TD soins inf postopératoires

publicité
12.10.09
UE.2.4.S1
TD : Soins infirmiers postopératoires
Introduction
La période postopératoire débute dès la fin de l’intervention et se termine quand le patient
a récupéré son équilibre physique antérieur. Le patient en postopératoire est surveillé en
salle de réveille jusqu’à ce qu’il récupère ses fonctions vitales stables. La surveillance
ultérieure se fait en chambre. Elle prend en compte le pouls, la pression artérielle, la tension
la respiration, le nombre de selles, le volume des urines.
Les éléments spécifiques en postopératoires sont :
-
La prise en charge de la douleur
La surveillance des drains
La cicatrisation des plaies
Confort du patient (physique et psychique)
La prévention des complications
Les soins postopératoires font partie du traitement et contribuent à la guérison. Ils sont
dispensés par l’aide soignante, en collaboration et sous la responsabilité de l’infirmière.
1. Citez les éléments à prendre en compte pour les transmissions
 Supports écrits :
- Compte rendu de l’opération :
 Complication
 Déroulement
 Matériels utilisés (ex : redons)
Dossier de soins :
C’est un document que l’on trouve soit dans la chambre du patient, soit dans la salle
de soins. Sa consultation permet de connaître les paramètres simples de surveillance.
Il comprend :
 L’identité du malade et sa date de naissance
 Le groupe sanguin, le poids
 Le pouls, les chiffres tensionnels, la courbe de température
 La courbe de diurèse, l’existence ou non de selles
 Les régimes particuliers : sans sels, sans résidus…
1
12.10.09
UE.2.4.S1




Les traitements en cours
Le degré d’anxiété du patient
Ses sujets d’inquiétude
Son niveau d’information concernant sa maladie ou les traitements à subir,
notamment quand il s’agit d’une maladie à pronostic défavorable.
Le dossier de soin est principalement axé sur :



Traitements écrit/oral
Traitement médicamenteux
Suivi alimentaire/douleur
2. Décrivez l’installation de la personne dans la chambre

-
Matériel thérapeutique
Installation dans son lit en fonction du type d’intervention.
Le patient doit avoir 1 position de confort ET antalgique.
Il faut mettre à porté de main tout ce dont le patient aura besoin.
Installer le matériel de perfusion + atèle si le patient est agité.
Installé le matériel d’oxygénothérapie + saturomètre.
Installer le dynamap.
Vérifier le système de drainage.
Vérifier le pansement.
Adapter l’environnement.
Expliquer au patient que nous allons revenir à plusieurs reprises le voir afin d’évaluer
différents critères de bien être.
Faire la toilette totale ou partielle, les échanges et l’habillage du patient si besoin.
Prendre les constantes (pouls, tension artérielle, température). En cas
d’hypotension/hyperthermie prévenir l’infirmière.
Evaluer la douleur (de 0 à 10), regarder son visage et observer les positions
antalgiques
Aider à l’élimination : il faut s’assurer d’une bonne reprise des fonctions urinaire et
fécale.
3. Citez les risques liés à une anesthésie générale, décrivez la surveillance et les soins
qui en découlent
-
Risque de perturbation de l’état de conscience :
 Surveillé par : discussion, demander au patient s’il arrive à se situer spatiotemporellement, paroles cohérentes, question simple pour connaître sa lucidité
2
12.10.09
UE.2.4.S1
-
-
-
-
-
-
Risque d’hypothermie : prendre la température, augmenter la température à la
chambre, ajouter une couverture adaptée au patient, possibilité de risque infectieux.
On peut observer : frissons, cyanosé
Risque de décompensation de la fonction cardiovasculaire : prise de la tension +
prise de la pulsation -> prescription médicale, appel du médecin, transmissions
ciblées, risque hémorragique contré ou contrôlé par des redons
Risque de décompensation de la fonction respiratoire : dyspnée, mise sous oxygène
(sous prescription médicale), désencombré le patient, intubé, aider à tousser et
cracher, changer la position, surveiller si complication suite aux mesures prises
Risque de nausées, de vomissements : pas manger/boire, vérifié s’il n’y a pas de
surdosage de médicaments, soin de bouche, fonction de l’opération et âge des
patients, PLS ou position semi-assise
On peut observer : aspects physiques (pâleur, petits yeux, …)
Risque de rétention urinaire : couleur, odeur, concentration, quantité, fréquence,
douleur ; pose de sonde ; surveillance de sonde (changer la poche, bon
fonctionnement) ; examen cytobactériologique urinaire (ECBU)
Risque de déséquilibre hydroélectrolytique (= équilibre entre les concentrations en
cations et anions): le patient ne boit pas et ne mange pas, c’est pourquoi il est
surveillé. (électrolyte = substance chimique qui, mise en solution, se dissocie en ions
et conduit le courant électrique ; il peut ê un acide, une base ou un sel)
4. Citez les risques liés à une intervention chirurgicale, décrivez la surveillance et les
soins qui en découlent
-
-
-
Risque hémorragique :
 risque de saignement interne/externe ;
 voit ou pas -> chute de tension artérielle, diminution de pulsation, sensation de
soif ;
 mise en place de redons, changement/mise en place d’un pansement
 choc hémorragique -> difficulté
Risque infectieux :
 risque de contamination par un corps étrangers/germe. Ce risque est augmenter
par la présence de matériels (plaque, clou, vis, tige…)
 rougeur/chaleur/œdème/douleur, frissons (+chaleur = température), du « pu »
qui sort de la plaie/couleur de la plaie, aspect/texture de la plaie
 ECBU
 Changement régulier du pansement sur prescription médical, antibiotique sur PM
Douleur : sentiment de gène + ou – fort ressentis par le patient pouvant être
physique ou psychique
 Plainte du patient, attitude du patient
3
12.10.09
UE.2.4.S1

