Emirats arabes unis : Fiche signalétique

publicité
Emirats arabes unis
Fiche signalétique
© DG Trésor
Juin 2016
Géographie
Emirats / superficie (km²)
Abu Dhabi
67 340
Dubai
3 885
Sharjah
2 590
Ras Al Khaimah
1 684
Fujairah
1 165
Umm Al Quwain
777
Ajman
259
Source : Ministère de l’économie
Le climat est entièrement
désertique ou semi-désertique.
Le sud est constitué d'une
partie du Rub' al Khali (l’un des
plus grands déserts du monde).
L’Est et le Nord sont occupés
par des montagnes (Emirats de
Fujairah et Ras Al Khaimah). Il
existe quelques oasis (Al Ain,
Liwa, Hatta...). Seulement 1%
des terres sont arables.
Localisation stratégique à l’entrée du détroit d’Ormuz
Située entre le Golfe arabopersique et le Golfe d’Oman, la
Fédération des Emirats Arabes
Unis (EAU) regroupe sept émirats
mitoyens sur une superficie totale
de 77.770 km² : Abu Dhabi (86%
de la surface totale), Dubaï,
Sharjah, Ajman, Umm-Al Quwain,
Ras Al Khaimah, Fujairah. Le pays
possède plus de 600 km de côtes
et partage des frontières avec
l’Arabie Saoudite (sud-ouest), le
Sultanat d’Oman (nord et est) et
l’Iran (frontière maritime au nord).
Une enclave omanaise se situe
dans les montagnes à l’est du pays
et donne sur le détroit d’Ormuz.
La ville d’Abu Dhabi est la capitale
de la Fédération.
Une fédération jeune, enracinée dans le commerce et l’identité arabomusulmane
Histoire
L’histoire des Emirats Arabes Unis est étroitement liée au commerce et à l’identité arabo-musulmane,
née de la conquête islamique en l’an 630. Situés géographiquement entre l’Europe et les marchés
attractifs de l’Asie orientale (Inde, Chine) et bordés par le Golfe arabo-persique et le Golfe d’Oman, les
Emirats constituent historiquement une voie de passage stratégique pour les marchands européens.
Cheikh Zayed bin Sultan Al
Nahyan, souverain visionnaire
d’Abu Dhabi à l’époque de
l’indépendance, est le père
fondateur des Emirats Arabes
Unis. Il en assurera la
présidence de sa création le 2
décembre 1971 jusqu’à son
décès le 2 novembre 2004.
Au XVIe siècle, forte des activités portuaires et de l’industrie perlière, la région du Golfe est un centre
de commerce très prisé au point d’attirer la convoitise des différentes puissances navales
européennes, dont celle de l’Empire britannique. Pendant que les Européens se disputent le contrôle
de la côte du Golfe, à l’intérieur des terres de grandes familles bédouines, dont les Qawasim et les
Bani Yas (ancêtres des souverains de quatre Emirats actuels), se structurent et forment différents
Emirats. A cette époque, Abu Dhabi et Dubaï sont déjà deux centres économiques importants dans la
région.
Au XIXe siècle, la puissance navale britannique signe une série d’accords avec les Cheikhs de chaque
Emirat, dont le plus important, conclu en 1853, prévoit l’arrêt de la piraterie contre les navires
britanniques. Ce traité de paix donne naissance aux Etats de la Trêve. En 1892, suite à un nouvel
accord, les Etats de la Trêve deviennent un protectorat, qui intègre l’Empire britannique. L’accord
engage les Emirats à ne pas entretenir de relations diplomatiques avec d’autres pays en contrepartie
de l’engagement britannique de non-ingérence dans les affaires intérieures.
Après avoir longtemps prospéré, l’industrie perlière dans les Emirats du Golfe s’effondre à l’issue de la
seconde guerre mondiale, conséquence de la décision de l’Inde de taxer les perles importées du Golfe
et de l’introduction de la perle de culture sur le marché par le Japon. L’exploration de pétrole
AMBASSADE DE FRANCE AUX EMIRATS ARABES UNIS - SERVICE ÉCONOMIQUE
-1-
Emirats arabes unis : Fiche signalétique -
Juin 2016 - © DG Trésor
commence dans les années 1930, mais est interrompue par la guerre. Du pétrole est découvert en
1960 à Abu Dhabi et la première cargaison est exportée en 1962. Abu Dhabi connait alors un
développement spectaculaire, qui profite également à Dubaï. Les différents Emirats commencent à se
rapprocher lorsque les Britanniques décident en 1968 de se retirer de la région. Les 9 Etats de la Trêve
(qui comptaient le Bahreïn et le Qatar) tentent de former une union, sans succès. Le Bahreïn et le
Qatar déclarent leur indépendance et, le 2 décembre 1971, six Emirats (Abu Dhabi, Dubaï, Sharjah,
Fujairah, Ajman et Umm Al Quwain), sous l’impulsion de l’Emir d’Abu Dhabi, Cheikh Zayed bin Sultan
Al Nahyan, accèdent à l'indépendance sous la forme d'une fédération et prennent le nom d'Emirats
Arabes Unis. Ils sont rejoints en 1972 par Ras Al Khaimah.
