Besoins psychosociaux et cancer - Ministère de la Santé et des

publicité
Besoins psychosociaux et cancer :
Perspectives individuelles et contextuelles
Carmen G. Loiselle, inf., Ph.D.
Professeur agrégé et Chercheur boursier senior FRSQ
Département d’oncologie et École des sciences infirmières, Faculté de médecine, Université McGill
Chaire en oncologie psychosociale Christine et Herschel Victor/L’espoir c’est la vie
Institut Lady Davis, hôpital général juif
Directrice du programme IRSC/PORT
LA SANTÉ MENTALE DES PERSONNES ATTEINTES DE CANCER :
UN DÉFI À PARTAGER
Journées annuelles de santé mentale (JASM) –
Delta Centre - Ville de Montréal
11 mai 2011
Le cancer touche à tout âge

Les enfants
ex.: la rétinoblastome

Les adolescents
ex.: la leucémie

Les jeunes adultes
ex.: le cancer des testicules

La cinquantaine
ex.: le cancer du sein

Les personnes âgées
ex.: le cancer colorectal
Prévalence du cancer
Principale cause de décès
 Au Québec



124 nouveaux cas et 56 décès /jour
Au Canada
 1 personne sur 4
 700 000 survivants; une augmentation
significative (Société canadienne du cancer, 2009)
CONTINUUM DE LA LUTTE
CONTRE LE CANCER
PRÉVENTION DÉPISTAGE
DIAGNOSTIC
TRAITEMENT SURVIVANCE
Tabagisme
Nutrition
Activité physique
Exposition au soleil
Exposition aux
virus
Consommation
d’alcool
Besoins d’information
Détresse
Prise de décision
Soutien
Effets secondaires
du traitement
Résultats santé
Navigation des
services de santé
Test de
Papanicolaou
Mammographie
FOBT/coloscopie
PSA
Tests génétiques
Qualité de vie
Promotion de la santé
Impact des
traitements a long
terme
Morbidité et mortalité
THÈMES
Surveillance
Communication
Santé mentale et physique
Ajustement psychosocial
Accès et qualité des soins
Dissémination d’interventions basées sur les résultats probants
Mesure et évaluation
Déterminants sociaux/épidémiologie
Adapté de: David B. Abrams, Brown University School of Medicine
LE CANCER : BESOINS PSYCHOSOCIAUX
SUR LE PLAN INDIVIDUEL
Les conséquences du cancer
sur la vie des personnes atteintes




L’impact n’est pas seulement physique
La vie n’est plus jamais la même
Plusieurs défis à relever
Chaque personne réagit différemment
(certaines mobilisent leurs propres ressources, d’autres ont
besoin d’aide)

Tous ressentent une certaine détresse
(Partenariat canadien contre le cancer , 2009)
Besoins psychosociaux prévalents
I.
II.
III.
IV.
V.
Besoins d’information
Détresse psychologique
Peur de la récidive
Effets secondaires du
traitement/Comorbidité
Coûts
I. Besoins d’information au moment d’un
diagnostic de cancer d’ordre…




Physique
Psychologique
Spirituelle
Pratique ou instrumentale
Diversité des besoins d’information des patients
qui viennent de recevoir un diagnostic
Profils de préférences pour l’information sur
le cancer
50
45
pourcentage
40
35
29%
30
25
20
15
27%
19%
13%
12%
10
5
0
(Loiselle, 2010; Lambert, Loiselle, McDonald, 2009 a,b; Cancer Nursing)
II. Détresse psychologique
...expérience émotionnelle désagréable et
multidimensionnelle, de nature cognitive,
comportementale, émotionnelle, sociale
ou spirituelle, qui peut interférer sur la
capacité à faire face de façon efficace au
cancer, à ses symptômes physiques et à
ses traitements.
(National Comprehensive Cancer Network Guidelines™)
Détresse psychologique:
à l’échelle personnelle

20 à 40% des individus avec niveaux
élevés (Holland & Alici, 2010)

Plus élevée parmi les personnes souffrant
d’un cancer avancé ou avec un mauvais
prognostic

Engendre plusieurs souffrances, des
difficultés à prendre des décisions
concernant le traitement et à y adhérer
Détresse, co-morbidités,
et Âge
Le dépistage de la détresse
◦ Recommendations et normes développées par le
partenariat canadien contre le cancer (CPAC)

2009, Groupe d’action pour
l’expérience globale du cancer: “Guide
d’implantation du dépistage de la détresse, le
6ième signe vital”. Vers des soins intégrés
centrés sur la personne”
III. Peur de la récidive
du cancer
…se manifeste par de fortes
inquiétudes que le cancer
revienne. Chaque survivant
est affecté
différemment…c’est un
phénomène courant.
(Livestrong, 2011)
Peur de la récidive

Au moins 70 % des survivants vivent cette angoisse
(American Cancer Society)

Initiée par les suivis de routine, les tests, les dates
de l’annonce du diagnostic, la présence de
symptômes inquiétants


