L`appareil Digestif

advertisement
L’appareil digestif
Il est constituée par : le tube digestif (ouvert de la bouche à l’anus) constitué
successivement, de la bouche, du pharynx, l’oesophage, l’estomac, l'intestin grêle, gros
intestin et le canal anal.
Des glandes vont déverser leur produit dans la lumière de ce tube : Les glandes salivaires,
le pancréas (fonction digestive) le foie (production de bile), et voie biliaires.
Les 6 activités digestives sont :
L’ingestion
La propulsion (péristaltisme)
La digestion mécanique (pétrissage, la segmentation)
La digestion chimie (bouche, estomac, intestin grêle)
L’absorption
La défécation
Le tube digestif est défini comme une chaine de démontage des aliments.
La structures de la parois du tubes, est constituée par 4 tuniques :
-Muqueuse
-Sous muqueuse
-Musculeuse
-Séreuse
Suivant les partie du tube, ces tuniques présentent des particularités.
On note l'existence de plexus nerveux (intra-muraux) système nerveux entérique faisant partie du SNA.
Les repères chronologie quand à l'organogenèse :
• Début de la formation au cours de la 4ème semaine, les grandes glandes vont se définir à partie de bourgeon
endodermique se formant au niveau du duodénum :
• Le foi débute sa formation le 22ème, jours, la vésicules biliaires le 26ème jour ainsi que le pancréas.
• Les glandes salivaires majeures se développent à partir de l’ectoderme et l’endoderme de la région pharyngienne.
• Vers la 12ème semaine on note une configuration définitive.
Les glandes salivaires :
La plus grande partie de la salives sont produits par 3 paires de glandes (majeur ou extrinsèque) car située en dehors de
la cavité oral.
3 paires :
• Parotides
• Submandibulaires
• Sublinguales
Les parotides : ce sont les plus volumineuse est elle sont située en avant de
l'oreille.
Le conduit parotidien est in long conduit et qui s’ouvre dans la cavité oral à
proximité de la 2ème morale supérieur.
La submandibulaire : sous la mandibule, le conduit va déverser son produit, sous
la base de la langue.au niveau de la partie inférieur du frein de la langue.
Les sublinguales (les plus petites) : elles ont plusieurs conduits 10 à 12 qui vont
s’ouvrir au niveau du plancher de la gorge.
La vascularisation :
Parotides : artères carotide externe, veines jugulaire externe et rétro-mamdibulaire
Submandibulaires : artères facial et submentonnières, veines satellites
Sublinguales : artères linguale et submentonnière, veine profonde de la langue.
L’innervation :
Autonome, pour le système digeste :
Le grand système activateur c’est la partie para-sympathique du SNA (qui va stimuler un certain nombre d’activité).
Les axones parasympathiques vont cheminer le long de voie différentes.
Pour les parotides le long du nerfs crânien 9
Pour les submandibulaires et sublingual, cheminement commun : nerf cranial 7 et nerf lingual.
Le complément de la salive est assuré par des glandes intrinsèques, au niveau de différentes zones :
• Au niveau de la muqueuse et sous muqueuse et s’ouvre dans la cavité oral.
• Au niveau des lèvres
• Au niveau des molaires
• Au niveau des joues
• Du palais et de la langue.
Les fonctions de la salive :
Humidification des aliments et début de la digestion chimique : digestions des sucres complexe (amylase).
L’oesophage :
C’est un conduit présentant un péristaltisme poussant le bol alimentaire (masse formé
dans la bouche).
C’est un conduit musculeux de 25 cm, il traverse la région cervical inférieur, les
médiastins supérieures et postérieures.
Le diaphragme au niveau du hiatus oesophagien et débouche au niveau du cardia.
Existence de 2 sphincter :
- Sphincter sup qui s’ouvre lors de la déglutition,
- Sphincter inf qui régit la pénétration dans la lumière de l’estomac (entouré par le
diaphragme).
L’estomac :
Sur un plan morphologique, plusieurs régions peuvent être distingué :
- La région du cardia, avec l’orifice du cardia (ou se trouve le sphincter oesophagien
inférieur)
- Le fundus en forme de dôme
- Le corps
- Et la partie terminale : le pylor (forme d'entonnoir) avec l’entre pylorique, le canal
pylorique (partie terminale) et à l’extrémité on note la présence du sphincter pyolorique qui
régit l’évacuation de l’estomac.
La grande courbure et la petite courbure.
Chez l’adulte :
Dimensions : 25cm de long,
Diamètre de 8cm,
Volume : 500ml vide , 4L après un repas.
Quand il est vide l’estomac s’affesse et on note la présence de plis gastrique longitudinaux,
qui sont caractéristique (ce sont des plis de la muqueuse et de la sous muqueuse).
Moyen de fixité :
Maintenue en place par certain ligaments :
• Gastro-phrénique (estomac)-diaphragme) plutôt
dans la zone du fond.
• Gastro-splénique (avec la rate au niveau de la
grande courbure, partie verticale)
• Gastro-colique (avec la partie transverse du colon,
il s’insère au niveau de la grande courbure, partie
horizontale)
• Gastro-hépatique (avec le foi, au niveau de la
petite courbure).
Sa vascularisation :
Pour la partie artérielle : A partie de branches du tronc coeliaque (branche de l’aorte abdominale), et pour la partie
veineuses des veines satellites (le sang sera déverse dans la veine porte).
L’innervation est double : sympathique et para-sympathique, elle arrive au niveau intra-mural
Sympatique : tronc coeliaque
Para : Nerf vague
La paroi de l’estomac :
On retrouve les 4 tuniques dont 2 avec des particularité :
-La musculeuse présente une couche supplémentaire (nombre de 3)
oblique, et permet l’activité mécanique de l’estomac.
- La muqueuse présente aussi des particularité :
☞ L’épithélium de revêtement est prismatique simple, avec des
cellules caliciformes qui produisent du mucus.
- La grande particularité de cette muqueuse c’est la présence
d’invagination (des millions) qu’on appelle crypte ou fossette qui se
terminent en profondeurs au niveau des glandes gastriques.
Ces glandes gastriques produisent et libèrent le suc gastrique.
Au niveau de ces glandes 5 types de cellules (retrouve au niveau de
2 zones de l’estomac : le corps et le fundus) :
•
•
•
•
•
Cellule du collé produisent du mucus
Endocrinocyte production d’hormones (libéré dans le compartiment sanguin).
Les cellules pariétales produisent de l’acide chloridrique.
Les cellules principales donnes un précurseur de protéase
Cellules souches qui régénèrent les autres types cellulaire.
Fonctions :
• Zone de rétention
• Digestion mécanique : péristaltisme gastrique (propulsion et le pétrissage : activité violante qui casse les aliments)
• Digestion chimique : Formation du chyme, au niveau de la bouche c’est ce qu’on appelle le bol alimentaire qui arrive
au niveau de l’estomac et qui serra transformé en chyme et qui serra déverser dans la parte initiale de l'intestin grêle.
Les glandes annexes de l‘intestin grêle :
Dans la lumière de l’intestin grêle on retrouve des glandes annexes qui libèrent des produits :
- Le pancréas
- Le foie
Le pancréas :
Il s’agit d’une glande mixte qui remplis 2 fonctions :
• Une fonction endocrines (glycémie) 2% du parenchyme.
• Une fonction exocrine (libéré dans la lumière du tube digestif en regard de l’extérieur du corps : extra-corporel)
Il est localisé entre le duodénum, la rate et l'estomac arrière.
C’est un organe allongé transversalement avec une tête incurvée (partie la plus volumineuse) et une queue étroite et
moins volumineuse.
C’est une glande de couleur blanc rosé, lisse et de consistance ferme.
Ces dimensions :
Longueur : 15cm
Hauteur max : 7cm
Epaisseur max : 2cm
Poids moyen : 80g
La vascularisation :
Artériel : gastro-duodénales, mésentériques supérieur et splénique
Veineuse : veine porte.
L’innervation :
A partir des plexus coeliaque et mésentérique supérieur: Sympathique
Para-sympathique : nerf vague (stimule la libération des sucs pancréatiques).
L’organisation interne :
Pour la partie endocrine (les ilots de Langerhans 1 millions).
Et les acinis pancréatiques responsable de la libération du suc pancréatique .
Ils produisent des enzymes digestif : (qui vont pouvoir s’attaquer au 4 composants de notre alimentation)
Sucre : amylase
Lipide : 3 enzymes : lipase, phospholipase, cholesterol estarase
Protéines: endo (trypsine, chymotrypsine) et exo-peptidase (carboxypeptidase).
Nucléase : endo ou ribo-nucléase.
Les conduits de chaque acinus se déverse dans des conduits, in-finé pancréatique principale, ou conduit de Wirsung,
qui fusionnent avec le conduit cholédoque (conduit terminale qui achemine la bile) au niveau de l’ampoule hépatopancréatique ou ampoule de Vater.
L’ampoule de Vater va libérer son contenue (réguler par des sphincter) dans le duodénum.
Un conduit pancréatique accessoire, qui va déverse son contenue dans une partie supérieur du duodénum.
L'ampoule de Vater sa papille est une éxcroissance dans la partie duodénal.
Le foie et la vésicule biliaire
Le foie :
La fonction du foie est la production de la bile
Organisation générale
Le hile : au niveau de ce hile, on retrouve les artères et veines porte, et le conduit hépatique, conduit qui permet
d’acheminer au niveau de l’extérieur du fois la bile produite.
Organisation interne :
Le parenchyme hépatique : est constituée par des unités structural et fonctionnelle : les lobules hépatiques qui présente
une structure régulière hexagonale.
Ces lobules sont constitué par des travée d’hépatocytes (ou lamelle) qui rayonne de l’extérieur vers l'intérieur, et au
centre du lobule, on retrouve une veine la veine centro-lobulaire.
Entre 2 travées d’hépatocyte, on observe d’une part, des petits conduit biliaire, qui sont appelé des canicules biliaire, et
on retrouve également des capillaires sanguins particulier ou sinusoïde.
Au niveau des coins de l'hexagone du lobule (espace interlobulaire), on retrouve 3
structures :
• Une artériole, branche de l’artère hépatique (sang oxygéné).
• Une veinule porte (sang acheminé par la veine porte sang qui remplissent les
capillaires sinusoïde et se finissent in-fine dans la foies : absorption de nutriments).
• Le conduit biliaire interlobulaire récupère la bile provenant
des différentes canalicules, elles est fabriqué par les travée
d’hépatocyte, et acheminé dans les conduits lobulaires.
La vésicule biliaire et les voies biliaire :
La bile va cheminer dans les canaux hépatique droit et gauche,
qui se rejoignent au niveau du conduit hépatiques commun au
niveau du hile.
Conduit hépatique commun qui va former le canal cholédoque.
En dehors la période digestive, les sphincter sont fermé donc la
bile s’accumule dans le conduit cholédoque, elle remonte le
conduit sistique (conduit de la vésicule biliaire) et va remplir la
vésicule biliaire.
La vésicules biliaires :
Forme de poire
Piriforme
Couleur : gris bleutée, parois de nature musculaire (lisse), des fibres élastiques de façon à augmenter le volume
Longueur : 7 à 10cm sur une largeur de 3
Volume moyen 50 ml
La vidange des vésicule se fait par contraction de la parois.
La vésicule biliaire peut concentré la bile en récupérant de l’eau (concentrer les constituants important)
Vascularisation : Artère cystique, veine porte
Innervation : à partir de successivement 2 plexus, coeliaque et le plexus hépatiques.
Les fonctions digestive de la bile :
Pour la plupart avoir avec la digestion des lipides :
• Activation de la lipase pancréatique
• Emulsion des graisses
• solubilisation et absorption des graisses au niveau de la paroi intestinal).
L’intestin grêle :
C’est un tube présentant un certain nom de anse et qui s’étend du sphincter pylorique jusqu’à la valve iléo-caecale
(partie initiale du gros intestin caecum).
3 segments sont distinguables le long de l’intestin :
- Le duodénum
- Le jujénum
- L’iléom.
Le duodénum :
La partie initiale :
C’est la portion la plus fixe de l’intestin grêle
Forme : anneau incomplet
Taille : 25cm x 4 cm
Moyen de fixité : muscle suspenseur du duodénum qui relie l’angle duodénal au diaphragme (partie la plus fixe de
l’intestin grêle).
Vascularisation : Les artères gastro-duodénale et pancréatico-duodénale inférieur, et veines par le système porte.
Innervation : Le plexus coeliaque, les plexus intra-muraux et le plexus mésentérique supérieur, avec des fibres
sympathique et para-sympathique (activatrice).
Le jejunum et ileum :
C’est la parie mobile de l’intestin grêle.
C’est cette partie qui présente un certain nombre de replis (les anses) au début horizontale et verticale dans la partie
terminale.
Quand l’intestin grêle est déroulé, la longueur peut atteindre plusieurs mètres : 6 mètres.
Taille : 6mètre x 3 ou 2cm
Moyen de fixité : le mésentère qui dérive du péritoine.
Vascularisation : artère mésentérique supérieur , veineux par le système porte
Innervation : plexus mésentérique sup et intra-muraux.
La paroi de l’intestin grêle présente des particularité :
3 modifications structurales :
• Les plis circulaires (proéminent de la muqueuse et de la sous muqueuse)
• A un niveau de taille inférieur, si on analyse la surface de ces plix extérieur on note des excroissance (villosité).
• Si on analyse l’épithélium de revêtement de ces vilosité, on observe au niveau de ces cellules de revêtement
(enthérocyte) on observe des micro-vilosité (augmente la surface d’échange).
Au niveau de cette parois on retrouve plusieurs types cellulaires :
Entérocytes ou cellules absorbante (des nutriments) et en surface de cellules,
on retrouve accroché des enzymesqu’on appelle ecto-enzyme digestives (qui
achève la digestion de certain constituant de notre alimentation).
Les cellules calciformes sécrétant du mucus qui lubrifie la surface de l’intestin
grêle
Au niveau de la paroi intestinale, des glandes avec 3 types de cellules
• Des cellules endocrines
• Des cellules défensives
• Des cellules souches
Les fonctions de l’intestin grêle :
• La mobilité avec le péristaltisme (progression du bol alimentaire)
• La segmentation (mouvement de va et viens qui vont contribuer à segmenter le chyme).
• Sécrétion d’un suc intestinal (pauvre en enzyme) riche en ions et mucus.
• La digestion enzymatique qui s’effectue à partir des enzymes pancréatiques, elle fait intervenir la bile, et in finé on
retrouve des enzymes digestive en surface ainsi que des cellules absorbantes qui ont pour rôle l’absorptions des
nutriments car au niveau de la membrane on retrouve un certain nombre de transporteur.
Le gros intestin :
Il s’étend depuis le caecum jusqu’au canal anal.
Ces différentes partie :
- La partie initiale : le caecum
- L’appendice
- Le colon
- Le rectum et le canal anal
Organisation général :
Le caecum la poche initiale ou cul de sac initiale
Longueur 4cm
Diamètre 6à 8cm.
Le caecum et le colon entoure, entoure les parties terminales de l’intestin grêle que son le jujénum et l’éileon.
Le colon est subdivisable en :
- la partie ascendante du colon (avec l’angle colique droite)
- Le colon transverse (angle colique gauche)
- Colon descendant
- Colon sigmoïde.
Sa longueur 1,5m avec un diamètre qui décroit : 8cm au début du colon, 3cm avec le colon sigmoïde.
La surface externe présente plusieurs particularités :
• La haustrations colique, ce sont des poches transversalement séparé par des sillons.
• Présence de Ténias colique : Ces sont des bandeldttes longitudinales (des reliefs) qui correspondent à des
épaississements d’une partie de la couche musculaire lisse, de sa partie longitudinale.
Les moyens de fixité : une partie du péritoine ainsi qu’un ligament : le ligament phrénico-colique (relie l’angle gauche du
colon au diaphragme).
Vascularisation : les artères mésentériques supérieur et la veine porte
Innervation : plexus mésentérique sup et inf et intra-muraux
La paroi du gros intestin présente des particularités au niveau de sa muqueuse :
•On retrouve des cellules absorbantes
•Et des cellules caliciforme très représenté au niveau de l’épithélium
•La parois est riche en glandes avec dans la parois de ces glandes de très
nombreuses cellules caliciforme.
•Des endocrinocytes
•Des cellules souches qui permettront la régénération.
La veine porte :
Elle amène le sang veineux digestif vers le foie (nutriment absorbé au niveau du foie pour le stockage).
La circulation sanguine hépatique est double.
Fonctions :
Motilité : Contraction haustrale avec de la segmentation qui pourra être restreinte à certaines haustration, et il y’aura
aussi un péristaltisme de masse qui aura pour une fonction d’entretien (de proche en proche).
Les activité digestives sont très limité (faible) dans le gros intestin et sont du pour la plupart à la flore bactérienne du
gros intestin.
Absorption (eau, vitamines, ions) relativement limité.
Téléchargement