1. Description du cours : Les concepts de normalité et d`anormalité

publicité
SYLLABUS
Université St-Paul, Faculté des Sciences Humaines
Hiver 2014
IPA-6508 Psychopathologie du traitement
Professeure : Marilyn Guindon, Ph. D., C. Psych.
Courriel : [email protected]
1. Description du cours :
Les concepts de normalité et d’anormalité sont étudiés en fonction des dimensions
perceptuelles, cognitives et affectives de la personne. La distinction entre désordres
névrotiques et psychotiques est démontrée. Les névroses, les réactions au stress, les
facteurs psychologiques présents dans les désordres affectifs sont examinés en
profondeur. Chaque catégorie diagnostique est traitée du point de vue de son étiologie,
des indicateurs diagnostiques, de l’évaluation, de la recherche et du traitement. On
présente, de plus, une compréhension des éléments qui favorisent chez l’individu, à partir
de ses prédispositions génétiques, son degré de résistance au stress et aux traumatismes.
L’interaction des facteurs stresseurs, inter et intra personnels et contextuels est examinée
dans l’étiologie et le développement d’un fonctionnement normal et anormal. Et dans
cette perspective, le fonctionnement anormal est examiné dans sa visée adaptative.
2. Objectifs du cours :
•
•
•
•
Initier et familiariser l’étudiant(e) à la dimension structurale et développementale
de la psychopathologie chez la personne humaine.
Sensibiliser et susciter l’intérêt chez l’étudiant(e) à considérer la souffrance
humaine comme étant le leitmotiv central de la démarche thérapeutique et de la
guérison auprès de la personne atteinte d’un désordre psychologique.
Initier l’étudiant(e) à la conceptualisation de cas cliniques.
Initier, ressourcer et habiliter l’étudiant(e) aux différentes ressources
thérapeutiques en vigueur accessibles pour le traitement des désordres
psychologiques.
3. Contenu et plan du cours :
PRÉSENTATIONS
Normalité, anormalité pathologique + systèmes
de classification (DMS-IV-TR; DSM-V)
Lectures pertinentes
Le trouble anxieux : trouble d’anxiété
généralisée, trouble panique avec/sans
agoraphobie, phobie spécifique
Barlow, D. H. (2008).
Barlow, D. H., & Durand, V. M. (2007).
Lalonde, Aubut, Grunberg et al. (1999).
Leahy, R. L., & Holland, S. J. (2000).
Marchand, A., & Letarte, A. (2004).
American Psychiatric Association (2000,
2013).
Les troubles anxieux (suite) : trouble d’anxiété
sociale. Le trouble obsessionnel-compulsif
(DSM-V) et le trauma et troubles similaires
(DSM-V)
Les troubles de l’humeur (dépressifs) et les
troubles bipolaires (DSM-V)
Modèles conceptuels de la psychopathologie et
théories (approche des schémas de Young)
(suite)
Modèles conceptuels de la psychopathologie et
théories (approche psychodynamique brève de
Malan)
Application des modèles théoriques
(conceptualisation d’un cas en classe)
Modèles conceptuels de la psychopathologie et
(suite) théories (théorie de l’attachement) +
conceptualisation d’un cas en classe
Traitement d’approche cognitivecomportementale du trouble obsessionnelcompulsif
Application de la thérapie des schémas aux
problématiques anxieuses et dépressives
Les troubles de la personnalité
Application de la thérapie des schémas au
trouble de la personnalité narcissique
Thérapie centrée sur les émotions (EFT)
Barlow, D. H. (2008).
Barlow, D. H., & Durand, V. M. (2007).
Guindon, M., & Malette, J. (2013).
Lalonde, Aubut, Grunberg et al. (1999).
Leahy, R. L., & Holland, S. J. (2000).
Marchand, A., & Letarte, A. (2004).
Barlow, D. H. (2008).
Barlow, D. H., & Durand, V. M. (2007).
Lalonde, Aubut, Grunberg et al. (1999).
Leahy, R. L., & Holland, S. J. (2000).
Guindon, M., & Malette, J. (2013).
