Dossier 5 :

publicité
Leçon 6 :
L’approvisionnement permanent des organes en nutriments
Ce que je devrais savoir et savoir-faire pour réussir l’évaluation :
Dans le cahier
Savoirs
Activité
- Donner la définition de nutriment
- Nommer et localiser les différents organes de l’appareil digestif humain
- Indiquer le trajet d’un aliment
- Relier les caractéristiques de la paroi intestinale au passage des nutriments dans le
sang
- Mettre en relation la vascularisation de l’intestin grêle avec le passage des
nutriments dans le sang
Savoir-faire
- Suivre un protocole de digestion in vitro
- Etudier un texte historique sur la digestion
- Annoter un schéma fonctionnel de l’appareil digestif humain en localisant les lieux
d’arrivée des enzymes
- Schématiser l’absorption intestinale
Je sais que :
Activité
- les aliments consommés au cours des repas apportent l’énergie
nécessaire au fonctionnement de l’organisme ;
- tous les organes prélèvent en permanence des nutriments dans le
sang.
Problème : quel est le trajet des aliments dans l’organisme ?
I – Les aliments progressent dans les organes du tube digestif
Activité 1 : le trajet des aliments dans le tube digestif
Bilan :
Les aliments consommés progressent dans le tube digestif grâce aux contractions des
muscles de ses parois.
Le tube digestif débute par la bouche et se poursuit par
- l’œsophage,
- l’estomac,
- l’intestin grêle,
- le gros intestin,
- et l’anus.
Actions mécaniques
1
Bouche
Mastication
Œsophage
Brassage
Foie
Estomac
Vésicule biliaire
Pancréas
Brassage
Intestin grêle
Gros intestin
Appendice
Anus
Actions mécaniques
2
Mastication
Bouche
Œsophage
Brassage
Foie
Estomac
Vésicule biliaire
Pancréas
Brassage
Intestin grêle
Gros intestin
Appendice
Anus
La digestion : la transformation des aliments en nutriments
Actions mécaniques
et chimiques
3
Aliment : pain
Bouche
Mastication
Enzyme de
la salive
Œsophage
Brassage
Enzyme de
l’estomac
Foie
Aliments
D
I
G
E
S
T
I
O
N
Estomac
Vésicule biliaire
Capillaire
sanguin
Pancréas
Intestin grêle
Gros intestin
Appendice
Anus
La digestion : la transformation des aliments en nutriments
Brassage
Enzyme de
l’intestin
grêle et du
pancréas
Nutriments
Absorption
intestinale
Que deviennent les aliments que nous consommons ?
Problème : comment les aliments sont-ils transformés en nutriments ?
II – Les enzymes contenues dans les sucs digestifs transforment les
aliments en nutriments
Activité 2 : la transformation des aliments en nutriments au cours de la
digestion
I
RA
RE
Extraire d’un document les informations utiles permettant de concevoir le protocole
expérimental
Proposer un protocole expérimental pour prouver l’action chimique de la digestion
Suivre un protocole de digestion in vitro des aliments
A la fin du XVIIe siècle, les scientifiques pensent que la digestion est un phénomène
purement mécanique. Les aliments sont grossièrement broyés grâce aux dents et
ensuite de plus en plus finement dans le tube digestif. La salive, ou toutes autres
substances fabriquées par le tube digestif, n’interviendrait pas dans cette digestion.
Le rôle de la salive serait similaire à celui de l’eau. Au début du XVIIIe siècle,
Réaumur, qui ne croit pas à cette théorie, réalise des expériences de digestion chez
les rapaces (oiseaux). Il pense que des substances fabriquées par notre tube digestif :
les enzymes, comme la salive interviennent également dans la digestion.
En tant que Scientifique du XXIe siècle, tu sais que Réaumur a raison. Tu décides,
grâce à ta machine à remonter le temps, de l’aider à persuader les scientifiques de
son époque.
Afin de persuader les scientifiques du XVIIIe siècle que la digestion n’est pas uniquement une
action de broyage mais qui fait également une action chimique faisant intervenir des substances
fabriquées par le tube digestif, tu réaliseras une expérience montrant la transformation de
l’amidon (constituant du pain, des pâtes et du riz…) en glucose. Tu présenteras par écrit
l’analyse de tes résultats et de ceux de Réaumur.
Document 1 : La découverte de la digestion chimique
Voici le récit d’une expérience de Réaumur sur la digestion sur
des rapaces : ces oiseaux ont la particularité de rejeter sous
forme de pelotes les parties de leurs proies qu’ils ne digèrent pas
(plumes, os, poils, etc.). « Je plaçais dans un gros tube de fer
blanc ouvert par les deux bouts, un morceau de viande. Le tube
ainsi garni fut donné à la buse pour son premier déjeuner.
Ce ne fut que le lendemain que je trouvai le tube qu’elle venait
de rendre : il avait toute sa rondeur, on ne découvrait sur sa
surface extérieure aucune trace de frottements. Le morceau de
viande avait été réduit peut-être au quart de son premier
volume; ce qui en restait était encore couvert par une espèce de
bouillie venue probablement du morceau de viande transformé. »
Réaumur (1683 – 1757)
Document 2 : Réactifs colorés et bandelettes réactives
Le glucose comme l’amidon sont invisibles à l’œil nu, à la loupe et au microscope. Cependant
grâce à différents produits (réactifs) on peut détecter leur présence. Ainsi, le lugol permet de
détecter la présence d’amidon en changeant de couleur. De même les bandes réactives
permettent de détecter la présence de glucose.
Le glucose est un sucre (glucide). Le glucose est un glucide simple. Un glucide simple est une
molécule que l'on ne peut pas décomposer en plusieurs autres glucides.
L’amidon est sucre (glucide).
L’amidon est un glucide complexe : il est constitué par
l'enchaînement d'un grand nombre de molécules de glucose.
Fiche d’utilisation des réactifs et bandelettes réactives
Nom du réactif
Bandelettes
réactives
Test
Protocole
L’utilisation des bandelettes doit
obligatoirement se faire avant le
test au lugol
Mise en évidence de la
présence de glucose
Verser quelques gouttes en contact
avec la substance à tester (solide ou
liquide).
présence amidon.
absence d’amidon.
Lugol ou eau iodée
Mise en évidence de la
présence d’amidon
Expérience in vitro : expérience réalisée en dehors de l’organisme dans des tubes à
essai en respectant les conditions du milieu intérieur.
L p 92 – 93
Eau
distillée
Début de l’expérience
Eau distillée
Enzyme de la
salive
Fin de l’expérience
37 °C
Miettes de
pain
A
B
A
Résultats :
La digestion in vitro du pain
Présence de
miettes de pain
B
absence de
miettes de pain
Conclusion : l’enzyme de la salive a transformé les miettes de pain.
Eau
distillée
Début de l’expérience
Eau distillée
Enzyme de
l’estomac
Fin de l’expérience
37 °C
A
B
Fines
particules
de blanc
d’oeuf
A
La digestion in vitro du blanc d’oeuf
Résultats
Présence de
fines particules
de blanc d’œuf
B
Absence de
fines particules
de blanc d’œuf
Conclusion : l’enzyme de l’estomac a transformé les fines particules de blanc d’oeuf.
Eau
distillée
Début de l’expérience
Eau distillée
Enzyme du
pancréas
Fin de l’expérience
37 °C
Morceaux de
pâtes
A
B
A
Résultats :
La digestion in vitro de pâtes
Présence de
morceaux de
pâtes
B
Absence de
morceaux de
pâtes
Conclusion : l’enzyme du pancréas a transformé les morceaux de pâtes.
Les enzymes transforment les aliments en nutriments.
Nutriment : matière organique, issue de la digestion des aliments, utilisable par les
organes.
Enzyme digestive : substance fabriquée par l’appareil digestif et qui agit sur les
aliments.
L p 93 et 95
Bilan :
La transformation chimique de la plupart des aliments en nutriments s’effectue dans le
tube digestif sous l’action d’enzymes.
 L p 93 doc. 2
Expliquez le rôle de la mastication au cours de la digestion
La mastication facilite l’action chimique des enzymes : cette action mécanique augmente
la surface d’attaque des enzymes sur les aliments.
Bilan :
Les transformations chimiques des enzymes complètent l’action mécanique de la
mastication et du brassage des aliments consommés.
Suc digestif : L p 93 : liquide riche en enzymes, produit par l’estomac.
Problème : A quel niveau du tube digestif les nutriments passent-ils dans le sang ?
III – Le passage des nutriments de l’intestin grêle dans le sang
 p 96 et 97
Activité 4 : l’intestin grêle : une surface richement vascularisée
1] La quantité de glucose reste constante dans la bouche, l’œsophage et l’estomac. Elle
diminue dans l’intestin grêle et est quasiment nulle dans le gros intestin.
2] Il n’y a plus de glucose dans le gros intestin et dans le sang à la sortie des villosités
intestinales après un repas donc le glucose est passé de l’intestin grêle dans le sang au
niveau des villosités.
Bilan :
Les nutriments passent dans le sang au niveau des villosités de l’intestin grêle : c’est
l’absorption intestinale.
Activité 4 : l’intestin grêle : une surface richement vascularisée
Doc. 1 : Une personne
avale 100g de glucose ; ce
glucose progresse dans le
tube digestif.
On fait des prélèvements
pour mesurer la quantité de
glucose présent au niveau
de chaque organe.
Bouche
Estomac
Œsophage
Gros intestin
Intestin grêle
Anus
1] Décrivez l’évolution de la quantité de glucose dans le tube digestif.
2] A l’aide du doc. 1 et du doc. 4 p 97, expliquez à quel niveau du tube digestif les
nutriments passent-ils dans le sang ?
Coupe de l’intestin grêle
Villosités de l’intestin grêle
Téléchargement
Explore flashcards