TP n° 7 Le muscle strié squelettique et la structure articulaire Durée

publicité
TP-TD de Sciences de la Vie et de la Terre – Classe de seconde
7
TP n°
SVT
Enseignement commun
LE MUSCLE STRIE SQUELETTIQUE ET
biologie
Durée :
1h
LA STRUCTURE ARTICULAIRE
THEME 1 : CORPS HUMAIN ET SANTE
Nom :
Prénom :
Introduction :
Problématique :
Objectifs :
Matériel :
Date :
Les muscles et les articulations sont indispensables à la réalisation de mouvements.
Comment fonctionne le système musculo-articulaire ?
Réaliser une observation au microscope optique, réaliser un dessin d’observation, compléter des schémas.
Microscope, coupe transversale de muscle.
Document 1 : organisation histologique du muscle.
1. Qu’est-ce qu’un muscle squelettique et comment est-il organisé pour permettre des mouvements ?
2. Observez une coupe longitudinale de muscle au microscope optique et repérez les différentes stries. Réalisez
un dessin d’observation légendé des structures observées.
Document 2 : articulation du coude d’un veau.
 Au niveau de l’articulation, la forme de l’extrémité des os est complémentaire.
Cela permet un emboîtement parfait. Parfois, des ménisques (petits disques évasés) viennent parfaire l’emboîtement entre les os comme par exemple au niveau
de l’articulation du genou. Les cartilages articulaires présents aux extrémités des os
permettent le frottement de celles-ci. Le liquide synovial présent entre les surfaces
articulaires dans la synovie assure un effet lubrifiant en limitant les frottements.
Des ligaments disposés autour de l’articulation ainsi qu’une capsule de tissu conjonctif assurent le maintien de l’ensemble et évitent que les os ne se déboîtent.
N. COHEN
Page 1
TP classe de seconde – LPO LOUIS ARMAND
TP-TD de Sciences de la Vie et de la Terre – Classe de seconde
3.
Enseignement commun
Complétez le schéma suivant de l’articulation du genou chez l’Homme
Fémur
Tendon
Rotule
Synovie
Capsule et ligaments
Ménisque
Surface articulaire (cartilage)
Tibia
Document 3 : la réalisation du mouvement.
La réalisation des mouvements résulte de la mise en jeu de trois structures en coopération : les muscles qui sont les organes
moteurs du mouvement, les os, organes vivants, légers et résistants, sur lesquels sont insérés les muscles grâce aux tendons et
les articulations qui assurent la mobilité relative des segments osseux. La vitesse, la précision et l’orientation du mouvement
dépendent de la vitesse et de l’intensité de la contraction musculaire, des points d’insertion des muscles sur les os et du type
d’articulation sollicitée. Un mouvement volontaire est commandé par une voie nerveuse en provenance du cerveau mais les
mouvements réflexes ne font pas intervenir de commande volontaire. Pour qu’un mouvement soit possible dans les deux sens
(plier et déplier le bras par exemple), il est nécessaire de disposer d’au moins deux muscles dont le rôle est opposé : on parle de
muscles antagonistes. Leur point d’insertion est différent et ils ne se contractent jamais en même temps (sauf pendant des
crampes musculaires).
4. À partir du document 3, précisez sur le schéma suivant les muscles qui sont contractés et les muscles qui sont
relâchés.
5. Comment interviennent les articulations et les tendons dans le mouvement des membres ?
6. À l’aide de carton, d’attaches parisiennes et de ficelle, réalisez une maquette d’articulation fonctionnelle (activité à faire hors séance de TP).
N. COHEN
Page 2
TP classe de seconde – LPO LOUIS ARMAND
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire