant, vous nous permettrez
d’améliorer la qualité de nos prestations futures.
Nous restons bien évidemment à votre disposition pour compléter si besoin les informations
qu’il renferme.
Nous espérons que votre séjour sera le plus court possible et vous souhaitons un prompt
rétablissement.
Le directeur
PAGE DE
PUB
Sommaire
1. Présentation générale
Présentation du CHJ et annuaire
Historique
Des structures à votre service
Les instances de l’établissement
3. Votre séjour
Des professionnels à votre service
Votre séjour de A à Z
Votre sortie
4. Vos droits et devoirs
Comment accéder à l’hôpital
Mieux connaître vos droits
Vous repérer dans l’hôpital
Mieux connaître les voies d’expression et
2. Votre admission / Vos frais
Les différents types d’admission
L
es formalités administratives
d’hospitalisation
de recours
Vos devoirs
Informations complémentaires
5. Notre Engagement qualité
Les cas particuliers
Qualité et sécurité des soins
Les frais de consultation
Lutte contre la douleur
Les frais d’hospitalisation
Hygiène et lutte contre les infections
nosocomiales
3
Présentation
générale
1
1927
UN PEU
D’HISTOIRE…
1927
PRESENTATION GENERALE DE L’ETABLISSEMENT
L’ensemble du personnel vous accueille dans notre établissement.
Il se tient à votre disposition pour que votre séjour se passe dans les meilleures conditions.
Le Centre Hospitalier de Juvisy sur Orge (CHJ) assure chaque année environ 30 000 consultations
externes, passages aux urgences et hospitalisations.
Il met à votre disposition :
• Un accueil des urgences / SMUR 24h/24
• Des consultations externes
• Des services d’hospitalisation
Le standard
• Un service d’imagerie médicale
est accessible au
• Un service social
01 69 54 27 27
Le site accueille un dispensaire destiné aux
cheminots et construit grâce aux donateurs
de la Société de Secours aux Blessés Militaires (SSBM)
en coopération avec la Compagnie d’Orléans.
Le bâtiment d’origine aujourd’hui disparu
comportait 20 lits.
4
Un annuaire est à votre disposition en annexe
de ce livret. Il comprend quelques numéros utiles
externes à l’établissement mais surtout l’ensemble
des numéros internes dont vous aurez besoin
pour prendre rendez-vous, contacter les médecins
et autres professionnels soignants.
1927
Avant 2009
1959
Création d’une maternité et extension de la chirurgie
à 136 lits.
1981
Une réflexion associant la Croix-Rouge Française
et la municipalité de Juvisy sur Orge s’engage
pour développer le site hospitalier avec la
création d’un service de médecine ainsi que
la modernisation du plateau médico-technique.
1982
Annuaire
Deux nouveaux bâtiments sont construits,
l’un pour accueillir la médecine et rénover
la maternité, l’autre pour moderniser les blocs
opératoires ainsi que les urgences.
1992
Ouverture de l’hôpital de jour de médecine.
2001
Une convention regroupe les deux entités publique
et Croix-Rouge en un seul établissement de statut
public dont l’intitulé devient «Centre Hospitalier
de Juvisy sur Orge - Syndicat Inter hospitalier ».
2009
Fermeture des services de chirurgie et maternité.
2010
Ouverture d’une Unité de Soins palliatifs.
2011
Dissolution du Syndicat Inter hospitalier.
La Croix Rouge Française se retire du site.
L’hôpital devient un établissement totalement public.
5
DES STRUCTURES A VOTRE SERVICE
LES INSTANCES DU CHJ
Les équipes pluridisciplinaires du Centre Hospitalier de Juvisy sur Orge sont à votre service
pour vous apporter des soins de qualité et une prise en charge personnalisée.
Au sein du CHJ le pouvoir décisionnel est exercé par le conseil de surveillance et le directoire.
POLE MEDECINE
Chef de Pole : Dr M.O Lemaitre
Service de Médecine interne
Unité de Soins
de Suite et Réadaptation
Chef de service : Dr M.O Lemaître
Medecine RDC
Cadre de santé : Mme J. Betukumesu
Medine 1er
Cadre de santé : Mme M.C Chertier
Chef de service : Dr D. Berrani
S. Pugliese
Cadre de santé : Mme B.
Meyer
Consultations externes
Court Séjour Gériatrique
Cadre de santé : Mme M.C Chertier
Chef de service : Dr D. Berrani
Cadre de santé : Mme B.
Meyer
S. Pugliese
Hôpital de jour
Unité de Soins Palliatifs
Chef de service : Dr M.O Lemaître
Cadre de santé : Mme M.C Chertier
Chef de service : Dr D. Berrani
S. Pugliese
Cadre de santé : Mme B.
Meyer
POLE urgences/smur et imagerie medicale
Chef de pole : Dr F. Faggianelli
Service d’imagerie médicale
Service des Urgences
Cadre de santé : Mme B. Mano
Chef de service : Dr F. Dizabo
Cadre de santé : Mme J. Phan Dinh
Service SMUR
Chef de service : Dr C. Ducommun
Cadre de santé : Mme J. Phan Dinh
6
LE DIRECTOIRE
Guillaume
WASMER
Sous la présidence de M. Eric
GRAINDORGE,
directeur par intérim du CHJ, les attributions du
directoire portent sur l’approbation du projet médical,
la préparation du projet d’établissement ainsi
que le conseil pour la gestion et la conduite
du centre hospitalier. Il est composé de membres
de droit (directeur de l’établissement, président de la
commission médicale d’établissement et du directeur
des soins) et de membres nommés par le directeur.
LE CONSEIL DE SURVEILLANCE
Présidée par Mme
EliseREDA,
ALOUR, cette instance
M. Robin
se prononce sur les orientations stratégiques de
l’établissement et assure des fonctions de contrôle
sur celui-ci.
Elle est composée en nombre égal de représentants
des collectivités territoriales, des représentants
du personnel médical et non médical, et des
personnalités qualifiées dont les représentants
des usagers.
LES INSTANCES CONSULTATIVES
Elles permettent de répondre aux nombreuses
questions que soulèvent les activités de l’hôpital
associant ainsi des professionnels qualifiés au
fonctionnement de l’établissement:
• La Commission Médicale d’Etablissement
(CME)
Présidée par le Dr Marie-Odile LEMAITRE, elle est
composée de représentants du corps médical.
Elle a pour objet de préparer :
• Le projet médical.
• Les mesures d’organisation des activités
médicales.
• Les orientations relatives à l’évaluation de la qualité
des soins.
Elle donne son avis sur certains sujets tel que le
budget, le projet d’établissement, l’organisation
des services et leur fonctionnement ainsi que les
orientations médicales stratégiques.
• Le Comité Technique d’Etablissement (CTE),
le Comité d’Hygiène, de Sécurité et des
Conditions de Travail (CHSCT), les Commissions
Administratives Paritaires Locales (CAPL),
Ils sont composés de représentants des personnels.
• Le Comité de Liaison Alimentation Nutrition
(CLAN)
Il conseille en matière de qualité et sécurité de
l’alimentation et de la nutrition des patients et
personnels du CHJ.
• Le Comité de Luttes contre les Infections
Nosocomiales (CLIN)
Il organise et coordonne une surveillance continue
des infections au sein de l’établissement et assure
la promotion des actions de formation des personnels
de l’hôpital dans la surveillance et la lutte contre
les infections nosocomiales et la transmission
des infections en milieu hospitalier.
• Le Comité de Lutte contre la Douleur (CLUD)
Il propose, pour améliorer la prise en charge
de la douleur, les orientations les mieux adaptées.
Il coordonne au niveau de l’ensemble des services
de l’établissement toute action visant à mieux
organiser la prise en charge de la douleur.
7
• Le Comité des Médicaments et des Dispositifs
Médicaux Stériles (COMEDIMS)
Il participe, par ses avis, à la définition de la politique
du médicament et des dispositifs médicaux stériles
ainsi qu’à la lutte contre les affections iatrogènes
à l’intérieur des établissements.
Il contribue ainsi à l’élaboration de la liste des
médicaments et des dispositifs médicaux stériles
disponibles dans l’établissement ; et s’associe à
l’élaboration des recommandations en matière de
prescription et de bon usage des médicaments et des
dispositifs médicaux stériles.
Il intègre également la Commission des antibiotiques.
Le COMEDIMS œuvre au respect du « Contrat de bon
usage des médicaments et des produits et prestations »
conclu avec l’Agence Régionale de Santé (ARS).
• La Commission des Soins Infirmiers, de
Rééducation et Médico-Techniques (CSIRMT)
Elle est consultée sur
• l’organisation générale des soins infirmiers,
de rééducation et médico-techniques et de
l’accompagnement des malades,
• l’Evaluation des Pratiques Professionnelles,
• la politique d’amélioration continue de la qualité,
• le Projet d’Etablissement et le Projet de Soins.
• La Commission des Relations avec les Usagers
et de la Qualité de la Prise en Charge (CRUQPC)
Y assistent, de plein droit, les représentants
des usagers.
Cette commission est chargée d’assister et d’orienter
toute personne qui s’estime victime d’un préjudice du
fait de l’activité de l’établissement, et de lui indiquer les
voies de conciliation et de recours dont elle dispose.
• Le Comité Qualité, Risques et Vigilances (CQRV)
Cette instance participe à l’élaboration de la politique
qualité et gestion des risques et veille
à son déploiement au sein de l’établissement.
Elle a également pour mission la coordination des
différentes structures de vigilances réglementaires
opérationnelles dans l’établissement (hémovigilance,
matériovigilance, pharmacovigilance, infectiovigilance,
réactovigilance, et identitovigilance,…).
COMMENT ACCéDER A L’HÔPITAL
Centre Hospitalier
de Juvisy sur Orge
En voiture :
Prendre la nationale 7
En transports en communs :
RER : Ligne C ou D, arrêt JUVISY, Sortie Mairie.
BUS : n°285, 499 ou 486 - Arrêt « Hôpital »
8
9
VOUS REPERER DANS L’HOPITAL
Les équipes pluridisciplinaires du Centre Hospitalier de Juvisy sur Orge sont à votre service
pour vous apporter des soins de qualité et une prise en charge personnalisée.
Entrée
principale
Entrée
des urgences
Bâtiment A
RDC
• Accueil - Admissions
• Consultations externes : Anesthésie, Consultation post-urgences, Douleur,
Mémoire, Médecine du sport, Orthopédie, Rhumatologie.
1er Etage
• Service d’urgences
• Service d’imagerie médicale conventionnelle et scanner
Bâtiment B
RDC Bas
• Hôpital de jour,
• Unité d’explorations Cardio-vasculaires, • Unité d’explorations digestive et pneumologique,
• Consultations externes : Diabétologie, Cardiologie, Endocrinologie, Hépato-gastro-entérologie,
Médecine interne, Pneumologie et Infectiologie.
• Pharmacie à Usage Interne
RDC Haut
• Service de médecine RDC
1er Etage
• Service de médecine
2ème Etage
• Service de soins de suite et de réadaptation
Service de Court séjour gériatrique
3ème Etage
• Service de soins palliatifs
Bâtiment Administratif
Direction générale
Service qualité et gestion des risques
Service PASS
10
11
Votre
admission
LES DIFFÉRENTS TYPES D’ADMISSION
EN HOSPITALISATION
LA PRE-ADMISSION
A la suite d’une consultation, si une hospitalisation
est programmée, la secrétaire vous orientera vers
l’accueil du bureau des admissions pour faire votre
pré-admission. Cette étape est recommandée car elle
simplifie vos démarches d’admission à l’hôpital.
L’ADMISSION
Si vous n’avez pas procédé aux formalités de
pré-admission, cette démarche s’effectue au bureau
des admissions le jour de votre hospitalisation,
avant votre prise en charge par le service de soins.
12
2
L’ADMISSION EN URGENCE
En cas d’arrivée en urgence, les formalités seront
réduites. Les soins seront prioritaires. Vous serez
examiné par un médecin et hospitalisé si votre état
le justifie. Votre dossier administratif sera débuté à
l’accueil des urgences et sera complété au cours de
votre hospitalisation auprès du bureau des admissions.
Le bureau des admissions est ouvert
du Lundi au Vendredi de 8h à 17h
Tel : 01 69 54 27 28
Il est fermé les Samedis,
Dimanches et jours fériés.
Afin de régulariser votre dossier, il est
nécessaire de passer au bureau des
admissions aux heures d’ouverture.
FORMALITÉS ADMINISTRATIVES
D’HOSPITALISATION
Pour votre admission,
pensez à vous munir de :
• D’une pièce d’identité : carte nationale d’identité,
passeport, carte de séjour. Ce sont vos noms, prénoms et date de naissance inscrits sur votre pièce
d’identité qui seront inscrits sur votre dossier
d’hospitalisation.
• Si vous êtes assuré social : votre carte vitale mise
à jour ou l’attestation d’assuré social
• Si vous avez une mutuelle ou une assurance
privée : votre carte de mutuelle ou d’assurance privée
en cours de validité et si possible la prise en charge
délivrée par l’organisme
• Si vous êtes bénéficiaire de la CMU (Couverture
Maladie Universelle) ou de l’AME (Aide Médicale
d’Etat) : votre attestation d’affiliation en cours
de validité
• Si vous n’avez pas de couverture sociale :
Une permanence d’accès aux soins est à votre
disposition (PASS). Adressez-vous au bureau des
admissions ou demandez à rencontrer les assistantes
sociales.
CAS PARTICULIERS
• En cas d’accident de travail : il faut présenter la
feuille d’accident de travail délivrée par l’employeur.
• Si vous bénéficiez de l’article 115 du code des
pensions militaires d’invalidité et des victimes
de guerre : le carnet de soins
• Demandeur d’emploi : votre attestation de paiement
des allocations par les ASSEDIC
• Pour les mineurs : les parents ou le tuteur qui ont
l’enfant en charge doivent présenter leur attestation
de sécurité sociale.
• Si vous êtes ressortissant(e) de l’Union
Européenne : vous devez présenter votre carte
européenne d’assurance maladie demandé
dans le pays d’origine.
• Si vous êtes non résident(e) en France : vous
devez présenter votre passeport, la prise en charge
de votre assurance et/ou payer préalablement le
montant estimatif de votre séjour (article R6145-4
du code de la santé publique).
13
LES FRAIS D’HOSPITALISATION
Les séjours à l’hôpital sont payants. Une identité et une adresse correctes nous permettent d’envoyer
directement la facture à l’Assurance Maladie, la mutuelle ou à votre CMU complémentaire.
En l’absence de prise en charge par l’Assurance Maladie ou votre mutuelle, ces frais vous seront facturés.
Dans ce cas, nous vous recommandons de les régler directement à la sortie. À défaut, le Trésor Public
procèdera au recouvrement.
LES FRAIS DE CONSULTATIONS
L’hôpital vous donne la possibilité de consulter les
différents praticiens de l’hôpital ou d’effectuer certains
examens (imagerie).
Comme pour l’hospitalisation, la pièce d’identité et tous
les justificatifs de prise en charge doivent être présentés
aux agents d’accueil du bureau des admissions.
Le tarif des consultations externes est fixé
réglementairement.
Attention : dans le
cadre du parcours de
soins coordonnés,
si vous n’avez pas
déclaré votre médecin
traitant à votre caisse
de sécurité sociale,
vous devrez payer
une majoration du
ticket modérateur non
remboursée par votre
mutuelle.
14
Leur paiement s’effectue auprès du bureau
des admissions au moment de votre consultation.
Si vous présentez votre carte d’assuré social en cours
de validité, vous pourrez bénéficier du tiers payant.
En cas de non paiement, une facture sera adressée
à votre domicile.
LES FRAIS DE SOINS
(TRAITEMENT, EXAMENS…)
Si vous êtes assuré social
- Soit les frais de séjour sont pris en charge à
80 %. Les 20 % restants (ticket modérateur)
sont à votre charge ou à celle de votre mutuelle pendant
les 30 premiers jours.
- Soit les frais de séjour sont pris en charge
à 100% :
• en cas de longue maladie,
• à compter du 31e jour d’hospitalisation,
• en cas d’acte médical supérieur ou égal
à 120 euros,
Si vous n’êtes pas assuré social (étrangers hors
Union Européenne par exemple), vous êtes redevable
de la totalité des frais. Un devis est établi suivant l’avis
du médecin et le montant doit être intégralement
réglé avant l’admission. Un engagement de payer doit
être également signé au cas où votre état de santé
nécessiterait une prolongation de séjour.
Cas particuliers
Pour évaluer vos droits d’assuré social, le service
social vous aidera à constituer votre dossier.
Pour votre confort, faites ces démarches avant
votre entrée à l’hôpital.
LE FORFAIT JOURNALIER
Il représente votre contribution aux dépenses hôtelières.
Son tarif, qui est de 18 euros, est national et non
remboursé par la Sécurité Sociale. Il est dû pour tout
séjour supérieur à 24 heures y compris le jour de sortie
quelle que soit l’heure.
Vous devrez le régler le jour de votre départ,
lors de l’accomplissement des formalités de sortie
aux bureaux des admissions si votre mutuelle
n’en prévoit pas la couverture.
TARIFS D’HOSPITALISATION 20134
Discipline
Tarifs (Euros)/journée d’hôspitalisation
Soins
Médecine
1000
Soins de suite et de réadaptation
570
Soins palliatifs
1000
Court séjour gériatrique
1000
Forfait journalier
18
Autres prestations
Bilan - Hôpital de jour
600
UHTCD
1000
SMUR
642 la ½ heure d’intervention
15
Votre
séjour
3
DES PROFESSIONNELS
À VOTRE SERVICE
L’EQUIPE MEDICALE
L’équipe médicale, les internes et votre médecin
référent vous prennent en charge et établiront avec
vous votre projet thérapeutique. Ils vous informent
sur votre état de santé tout au long de votre
hospitalisation.
L’EQUIPE PARAMEDICALE
• Les cadres de santé (CDS) sont chargés
de l’organisation et de la qualité des soins,
ainsi que du bon fonctionnement de l’unité
où vous êtes hospitalisé.
• Les infirmiers (IDE) dispensent les soins prescrits
par les médecins et répondent à vos demandes
de conseils.
• Les aides-soignants (AS) vous assurent
les soins d’hygiène et de confort en collaboration
avec l’infirmier.
• Les agents des services hospitaliers (ASH)
assurent :
- l’entretien de votre chambre et des locaux
de soins,
- diverses tâches d’hôtellerie.
Le nettoyage des locaux est effectué
par une société externe.
• Les étudiants infirmiers et élèves aides-soignants
effectuent des stages pratiques dans les différents
services de soins. Ils peuvent effectuer des soins
sous le contrôle des infirmiers et aides-soignants
de l’hôpital.
• Les brancardiers assurent vos déplacements
dans l’hôpital vers les autres services.
• Les secrétaires médicales, durant votre séjour, ont
un rôle d’accueil, d’information et de communication.
Elles assurent la frappe du courrier médical et sa
transmission à votre médecin traitant. Elles veillent
à une bonne gestion de votre dossier médical.
• Les kinésithérapeutes, sur prescription médicale,
vous aideront à récupérer votre intégrité fonctionnelle.
• L’ergothérapeute, sur prescription médicale
également, interviendra afin de vous permettre
d’accéder à une autonomie optimale (action sur
l’environnement, activité de vie quotidienne).
• La diététicienne, dans le cas particulier où le
médecin prescrit une alimentation adaptée à vos
besoins, vous rendra visite pour vous donner des
conseils et élaborer votre menu.
• Les manipulateurs en radiologie réalisent les
clichés préscrits sous la responsabilité du médecin
radiologue. Le compte-rendu des médecins
radiologues sera transmis à l’équipe médicale
du service.
Comment reconnaître le personnel soignant ?
16
A l’exception des brancardiers, qui sont vêtus d’une tenue bleue, les professionnels médicaux
et paramédicaux portent une blouse blanche avec une étiquette qui diffère selon les catégories
professionnelles. Cette étiquette comporte le nom, la fonction et le service. Elle est de couleur blanche
pour l’ensemble des métiers, et est surmontée d’un liseré de couleur pour distinguer les IDE, les aides
soignants et les agents de service hospitalier
17
VOTRE SEJOUR DE A à Z
• Les psychologues interviennent dans le cas de
difficultés d’ordre psychologique et proposent écoute,
soutien et accompagnement.
• Les assistantes sociales vous aident à résoudre
vos problèmes d’ordre social, familial, professionnel
et administratif, vous informent
de vos droits et vous aident éventuellement
à les faire valoir.
Elles peuvent se rendre à votre chevet si vous en
faites la demande auprès du personnel soignant.Elles
évalueront, avec vous et votre entourage, les solutions
les mieux adaptées pour organiser votre sortie et
faciliter votre retour à domicile.
VOTRE CHAMBRE
ALCOOL, DROGUE ET PRODUITS ILLICITES
Elle vous sera présentée par l’équipe soignante.
Le Centre Hospitalier de Juvisy met à votre disposition,
sous réserve des disponibilités, des lits en chambre
seule (facturée à hauteur de 10% du prix
de journée). Vous pouvez en faire la demande
lors de programmation, ou au moment de votre
entrée dans le service.
L’introduction d’alcool et de substances illicites
dans l’établissement est interdite.
Si vous vous sentez dépendant de certains produits,
nous pouvons vous orienter vers des spécialistes.
Parlez-en en toute confiance avec l’équipe qui vous
soigne. Celle-ci est tenue à une obligation
de confidentialité.
Ces chambres sont attribuées, en priorité sur
justification médicale.
ANIMAUX
Par mesure d’hygiène et de sécurité, l’accès au Centre
Hospitalier de Juvisy est formellement interdit aux
animaux.
Cas particulier : l’unité de soins palliatifs n’est
constituée que de chambres individuelles et comprend
deux studios destinés aux familles désirant passer
plus de temps avec leur proches hospitalisés.
ARGENT, BIJOUX, OBJETS DE VALEURS
L’hôpital n’est pas responsable des vols dont vous
seriez victime. Par précaution, ne gardez ni bijoux,
ni objets de valeur pendant votre séjour.
Par ailleurs, vous avez la possibilité de déposer à votre
arrivée, dans le coffre de l’hôpital, vos valeurs et bijoux.
Un inventaire de vos effets personnels déposés
est alors établi.
CIRCULATION INTERNE
Lorsque vous y êtes autorisé par votre médecin,
vous pouvez vous promener dans l’enceinte
de l’établissement
Pour votre sécurité, pensez à toujours avertir le
personnel du service avant de quitter votre chambre.
18
COURRIER
Il est distribué dans le service par un membre de
l’équipe. Vous pouvez expédier votre courrier en le
remettant timbré à un membre de l’équipe soignante
ou en le déposant dans la boîte aux lettres blanche
située dans le hall.
Demandez à votre correspondant d’indiquer clairement
l’adresse de l’établissement, le nom du service
et le numéro de votre chambre.
CULTES
Si vous le souhaitez vous pouvez demander
à rencontrer un représentant de votre religion.
Cette demande est à faire auprès de l’équipe soignante
qui détient la liste des représentants des cultes religieux.
DISTRIBUTEURS AUTOMATIQUES DE
BOISSONS ET DENREES
Vous trouverez des distributeurs automatiques
de boissons fraîches et chaudes au rez de chaussée,
en face de l’accueil principal ainsi qu’au 1er étage
au niveau des urgences dans le bâtiment A.
Assurez vous auprès des équipes soignantes de la
compatibilité avec les recommandations médicales.
19
Attention !
Veuillez respecter les indications du médecin
et du personnel soignant. Ne vous faites pas remettre
de boissons ou d’aliments sans avoir demandé s’ils
vous sont autorisés.
La conservation dans votre chambre de plats
non consommés lors du repas entraîne un risque
pour votre sécurité. Il en est de même pour
la consommation de plats apportés par des personnes
extérieures à l’établissement. Ces pratiques déconseillées
sont sous votre responsabilité.
FLEURS
Les fleurs coupées et les plantes vertes sont
susceptibles de transmettre des germes, elles sont
strictement interdites dans les services d’hospitalisation.
LINGE
L’établissement met à votre disposition, pendant toute
la durée de votre hospitalisation, la literie à savoir
les draps, traversins, couvertures et taies d’oreillers.
Prévoyez pour votre séjour du linge personnel (pyjama,
mouchoirs, gants et serviettes de toilette) ainsi que
votre nécessaire de toilette (savon, rasoir, brosse
à dents, dentifrice,...)