Système politique
Une forte autonomie des Emirats fédérés
L’organisation politique des
EAU
est
solide.
La
redistribution vers les nationaux
émiriens
est
forte.
Les
institutions de la Fédération,
fondées sur la Constitution de
1971 ne connaissent pas de
contestation interne perceptible.
Rédigée en 1971 afin de poser les fondements institutionnels de la Fédération, la Constitution est
définitivement adoptée en mai 1996. Les principales institutions sont les suivantes :
- Le Conseil Suprême est composé des Emirs (« rulers ») des sept émirats. Il ratifie les lois et les
décrets et donne les orientations de politique générale ;
- Le pouvoir exécutif est principalement détenu par le Conseil des Ministres, lequel est composé de 21
membres dont le Premier ministre ;
- Le Conseil National Fédéral, qui compte 40 membres dont la moitié sont élus, représentant chaque
émirat proportionnellement à sa population, a un rôle consultatif ;
- La Fédération dispose d’un appareil judiciaire indépendant dont la plus haute institution est la Cour
Suprême Fédérale constituée de 5 juges nommés par le Conseil Suprême des dirigeants.
L’émirat d’Abu Dhabi, qui dispose
de
95%
des
réserves
d’hydrocarbures, de réserves
financières considérables et de
86% du territoire, et celui de
Dubai, qui a réussi à créer un pôle
international de services prospère,
dominent très largement les
institutions. Capitale de la
Fédération, Abu Dhabi est le siège
des
institutions
gouvernementales.
La Fédération des Emirats Arabes Unis accorde à chaque Emirat une large autonomie. Ainsi, chaque
émirat conserve une autonomie de gestion de ses ressources naturelles et possède sa propre
administration. Ce sont les Emirs de chaque famille régnante qui dirigent les gouvernements locaux,
dont les différents organes varient d’un Emirat à un autre. Les institutions de la Fédération se
renforcent cependant progressivement.
Gouvernement fédéral :
http://www.government.ae
Gouvernement d’Abu Dhabi :
http://www.abudhabi.ae/
Gouvernement de Dubai :
http://www.dubai.ae/en.portal
Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan a succédé comme Président de la Fédération et Emir d’Abu Dhabi
à son père, Cheikh Zayed, décédé en 2004. Cheikh Mohammed bin Rached Al Maktoum, architecte en
tant que Prince héritier de l’essor économique de Dubaï, a succédé comme Vice-Président, Premier
ministre de la Fédération, Ministre de la Défense et Emir de Dubaï à son frère, Cheikh Maktoum,
décédé en 2006. Les Princes héritiers d’Abu Dhabi et de Dubaï sont respectivement Mohammed bin
Zayed Al Nahyan et Hamdan bin Mohammed Al Maktoum.
Géopolitique
Des positions internationales équilibrées, de plus en plus affirmées.
La France : un partenaire
important dans la recherche
d’un
équilibre
et
de
diversification, même si les
Etats-Unis et, dans une moindre
mesure le Royaume-Uni, restent
des partenaires majeurs.
Les autorités émiriennes veillent à garantir la sécurité et l’indépendance du pays. Leur politique
étrangère, modérée et équilibrée, repose sur les principes de la Charte des Nations Unies. Elles
cherchent à ancrer le pays dans un réseau de solidarités régionales et internationales. C’est ainsi que
les EAU ont des liens étroits avec les pays de la Ligue Arabe et jouent un rôle essentiel au sein du
Conseil de Coopération des Etats Arabes du Golfe. Les EAU appartiennent également à l’Organisation
de la Conférence Islamique. Le pays entretient de très bonnes relations avec les nations occidentales,
notamment les Etats-Unis et la France, pays avec lesquels ils sont liés par des accords de défense. Les
EAU privilégient l’instauration d’un ordre régional fondé sur la coexistence pacifique dans le Golfe.