Pour certains: cette peur se transforme en actions
positives
Pour d’autres: elle engendre des craintes
disproportionnées
Peur de la récidive
Contribue significativement à la détresse
 Rarement évaluée formellement par les
professionnels (peu de formation offerte)
 Peu d’interventions fondées sur des résultats
probants

IV. Les symptômes physiques et les
effets secondaires du traitement
Le plus inquiétant pour les patients
 Impact sur la santé psychologique et physique
 Les plus fréquents:
fatigue/douleur/nausées/chemobrain

V. Conséquences économiques du
cancer

Pour le système: 3 480 millions $ (2008) (la
moitié pour la santé mentale)

Patients/familles




Dépenses personnelles
Absences au travail: 7 mois en moyenne, au cours de
la première année
Pertes de salaire 27% (Lauzier, Maunsell et al., 2008)
27% des coûts sont assumés par les familles
(soins palliatifs) (Dumont, 2009)
Aspects de la vie négativement affectés par
le cancer






Alimentation
Niveau d’énergie
Sommeil
Bien être
Travail rémunéré
Activités/loisirs
Relations avec
conjoint(e)/ familles
 Situation financière
 Autres relations
sociales
 Aspirations, plans pour
le futur
 Comportement
spirituel / religieux

Cancer du sein et vie de couple
Patientes (n = 282)
Rapprochée
Conjoints (n = 282)
Rapproché
Aucun effet
Éloigné
42 %
14 %
<1%
Aucun
effet
20 %
16 %
< 1%
Éloignée
3%
1%
1%
Dorval, Guay, Mondor, Mâsse, Falardeau, Robidoux, Deschênes, Maunsell.
J Clin Oncol 2005;123:3588-96
IMPACT DU CANCER :
CONTEXTE ET SYSTÈME DE SANTÉ
Écarts quant à l’information
provenant du système de santé
Dépistage (11 centres du cancer;
Floride)
Jacobsen et al., 2010, Psycho-Oncology
100%
Indicateurs de performance (dépistage
douleur/détresse)
90%
80%
evaluation %
70%
87%
60%
50%
N =1660
40%
p < 0.001
30%
52%
20%
10%
0%
Douleur
Détresse
Modèles prometteurs : Navigation
Navigation
professionnelle
Par les pairs
Résultats:
Observance au traitement optimisée
Accès aux services et satisfaction
Patients mieux préparés pour les
consultations et les traitements
Anticipation des obstacles auxquels ils
devront faire face
Virtuelle
Source: Partenariat canadien contre le cancer
(2010). Guide to Implementing Navigation
Pistes prometteuses pour les
personnes atteintes
La qualité de vie et les conséquences du
cancer sont optimisées par:
L’engagement du patient et des proches dans la
recherche d’information, les décisions de
traitement et le suivi
2. Un système de santé et un soutien social
perçu comme étant aidants
3. Une redéfinition du cancer (comme défi ou
menace)
1.
(Holland, Breitbart & Jacobsen, 2010)
Pistes prometteuses pour le
système de santé
La qualité de vie et les conséquences du
cancer sont optimisées par :
Des soins de pointe, centrés sur le
patient/famille
 Des approches complémentaires (navigation,
dépistage de la détresse)
 Un meilleur arrimage entre les ressources
personnelles et contextuelles

Une approche populationnelle?

Établir un programme de surveillance au
Québec promouvant:
Consensus quant à l’utilisation d’indicateurs
standardisés (de qualité, pertinents, et simples)
Partage des données recueillies entre les programmes
(cancer/santé mentale)
Évaluation des processus: mesure des progrès
réalisés pour réduire le fardeau du cancer et
optimiser la qualité de vie des patients et de leurs
proches
Sources (images):
http://www.healthspablog.org/2011/03/12/depression-might-heighten-risk-of-kidneyfailure/#more-4510
http://tips4pc.com/wp-content/uploads/2010/05/hand-_on_mouse.jpg
http://www.priorityconsult.com/team.php
http://mlm.business-opportunities.biz/wpcontent/uploads/2007/10/2_dollar_sign_with_shadow.gif
http://www.jgh.ca/en/SegalCancerCentre
http://www.healthjockey.com/2009/07/30/long-term-adult-cancer-survivors-may-havegreater-risk-of-facing-psychological-distress/
Besoins psychosociaux et cancer :
Perspectives individuelles et contextuelles
Carmen G. Loiselle, N., Ph.D.
Professeur agrégé et Chercheur boursier senior FRSQ
Département d’oncologie et École des sciences infirmières, Faculté de médecine, Université McGill
Chaire en oncologie psychosociale Christine et Herschel Victor/L’espoir c’est la vie
Institut Lady Davis, hôpital général juif
Directrice du programme IRSC/PORT
carmen.g.loiselle@mcgill.ca
Journées annuelles de santé mentale (JASM) –
Delta Centre - Ville de Montréal
11 mai 2011
Téléchargement
Random flashcards
découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Algorithme

3 Cartes trockeur29

Créer des cartes mémoire