Examen de Neurosciences Première année de kinésithérapie

publicité
Examen de Neurosciences
Première année de kinésithérapie / ergothérapie / psychomotricité
Questions à choix multiples (1 heure 30)
A. Questions à choix multiples à une réponse juste
Pour chacune des questions suivantes, il n’y a qu’une réponse juste. Vous devez la déterminer et
noircir complètement la case correspondante de la grille jointe.
La notation sera la suivante :
2 points = vous avez trouvé la réponse juste
0 point = vous n’avez pas trouvé la réponse juste
1. Quelle technique utiliseriez-vous pour connaître la provenance des afférences que reçoit
une région donnée ?
A. Un traceur rétrograde
B. Un traceur antérograde
C. La coloration de Nissl
D. La coloration de Golgi
E. L'imagerie par résonance magnétique structurelle
2. Quelle lésion a le plus de probabilité d'entraîner un déficit moteur ?
A. Celle des colonnes ventrales de la moelle épinière
B. Celle du gyrus postcentral
C. Celle de la voie lemniscale
D. Celle du cortex occipital
E. Celle de l'amygdale
3. A quoi correspondent les potentiels évoqués ?
A. Aux potentiels d’action évoqués par des stimulations électriques de neurones
B. Aux variations électriques des neurones en réponse à un stimulus
C. Aux variations de débit sanguin consécutives à la perception d’un stimulus
D. Aux modifications ioniques de la neuroglie provoquées par stimulation transcrânienne
E. Au potentiel de membrane de repos des cellules réceptrices
4. Parmi les propositions suivantes, quel est le point commun entre les neurones et les cellules
gliales :
A. Ce sont des cellules myélinisées
B. Ces cellules transmettent une information électrique
C. Ces cellules ont un rôle phagocytaire
D. Ces cellules sont en contact direct avec les vaisseaux sanguins
E. Ces cellules possèdent une membrane et un noyau
5. Laquelle de ces propositions est fausse ?
A. Le potentiel d’action est un phénomène « tout ou rien »
B. Le potentiel d’action est un phénomène saltatoire lorsque l’axone est entouré de myéline
C. Le potentiel d’action correspond à une entrée rapide de potassium et une sortie lente de
sodium
D. Le potentiel d’action apparaît si la dépolarisation est supérieure au potentiel seuil
E. Le potentiel d’action se propage sans atténuation
6. L’information sensorielle provenant des parties basses du visage se projette sur un noyau
du tronc cérébral qui se trouve en position :
A. Médiale et caudale
B. Rostrale et caudale
C. Médiale et rostrale
D. Rostrale et latérale
E. Caudale et latérale
7. Sont des noyaux profonds du télencéphale :
A. Les ganglions de la base et l’hippocampe
B. La thalamus et l’hypothalamus
C. L’amygdale et le putamen
D. Les noyaux moteurs et sensitifs des nerfs crâniens
E. Les colliculi inférieur et supérieur
8. La scissure de Rolando sépare :
A. Le lobe frontal et le lobe temporal
B. Le lobe temporal et le lobe pariétal
C. Le lobe frontal et le lobe pariétal
D. Le lobe pariétal et le lobe occipital
E. Les deux hémisphères cérébraux
9. Tous les neurones pré-ganglionnaires du système nerveux végétatif émergent :
A. Des ganglions végétatifs
B. De la moelle épinière
C. De l’hypothalamus
D. De la moelle épinière et du tronc cérébral
E. Des viscères
10. La mise au point visuelle des objets proches se fait grâce :
A. A la rétine
B. A la cornée
C. Au cristallin
D. A l’iris
E. A l’humeur vitrée
11. Dans la myopie sans correction :
A. Le cristallin est déficient
B. La vision de près est réduite
C. L’accommodation n’est pas nécessaire car le trouble entraîne déjà une convergence plus
précoce des rayons sur la rétine
D. La cornée permet une convergence efficace des rayons sur la rétine en vision éloignée
E. L’accommodation va permettre de corriger le trouble
12. Leur axone constitue le nerf optique :
A. Les cellules amacrines
B. Les cellules bipolaires
C. Les cellules horizontales
D. Les cônes et les bâtonnets
E. Les cellules ganglionnaires
13. L’augmentation de la luminance d’un objet entraîne :
A. Une dépolarisation des photorécepteurs
B. L’émission de potentiels d’action par les cellules photoréceptrices
C. La fermeture des canaux ioniques (Na+) de photorécepteurs
D. Une perte de la vision des couleurs
E. Une réduction de l’acuité
14. La perte de la vision de l’œil droit peut être due à une lésion :
A. Unilatérale du nerf optique
B. Du tractus optique gauche
C. Des radiations optiques gauche
D. Unilatérale du corps genouillé latéral
E. Du cortex visuel primaire gauche
15. Le réflexe stapédien :
A. Permet l’amplification de la pression exercée sur l’oreille interne
B. Est un réflexe moteur de flexion
C. Fait intervenir un cortex sensitif primaire
D. Permet l’atténuation de la vibration des osselets
E. Est une protection de longue durée
16. A partir des quelle(s) caractéristique(s) acoustique(s) le système nerveux peut localiser
deux sons, l’un de 2 kHz l’autre de 12 kHz ?