PARKING
Un parking gratuit (par contrôle de disque) est mis
à votre disposition à l’entrée immédiate du site.
L’établissement décline toute responsabilité en cas
d’incidents (vols ou dégradations) survenus sur les aires
de stationnement.
PROPRETE ET CONFORT COLLECTIF
Le respect de la propreté de votre chambre et de
votre environnement est important car il participe
activement à la prévention de la survenue d’infections
nosocomiales. Ainsi, votre chambre est nettoyée
par les ASH quotidiennement.
Par ailleurs, chaque patient est acteur de la lutte
contre les infections nosocomiales.
Nous vous demandons ainsi qu’à vos proches,
de respecter quelques règles :
- Se laver fréquemment les mains (des distributeurs
de solution hydro alcoolique sont disponibles dans
chaque chambre),
- Ne pas stocker de nourriture,
- Maintenir une bonne hygiène corporelle et une tenue
propre.
TELEPHONE
La demande se fait au bureau des admissions
(heures d’ouverture entre 8h et 16h45 du lundi
au vendredi). Il est conseillé d’ajuster le montant
de votre consommation au plus prés de vos besoins.
Les tranches non utilisées ne sont pas remboursables.
(Frais d’ouverture de ligne).
TELEVISION
REPAS
Un aide soignant est chargé de passer quotidiennement
dans votre chambre pour vous aider à choisir
votre menu pour le lendemain.
Un repas standard peut vous être servi le premier jour.
Vos repas seront ensuite adaptés au régime que le
médecin vous prescrira.
Si un membre de votre famille désire prendre un repas
avec vous, il peut en faire la demande auprès du cadre
de santé.
Chaque chambre est équipée d’un téléviseur.
Ce service est payant. Vous devez en faire la demande
dès votre arrivée auprès du personnel soignant.
Ce service est rendu par un prestataire externe. Une
hôtesse passe 1 jour sur 2. Les tarifs et modalités sont
affichés dans les chambres.
L’établissement décline toutes responsabilités sur la
gestion de cette prestation. En cas d’insatisfaction
adressez-vous au cadre de santé qui transmettra au
prestataire.
TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PERSONNEL
HORAIRES DES REPAS :
Petit déjeuner : de 7h30 à 8h30
Déjeuner : de 12h à 13h
Goûter : de 15h30 à 16h30
Dîner : de 18h à 18h30
20
Il vous sera demandé de fournir les prescriptions
de tous vos traitements en cours.
A votre arrivée dans le service, pour des raisons
de sécurité, vos médicaments personnels vous
seront retirés.
Ils seront remis à votre famille ou conservés dans l’unité
de soins dans un espace réservé à cet effet.
Votre médecin hospitalier référent réévaluera votre
traitement dès votre entrée.
Lorsqu’un médicament n’est pas disponible dans
l’établissement, et que sa prescription doit être
maintenue, car il n’est pas substituable,
les médicaments que vous aurez apportés pourront
vous être dispensés.
A votre sortie, vos médicaments toujours prescrits
vous seront restitués, les autres seront détruits,
avec votre accord.
SECURITE
Il est strictement INTERDIT DE FUMER dans l’enceinte
des bâtiments hospitaliers (décret du 15 novembre
2006) et sur le parvis d’entrée de l’hôpital à une
distance inférieure à 5 mètres du bâtiment.
Il est interdit d’utiliser dans votre chambre de gros
appareils électriques ou électroniques personnels,
Consignes incendie : en cas de dégagement de
fumée ou de début d’incendie :
• donner rapidement l’alerte à un agent de service,
• si possible évacuer la chambre en fermant la porte,
• rester calme et se mettre à la disposition du personnel
soignant,
• maintenir les téléphones cellulaires en position ARRET.
21
En application de la loi 95/73 du 21/01/1995
d’orientation et de programmation relative à la sécurité,
modifiée par décret du 17/10/1996 relatif
à la vidéosurveillance pris pour application de l’article
de la loi 95/73 du 21/01/1995, l’établissement
est équipé d’un système de vidéosurveillance.
VISITES
Votre famille et vos amis sont les bienvenus.
Nous savons que leur présence à vos côtés
est un précieux réconfort. Les visites sont autorisées
tous les jours de 13h à 20h, à l’exception des soins
palliatifs où elles ne sont pas limitées.
Il est recommandé de limiter à 2 personnes la présence
dans la chambre.
Il vous est possible de refuser des visites, pour cela
veuillez en informer l’équipe soignante.
Les enfants de moins de 15 ans ne sont pas admis
dans les unités d’hospitalisation sauf en soins palliatifs.
L’équipe médicale peut refuser ou limiter les visites
selon votre état de santé.
Lit accompagnant : un lit d’appoint peut être mis
à disposition d’un proche sur demande.
Les familles désirant rencontrer un médecin peuvent
prendre rendez-vous auprès de la secrétaire médicale.
Merci de prendre quelques
minutes pour renseigner
le questionnaire de
satisfaction mis à votre
disposition en annexe
de ce livret.
WIFI
Vous avez la possibilité de vous connecter à la WIFI
en quelques clics, depuis votre ordinateur, tablette ou
Smartphone.
Il vous suffit de :
- Vous connecter au réseau « WIFI PATIENT APICEA »
- Lancer la navigation (Google, mozilla…)
- Cliquer sur « acheter une connexion » pour effectuer
le paiement en ligne (paiement sécurisé, unique par
carte bleue)
Pour toute question ou demande un numéro
de Hotline est disponible 7/7 de 8h à 20h :
09 72 36 32 88
les visites sont autorisées
tous les jours de 13h à 20h,
à l’exception des soins palliatifs
où elles NE sont PAS limitées.
22
Votre
sortie
VIDEOSURVEILLANCE
Pour nous aider à améliorer
les conditions de votre
accueil et de votre prise
en charge, vos remarques
et suggestions sont
indispensables.
MODALITES DE SORTIE
LE RETOUR A DOMICILE
La sortie est décidée par votre médecin référent.
Si le besoin s’en fait sentir, elle pourra être préparée
avec le service social.
Vous devez récupérer au niveau du secrétariat médical
les ordonnances de santé et tous les documents
nécessaires à la continuité de votre prise en charge
médicale.
Un bulletin de situation vous sera remis au niveau
des admissions pour justifier votre situation auprès
de vos organismes d’assurance et de votre employeur.
Au cours de votre séjour, si le médecin l’autorise,
une permission pourra être accordée par le directeur
ou son représentant.
LA SORTIE TEMPORAIRE OU PERMISSION
Elle est accordée par le Directeur ou son représentant après
avis médical. A votre retour de permission, l’autorisation de
sortie doit être remise à l’infirmière responsable du secteur.
Elle ne peut excéder 48h (une seule nuit).
LA SORTIE CONTRE AVIS MEDICAL
Si vous décidez de sortir contre avis médical, vous
prendriez un risque pour votre santé. Il vous serait alors
demandé de signer une décharge de responsabilité.
LES TRANSFERTS
Si votre état de santé le permet, l’utilisation d’un
véhicule personnel ou des transports en commun
est préconisé. Si le médecin le juge nécessaire,
un transport en ambulance, en VSL (Véhicule Sanitaire
Léger) ou en taxi vous sera prescrit.
Les frais de transport ne seront pris en charge
par la caisse de sécurité sociale que sur prescription
médicale. Vous avez le libre choix de la société
d’ambulance ou de taxi.
Attention lors de votre sortie, n’oubliez pas :
- De vérifier que votre dossier administratif est à jour
et de le régulariser le cas échéant,
- De récupérer vos objets et effets de valeur déposés
au coffre de l’établissement auprès du personnel
soignant du lundi au vendredi de 9h à 16h00.
23
Vos droits
et devoirs
MIEUX CONNAITRE VOS DROITS
LA CHARTE DU PATIENT HOSPITALISE
La charte définit les droits du patient hospitalisé. Tout
établissement de santé a obligation de les respecter.
Ces dispositions ont été renforcées par la loi du 4 mars
2002 relative aux droits des malades et à la qualité du
système de santé, notamment en ce qui concerne le
droit à l’information, l’accès au dossier patient et les
dispositifs de recours du patient en cas de préjudice
(cette charte est à votre disposition en annexe 1).
L’INFORMATION SUR VOTRE ETAT DE SANTE
Toute personne a le droit d’être informée sur son état
de santé. Le médecin vous délivre cette information.
Le cas échéant, le médecin doit aussi respecter votre
choix exprimé de ne pas être tenu informé(e) de votre
propre état de santé.
Cette information porte sur l’ensemble des
investigations, traitements ou actions de prévention qui
vous seront proposés.
24
4
CONSENTEMENT
Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être
pratiqué sans votre consentement libre et éclairé. Les
professionnels de santé pourront être amenés à vous
demander, après vous avoir donné une information
complète, de signer un document de consentement.
PERSONNE A PREVENIR
Lors de votre admission, il vous sera demandé de
désigner la personne à prévenir pendant votre séjour.
Il vous appartient de signaler au médecin les personnes
auxquelles il est possible de donner des informations
sur votre état de santé.
PERSONNE DE CONFIANCE
La personne de confiance est la personne de votre
choix, désignée par écrit, pour vous accompagner
et assister éventuellement aux entretiens avec les
professionnels de santé. Cette personne sera votre
porte parole si vous n’êtes plus en état d’exprimer
votre volonté ou de recevoir l’information nécessaire à
votre consentement aux soins. Vous pouvez lui confier
vos directives anticipées. Vous pouvez modifier à tout
moment, par écrit, auprès des professionnels de santé,
le choix de la personne de confiance.
La personne de confiance et la personne à prévenir
peuvent être un seul et même individu ou deux
personnes distinctes.
DIRECTIVES ANTICIPEES
(cf. article L. 1111-11 du code de la santé publique)
La directive anticipée est un écrit rédigé par une
personne majeur par lequel elle fait connaître
ses désirs quant aux questions relatives à sa fin de vie,
en particulier sur la question de l’arrêt ou de la limitation
des traitements.
Le patient, qu’il soit ou non en fin de vie , a la liberté
de demander l’arrêt des traitements, et ce même si
cet arrêt peut mettre sa vie en danger.
Renouvelables tous les trois ans, elles peuvent être,
dans l’intervalle, annulées ou modifiées, à tout moment.
Si vous souhaitez que vos directives soient prises en
compte, sachez les rendre accessibles au médecin
qui vous prendra en charge au sein de l’établissement..
ACCES AU DOSSIER MEDICAL
En application de la loi du 4 mars 2002, la
communication du dossier médical intervient sur votre
demande écrite ou celle de votre représentant légal.
Les ayants droits peuvent accéder à certains éléments
du dossier médical du patient après son décès, sauf
volonté contraire exprimée par ce dernier de son vivant.
Cette demande écrite doit être adressée au directeur
d’établissement dans lequel vous avez été hospitalisé.
L’identité du demandeur sera vérifiée pour éviter la
transmission du dossier à une personne non autorisée.
Le demandeur peut avoir accès aux informations soit
directement, soit par l’intermédiaire d’un médecin de
son choix.
Les documents peuvent être consultés sur place, en
présence du médecin. La consultation sur place est
gratuite.
Si vous préférez la transmission du dossier par voie
postale, un devis comprenant les frais de reproduction
et d’envoi vous sera adressé avant l’envoi des dossiers.
Ces frais sont à votre charge.
Pour la personne mineure, le droit d’accès au dossier
médical est exercé par le ou les titulaires de l’autorité
parentale.
A la demande du mineur, cet accès peut avoir lieu par
l’intermédiaire d’un médecin. La loi n’aménage pas
d’accès direct du mineur à son dossier médical.
Les délais de conservation des dossiers
médicaux :
Aux termes de l’article R. 1112-7 du code de santé
publique, l’ensemble des informations relatives à un
même patient doivent être conservées durant 20 ans.
Les délais de communication :
Selon les cas prévus par l’article L 1111-7 précité,
l’établissement doit permettre l’accès direct au dossier
médical dans un délai de 8 jours à compter du retour du
questionnaire.
Ce délai est étendu à 2 mois lorsque les informations
remontent à plus de 5 ans.
25
MIEUX CONNAITRE LES VOIES D’EXPRESSION
ET DE RECOURS
VOS PLAINTES ET RECLAMATIONS
(cf. articles R. 1112-79 à R. 1112-94 du code de la santé publique)
La Direction, le Service Qualité et Gestion des Risques
et les membres de la CRUQPC sont en relation
constante.
Si vous n’êtes pas satisfait de votre prise en charge,
nous vous invitons à vous adresser :
• directement au médecin ou au cadre de santé du
service,
• par courrier à l’attention de Mr le Directeur de
l’établissement, Centre Hospitalier de Juvisy - 9 rue
Camille Flammarion, 91260 Juvisy sur Orge.
Si l’établissement n’a pas satisfait à vos réclamations,
vous avez la possibilité de contacter les médiateurs
médical et non médical ainsi que les représentants
des usagers via le secrétariat de direction au
01 69 54 29 58.
LA COMMISSION DES RELATIONS AVEC LES
USAGERS ET DE LA QUALITE DE LA PRISE EN
CHARGE (CRUQPC)
La Commission des Relations avec les Usagers et de
la Qualité de la Prise en Charge a pour mission de
veiller au respect des droits des usagers et de faciliter
leurs démarches. Elle examine les réclamations des
usagers en les informant sur les voies de conciliation
et de recours. Elle est aussi chargée d’améliorer la
politique d’accueil et la prise en charge des personnes
malades. Cette commission facilite les démarches de
ces personnes et veille à ce qu’elles puissent, le cas
échéant, exprimer leurs griefs auprès des responsables
de l’établissement, entendre les explications de ceuxci et être informées des suites de leurs demandes.
Elle est composée de correspondants internes et de
Représentants d’Usagers.
La Commission comprend :
• Un Président
• Un Médiateur médical
• Un Médiateur non-médical
• Le Président de Commission Médicale
d’Etablissement
• Un représentant de la direction
• Deux représentants des usagers
• Le Responsable qualité et gestion des risques
La composition nominative des membres de la
Commission est disponible par voie d’affichage
dans chaque service.
Article 433-3 du Code Pénal
Menaces et actes d’intimidation commis contre les personnes exerçant une fonction publique
• «Est punie de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende la menace de commettre un crime ou un délit contre les personnes ou
les biens proférée à l’encontre d’un professionnel de santé en application de l’article L. 127-1 du code de la construction et de l’habitation, dans
l’exercice ou du fait de ses fonctions, lorsque la qualité de la victime est apparente ou connue de l’auteur»
• «La peine est portée à cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende lorsqu’il s’agit d’une menace de mort ou d’une menace d’atteinte
aux biens dangereuse pour les personnes»
26
• «Est puni de dix ans d’emprisonnement et de 150 000 euros d’amende le fait d’user de menaces, de violences ou de commettre tout autre
acte d’intimidation pour obtenir d’une personne mentionnée au premier alinéa soit qu’elle accomplisse ou s’abstienne d’accomplir un acte de sa
fonction, de sa mission...»
VOS DEVOIRS
RESPECT D’AUTRUI
RESPECT DE LA LAICITE
Comme tout un chacun, vous devez
traiter avec égard le personnel qui
participe à votre prise en charge
ainsi que les autres patients et leur
entourage (voir article de loi pas cicontre).
L’établissement doit respecter les
croyances et les convictions des
personnes accueillies. L’expression
de celles-ci ne doit toutefois porter
atteinte ni au fonctionnement du
service, ni à la qualité des soins, ni aux
règles d’hygiène ni à la tranquillité
des autres personnes hospitalisées
ou de leurs proches.
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES
DONS D’ORGANES ET DE TISSUS
Le recours à un prélèvement d’organe ou de tissu, de
même que le don de sang, peut permettre de sauver
une vie ou d’améliorer l’état d’une autre personne.
• Que dit la loi ?
Les trois grands principes de la loi bioéthique de juillet
1994 sont le consentement présumé, la gratuité du don
et l’anonymat du donneur et du receveur.
Principe du « consentement présumé » :
Toute personne est considérée consentante au don
d’éléments de son corps après sa mort, en vue d’une
greffe, si elle n’a pas manifesté son opposition de
son vivant. La loi donne donc la liberté de décider
personnellement.
En cas de décès, le médecin demandera à la famille si
le défunt était opposé ou non au don d’organes.
Gratuité : Le don d’organes est un acte de générosité
et de solidarité entièrement gratuit. La loi interdit toute
rémunération en contrepartie de ce don.
Anonymat : Le nom
du donneur ne peut
être communiqué
au receveur, et
réciproquement.
La famille peut
cependant être
informée du résultat
des greffes.
• Comment exprimer son choix ?
Si vous êtes pour le don d’organes ou de tissus
en vue d’une greffe :
- Dites-le à vos proches pour qu’ils puissent en témoigner.
- Portez sur vous une carte de donneur. Celle-ci n’est
pas obligatoire mais elle est utile car elle témoigne de
votre décision.
Si vous êtes contre le don d’organes ou de tissus
en vue d’une greffe :
- Dites-le à vos proches pour qu’ils puissent en
témoigner.
- Demandez votre inscription au Registre National
des Refus (R.N.R.)
Ce registre est obligatoirement interrogé avant
d’envisager un prélèvement.
Vous pouvez à tout moment revenir sur votre décision.
L’inscription est individuelle et possible dès l’âge de
13 ans. Le formulaire doit obligatoirement être signé
par l’intéressé lui-même.
SERVICE FUNERAIRE
Lors d’un décès, les familles désirant se rendre au
chevet du défunt pourront être accueillis dans le service.
L’établissement n’ayant pas de chambre funéraire,
le corps sera transféré dans celle du funérarium
de Juvisy/orge, dans les délais réglementaires.
Vous gardez le choix de la société pour l’organisation
des obsèques.
27
Notre
engagement
qualité
QUALITE ET SECURITE DES SOINS
VOTRE ECOUTE - VOTRE SATISFACTION
Toutes vos remarques et suggestions sont les
bienvenues: n’hésitez- pas à nous en faire part soit
à l’aide du questionnaire de satisfaction (joint en
annexe 2), soit sur papier libre à adresser à Monsieur
le Directeur ou au Responsable qualité et gestion des
risques.
Au cours de votre séjour, si vous n’êtes pas satisfait,
parlez en avec les responsables du service : médecin
et/ou cadre de santé. Si les explications ne vous
conviennent pas, adressez vous à la direction qui vous
mettra en relation avec l’un des médiateurs.
