en millions

publicité
L’APOGÉE DE L’ÂGE INDUSTRIEL
EUROPÉEN (1848-1939)
CHAPITRE 1
1850-1940
1. Idées et projets
d’organisation à l’âge industriel
2. De 1850 à 1914 :
LE CAPITALISME TRIOMPHANT
A. De la première à la seconde révolution
industrielle 1850-1880
Grande Bretagne
France
Allemagne
États-Unis
1850
588
140
46
288
1870
1101
220
147
400
1850
49
5
6,7
7
1870
110
13
26
30
1840
1400
350
170
180
1860
3800
900
500
900
1840
0,6
0,24
0,1
-
1880
3,7
1,3
2
1,2
1840
350
34
20
-
1870
900
336
900
-
Filés de coton
(millions de livres)
Houille (millions de
tonnes)
Fonte ( milliers de
tonnes)
Acier (milliers de
tonnes)
Machines installées
(puissance en milliers
de CV)
Chemin de fer ( en
Les chemins de fer en Europe en 1850
Les chemins de fer en Europe en 1880
La seconde étape autour du pétrole et de l’électricité (18801945)
 1908 : Ford lance la première Ford T. À la veille de la
grande dépression de 1929, plus de 15 millions sont
vendus.
 1913 : première chaine de montage automatique
dans les usines Ford. Louis Renault ne peut
implanter ce mode de production en France en
raison de l'hostilité des ouvriers.
 1924 : André Citroën installe des chaines de montage
à l'américaine dans ses usines du quai de Javel
(Paris).
Un film : les temps modernes avec Charlie Chaplin
Le krach de Vienne en 1873
 À la suite de l'unification allemande en 1871, un
développement économique et capitalistique très rapide
eut lieu de 1871 à 1873, avec la création de nombreuses
sociétés. Avec l'apparition de la concurrence, les profits
stagnèrent et les actions se mirent à baisser dans le
monde germanophone à partir de mai 1873. À l'été 1873,
une banque de Budapest dut faire face aux demandes de
remboursement, conduisant peu après plusieurs banques
de Vienne à la cessation de paiements. Les épargnants
méfiants vidèrent leurs comptes, tandis que la crise se
propageait à Berlin en octobre 1873, puis à d'autres
places européennes et américaines. Par manque de
capital, la crise financière devint alors une crise
économique.
Croissance, crises, récession : une certaine vision du temps
à travers les cycles économiques
Le journaliste Huret fait le reportage sur la dynastie Krupp
à Essen en 1907
 « […] Le premier Krupp, Frédéric, né en 1787, crée sa première forge en
1810, avec 4 ouvriers, et commence ses recherches sur la fonte de l’acier. Il
a un fils, Alfred, qui vient au monde en 1812. Ce sera lui le Véritable
« réalisateur » de la famille. Son père meurt, en effet, en 1826, lui léguant
le secret qu’il avait enfin trouvé. Il avait quatorze ans ! Ce n’est pourtant
qu’en 1847 qu’il achève son premier canon d’acier fondu, ne pesant que 3
livres ; à ce moment il a 100 ouvriers. En 1851, à l’exposition de Londres, il
exhibe un bloc d’acier fondu de 2,000 kilos. Dix ans plus tard, à Londres
encore, il produit un bloc de 40,000 kilos. En 1854, il fabrique un canon de
12 livres. En 1862, il aborde la fabrication de l’acier Bessemer, l’usine
emploie 2,000 ouvriers. En 1873, à l’exposition de Vienne, on put voir un
bloc de 52,000 kilos. Le nombre des ouvriers est alors monté à 9,000.
C’est à Philadelphie, en 1876, que parut pour la première fois un canon de
52,000 kilos, exposé par la maison Krupp. En 1902, à Düsseldorf, on vit
un cylindre creux de 45 mètres de long pour lequel il avait fallu couler un
bloc de 80,000 kilos ! En même temps fut produite une plaque de blindage
— la plus grande peut-être qui fut jamais laminée — qui mesurait 13 m. 16
de long, 3 m. 40 de large, 30 centimètres d’épaisseur et pesait 106,000
kilos !
Le dynamise démographique européen au
19ème siècle
1850
1900
En millions
d’habitants
En % de la
population
mondiale
En millions
d’habitants
En % de la
population
mondiale
Europe
266
22,7
401
24,9
Asie
749
63,9
937
58,3
Afrique
95
8,1
120
7,5
Amérique
59
5,1
144
13,2
Océanie
2
0,2
6
0,4
Évolution démographique par pays entre
1850 et 1880
1850
1900
Iles britanniques
20 millions
42 millions
France
35,8 millions
38,8 millions
Allemagne
40,8 millions
56,3 millions
Italie
24,3 millions
33,6 millions
Russie
57 millions
100 millions
C. Le choc des impérialismes
 Définition de l’économie monde selon l’historien
Fernand Braudel :
 « un morceau de la planète économiquement
autonome, capable pour l'essentiel de se suffire à luimême et auquel ses liaisons et ses échanges
intérieurs confèrent une certaine unité organique».
Une économie-monde est un système organisé par
un centre, lequel exerce une domination ou une
influence sur des périphéries et des marges.
 Fernand Braudel, Civilisation matérielle, économie
et capitalisme, XVe-XVIIIe siècle, Paris, 1979.
3. De 1919 à 1939 : d’une guerre
à l’autre
Les conséquences économiques
de la Première Guerre mondiale
Evolution de la production industrielle par
secteur en France 1913=100
1913
1919
Ensemble de l’industrie
100
57
Bâtiment
100
16
Textile
100
60
Mines
100
40
Sidérurgie
100
110
Aéronautique
100
230
Budgets britannique et français
Budget britannique
1914-1915
0,36 Md de £
1918-1919
2,5 Milliards de £
Budget français
1913
5 milliards de francs
1914
8,9 milliards de francs
1919
55 milliards de francs
Les dettes interalliées en 1919
Un monde bouleversé par la
guerre
Pertes militaires de la Première Guerre mondiale
Morts et
disparus
pendant la
guerre (en
millions)
Proportion
de la
population
active
Blessés,
mutilés,
invalides
(en
millions)
Allemagne
2
11%
5
France (avec
Empire)
1,4
10%
3,5
Russie
1,7
4%
4
RoyaumeUni (avec
Empire)
0,75
4%
2
Italie
0,75
6,2%
1
Etats-Unis
0,117
0,36%
0,3
De la crise de 1929 à la
Seconde Guerre mondiale
La crise de 1929, suite de la Première Guerre mondiale
 1920-1921 : crise économique qui affecte les principaux pays




