traitement par cardioversion

publicité
PRECAUTIONS APRES
CARDIOVERSION


La mobilisation étant limitée au retour,
assurez-vous avec l’équipe soignante que
vous avez tout à portée de main : sonnette,
table à manger, téléphone, commandes du
lit, de la lumière, l’urinal pour les hommes.

Dr Serge BOSSAN

Dr Jean-Marc COUTELOUR

Dr Jean-Louis LLORET
Ne pas remettre les vêtements personnels
avant le lendemain, si mise de Biafine® sur
le thorax.

Dr Cédric MARTIN - TEULE

Dr Philippe LANFRANCHI

Brûlures à l’emplacement des électrodes.

Persistance des troubles du rythme.

Libération de caillot de sang (embolie
artérielle).
Hypersensibilité
anesthésiques.
aux
CLINIQUE PLEIN CIEL
Permanence Médicale sur place
24 heures sur 24 – 7 jours sur 7
RISQUES *

CARDIOLOGUES
SERVICE D’HOSPITALISATION
MEDECINE SPECIALISEE
Infirmières
04 97 16 65 63
Cadre infirmier
04 97 16 65 56
médicaments
*Des effets induits, bien que peu fréquents, peuvent survenir.
LE JOUR DE LA SORTIE
SERVICE DE SOINS INTENSIFS
CARDIOLOGIQUES
Infirmières
04 97 16 65 25
Cadre infirmier
04 97 16 65 30
TRAITEMENT PAR
CARDIOVERSION
Vous devez partir avec :
 Votre dossier médical (résultats biologiques,
SECRETARIAT MEDICAL
radiographies, électrocardiogrammes, …)
 Vos
ordonnances
(pas systématique).
pour
votre
traitement
Secrétaire
04 97 16 65 72
Département de Cardiologie
Un suivi cardiologique régulier est nécessaire.
122 avenue du Docteur Maurice Donat BP1250 - 06254 Mougins Cedex
Téléphone : 04 97 16 65 00 - Télécopie. : 04 97 16 65 01
Courriel : [email protected]
www.tzanck.org/mougins.
CARDIOVERSION ÉLECTRIQUE
(CHOC ELECTRIQUE EXTERNE)
LE DÉROULEMENT
 Le médecin place 2 larges électrodes enduites de
gel conducteur sur le thorax.
Dans certains cas, une des électrodes peut être
placée dans le dos.
Les principales étapes
Principe
La cardioversion permet de restaurer rapidement le
rythme sinusal (rythme normal).
Elle peut être médicamenteuse ou électrique.
Cette dernière (Cardioversion ou Choc Electrique
Externe) nécessite un défibrillateur externe qui
délivre une décharge électrique afin de réduire le
trouble du rythme en rétablissant le rythme sinusal
normal.
Avant l’acte :
 Le défibrillateur est mis en charge jusqu’à la
puissance prescrite par le cardiologue qui déclenche lui même la décharge électrique.
Le monitoring donne en direct le résultat de
cette intervention ; le nouveau rythme est alors
enregistré (électrocardiogramme).
Le rythme sinusal se rétablit si le nœud sinusal
(chef d’orchestre du cœur) est suffisamment
intègre; sinon l’arythmie continue (Fibrillation
Auriculaire ou Flutter gauche).
 Un bilan sanguin, une radiographie du thorax et
un électrocardiogramme sont réalisés.
Vous serez vu(e) par un médecin anesthésiste.
Un médecin cardiologue vous informe de la
procédure.
 Vous serez « à jeun » dès 0h00 le jour de ce traite-
ment ; toutefois, le cardiologue peut maintenir la
prise de certains anti arythmiques qui peuvent
alors être pris avec une petite quantité d’eau.
 Vous serez préparé(e), sur le plan de l’hygiène
 Vous êtes ensuite surveillé(e) en salle de réveil
puis ramené(e) dans votre chambre.
générale, comme pour un geste chirurgical
(douche opératoire la veille et le matin de l’acte).
N’oubliez pas de retirer systématiquement vos
prothèses dentaires avant d’aller en examen (pour
l‘introduction de la sonde en cas d’échographie
transoesophagienne).
L’acte :
La procédure se déroule dans un bloc technique.
 Vous êtes mis(e) sous monitoring (scope) et
perfusé(e).
Indications
Certains troubles du rythme cardiaque :
 Fibrillation Auriculaire : rythme rapide anarchique
des oreillettes qui est le trouble du rythme le plus
fréquent.
 Flutter auriculaire gauche : tachycardie le plus
souvent régulière, due à un mouvement organisé
dans les oreillettes.
SURVEILLANCE APRÈS
CARDIOVERSION
Surveillance en service de Médecine Spécialisée
ou en Unité de Soins Intensifs Cardiologiques
Locale :
 Prévention et protection de la peau à l’emplace-
ment des électrodes avec mise de Biafine®,
si nécessaire, après le CEE afin d’éviter un
érythème (rougeur).
 Le
cardiologue effectue auparavant une
Echocardiographie TransOesophagienne (ETO)
pour s’assurer de l’absence de thrombus dans
l’oreillette gauche s’il n’y a pas eu de traitement
anticoagulant à dose efficace (INR>2) dans le
mois qui a précédé.
Générale :
 Electrocardiogramme le lendemain ou surveil-
lance sous monitoring si nécessaire.
 Le traitement par AVK sera maintenu selon l’avis
du cardiologue.
 Le Choc Electrique Externe (CEE) est réalisé par
un cardiologue sous anesthésie générale de
quelques minutes.

Surveillance de la fréquence cardiaque.
 Prescriptions d’antalgiques par voie orale si
douleur (rare).
Téléchargement
Explore flashcards