A. Leurs fréquences et leur phase
B. Leur amplitude et leurs fréquences
C. Leur phase
D. Leur amplitude et leur phase
E. Leurs fréquences
17. L’olive supérieure reçoit des axones en provenance directe :
A. Du noyau du lemnisque latéral
B. Du colliculus inférieur
C. Du corps genouillé médian
D. Des noyaux cochléaires
E. De la cochlée
18. Quelle est la région la plus sensible à la saveur amer ?
A. La région antérieure et latérale de la langue
B. La région antérieure et médiale de la langue
C. Les deux régions latérales de la langue
D. Toute la région médiale de la langue
E. La région postérieure de la langue
19. La sensation gustative fait intervenir les nerfs crâniens :
A. I, II, et III
B. I et VII
C. V, VI et VI
D. VII, IX et X
E. IV, X et XI
20. Ne transmettent pas une information proprioceptive :
A. Les récepteurs de Ruffini
B. Les fuseaux neuromusculaires
C. Les organes tendineux de Golgi
D. Les récepteurs articulaires
E. Les corpuscules de Pacini
21. La voie de projection de la sensibilité thermique de la face s’appelle :
A. Le système spino-thalamique
B. Le système des colonnes dorsales
C. Le système trigéminal
D. Le lemnisque médian
E. Le système thermo-facial
22. Une unité motrice est constituée par :
A. Un motoneurones alpha et les fibres qu’il innerve
B. Tous les motoneurones alpha qui innervent un muscle squelettique
C. Les motoneurones alpha et gamma d’une fibre musculaire intrafusale
D. Les neurones d’un circuit local
E. Les fibres musculaires innervées par un segment de la moelle épinière
23. Les corps cellulaires des motoneurones innervant les doigts sont situés :
A. Dans le cortex moteur primaire
B. Dans un noyau moteur du tronc cérébral
C. Dans le noyau rouge
D. Dans la partie latérale de la moelle cervicale
E. Dans la partie médiane de la moelle cervicale
24. L’akinétopsie correspond à :
A. Un trouble de l’accommodation
B. Une cécité nocturne
C. Une incapacité d’identifier les visages
D. Une incapacité de voir les couleurs
E. Une incapacité de voir les objets en mouvement
25. Un patient qui présente une agnosie visuelle :
A. Ne peut reconnaître un objet quelle que soit sa façon d’explorer sensoriellement cet objet
B. Présente un trouble mnésique
C. Ne peut reconnaître les couleurs, il voit « en noir et blanc »
D. Présente des troubles sensoriels visuels
E. Présente un trouble de l’identification sur la base d’indices visuels
26. Les ganglions de la base ne reçoivent aucune afférence :
A. Du cortex somesthésique primaire
B. Du cortex visuel primaire
C. Du cortex moteur primaire
D. Du thalamus
E. De la substance noire
27. L’aphasie de Wernicke :
A. Est un trouble articulatoire
B. Est un trouble sensitif
C. Est associée à un discours très abondant mais dénué de sens
D. Est associée à une expression non convenable, avec par exemple une élocution saccadée
E. Est un trouble mnésique
Sur le cours de Caroline Tilikete
28. Les crêtes ampullaires
A. Sont les récepteurs neurosensoriels des canaux semi-circulaire
B. Sont les récepteurs neurosensoriels du saccule et de l’utricule
C. Sont orientées dans un seul plan de l’espace
D. Sont sensibles aux déplacements linéaires de la tête
E. Sont sensibles à la position de la tête dans l’espace
29. Le noyau du IV :
A. Est aussi appelé noyau abducens
B. Est le point de départ des mouvements de vergence
C. Est localisé dans le mésencéphale
D. Participe aux mouvements oculaires horizontaux
E. Donne naissance au nerf abducens, innervant le muscle droit médian controlatéral
30. Le nerf oculomoteur :
A. Innerve des muscles extra et intraoculaires
B. Est issu du noyau oculomoteur localisé dans la protubérance
C. Innerve tous les muscles droits et les deux muscles obliques
D. Son déficit induit entre autre une paralysie de l’abduction d’un oeil
E. Est le seul nerf faisant issue à la face postérieure du tronc cérébral
B. Questions à une ou plusieurs réponses justes
Pour chacune des questions suivantes, il y a une ou plusieurs réponses justes. Vous devez la (ou les)
déterminer et noircir complètement la (ou les) case(s) correspondante(s) de la grille jointe.
