Télécharger

publicité
TAM/COMPEDMEMOU
ROLOGIE
BILHARZIOSE URO-GENITALE
1) -Définition
La cystite aiguë associe une
 Absence de fièvre
 mictions fréquentes de nuit comme de jour avec brûlures et impériosité
 urines troubles ou hématiques
- Cystites récidivantesRechercher des éléments en faveur d’un trouble
mictionnel, qui peut générer ultérieurement un RVU et exposer au risque
de PNA.
-
2) Pyélonéphrite aiguë(IU compliquée)
La bilharziose uro-génitale (ou schistosomiase) est une maladie parasitaire qui
atteint l’appareil urinaire et les organes génitaux, et due à un ver plat (trématode),
schistosomahaematobium.
Contamination : baignades en eaux douces infestées++
2) Signes
Découverte +++ phase d’état (3-8 mois) :

Atteinte urinaire :
- Hématurie terminale+++,
- Signes de cystite (dysurie, pollakiurie, douleurs sus-pubiennes exacerbées par la
miction)
- Signes urétraux (urétrorragies),
- Signes d'atteinte du haut appareil urinaire : douleurs lombaires ou crises de
colique néphrétique

-
Atteinte génitale
chez l'homme :
 Douleurs périnéales, sang dans le sperme
chez la femme :cervicite, vaginite, salpingite,
3) Traitement
Praziquantel (BILTRICIDE®) +++ cp à 600mg, en prise unique de 40-60mg/kg.
- Contre -indications : grossesse et allaitement (à suspendre pendant 3 jours)
INFECTIONS URINAIRES CHEZ L’ENFANT
Bactériennes++
1) Cystites (IU simple)
Généralement, elle révèle ou complique un trouble mictionnel, et est alors
volontiers récidivante.


Lombalgie unilatérale, irradiant vers pubis et OGE
fièvre élevée à 39°C frissons.
3) Traitement :
a- Règles hygiéno-diététiques
 Uriner régulièrement
 Hygiène corporelle
 Sous-vêtements en coton et les habits non moulants.
b- Pyélnéphrite aiguë
Traitement urgent !!!C3G et un aminoside pendant 48h, soitCeftriaxone (CTRI®):50mg/kg IVD ou IM) + gentamycine (GENTALLINE): 3mg/kg/jr en 1 inj.
IM ou IV Durée totale: 10-15j.
c- Cystite aiguë
-
sulfaméthoxazole + triméthoprime (BACTRIM) 40 mg/kg/j en 2 prises
per os ou céfixime (OROKEN) 8 mg/kg/j soit dose poids x 2/j per
Durée : 3 à 5 jours
d- Cystites récidivantes :
Si aucun facteur étiologique n’a été découvert et traité :
 Règleshygiéno-diététiques + récidives peu fréquentes : Traitement au
“ coup par coup ” ;
 Règleshygiéno-diététiques + récidives fréquentes : antibioprophylaxie au
long cours, à
 doses faibles : en une prise quotidienne ou en 2 à 3 prises hebdomadaires
ou encore en une prise quotidienne 20 jours par mois.
 Prévention durant 6 à 12 mois.
Téléchargement
Explore flashcards