européens, à la suite de la reconversion brutale de l'économie de
guerre en économie de paix. Entre 1921 et 1924, selon les pays,
commence une période de prospérité. Les Etats-Unis jouent un rôle
prépondérant en Europe par leurs investissements et l'importance
de leurs engagements financiers.
1921 : NEP en URSS.
10 avril 19 mai 1922 : Conférence monétaire de Gênes (Italie).
Adoption du Gold Exhchange standard. Les monnaies ne sont plus
seulement gagées sur l'or mais également sur certaines monnaies
d'échange comme le dollar.
1923 : occupation de la Ruhr (Rhénanie) par les Belges et les
Français. La résistance passive des Allemands entraine la brutale
dévaluation du mark.
1925 : parité imposée de la livre sur le dollar, fixé à 4,87 dollars pour
une livre. Pénalisation de l’ économie britannique.
Chronologie de la crise de 1929
 1926 : forte crise monétaire en France.
 1928 : forte dévaluation du franc germinal de 80%.
 24 octobre 1929 : Jeudi noir à Wall Street,
effondrement boursier précédé par des faillites
importantes volontairement masquées par les
experts.
 1930 : forte augmentation des tarifs douaniers
américains qui réservent le marché intérieur aux
productions américaines. Le commerce extérieur est
retombé à son niveau de 1905.
Chronologie de la crise de 1929
 1931 : retrait des capitaux américains d'Europe.
Faillites spectaculaires en Autriche et en Allemagne.
Dévaluation de la livre sterling de 30%. Les réserves
japonaises en livre sterling s'épuisent également. Cet
événement met fin à un siècle de libre échange.
 1932 : cessation de paiement des réparations de
guerre par l'Allemagne.
Les solutions à la crise de 1929
 Les théories de John Maynard Keynes (libéralisme
économique contrôlé par l’Etat)
 La mise en place de l’État-Providence en 1945 en
Europe occidentale soutient la croissance des Trente
Glorieuses
 Dans les années 1990, à la fin de la Guerre froide, ces
théories sont remises en question à la suite de la
période de croissance molle des « Trente piteuses ».
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

TEST

2 Cartes Enrico Valle

Créer des cartes mémoire