Corrigé Concours Blanc N°1 UE2

advertisement
Corrigé Concours Blanc N°1 UE2
Q26 : Réponse B (1+3)
1.
Vrai
2.
Faux : la séquence KDEL permet un retour par transport rétrograde des protéines
solubles qui ont été initialement transportées dans l’appareil de Golgi vers le RE.
3.
Vrai
4.
Faux : tout comme les protéines mitochondriales, nucléaires, à destination des
peroxysomes, les protéines à destination de la mitochondrie ne sont pas synthétisées
par le système endomembranaire.
Rappel: ce sont les protéines sécrétées, à destination des lysosomes et de membrane qui sont
synthétisées dans le REG.
Q27 : Réponse : B
2.
Faux : l’adressage des protéines lysosomales au lysosome est liée à l'arborescence de
sucres riches en mannose.
3.
Faux : La N glycosylation est un mécanisme qui a lieu pendant la traduction.
4.
Vrai
5.
Faux : la séquence signal d’une protéine destinée à être excrétée est reconnue par la
protéine SRP puis la protéine SRP se lie à son récepteur situé sur la membrane du RE.
Q28 : Réponse A
1.
Vrai : Il y a une compartimentation de l'appareil de Golgi grâce aux différentes citernes
qui le composent. Ces différentes citernes contiennent des enzymes différentes. Et
chaque étape va dépendre de la précédente. Il y a donc une concordance spatiotemporelle. De plus une partie des modifications de l’arborisation sucrée est réalisée
dans l’appareil de Golgi.
2.
Faux : Les protéines de la famille SNARE sont impliquées dans l’adressage spécifique
des vésicules.
3.
Vrai : Le mannose-6-phosphate est un signal de reconnaissance qui permet l’adressage
spécifique de protéines vers les lysosomes
4.
Faux : Le réticulum est issu et est connecté avec l’enveloppe nucléaire
Q29 : Réponse A
A. Vrai : Les intégrines sont des molécules d’adhérence à la MEC.
B. Faux : Ce sont des protéines destinées à la membrane cytoplasmique, elles sont donc
synthétisées dans le réticulum endoplasmique granuleux.
C. Faux : Ce sont des protéines intrinsèques de la membrane cytoplasmique (elles sont
intégrées à la membrane cytoplasmique de la cellule pour la rattacher à la MEC).
D. Faux
Q30 : Réponse C
A. Vrai : Rappel : 1 connexon = 6 connexines ; ce sont des structures spécifiques aux jonctions
gap = nexus = jonctions communicantes
B. Vrai : Elles permettent aux cellules de communiquer entre elles par la présence des
connexons, en effet de petites molécules peuvent passer d’un cytoplasme à un autre.
C. Faux : Les jonctions gap forment des fascia.
D. Vrai : cf illustrations du cours
Q31 : Réponse B
A. Vrai : Les desmosomes sont bien des contacts mécaniques entre les cellules.
Rappel :
- les nexus = jonctions communicantes
- les fascias/zonula adhaerens = jonctions adhérentes
- les zonulas occludens = jonctions étanches
- les desmosomes = jonctions mécaniques
B. Faux : Les filaments de desmines sont notamment présents au niveau des desmosomes des
cellules musculaires. Mais on peut également trouver des filaments de cytokératine (donnés
dans l’exemple du cours) pour former des desmosomes (par exemple au niveau de l’épiderme).
C. Vrai : Rappel :
- Les cadhérines interviennent dans les communications intercellulaires
- Les intégrines interviennent dans les communications avec la MEC.
Or le desmosome est une jonction intercellulaire donc il met bien en jeu des cadhérines.
En revanche, les hémidesmosomes sont des jonctions à la MEC, donc c’est ici les intégrines
qui interviennent.
D. Vrai : ils peuvent être présents également au niveau des cellules musculaires par exemple.
Q32 : Réponse D
A. Vrai.
B. Vrai : La segmentation a lieu durant la migration trans-tubaire et aboutit au stade morula qui
comporte environ 30 blastomères.
C. Vrai : Le volume de l’embryon n’augmente pas à cause de la présence de la zone pellucide,
les nouveaux blastomères sont donc de plus en plus petits.
D. Faux : L’embryon arrive dans l’utérus 4 jours après la fécondation.
Q33 : Réponse C
A. Faux : Les cellules du trophoblaste sont pluripotentes.
B. Faux : Le trophoblaste devient syncytial au moment au moment de l’implantation c’est-à-dire
au 6e jour.
C. Vrai : L’hCG est sécrétée par le trophoblaste dès que le blastocyste quitte sa zone pellucide,
donc au moment de l’éclosion.
D. Faux : C’es la beta-hCG qui passe dans le sang maternel et qui permet donc le diagnostic de
grossesse.
Q34 : Réponse C
A. Vrai : Elle apparait par apoptose des cellules centrales de l’épiblaste. Cette apoptose est due
à un facteur paracrine, le BMP4, sécrété par les cellules de l’hypoblaste.
B. Vrai : Le plancher est bien formé d’épiblastes, cylindriques. Son plafond est lui formé
d’amnioblastes, pavimenteux (aplatis).
C. Faux : Les cellules mésenchymateuses de la paroi de l’amnios forment la somatopleure
extra-embryonnaire !
D. Vrai : Au cours de la 2ème semaine, le coelome extra-embryonnaire augmente énormément
de volume et finit ainsi par entourer l’amnios, la vésicule vitelline et le disque embryonnaire
didermique.
Q35 : Réponse BC
A. Faux : La cavité amniotique se forme effectivement par apoptose, mais apoptose des cellules
de l’épiblaste.
B. Vrai : La délamination (ou dédoublement) de la masse cellulaire interne forme 2 couches
cellulaires : l’épiblaste et l’hypoblaste, séparés par une membrane basale et formant le disque
embryonnaire didermique.
C. Vrai : Le pédicule de fixation se forme par décollement entre le mésoderme extra
embryonnaire de l’amnios (la somatopleure) et celui du trophoblaste (la lame choriale).
D. Faux : Le mésoderme extra embryonnaire est constitué d’épiblastes qui ont migré.
Q36 : Réponse D
A. Vrai : les lignes denses majeures correspondent aux accolements des feuillets internes de la
membrane cytoplasmique ; les lignes denses mineures correspondent aux accolements des
feuilles externes de la membrane cytoplasmique.
B. Vrai : la lame basale est continue et ne s’interrompt pas au niveau du noeud de Ranvier.
C. Vrai : l’endonèvre est un tissu conjonctif lâche des contient donc du collagène
D. Faux : on parle ici de fibres amyéliniques : il n’y a donc pas de myéline...
Q37 : Réponses CD
A. Faux : un acinus est une unité élémentaire et n’est donc pas une glande composée, qui est
constituée de plusieurs unités élémentaires. L’acinus ne rappelle donc pas une grappe mais un
grain de raisin !
B. Faux : “formation glandulaire allongée” réfère à un tubule et pas à un acinus ; les 3
dimensions sont à peu près égales.
C. Vrai : tout comme le tubule ou l’alvéole, l’acinus peut être simple ou ramifié.
D. Vrai : par exemple plusieurs acini, logés dans un même lobule, avec des canaux excréteurs
intralobulaires se jettant dans un canal unique s’abouchant à la surface du lobule forment une
glande composée unilobulée.
Q38 : Réponses AC
A. Faux : ce sont les ostéoblastes qui synthétisent l’ostéoïde, pas les chondrocytes.
B. Vrai ; le chondrocyte est le cellule spécifique du tissu cartilagineux et apparaît donc dans
tous les cartilages.
C. Faux : Les chondrocytes ne forment d’ailleurs pas du tout de jonctions (que ce soit GAP ou
autres) : les cellules cartilagineuses sont ne sont tout simplement pas en contact physique
direct les unes avec les autres !
D. Vrai
Q39 : Réponse D
A. Faux. Les principales localisations du plasmocyte sont les suivantes :
- le chorion des muqueuses
- au niveau intestinal
- dans la moelle hématopoïétique
B. Faux. Les plasmocytes présentent un cytoplasme typique de cellule synthétisant des
protéines en grande quantité (ici il s’agit des chaînes lourdes et légères des immunoglobulines).
On observera donc :
- un réticulum endoplasmique granuleux (REG) abondant
- un appareil de Golgi bien développé
C. Faux. Le plasmocyte résulte de l’étape finale de maturation d’une sous-population de
lymphocytes B ayant rencontré un antigène.
D. Vrai. La fonction des plasmocytes est de sécréter toutes les immunoglobulines de
l’organisme (c’est-à-dire les IgA, IgG, IgM, IgD et IgE).
Q40 : Réponse B
A. Faux. Il s’agit de molécules de collagène (et non de procollagène) de type I, assemblées en
volumineuses fibrilles. Ceci confère au tendon sa résistance à la traction.
B. Vrai. En microscopie optique on aperçoit uniquement le faisceau tendineux, les fibres le
composant, et les ténocytes séparant les différentes fibres. Pour observer les fibrilles (formant
les fibres) qui ont donc un diamètre bien plus faible (30 à 50 nm), il faut utiliser un microscope
de meilleure résolution : le microscope électronique.
C. Faux. Les tendons sont classés dans les tissus conjonctifs denses (TCD) orientés unitendus.
Rappel sur les caractéristiques des TCD :
- prédominance de fibres de collagène
- associées ou non à un réseau élastique
- substance fondamentale amorphe (SFA) peu abondante (elle ne représente par
exemple moins d’1% du poids sec d’un tendon)
D. Faux. Ce sont les fibres de réticuline qui sont argyrophiles.
Téléchargement