Les processus immunitaires mis en jeu Comment la

publicité
Les processus immunitaires mis en jeu
Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale?
I/ Les anticorps: agents de maintien de l'intégrité du milieu extracellulaire?
A. Condition de production des anticorps
B. Mode d'action des anticorps
1. Reconnaissance des antigènes par les anticorps
2. Elimination de l'antigène
3. Production des anticorps
II/ Les lymphocytes T cytotoxiques: agent de maintient de l'intégrité des populations cellulaires
A. Production des lymphocytes T cytotoxiques
B. Reconnaissance des cellules infectées
C. Elimination des cellules infectées
III/ Les lymphocytes T4: pivots des réactions immunitaires acquises
A. Mise en évidence de l'importance des lymphocytes T4
B. Rôle des interleukines
C. Le cas du SIDA
Les processus immunitaires mis en jeu
Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale?
Lors d'une infection, des processus immunitaires sont mis en jeu afin de maintenir la stabilité d
l'organisme. Ces processus immunitaires reposent sur l'activité des cellules sanguines appelée
leucocytes. Certains leucocytes comme les macrophages peuvent capturer et digérer spontané
(phagocytose) beaucoup de microorganisme. Ils sont responsables de l'immunité innée. D'autre
leucocytes comme les lymphocytes procurent une immunité de plus longue durée à la suite de
l'exposition à un antigène donné. Ils sont responsables de l'immunité acquise.
L'infection par le VIH montre la mise en jeu de processus immunitaire impliquant des molécule
circulant dans le sang et des cellules comme par exemple les lymphocytes.
I/ Les anticorps: agents de maintien de l'intégrité du milieu extracellulaire?
La séropositivité pour le VIH correspond à la présence d'anticorps spécifiques contre certaines
protéines du virus. La synthèse d'anticorps est la signature d'une réaction de l'organisme à la
présence d'éléments étrangers appelés antigènes.
A. Condition de production des anticorps
Cette production d'anticorps a lieu suite à l'introduction d'antigènes dans l'organisme, c'est ce
l'on appelle l'immunité acquise.
B. Mode d'action des anticorps
1. Reconnaissance des antigènes par les anticorps
Les anticorps sont des immunoglobulines, protéines circulant dans le milieu intérieur. Les antic
sont effecteurs de l'immunité acquise. Ces anticorps sont constitués d'une partie constante et
partie variable.
Les anticorps agissent dans le milieu extérieur en se liant spécifiquement aux antigènes qui on
déclenchés
leur formation.Cetteliaisonanticorps-antigène
est hautementspécifique:
un type
d'anticorps n'est capable de se lier qu'à un seul type d'antigène. La spécificité de l'anticorps es
la partie variable. La liaison anticorps-antigène entraîne la formation de complexe immun. Ces
complexes immuns sont repérables par une agglutination ou par un axe de précipitation.
Pour le cas d'Ouchterlony, l'antigène libre est soluble dans le milieu extracellulaire. Lorsqu'il se
l'avec, le complexe immun devient insoluble, visible par l'arc de précipitation. Lorsque l'antigèn
situé à la surface d'une cellule, cette cellule sera recouverte d'anticorps formant ainsi des com
immuns, ce qui entraînera une agglutination.
2. Elimination de l'antigène
La liaison anticorps-antigène
entraînela formationde complexesimmuns,favorisantainsi
l'intervention
de mécanismes
innésd'élimination
de ces complexes. Les
cellulesphagocytaires
(monophages et polynucléaires) exprimant des récepteurs de la partie constante des anticorps
par l'intermédiaire de ces récepteurs les complexes immuns et les élimine par phagocytose. Il
donc coopération entre mécanisme innés (phagocytose) et acquis (anticorps) de l'immunité.
Remarque: les anticorps dirigés contre les protéines virales peuvent bloquer la pénétration du
dans les cellules mais ne peuvent pas agir sur les cellules déjà infectées.
3. Production des anticorps
Les anticorps sont produits par les plasmocytes.
De très nombreux clones de lymphocytes B se distinguant par leurs anticorps membranaires qu
servent de récepteur à l'antigène préexistent avant tout contact avec celui-ci. La reconnaissanc
antigène donné par un lymphocyte B porteur d'un récepteur spécifique de cet antigène entraîn
multiplication
de ce lymphocyte
et la formationde clonesde lymphocytes
B ayantla même
spécificité.
Les lymphocytes
B obtenusse différencient
en plasmocytes
d'une part et en lymphocytes
B
mémoires.
La multiplication
des lymphocytes
B sélectionnés
est dépendante
d'une autre populationde
lymphocytes: les lymphocytes T4.
II/ Les lymphocytes T cytotoxiques: agent de maintient de l'intégrité des populations cellulaires
A. Production des lymphocytes T cytotoxiques
La production des lymphocytes T cytotoxiques spécifiques d'un antigène donné repose sur des
étapes voisines de celles conduisant à la production des plasmocytes.
Sélection:reconnaissance
spécifiquede l'antigènepar les lymphocytes
T8 (pré-lymphocytes
T
cytotoxiques). Ils possèdent à leur surface des récepteurs à l'antigène donné.
Multiplication des lymphocytes T8 sélectionnés.
Différenciation des lymphocytes T8 en lymphocytes T cytotoxiques et en lymphocytes T8 mém
Ces étapes nécessitent l'intervention des lymphocytes T4.
B. Reconnaissance des cellules infectées
Les cellules infectées expriment à leur surface des fragments peptidiques issus des protéines d
l'élément pathogène que n'expriment pas les cellules saines. Les lymphocytes T, par leur récep
spécifique reconnaissent les cellules infectées.
C. Elimination des cellules infectées
La reconnaissance des particules antigéniques par les lymphocytes T8 déclenchent un mécanis
d'élimination des cellules infectées par les lymphocytes T cytotoxiques.
Il existe deux mécanismes d'élimination des cellules infectées par les lymphocytes T cytotoxiqu
- Le lymphocyte
cytotoxiquelibère des perforinescapablesde créer des pores des la
membrane des cellules infectées. Le milieu extracellulaire pénètre alors dans la cellule q
meurt par éclatement.
- Le lymphocyte
cytotoxique
libère des moléculaires
chimiquescapablesde se fixer sur
certains récepteurs de la cellule infectée. Ces moléculaires constituent un message qui v
stimuler la mort de la cellule par apoptose (mort programmée). Les débris cellulaires son
ensuite phagocytées par les cellules phagocytaires.
Dans le cas du SIDA, les cellules infectées sont les lymphocytes T4. La destruction des lymphoc
par les lymphocytes T cytotoxiques va limiter la progression du virus.
III/ Les lymphocytes T4: pivots des réactions immunitaires acquises
A. Mise en évidence de l'importance des lymphocytes T4
A la suite de l'entrée d'un antigène dans l'organisme, des lymphocytes T4 spécifique de cet an
se différencient en lymphocytes T4 sécréteurs de messagers chimiques: les interleukines.
B. Rôle des interleukines
Les interleukines
stimulentla multiplication
et la différenciation
des lymphocytes
B et des
lymphocytes T8 sélectionnés en plasmocytes et en lymphocytes T cytotoxiques.
C. Le cas du SIDA
Les lymphocytes T4 infectées par le VIH sont détruits par les lymphocytes T cytotoxiques. Donc
provoqueune forte diminutiondes sécrétionsdes interleukines
par les lymphocytes
T4. Ceci
empêche la multiplication et la différenciation des lymphocytes B en plasmocytes et des lymph
T8 en lymphocytes T cytotoxiques. La diminution de la production d'anticorps par les plasmocy
la quasi-absence de destruction des cellules infectées par les lymphocytes T cytotoxiques entra
l'apparition de maladies opportunistes car le système immunitaire est déprimé. Les conséquen
l'effondrementdes défensesimmunitairesprouvent qu'en permanence,les mécanismes
immunitaires sont à l'œuvre et montrent le rôle essentiel des lymphocytes T4 dans la majorité
réactions immunitaires.
Suite à une injection:
- Activation des lymphocytes:
o Lymphocytes T4 et lymphocytes T8 reconnaissent des fragments de l'antigène pa
des récepteurs spécifiques
o Les lymphocytes B reconnaissent des fragments de l'antigène par des anticorps
membranaires spécifiques
- Les lymphocytes T4 sécrètent alors des interleukines: rôle central des lymphocytes T4.
- Sous l'effet de ces interleukines, ils stimulent la multiplication et la différenciation des
lymphocytes:
o Des lymphocytes B en lymphocytes B mémoires et plasmocytes
o Des lymphocytes T8 en lymphocytes T cytotoxiques et lymphocytes T8 mémoires
- Destruction de l'agent infectieux:
o Plasmocytes
sécrètentdes anticorpsqui formentdes complexesimmunsavec
l'antigène, donc phagocytose
o Lymphocytes T cytotoxiques reconnaissent les cellules infectées et les détruisent
Téléchargement