-
-
-
-
-
-
-
Traitement sur PM (médical, psycho), suivi psychologique, transmission ciblée,
EVA (Echelle Visuelle Analogique)
Risque thromboembolique : caillot de sang qui risque de migrer vers le cœur.
 Pression artérielle, gonflement des mollets -> rougeur/chaleur/œdème/palpation
des mollets, cyanose, vertiges
 Redon, éviter de mobiliser le patient, 1er lever le + tôt possible -> le + important
(éviter la phlébite), surélevé les membres inférieurs, traitement anticoagulant,
surveillance des paramètres, transmission oral et écrit dans le dossier de soins,
fauteuil roulant/bas (collants)
Risque d’atteinte à la fonction neurologique :
 Perturbation des fonctions physiques et psychiques de la personne.
 Troubles locomoteurs : trouble des fonctions de paroles (aphasie = trouble de la
parole, du langage), vision (apraxie = trouble de la vision), geste (agnosie =
trouble des gestes) ; perturbation des 5 sens
 Transmission écrite et orale, suivie psychologique et oral, kiné, surveillance
Risque d’atteinte cutanée : atteinte de la peau pouvant être superficielle au +
importante et ayant plusieurs degrés.
 apparition de rougeurs (boutons/brûlure/coupure/allergie), sécheresse, escarre
 plan de retournement, traitement : crème, prévention : changement draps,
transmission, matériel thérapeutique spécialisé
(Risque de) non reprise du transit : interruption involontaire d’élimination fécale,
urinaire ou sanguine.
 Constipation, ventre dure, gonflement bas ventre, déshydratation
 Transmission, médicaments, hydratation, alimentation spécialisé : fibres
(Risque d’) altération de la nutrition de l’alimentation : manque ou excès de
nutriments ou d’eau.
 Perte/prise de poids, déshydratation, trouble/vertige, urine, hypokaliémie
(manque sodium/potassium…)
 Perfusion, aide à manger, surveillance, transmission, changement alimentaire
Soutient psychologique : aide morale après chaque intervention, différents degrés.
 Signes : anxiété, sensibilité, fragilité, communication/écoute
 Transmission, intervention psychologique + assistante sociale si besoin,
sensibilisation de l’équipe, famille/amis
Education à la personne : prévention, réapprendre à vivre avec une nouvelle
pathologie, informer, acceptation de sa maladie
4
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

TEST

2 Cartes Enrico Valle

Créer des cartes mémoire