Progressivement, la politique extérieure émirienne s’affirme et devient plus visible. Les EAU ont ainsi
participé ces dernières années aux principales coalitions militaires (Kosovo, Afghanistan, Libye), et
sont aujourd’hui un acteur important de la coalition anti-Daech en Syrie et de la Coalition arabe au
Yémen. Cette volonté de se positionner sur la scène internationale se confirme au lendemain des
révoltes arabes : les EAU sont un des principaux bailleurs de l’Egypte et apportent une aide
humanitaire importante en Syrie et au Yémen.
Les EAU continuent aussi de renforcer leur rayonnement international à travers de grands projets
culturels (musée du Louvre Abu Dhabi, grands concerts et expositions, Exposition universelle à Dubaï
en 2020), éducatifs (Paris-Sorbonne Abu Dhabi, New York University) et sportifs (Formule 1). Ils ont
également obtenu que le siège de l’Agence Internationale des Energies Renouvelables (IRENA)
s’installe à Abu Dhabi en 2011.
Nos relations politiques sont
anciennes et privilégiées, et
s’inscrivent dans le cadre d'un
partenariat
stratégique
réaffirmé par la Présidence de
la République depuis 2008.
Ces liens sont marqués par
une forte convergence de vues
sur les dossiers régionaux et
par les liens personnels tissés
entre les dirigeants des deux
pays.
Spécificité : une population
largement (>80%) composée
de travailleurs étrangers.
AMBASSADE DE FRANCE AUX EMIRATS ARABES UNIS - SERVICE ÉCONOMIQUE
- 2 -
Emirats arabes unis : Fiche signalétique -
Juin 2016 - © DG Trésor
Economie
Un développement économique rapide grâce à la manne pétrolière
Autres publications du Service
économique
sur
l’économie
émirienne, disponibles sur le site
Internet du SE :
Grâce à la manne pétrolière et aux prix soutenus des hydrocarbures, les EAU ont affiché, depuis le
début des années 2000, de très bonnes performances économiques permettant de financer
d’importants projets dans les infrastructures et l’industrie. Le PIB a ainsi triplé durant la décennie 2000
et s’élève à 399,5 Mds $ en 2015, soit une croissance de 3,4% par rapport à 2014. En 2015, la
population atteint près de de 9,6 millions d’habitants (dont une estimation de 11% d’Emiriens), et le
PIB par tête s’élève à 41 700 $.
- Situation économique des EAU
- Relations commerciales EAUFrance
- Présence française aux EAU
- Etat de la concurrence
étrangère aux EAU
L’économie des EAU est dominée par l’Emirat d’Abu Dhabi (60% du PIB total) qui assure l’essentiel de
la production d’hydrocarbures (plus de 90% de la production nationale, 4ème producteur de l’OPEP
avec 2,99 millions de barils/jour) et qui gère la quasi-totalité de l’épargne accumulée dans les fonds
souverains. Les autorités d’Abu Dhabi financent sur les revenus des hydrocarbures un modèle
économique destiné à préparer l’après-pétrole, centré sur l’industrie, les hautes technologies et le
tourisme.
L’Emirat de Dubaï, deuxième économie des EAU (26% du PIB total), a centré son développement sur
sa position privilégiée de plate-forme commerciale, avec un port et un aéroport qui comptent parmi
les plus importants au monde, avant de se développer dans les services (services financiers, tourisme,
commerce de détail, etc.).
Forts de leur stratégie de diversification industrielle et de leur solidarité croissante, suite notamment à
la crise immobilière de 2009, les EAU parviennent progressivement à réduire ces dernières années la
dépendance de leur économie aux hydrocarbures. Aujourd’hui, le pétrole représente moins de 30 %
du PIB, et les autorités ont pour objectif de réduire sa contribution au PIB à hauteur de 20 % d’ici
2030.
Copyright
Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse du
Service Économique d’Abou Dhabi.
Les demandes doivent être adressées à : [email protected]
Publication du Service Économique d’Abou Dhabi
Clause de non-responsabilité
Le Service Économique s’efforce de diffuser des informations exactes
et à jour, et corrigera, dans la mesure du possible, les erreurs qui lui
seront signalées. Toutefois, il ne peut en aucun cas être tenu
responsable de l’utilisation et de l’interprétation de l’information
contenue dans cette publication.
Rédigée par : Anne-Sophie MAUGENDRE
Revue par : Patrick ERBS
Ambassade de France aux Emirats arabes unis
Etihad Towers, Abu Dhabi
PO Box 4036
Version du 17/06/2016
AMBASSADE DE FRANCE AUX EMIRATS ARABES UNIS - SERVICE ÉCONOMIQUE
- 3 -
Téléchargement
Explore flashcards