TP13

publicité
TP 11 : Les relations de parenté entre les êtres vivants
Nous avons vu que les mutations sont sources de la diversité entre les individus mais aussi que
l’évolution de la diversité génétique au sein d’une espèce peut conduire à l’apparition de
nouvelles espèces.
On peut retrouver les liens de parenté entre les différentes espèces qui existent (ou ont existé) et
retracer ainsi l’histoire des êtres vivants : leur évolution.
Nous avons vu que les êtres vivants partageaient un point commun essentiel : la cellule. D’autres critères existent
et permettent d’établir une classification. Celle-ci consiste en l’élaboration de groupes d’êtres vivants classés en
fonctions de leurs caractéristiques communes. C’est la phylogénie
1)L’évolution de la vie : une succession d’innovations. ( mutations)
Le partage, par plusieurs espèces, d’un (ou de plusieurs) caractère commun suggère un héritage d’une
espèce ancestrale commune.
Les espèces apparentées par le partage d’un caractère commun exclusif dérivent toutes d’une même espèce
ancestrale (c’est-à-dire ancienne) commune. Cette espèce ancestrale possédait ce caractère.
Elle est la première à l’avoir acquis et elle l’a transmis à tous ses descendants (de génération en génération).
Les relations de parenté peuvent être représentées dans des arbres de parenté ou arbres phylogénétiques.
Espèce
Caractères
Cellule
Noyau
Axe avant/arrière
(tête)
Vertèbres
Placenta, allaitement,
poils
Bipédie permanente
Bactérie
Levures
Mouche
Poisson
Souris
Homme
Cellule :
Bactérie. Levure.
Noyau :
Mouche Poisson. Souris.
.
Homme
.
Axe avant/arrière
Vertèbres
Placenta, allaitement, poils :
Bipédie permanente :
1 = Ancêtre commun des êtres vivants
2 = AC des
3 = AC des
4 = AC des
5 = AC des
6 = AC des
L’histoire de la vie est ainsi jalonnée d’innovations (apparition de nouveaux caractères), provoquée par des
mutations (variabilité de l’ADN)
Cette évolution, en action depuis 3,8GA (apparition des premières formes vivantes ?) a conduit à la
diversité des êtres vivants aujourd’hui constatée (BIODIVERSITE)
Au sein de ce grand ensemble vivant, certains organismes partagent des caractères en communs, ils sont
plus proches les uns des autres qu’avec l’ensemble du reste des êtres vivants, c’est le cas par exemple des
vertébrés.
L’embranchement des Vertébrés regroupe actuellement 50 911 espèces. Ce sont des animaux qui possèdent
plusieurs caractères ( innovations) qui leur sont propres
.2) Evolution d’un groupe : les vertébrés.
En vous aidant des documents de votre livre pages 8285, remplissez le tableau, la représentation
emboîtée et l’arbre.
Espéces
Caractères
Vertèbres
Membres rayonnés,
squelette osseux
Membres pairs,
charnus, avec doigts.
Amnios*
Placenta,
allaitement, poils
Pouce opposables,
yeux en façade,
ongles plats
Bipédie permanente
Sardine
Présence de vertèbres :
Grenouille
Lezard
Souris
Chimpanzé
Homme
.Exemple :
Présence de membres pairs, charnus, avec doigts :
. Exemple :
. Exemple :
Présence d’un amnios :
Présence d’un placenta, allaitement, poils :
. Exemple :
Présence de pouces opposables, yeux en façade, ongles plats :
Exemple :
Exemple :
Présence d’une bipédie permanente :
Sardine
Grenouille
lézard
Souris
Chimpanzé
Homme
1= Ancêtre commun des Vertébrés
2= AC des
3= AC des
4= AC des
5= AC des
Téléchargement
Random flashcards
Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

TEST

2 Cartes Enrico Valle

Créer des cartes mémoire