AMELIORATION CONTINUE DE LA QUALITE
ET DE LA SECURITE DES SOINS
28
La qualité du service rendu au patient est au cœur
des préoccupations des professionnels du CHJ.
L’établissement est engagé dans une démarche
d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité
des soins à travers la procédure de certification et
5
par une dynamique d’amélioration permanente des
pratiques et des organisations.
Des enquêtes de satisfaction, des Evaluations des
Pratiques Professionnelles (audits, Revue de Morbidité
Mortalité, …) ainsi qu’une analyse des événements
indésirables sont conduits par nos professionnels.
L’établissement répond aux indicateurs IPAQSS
(Indicateurs de performance pour l’Amélioration de la
Qualité et de la Sécurité des Soins) mis en place par
la Haute Autorité de Santé (HAS) .Les résultats de
mesure de ces indicateurs et ceux de la procédure de
certification sont disponibles sur le site
/www.platines.sante.gouv.fr/.
L’ensemble de ces démarches repose sur le Comité
Qualité, Risques et Vigilances (CQRV), qui est une
instance placée sous l’autorité respective du Président
de la Commission Médicale d’Etablissement et du
Directeur du CHJ, et qui a pour missions de concevoir,
de proposer et de conduire la politique de la qualité et
de la gestion des risques liés aux soins.
LUTTE CONTRE LA DOULEUR
Les équipes du CHJ, s’engagent à respecter l’Article L.1110-5 du code de la Santé Publique
stipulant que « …toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager sa douleur.
Celle-ci doit être en toute circonstance prévenue, évaluée, prise en compte et traitée… ».
Elles s’engagent à prendre en charge votre douleur en :
• Prévenant les douleurs provoquées par certains soins
ou examens : injections, pansements, poses de
sondes, de perfusion, … ou les douleurs parfois liées
à un geste quotidien comme une toilette ou un simple
déplacement.
• Traitant ou soulageant les douleurs aiguës ou
chroniques.
Tout le monde ne réagit pas de la même manière devant
la douleur. Il est possible d’en mesurer l’intensité. Pour
cela différents outils sont utilisés, par exemple l’usage
d’une réglette.
Pas de
douleur
Douleur maximale
imaginable
Nous allons vous aider à ne plus avoir mal ou à avoir
moins mal…en répondant à vos questions ; en vous
expliquant les soins que nous allons faire et leur déroulement ; en utilisant le ou les moyens les mieux adaptés.
LES SOINS PALLIATIFS
Pour répondre à la loi n°99-477 du 9 juin 1999, toutes
les équipes soignantes du CHJ concourent à assurer
le droit à l’accès aux soins palliatifs.
La Loi LEONETTI du 22 avril 2005 énonce les principes
suivants :
• La sauvegarde de la dignité du patient
• Le refus de l’acharnement thérapeutique mais aussi
de l’euthanasie.
• Le respect de la volonté du patient s’il souhaite interrompre son traitement, ou ne pas en
entreprendre, après l’avoir clairement informé
des conséquences possibles de son choix.
• Soulager sa souffrance, même si ceci peut avoir
pour effet secondaire d’abréger la vie dès lors que
le patient a été informé du risque.
Dans le cas où la personne n’est plus en mesure
d’exprimer sa volonté, toute décision concernant
la poursuite des soins, ou leur interruption, sera prise
de façon collégiale, au sein de l’équipe médicale après
avoir consulté les directives anticipées que le malade
aurait pu formuler et la personne de confiance
(si celle-ci a été désignée). Les avis de la famille
et de l’entourage sont également pris en compte.
Les antalgiques sont des médicaments qui soulagent la
douleur. Il en existe de différentes puissances. D’autres
méthodes non médicamenteuses sont efficaces et
peuvent vous être proposées comme par exemple la
relaxation, les massages, le soutien psychologique,…
Votre participation est essentielle, nous sommes là pour
vous écouter, vous soutenir et vous aider.
29
HYGIENE ET LUTTE CONTRE LES INFECTIONS
NOSOCOMIALES
Une infection nosocomiale est une infection acquise
à l’hôpital, c’est-à-dire qui apparaît au cours ou à la
suite d’une hospitalisation. En matière de santé,
le « risque zéro» n’existe pas et toutes les infections
nosocomiales ne sont pas évitables : en effet ces
infections touchent plus particulièrement les personnes
fragilisées (enfants en bas âge, sujets âgés, patients
atteints de pathologies graves, personnes dénutries…).
Le devoir des établissements de soins est donc de
prévenir et d’améliorer la prise en charge de ces
infections, en appliquant les recommandations et la
réglementation en vigueur. Le Centre Hospitalier de
Juvisy s’est engagé dans une démarche de prévention
du risque infectieux associant les personnels médicaux
et soignants ainsi que la Direction de l’établissement.
Un Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales
(CLIN) a été mis en place depuis 1987. Il définit dans le
cadre d’un programme réactualisé chaque année les
actions à mener en terme d’hygiène et de prévention.
Une Equipe Opérationnelle en Hygiène (EOH),
composée d’un praticien et d’une infirmière hygiéniste,
est chargée d’appliquer sur le terrain la politique définie
par le CLIN. Les actions de l’E.O.H. sont relayées dans
les unités de soins grâce à des référents en hygiène
spécifiquement formés.
Le lavage des mains et l’utilisation des solutés hydro
alcooliques (SHA) pour l’hygiène des mains font l’objet
d’une promotion permanente.
Des précautions particulières, tels que des isolements,
peuvent être mises en œuvre, vous concernant
ou concernant vos visites, en fonction de votre état
de santé ; il est important que vous les respectiez.
Le médecin qui vous suit est en mesure de répondre
à vos interrogations.
30
TABLEAU DE BORD DE LA LUTTE CONTRE
LES INFECTIONS NOSOCOMIALES
Depuis 2005, un « tableau de bord » comprenant
des indicateurs de performance en terme de lutte
contre les infections est à la disposition des usagers.
Ce tableau précise notamment les taux de certaines
infections, la consommation de produits d’hygiène
des mains et d’antibiotiques et la résistance
des bactéries aux antibiotiques ; il est actualisé
chaque année.
Si vous aviez des questions ou des craintes
concernant ces infections, n’hésitez pas
à nous solliciter.
31
Téléchargement