première année - Longue Vie et Autonomie

advertisement
ENSEIGNEMENT COORDONNE DES CAPACITES DE
GERONTOLOGIE FRANCILIENNES
Module « GERONTO-PSYCHIATRIE et DEMENCES » Année universitaire 2010-2011
ère
1 année – Examen de rattrapage du lundi 12 septembre 2011 – 2ème session
1/ Diagnostic d’une démence à corps de Lewy.
2/ Conduite à tenir devant une agitation chez un malade ayant un déclin cognitif.
Module « GERONTOLOGIE SOCIALE »
Année universitaire 2010-2011
1ère année – Examen du lundi 12 septembre 2011 – 2ème session
Question rédactionnelle Aide personnalisée à l’autonomie. Financement, modalités d’obtention et rôles dans l’accompagnement des sujets âgés handicapés. Cas clinique Mme Rose R, âgée de 81 ans, est hospitalisée dans votre unité de soins de suite et de réadaptation depuis 15 jours. Elle y a été admise à partir d’un service d’accueil d’Urgence pour une chute mécanique dans la rue. Elle faisait ses courses et a buté sur un trottoir. Comme elle semblait perdue à la suite de cette chute, les pompiers l’ont amenée aux Urgences. Elle a été admise pour surveillance au service Porte. La nuit s’est mal passée avec une agitation importante et une nouvelle chute par dessus les barrières de son lit. Dans l’Unité de SSR la patiente n’a pas posé de problème particulier. Le bilan diagnostic montre une Maladie d’Alzheimer débutante (MMS 21/30, perte au calcul, au rappel différé et au dessin de la figure géométrique). Elle oublie régulièrement les consignes et demande l’heure très souvent à l’équipe. Elle n’a pas de troubles du comportement ni du sommeil. Son traitement comporte Aricept 5 mg le soir, OrocalD3 2 cp dans la matinée et Aspegic 100 mg 1 sachet le matin. La patient s’habille seule. Il faut la stimuler pour qu’elle fasse sa toilette. Elle est continente et se déplace sans aide de marche Il s’agit d’une ancienne institutrice célibataire sans enfant. Sa seule famille consiste en des neveux qui vivent à 300 km de son domicile (elle même habite une petite ville de banlieue parisienne dans un pavillon dont elle est propriétaire). Ses revenus sont d’environ 1500 Euro par mois. Quelles sont vos propositions pour la suite de la prise en charge sociale ? Module « PATHOLOGIE 1 »
Année universitaire 2010-2011
1ère année – Examen du lundi 12 septembre 2011 –2ème session
A rédiger sur 2 copies
Question de cours
Chez un sujet âgé de plus de 75 ans ayant une fibrillation atriale permanente depuis plusieurs
mois, comment évaluer le risque d’accident vasculaire cérébral ? Comment le prévenir ?
Vous voulez réaliser cette prévention chez un homme de 82 ans ayant une FA permanente, et
qui a aussi une HTA, un diabète de type 2, des troubles cognitifs et ayant fait une chute il y a
3 mois . Comment discutez vous la balance bénéfice-risque de cette prévention ?
Cas clinique
Vous êtes le médecin coordonnateur d’un EHPAD. Dès votre arrivée ; on vous demande de
voir une résidente de 86 ans qui n’est pas bien.
Elle est dans cet établissement depuis 7 mois et a été admise pour une maladie d’Alzheimer
avec troubles du comportement, et une perte d’indépendance fonctionnelle d’origine mixte
physique, psychique et sensorielle. Elle s’est bien adaptée à la vie dans l’établissement et est
très calme. Elle marche avec un déambulateur et prend ses repas sans aide humaine. Son
traitement comporte : Paracétamol (Efferalgan) 500 mg x 3, Mémantine (Ebixa) 20 mg/j,
paroxetine (Deroxat) 20 mg/j, Risperidone (Risperdal) 1 mg x2, Bromazepam (Lexomil) 6
mg ¼ cp matin, midi et ½ le soir.