Young, J. E., Klosko, J. S., & Weishaar, M.
E. (2003).
Young, J. E., & Klosko, J. S. (2003).Malan,
D. (1979).
Malan, D. (1979).
Barlow, D. H. (2008).
Barlow, D. H., & Durand, V. M. (2007).
Lalonde, Aubut, Grunberg et al. (1999).
Leahy, R. L., & Holland, S. J. (2000).
Malan, D. (1979).
Young, J. E., Klosko, J. S., & Weishaar, M.
E. (2003).
Young, J. E., & Klosko, J. S. (2003).Malan,
D. (1979).
Guindon, M., & Malette, J. (2013).
Mikulincer, M., & Shaver, P. R. (2007).
Barlow, D. H. (2008).
Barlow, D. H., & Durand, V. M. (2007).
Lalonde, Aubut, Grunberg et al. (1999).
Leahy, R. L., & Holland, S. J. (2000).
Young, J. E., Klosko, J. S., & Weishaar, M.
E. (2003).
Young, J. E., & Klosko, J. S. (2003).Malan,
D. (1979).
Guindon, M., & Malette, J. (2013).
Beck, A., Freeman, A., & Davis, D. D.
(2004).
Lalonde, Aubut, Grunberg et al. (1999).
Beck, A., Freeman, A., & Davis, D. D.
(2004).
Lalonde, Aubut, Grunberg et al. (1999).
Young, J. E., Klosko, J. S., & Weishaar, M.
E. (2003).
Mikulincer, M., & Shaver, P. R. (2007).
Paivio, S. C., & Pascual-Leone, A. (2010).
4. Modalités d’évaluations :
•
•
Travail de mi-session : application d’un des modèles théoriques vus en classe à
une histoire de cas (conceptualisation de cas) : 30% 1 (travail à remettre le mardi
25 février 2014 lors du cours).
Travail final : analyse d’un cas psychologique à partir des modèles théoriques vus
en classe + proposition d’un plan de traitement adapté à la problématique : 60% 2
(travail à remettre au plus tard, le vendredi 10 avril 2014 avant 16h00).
Participation aux discussions et sessions de plénières en classe : 10%.
5. Méthodes pédagogiques :
•
Cours magistraux qui ont pour objet de présenter les principales notions,
méthodes, approches théoriques et fondements de la psychopathologie.
•
Exercices en classe visant l’intégration des concepts vus en classe et l’application
pratique de la théorie à diverses problématiques de santé mentale.
6. Bibliographie et lectures recommandées :
American Psychiatric Association (2000). Diagnostic and statistical manual of mental
disorders (4th Ed.) – DSM-IV-R. American Psychiatric Association: Washington.
American Psychological Association (2001). Publication Manual of the American
Psychological Association. American Psychological Association: Washington,
DC.
Barlow, D. H. (2008). Clinical handbook of psychological disorders: a step-by-step
treatment manual (4th Ed.). Guilford Press: New York.
Barlow, D. H., & Durand, V. M. (2007). Psychopathologie : une perspective
multidimensionnelle. Éditions De Boeck Université : Bruxelles.
Beck, A., Freeman, A., & Davis, D. D. (2004). Cognitive therapy for personality
disorders (2nd Ed.). Guilford Press: New York.
Courtois, C. A., & Ford, J. D. (2009). Treating Complex Traumatic Stress Disorders: An
Evidence-Based Guide. Guilford Press: New York.
Guindon, M., Malette, J. (2013). Le cas de Natalie : conceptualisation du trouble de stress
1
Pour chaque jour de retard, 1% sera enlevé à la note du travail de mi-session (et non à la note finale).
Pour justifier un retard et qu’il n’y ait pas de pénalités, un billet médical (pour une raison médicale
valable) sera requis.
2
Pour chaque jour de retard, 2% seront enlevés à la note du travail final. Pour justifier un retard et qu’il
n’y ait pas de pénalités, un billet médical (pour une raison médicale valable) sera requis.
post-traumatique selon la théorie des schémas. Revue Canadienne de Counselling
et Psychothérapie, 47(3), 403-421.
