Document

publicité
L’article vétérinaire
Le point sur la verminose
La verminose est une infestation intestinale par des parasites : trichures, oxyures, nématodes ou cestodes. Les
plus fréquents sont l’ascaris et le tænia. L’ascaris est un ver rond, ressemblant à un spaghetti de couleur blanc-jaunâtre, d’environ 5 à 10cm de long. Le tænia est un ver plat, ressemblant à une chaîne d’anneaux, de couleur rosée,
d’environ 30cm de long. Ce problème peut survenir à n’importe quel âge et 1 animal adulte sur 2 en est infesté.
Est-ce grave ?
Risques pour les humains ?
Chez le jeune, cela peut entrainer : un ventre ballonné, de l’anorexie (perte d’appétit), de l’apathie (abattement), de la diarrhée, des vomissements, un ralentissement de la croissance, un pelage terne voire dans
les cas les plus graves des troubles respiratoires, de
l’anémie, des occlusions intestinales. Chez l’adulte,
son système immunitaire étant plus résistant, cela
peut passer inaperçu. Il est parfois possible, d’observer dans les selles, des anneaux faisant penser à des
grains de riz aplatis.
La verminose et une zoonose, c’est-à-dire une maladie transmissible à l’homme. Cette transmission se
fera essentiellement par contact direct avec l’animal,
par l’ingestion d’aliments mal lavés, dans un bac à
sable souillé par des déjections, etc. Les enfants, les
personnes âgées et les personnes immunodéprimées
ayant un système immunitaire plus fragile, y sont plus
vulnérables.
Comment se transmet-elle ?
Les chiots/chatons peuvent s’infester dès avant la
naissance (les larves peuvent traverser le placenta)
ou après la naissance par l’ingestion de lait maternel
infesté.
Un manque d’appétit, une diarrhée
chronique, un amaigrissement
doivent vous alerter
Chez les sujets de tous âges, l’infestation se produira
par l’ingestion de larves ou d’œufs présents dans le
milieu environnant (contact avec des matières fécales
contaminées) ou par l’intermédiaire des vecteurs que
sont les puces et les poux (taenia), ou encore les rats,
souris, oiseaux, semelles de chaussures, etc.
Un ascaris peut produire jusqu’à 200.000 œufs par
jour. Ils sont très résistants et peuvent survivre jusqu’à
5 ans dans le sol. Le chat d’appartement peut parfaitement être atteint également !
Chez l’humain, ces vers ne se développent pas
jusqu’au stade adulte, cependant les œufs deviennent
des larves qui perforent la paroi intestinale, gagnent le
flux sanguin et passent dans certains organes comme
le foie, les yeux, les poumons ou même le cerveau.
Prévention et traitement
Pour l’homme, suivre quelques mesures d’hygiène
élémentaires permettra de diminuer les risques :
-- se laver les mains avant de passer à table, après
avoir jardiné ou joué dans le jardin
-- laver convenablement les fruits et légumes du jardin
et/ou des bois
-- éliminer tous les jours les déjections de votre chat
dans une poubelle et laver régulièrement son bac à
l’eau bouillante
-- ne pas laisser jouer les enfants près de déjections
animales
-- ne pas donner d’aliments crus à votre animal
Pour l’animal, il faut se procurer des vermifuges qui
existent sous différentes formes : comprimés, pâtes ou
spot on.
Demandez à votre vétérinaire quel est le produit le
plus adapté au caractère de votre compagnon, à son
âge, à son poids et à son état de santé. Il vous dira
aussi comment l’utiliser.
14
Vermifuger est un acte simple qui
assurera une excellente protection à
votre animal et à votre foyer, pensez-y !
Téléchargement
Explore flashcards