La notation sera la suivante :
2 points = vous avez trouvé la (ou les) réponse(s) juste(s)
1 point = vous avez fait une faute (oubli d’une réponse juste ou faux positif)
0 point = vous avez fait plus d’une faute
31. Les techniques de neuroanatomie permettent de voir :
A. La forme des neurones
B. L’activité électrique spontanée des neurones
C. Les neurones qui utilisent un neurotransmetteur particulier
D. Les composants des neurones, comme leur corps cellulaire
E. Quelles sont les afférences ou les efférences d’une structure cérébrale
32. Qu'est ce qui peut être à l'origine d'une lésion cérébrale chez l'Homme ?
A. Un problème vasculaire
B. Une tumeur
C. Un trouble infectieux
D. Un traumatisme
E. L'ablation d'une région cérébrale dans le cadre d'une opération neurochirugicale
33. La stimulation électrique du gyrus précentral :
A. Permet de révéler la carte fonctionnelle du cortex moteur
B. Peut entraîner des fourmillements
C. Permet de révéler l’organisation médiolatérale du cortex somesthésique
D. Permet d’établir l’homunculus visuel
E. Permet de mesurer les variations électriques des neurones
34. L’IRMf est préférée à la TEP car :
A. Elle fournit des mesures plus précises dans le temps et l’espace
B. Elle ne nécessite pas d’injection de radioactivité
C. Elle permet des analyses individuelles
D. Elle permet de mesurer directement l’activité des neurones
E. Elle permet de mesurer la concentration de glucose
35. Sont des neurones :
A. Les cellules pyramidales
B. Les cellules de Schwann
C. Les cellules ganglionnaires
D. Les cellules de Purkinje
E. Les cellules bipolaires
36. Les protéines membranaires sont synthétisées dans :
A. La myéline
B. Les axones
C. Les dendrites
D. Les corps cellulaires
E. Aucun des éléments précédents
37. Sont des regroupements de corps cellulaires :
A. Les ganglions paravertébraux
B. Les noyaux des nerfs crâniens
C. Les ganglions spinaux
D. Le tractus pyramidal
E. Le thalamus
38. N’est pas un noyau (ne sont pas des noyaux) du mésencéphale :
A. Le colliculus supérieur
B. Le noyau dorsal de Clarke
C. Le noyau rouge
D. La substance noire
E. Le noyau vestibulaire
39. Le corps genouillé médian est un noyau qui se trouve dans :
A. L’hypothalamus
B. Le télencéphale
C. Le diencéphale
D. Le cerveau
E. L’encéphale
40. Un réflexe végétatif, comme la miction, met en jeu l’activité coordonnée des systèmes :
A. Sympathique et parasympathique
B. Somatique, sympathique et parasympathique
C. Somatique seulement
D. Somatique et sympathique
E. Somatique et parasympathique
41. Les photorécepteurs
A. Sont les cônes et les bâtonnets
B. Sont les cellules ganglionnaires
C. Se trouvent dans la couche la plus interne de la rétine
D. Réalisent des contacts synaptiques avec les cellules ganglionnaires
E. Sont situés dans la sclérotique
42. A la différence des cônes, les bâtonnets :
A. Possèdent plusieurs types de pigments photosensibles
B. S’activent pour un seul photon
C. Convergent sur un plus grand nombre de cellules ganglionnaires
D. Saturent pour les éclairements élevés
E. Sont responsables de notre bonne acuité visuelle
43. Une cellule ganglionnaire à « centre ON - pourtour OFF » voit sa fréquence d’émission de
potentiels d’action :
A. Augmentée si on applique de la lumière au centre de son champ récepteur
B. Diminuée si on applique de la lumière au centre de son champ récepteur
C. Inchangée si on applique de la lumière au pourtour de son champ récepteur
D. Diminuée si on applique de la lumière au pourtour de son champ récepteur
E. Diminuée si on applique de la lumière au dehors de son champ récepteur
44. Le cortex strié :
A. Présente une organisation en colonnes de neurones qui répondent à une même