Groth-Marnat, G. (1997). Handbook of psychological assessment (3rd Ed.). John Wiley &
Sons.
Lalonde, Aubut, Grunberg et al. (1999). Psychiatrie clinique : Une approche bio-psychoSociale. Tomes 1 et 2. Gaëtan Morin : Montréal.
Leahy, R. L., & Holland, S. J. (2000). Treatment plans and interventions for depression
and anxiety disorders. Guilford Press: New York.
Malan, D. (1979). Individual psychotherapy and the science of psychodynamics. London,
Butterworth.
Marchand, A., & Letarte, A. (2004). La peur d’avoir peur : Guide de traitement du
trouble panique avec agoraphobie. Éditions Stanké : Montréal.
Mikulincer, M., & Shaver, P. R. (2007). Attachment in adulthood: Structure, Dynamics,
and Change. Guilford Press: New York.
Paivio, S. C., & Pascual-Leone, A. (2010). Emotion-Focused Therapy for Complex
Trauma. American Psychological Association.
Poujol, J. (2007). L’accompagnement psychologique et spirituel. Empreinte du Temps
Présent.
Young, J. E., & Klosko, J. S. (2003). Je réinvente ma vie : vous valez mieux que vous ne
le pensez. Les Éditions de l’Homme.
Young, J. E., Klosko, J. S., & Weishaar, M. E. (2005). La thérapie des schémas :
approche cognitive des troubles de la personnalité. Éditions De Boeck
Université : Bruxelles.
Williams, M. B., & Poijula, S. (2002). The PTSD Workbook: Simple, Effective
Techniques for Overcoming Traumatic Stress Symptoms. New Harbinger
Publications Inc.
7. Comportement(s) professionnel(s)
Les étudiantes, étudiants et stagiaires doivent prendre conscience que, dans une
perspective de perfectionnement, les professeures et professeurs, le personnel de
formation et les superviseures et superviseurs évaluent leurs compétences non seulement
par rapport aux travaux de cours, aux séminaires, à l'érudition, aux examens de synthèse
ou à d'autres exigences de programme connexes, mais également dans d'autres domaines.
Ils doivent évaluer, entre autres, les aspects suivants : (a) compétence interpersonnelle et
professionnelle (ex. la façon dont les étudiants-stagiaires traitent avec les clients, les
pairs, les membres du corps professoral, d'autres professionnels partenaires, le grand
public et des personnes ayant des antécédents très variés; (b) connaissance de soi,
introspection et autoévaluation (ex. connaissance de ses propres convictions et valeurs
ainsi que de leur impact possible sur les personnes mentionnées dans le point précédent);
(c) ouverture d'esprit relativement au processus de supervision (ex. capacité et volonté de
discuter de problèmes qui nuisent à la prestation convenable de soins ou encore qui
empêchent le développement ou le fonctionnement professionnel); et (d) résolution des
problèmes ou difficultés qui nuisent au développement professionnel ou au bon
fonctionnement (ex. réagir de manière constructive aux commentaires des superviseurs
ou des professeurs du programme; adopter avec succès des mesures correctives;
participer à la thérapie personnelle pour résoudre les problèmes et les difficultés).
La présente ligne de conduite s'applique aux contextes et milieux où une évaluation serait
de mise (ex. travaux de cours, stages, supervision), mais non aux contextes n'ayant rien à
voir avec le processus officiel d'enseignement et de formation (ex. milieu social ou
extrascolaire). Cependant, peu importe le milieu ou le contexte, les mandataires du
programme peuvent revoir, dans le cadre du processus d'évaluation prévu au programme,
le comportement d'un étudiant-stagiaire ou d'une étudiante-stagiaire si ces personnes
peuvent montrer et justifier que le comportement du ou de la stagiaire (a) a une incidence
sur son rendement, son développement ou son fonctionnement; (b) soulève des questions
sur le plan éthique; (c) présente un risque pour la sécurité publique; ou (d) nuit à l'image
de la profession de psychothérapeute aux yeux des membres de la profession ou du
grand public.
Téléchargement
Explore flashcards