La cellule animale - Le Site de Madame Boyer

publicité
La cellule animale
La cellule animale est, comme la cellule végétale, une cellule eucaryote (« noyau
vrai »), c'est-à-dire que son matériel génétique est enfermé dans un noyau délimité
par une membrane, la membrane nucléaire (celle-ci est percée de pores qui
permettent la communication — le passage de molécules — entre le cytoplasme et
le noyau). Elle est entourée, à l'extérieur, par une membrane, la membrane
plasmique. À la différence des cellules végétales, elle n'a pas de paroi rigide.
L'intérieur de la cellule est occupé par un milieu aqueux appelé cytoplasme, dans
lequel baignent divers organites, responsables des différentes activités cellulaires.
À l'exception des chloroplastes (présents uniquement chez les végétaux), ces
organites sont les mêmes que l'on considère une cellule animale ou une cellule
végétale.
Les mitochondries produisent, grâce à la respiration cellulaire, l'énergie nécessaire
à la cellule. Le réticulum endoplasmique est impliqué dans la fabrication et la
maturation des protéines — il a un aspect rugueux lorsqu'il porte des ribosomes,
petites structures qui traduisent l'ARN messager en protéines. L'appareil de Golgi
assure les dernières transformations des protéines, ainsi que leur tri en fonction de
leur destination (protéines de la membrane, protéines sécrétées, etc.). Les
lysosomes renferment un grand nombre d'enzymes variées ; ils ont pour rôle la
dégradation de grosses molécules (glucides, lipides, protéines) en éléments plus
simples. Les centrioles sont des éléments du squelette de la cellule (cytosquelette),
un ensemble de protéines qui assurent le maintien de sa forme et ses éventuels
mouvements.
© Microsoft Corporation. Tous droits réservés.
http://fr.encarta.msn.com/media_461540224/La_cellule_animale.html
Téléchargement
Explore flashcards