caractéristique du stimulus (par exemple une même orientation)
B. Ne contient que des neurones dits « binoculaires »
C. Forme une carte de l’hémichamp ipsilatéral
D. Reçoit des projections directes du corps genouillé latéral
E. Reçoit des informations de l’œil controlatéral seulement
45. Les cellules ciliées externes joueraient un rôle direct dans :
A. L’amplification des mouvements de la membrane basilaire
B. La transduction mécano-électrique
C. Le codage de la fréquence d’un son
D. L’affinement de la résolution fréquentielle
E. L’augmentation de l’intensité sonore
46. Le cortex auditif primaire gauche :
A. Reçoit des informations provenant des deux oreilles
B. Est situé dans le lobe pariétal supérieur
C. Sa lésion entraîne une perte auditive totale
D. Présente une organisation tonotopique des fréquences des sons
E. Reçoit des afférences directes du colliculus inférieur
47. Les récepteurs des substances chimiques se trouvent :
A. Sur la peau
B. Dans les muscles
C. Dans le nez
D. Sur la langue
E. Dans l’oreille interne
48. Les neurones récepteurs olfactifs :
A. Sont situés dans le bulbe olfactif
B. S’adaptent à la présentation continue d’un même odorant
C. Contiennent un seul type de récepteur sensible à une seule odeur
D. Contiennent un seul type de récepteur sensible à une ou plusieurs odeurs
E. Contiennent différents types de récepteurs sensibles à une ou plusieurs odeurs
49. Le toucher est une sensibilité :
A. Tactile
B. Proprioceptive
C. Mécanique
D. Douloureuse
E. Somesthésique
50. Le cortex somesthésique primaire :
A. Contient des neurones sensibles à un type de stimulus mécanique particulier
B. Contient des neurones sensibles un endroit particulier du corps
C. Présente une organisation modulaire comme le cortex strié
D. Détient une représentation disproportionnée du corps
E. Se trouve dans le gyrus post-central
51. La locomotion des quadripèdes :
A. N’est pas supprimée par la section des racines dorsales
B. Est constituée d’un rythme pour chaque membre qui est sous la dépendance du cortex
moteur primaire
C. Correspond à un couplage de générateurs de rythme par les circuits locaux
D. Est un circuit réflexe
E. Est constituée d’une phase d’extension et d’une phase de propulsion
52. Les neurones du cortex moteur primaire droit :
A. Contrôlent la musculature axiale droite
B. Contrôlent les mouvements volontaires des doigts controlatéraux
C. Sont modulés par le cervelet
D. Projettent sur certains noyaux des nerfs crâniens
E. Ne projettent jamais directement sur la moelle épinière
53. La voie visuelle extrastriée ventrale :
A. Contient par exemple l’aire V4 et le gyrus fusiforme
B. Est impliquée dans la vision spatiale
C. Est constituée de neurones qui, pour certains, ont un champ récepteur
D. Contient des neurones très spécialisés qui, par exemple, répondent préférentiellement aux
objets familiers
E. Lorsqu’elle est partiellement lésée, peut entraîner une achromatopsie cérébrale
54. La diminution de la douleur peut se faire par :
A. La prise d’opiacés
B. La libération d’opiacés endogènes
C. La prise de molécules pharmacologiquement inactives
D. L’inhibition des mécanorécepteurs
E. L’inhibition des nocicepteurs
55. Le cervelet :
A. Déclenche les mouvements sur la bases d’indices sensoriels
B. Anticipe les déséquilibre posturaux
C. Régule les informations proprioceptives
D. Régule les mouvements volontaires à complexité spatiale et temporelle
E. Régule les mouvements pendant leur exécution
56. Correspond à une atteinte cérébelleuse :
A. La maladie de Parkinson
B. L’épilepsie
C. La maladie de Creutzfeldt-Jakob
D. L’alcoolisme chronique
E. La maladie de Huntington