L’examen montre une fièvre à 38°2, un ralentissement général, et une faiblesse musculaire.
La pression artérielle est à 150/90 mmHg, la fréquence cardiaque à 90/mn et la fréquence
respiratoire est à 22/mn. Il existe une toux grasse. L’auscultation est difficile mais montre des
râles crépitants au milieu du champ pulmonaire droit. Le reste de l’examen ne montre rien de
particulier, en particulier abdomen souple et indolore, pas de signe neurologique de
localisation, pas de d’œdème ou d’autre anomalie des membres inférieurs,
Question 1 :
Quel est votre diagnostic ? justifiez votre réponse ?
Que proposez vous pour cette patiente ?
On vous rappelle deux jours plus tard, car la patiente ne va pas mieux. La température est à
38°0, il persiste une asthénie’ important, un ralentissement et une toux grasse. La pression
artérielle est à 140/80 mmHg, la fréquence cardiaque à 110/mn et la fréquence respiratoire est
à 28/mn. L’auscultation pulmonaire n’est pas modifiée comme le reste de l’examen clinique.
Question 2 :
Quel est votre diagnostic ? justifiez votre réponse ?
Que proposez vous pour cette patiente ?
Epreuve de Thérapeutique 1
Septembre 2011
Cas Clinique
M. Bazar, 82 ans, ancien contrôleur à la SNCF, vit à son domicile avec son épouse. Il est parfaitement
autonome pour les actes de la vie quotidienne, fait du jardinage et est passionné de jeu d’échecs.
Ses antécédents comportent :
- une surcharge pondérale ancienne
- un tabagisme estimé à 50 PA sevré depuis 5 ans
- une hypertension artérielle
- une insuffisance coronarienne avec un infarctus du myocarde il y a 10 ans
- un adénome prostatique
Son traitement habituel associe :
- Amlodipine (AMLOR®) 10 mg : 1 cp le matin
inhibiteur calcique
- Hydrochlorothiazide (ESIDREX®) : 1 cp le matin
diurétique thiazidique
- Alfuzosine (XATRAL®) LP 10 mg : 1 cp le matin
alpha-1 bloquant
- Aspirine (KARDEGIC®) 75 mg : 1 sachet le soir
aspirine
- Omeprazole (MOPRAL®) 10 mg : 1 gel le soir inhibiteur de la pompe à protons
Il vient vous voir en consultation parce qu’il a fait un malaise en se levant de sa chaise après le petitdéjeuner, a eu une sensation de voile noir devant les yeux, a essayé de se tenir à la table mais est
tombé sur les fesses.
A l’examen clinique :
TA = 112/68, FC = 94/mn, saturation O2 = 96%
Bon état général, vigilance parfaite
Varices des deux membres inférieurs
Pas de lésion cutanée, pas d’hématome, pas de signe de fracture
Question 1
Définissez l’underuse.
Donnez un exemple d’underuse chez cet homme.
Question 2
Définissez l’overuse
Donnez un exemple d’overuse chez cet homme
Question 3
Quelle est l’hypothèse la plus vraisemblable pour expliquer le malaise décrit ? Quels en sont les
facteurs favorisants ?
Trois mois plus tard, il revient vous voir en consultation pour des palpitations. Il n’y a pas eu de
malaise ni de chute. L’ECG met en évidence une arythmie complète par fibrillation auriculaire avec
une fréquence moyenne à 85/mn, sans pause. L’échographie cardiaque montre une hypertrophie
concentrique du ventricule gauche et une hypertrophie auriculaire gauche. Vous allez prescrire un
traitement par anti-vitamine K (AVK).
Question 4
Rédigez votre première ordonnance pour les AVK
Question 5
Quels informations et conseils allez-vous donner à ce patient concernant le traitement par AVK
?
Question 6
Refaites l’ordonnance pour les autres médicaments, en tenant compte de l’ensemble de l’histoire de ce
patient et des ajustement que vous pensez nécessaires
Téléchargement