57. La neuroimagerie a montré l’activation d’une aire visuelle extrastriée médiane gauche lors
de :
A. L’analyse iconique de mots
B. L’analyse perceptive de pseudo-mots
C. L’analyse perceptive de symboles (différents des lettres)
D. L’analyse phonétique de mots
E. L’analyse de tonalités
Sur le cours de Caroline Tilikete
58. Le réflexe vestibulo-oculaire :
A. Est un réflexe d’orientation du regard
B. Améliore la perception visuelle
C. Répond à un déplacement des images sur la rétine
D. Participe à la fonction de perception de la verticalité spatiale
E. Est un réflexe de stabilisation du regard
59. Le contrôle postural
A. Implique la musculature antigravitaire
B. Est lié à la fonction vestibulaire
C. Implique le contrôle proprioceptif
D. Est impliqué dans le contrôle de la motricité volontaire
E. Est uniquement généré dans des conditions réflexes
60. Le nystagmus vestibulaire horizontal physiologique:
A. Correspond à un mouvement oculaire d’exploration
B. Est induit par la rotation prolongée de la tête
C. Est composé de saccades de va et vient
D. Résulte de l’activation ipsilatérale (ou homolatérale) et de l’inhibition controlatérale des
nerfs vestibulaires
E. Peut s’observer à la suite d’une roulade prolongée
NOM :
Prénom :
N° étud/place :
Examen de Neurosciences
Première année de kinésithérapie / ergothérapie / psychomotricité
Questions rédactionnelles et schémas à compléter (1 heure)
Les réponses doivent être synthétiques et ne doivent pas déborder le cadre imposé. Faites un brouillon
avant de rédiger ! Ces feuilles doivent être rendues à la fin de l’examen. Inscrivez bien vos nom et
prénom sur chacune des feuilles.
Trois questions sur le cours de Fabien Perrin
Question 1. A partir de cette illustration, répondez le plus précisément possible aux questions suivantes:
A
B
F
C
D
E
Quelle partie des neurones trouve t’on en A, B ou F ? …………………………………………………
Quel type d’information passe par A ? ……………………………………………………………………
Comme s’appelle A (donnez un nom différent de B) ? ……………………………………………………
Quel type d’information passe par B ? ……………………………………………………………………
Comment s’appelle B (donnez un nom différent de A) ? ………………………………………………..
Quel type d’information passe par F ? ………………………………………………………………………
Comment s’appelle F ? ……………………………………………………………………………………
Quelle partie des neurones trouve t’on en C, D ou E ? ………………………………………………….
Quel type d’information passe par C ? ……………………………………………………………………
Quel type d’information passe par D ? ……………………………………………………………………
Quel type d’information passe par E ? ……………………………………………………………………
Comment s’appelle l’organisation A-B ? …………………………………………………………………
Comment s’appelle l’organisation D-E ? …………………………………………………………………
Connaissez-vous une autre organisation à cette structure, laquelle ? ……………………………………
Donnez un titre à cette illustration ………………………………………………..…………………………
NOM :
Prénom :
N° étud/place :
Question 2. A l’aide d’un schéma décrivez le réflexe d’étirement et l’arc réflexe d’innervation réciproque
NOM :
Prénom :
N° étud/place :
Question 3. Quelles sont les données obtenues chez l’Homme qui expliquent l’organisation anatomique
et fonctionnelle des aires visuelles extrastriées ? Décrire succinctement les résultats obtenus.
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
…………………………………………………………………………………………………………………………
NOM :
Prénom :
N° étud/place :
Une question sur le cours de Caroline Tilikete
Question 4. Quelle est la fonction des saccades volontaires. Donnez des exemples dans la vie quotidienne.
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………….
…………………………………………………………………………………………………………………………
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire