Contenus des enseignements du Master 1

publicité
Responsable MASTER 1 : Ludovic GAUSSOT
MASTER 1 – SEMESTRE 1
CM : 40h
Coeff. : 3
UE Disciplinaire
Code :
obligatoire UE1
HMS1D08
ECTS : 9
OBJETS, CORPUS ET
METHODES
Crédits
Henri ECKERT,
Ludovic GAUSSOT,
Catherine LECLERCQ
Cet enseignement invite à une réflexion sur les objets construits par les sociologues et les méthodes qu’ils leur
appliquent, pour les construire et les analyser. Objets et méthodes ne sont, en effet, jamais tout à fait
indépendants les uns des autres et il s’agira, notamment, de saisir les liens qui les unissent : comment les
méthodes induisent des constructions d’objets spécifiques et comment des objets requièrent une approche
méthodologique particulière. Objets et méthodes constituent, avec les textes, le corpus spécifique de la
sociologie et c’est avant tout à travers l’étude de textes importants que les liens entre démarches et objets seront
précisés.
Le cours se subdivise en quatre parties, consacrées à :
Le populaire et le politique ;
Exclusion, déviance, genre ;
L’approche biographique ;
Socialisation et cognition.
CM : 30h
Coeff. : 3
UE Disciplinaire
obligatoire UE2
Crédits
ECTS : 9
Code :
SEMINAIRE DE RECHERCHE 1
HMS1S07U
Henri ECKERT,
Ludovic GAUSSOT
Ce séminaire s’organise autour du mémoire (TER) que chaque étudiant doit produire au cours de l’année et
soutenir au mois de juin au plus tard. Prenant appui sur les sujets envisagés par chacune/chacun, il s’agira
d’organiser la discussion la plus large possible de manière à faciliter et baliser le travail de recherche. Cette action
portera tant sur les objets envisagés, les terrains d’enquête ou les éléments théoriques à mobiliser dans le travail
de recherche. Une attention toute particulière sera portée à l’élaboration de la problématique et à la réflexion
sur la construction – nécessairement progressive – de l’objet.
UE Disciplinaire
Code :
obligatoire UE3
HMS1O01U
UE OUTILS
CM : 19h
TD : 17h
Coeff. : 2
Crédits
ECTS : 6
Matériaux : Données de cadrage :
L'objet de ce cours est de rappeler les différents usages possibles des données quantitatives existantes ainsi que
des grandes enquêtes disponibles, puis d'apprendre à les exploiter pour guider l'élaboration du travail de
recherche : construction de données de cadrage, construction d'une population statistique, usage à titre de
preuve.
Ecriture : (Laurence ELLENA)
Ce cours a pour objectif de présenter aux étudiants les attendus d’un mémoire de master 1 en sociologie et de
présenter les principales modalités de l’écriture en sociologie.
Insertion : Insertion : l’objet de ce cours est de travailler un CV, lettre de motivation et approche du marché du
travail
UE Disciplinaire
obligatoire UE4
HMS1D09
Ou
RENFORCEMENT 1
CM :
TD :
15h
15h
Coeff. : 2
Crédits
HMS1D10
ECTS : 6
Option A :
Code : HMS1D09U - COMPARAISONS INTERNATIONALES (Christian PAPINOT)
(pour les étudiants venant d’une Licence 3 de sociologie)
Ce cours vise à sensibiliser les étudiants à l’intérêt comme aux difficultés et aux limites des comparaisons
internationales. Son objectif principal est d’inviter à la vigilance épistémologique dans l’usage de concepts et
autres outils de mesure et d’analyse au-delà des frontières nationales à l’intérieur desquelles ils ont été
construits. Les TD seront l’occasion d’éprouver ces questions méthodologiques et épistémologiques à partir
d’exemples concrets de recherches comparatives internationales.
Plan de cours :
Introduction
Ch 1. Enjeux et usages politiques des comparaisons internationales
Ch 2. Comparer quoi et comment ?
Bibliographie indicative : (complétée par des textes distribués en séances de TD)

BARBIER J.C., « Marché du travail et systèmes de protection sociale : pour une comparaison
internationale approfondie », Sociétés Contemporaines n° 45-46, 2002, p. 191-214.

BARBIER J.C., « La précarité, une catégorie française à l’épreuve de la comparaison internationale »,
Revue Française de Sociologie n° 46-2, 2005, 351-371.

HUSSON M. (dir), Travail flexible, salariés jetables, Paris, La découverte, 2006.

LALLEMENT M. et J. Spurk (dir), Stratégies de la comparaison internationale, Paris, CNRS Editions, 2003.

PAPINOT C. et M. VULTUR (dir), Les jeunesses au travail. Regards croisés France-Québec, Québec, PUL,
2010.
OU
Option B :
Code : HMS1D10U - METHODOLOGIE DE L’ENQUETE 1 (cf. descriptif Master SHE)
(pour les autres étudiants)
MASTER 1 – SEMESTRE 2
CM : 30h
Crédits
UE Disciplinaire
obligatoire UE1
Code :
SENSIBILISATION AU
HMS2D02U
MASTER 2
Coeff. : 1
ECTS : 3
Hélène STEVENS
Christian PAPINOT
(ACCES ou DIS)
Ces deux cours proposent une introduction aux deux options du master en deuxième année, l’option ACCES étant
davantage orientée vers la recherche et la poursuite en thèse, la seconde vers l’acquisition de compétences
professionnelles et l’insertion dans la vie active (sans exclure, toutefois, la possibilité de poursuite en thèse)
CM : 20h
UE Disciplinaire
obligatoire UE2
Code :
SEMINAIRE DE
RECHERCHE 2
HMS2S01U
Crédits
Coeff. : 1
ECTS : 3
Henri ECKERT, Ludovic
GAUSSOT
Ce séminaire prolonge le travail entamé au semestre précédent et vise plus particulièrement à accompagner les
étudiants dans la production/finalisation de leur mémoire.
UE Disciplinaire
obligatoire
T.E.R.
Code :
Coeff. : 6
Crédits
ECTS : 18
HMS2M03U
(Travail d’études et de
recherche
Henri ECKERT
Ludovic GAUSSOT
Aucun enseignement spécifique ; cette UE est validée par la soutenance du mémoire.
UE Disciplinaire
OUTILS 2
CM : 39h
TD : 15h
obligatoire UE3
(1 seule UE à choisir)
Coeff. : 1
ECTS : 3
Code : HMS2V05U – ANGLAIS + MATERIAUX ET ECRITURE + INSERTION
Code : HMS2V06U – ESPAGNOL + MATERIAUX ET ECRITURE + INSERTION
Matériaux (W. LIZE)
Traitement des données : Ce cours a pour objectif d’apprendre aux étudiants l’une des méthodes de l’analyse
statistique multivariée les plus utilisées en sociologie : l’analyse factorielle des correspondances (AFC). Les étudiants
se familiariseront avec cette méthode en exploitant des données quantitatives sur le logiciel Modalisa. Ils
apprendront également à construire et à rédiger une interprétation et des conclusions à partir des résultats de l’AFC.
Langue : selon le choix de la langue
UE Disciplinaire
RENFORCEMENT 2
obligatoire UE4
(1 seul choix)
CM : 15h
TD : 15h
Coeff. : 1
Crédits
ECTS : 3
Option A
Code : HMS2D03U - (anthropologie pour étudiants venant de L3 sociologie et méthode d’enquête pour les étudiants
d’autres disciplines)
Anthropologie : (P. BOUCHERY et A. MIRANDA)
On s'intéressera dans ce cours aux mécanismes identitaires, aux dynamiques de l'interethnicité et de
l'interculturalité, à travers une approche anthropologique. Seront examinés, entre autres, les théories de l'ethnicité
(primordialiste, interactionniste, instrumentaliste, symboliste), le concept d'acculturation, la question des frontières
ethniques et de leur maintien, le rapport entre ethnie et nation."
Pratiques ethnographiques Adelina MIRANDA
Ce cours propose d’approfondir les enjeux méthodologiques et épistémologiques découlant de l’enquête ethnographique.
Pratiquer l’ethnographie ne signifie pas simplement étudier un cas illustratif, découvrir des nouvelles sources d’information ou
encore injecter du subjectif dans la recherche : il s’agit d’interroger l’enjeu de la neutralité scientifique, de déconstruire le regard
ethnocentrique à la base des sciences sociales et de considérer que l’exercice d’une pratique réflexive de la part du chercheur
n’est pas un acte solitaire. La pratique ethnographique fonde la construction des savoirs sur l’échange entre chercheurs et sujets
et implique une considération de l’importance du point de vue situé, cet endroit réel et symbolique dans lequel les individus
sont produits en tant que sujets par les structures socio-économiques et depuis lequel ils orientent leurs choix à l’intérieur d’un
horizon culturel plus ou moins ouvert. Après avoir illustré le tournant des années 1970, au cours des séances nous approfondirons
les thèmes suivants : le passage du « regard éloigné » à un « regard réflexif » ; les ajustements qui implique la pratique de
l’ethnographie « chez soi » ; l’ethnographie multisituée ; les formes d’implication du chercheur sur le terrain (engagement,
appartenance de genre).
Quelques références bibliographiques
Affergan Françis, 2002, « Vers une anthropologie du postcolonialisme ? », Ethnologie française
Vol. 32, n. 4, p. 581-588.
Althabe Gerard, 1977, « Le quotidien en procès », in Dialectiques, n° 21, p. 67-77.
Appadurai Arjun, 2005 (1996), Après le colonialisme. Les conséquences culturelles de la globalisation, Payot.
Bensa Alban, Fassin Didier (dir.), Les politiques de l'enquête, La Découverte, 2008.
Benveniste Annie, Selim Monique, 2014, « Encadrements éthiques et production globalisée des normes. », in Journal des
anthropologues, n° 136-137, 2014, p. 21-34.
De Sardan Jean-Pierre Olivier, 1995 « La politique du terrain », in Enquête, mis en ligne le 10 juillet 2013, URL :
http://enquete.revues.org/263
Fassin Didier, Bensa Alban (dir.), Les politiques de l’enquête. Epreuves ethnographique, La Découverte, pp. 7-17.
Ghasarian Christian, 2004, De l’ethnographie à l’anthropologie réflexive. Nouveaux terrains, nouvelles pratiques, nouveaux
enjeux, Armand Colin.
Marcus George, Clifford James, 1986, Writing Culture: the Poetics and Politics of Ethnography, University of California Press.
Saillant Francine Kilani Mondher, Bideau Florence Graezer (dir.), Manifeste de Lausanne, Liber, Montréal, 2011.
OU
Option B
Code : HMS2D04U - METHODOLOGIE DE L’ENQUETE 2 (Gilles MOREAU) cf Decsriptif Master SHE
(pour les autres étudiants)
Organisation M2 de la Spécialité A : Méthodes d’analyse du social (MAS)
Responsables
Voie recherche (ACESS) : Gilles MOREAU
Voie professionnelle (DIS) : Benoît LEROUX
MASTER 2 – SEMESTRE 3
Méthode d’analyse du social (MAS)
CM :
30h
UE Disciplinaire
obligatoire UE1
Code :
H5S3D01U
THEORIES ET CONCEPTS A
L’EPREUVE DU TERRAIN
Coeff. :
Crédits
2
ECTS :
6
“Quel statut pour les données d'enquête en sciences sociales ?” (Christian PAPINOT)
Programme :
Il s’agira dans ce cours d’une mise en perspective historique des questions relatives à l’épistémologie de la démarche
de recherche en sciences sociales, et plus particulièrement de la question centrale de la relation d’enquête comme
relation sociale, à partir d’un choix raisonné de textes significatifs. Il s’agira sur cette base d’introduire à l’analyse
réflexive sur les conditions de production des données de l’enquête. Une attention particulière sera apportée aux
approches visant à placer l’analyse de la situation d’enquête et ses effets au coeur de la compréhension de l’objet et
à s’en servir comme révélateur de logiques sociales endogènes au groupe étudié.
Plan de cours :
Introduction : la sociologie, une science empirique
Première partie : Neutralisation de la situation d’enquête et modèle persistant de l’observateur témoin invisible
1. L’émergence de l’observateur dans le champ de l’observation et le modèle persistant de l’observateur –
témoin invisible
2. Variations historiques de quelques techniques et tactiques de neutralisation de la situation d’enquête
Deuxième partie : L’objectivation des conditions de production des données de l’enquête
1. Le renversement épistémologique de G. Devereux
2. Principes d’analyse réflexive des situations d’enquête
Conclusion : Quel statut pour les données de l’enquête en sciences sociales ?
Bibliographie indicative :

BEAUD S. et WEBER F., Guide de l’enquête de terrain, Paris, La découverte, 1997.

DARMON M., “Le psychiatre, la sociologue et la boulangère : analyse d’un refus de terrain”, Genèses n° 58,
mars 2005, pp. 98-112.

DEVEREUX G., 1980 (1967), ch. XXI "L'exploitation des perturbations produites par l'observation", De
l'angoisse à la méthode dans les sciences du comportement, Paris, Flammarion, pp. 363 -374.

LAHIRE B., L’esprit sociologique, Paris, La Découverte, 2005.

MAUGER G., "Enquêter en milieu populaire", Genèses n° 6, 1991, pp. 125-143.

PAPINOT C., La relation d’enquête comme relation sociale, Québec, PUL, 2013.

SCHWARTZ O., "L'empirisme irréductible", postface de Le hobo Sociologie du Sans-abri de Nels Anderson,
Paris, Nathan, 1993, pp. 265-308.
Cf. également Revue Genèses – rubriques « Savoir-Faire »
UE Disciplinaire
obligatoire UE2
Code :
H53D02U
CM :
TD :
80h
80h
Coeff. :
Crédits
MATERIAUX POUR L’ENQUETE
2
ECTS :
6
Archives :
Images : (Christian PAPINOT)
Malgré un engouement précoce persiste aujourd’hui une faible appropriation scientifique de l’image dans les sciences
sociales françaises et plus particulièrement en sociologie.
Les TD seront l’occasion de présenter les apports heuristiques de l’image dans la démarche de recherche que ce soit comme
objet d’étude (les diverses formes de production iconographique) ou comme outil d’observation (les images fixes ou animées
produites et/ou utilisées par le chercheur dans sa démarche de recherche) et de développer une posture de vigilance critique
sur : les questions relatives à la construction des images et aux effets de sens sur la réalité montrée; les questions relatives à
la situation d'enquête et à la dynamique de la relation observateur/observé(s).
Bibliographie indicative

"Anthropologie visuelle", Journal des Anthropologues, n° spécial 47-48, 1992.

BOURDIEU P., Un art moyen : essai sur les usages sociaux de la photographie, Paris, Minuit, 1965.

COLLEYN J.P., Le regard documentaire, Supplémentaires, Centre G. Pompidou, 1993.

DE FRANCE C., Cinéma et anthropologie, M.S.H., 1989.

GEHIN J.P. et Stevens H. (dir), Images du travail, travail des images, Rennes, PUR, 2012.

PIETTE A., « La photographie comme mode de connaissance anthropologique », Terrain, n° 18, mars 1992, pp
129-136.

TERRENOIRE J.P., « Images et sciences sociales : l'objet et l'outil », Revue Française de Sociologie, XXVI, 1985, pp.
509-527.
Cartographie : (Loïc LE MINOR)
Cet enseignement est une initiation à la représentation cartographique en sociologie. Après une partie théorique sur les
enjeux et les méthodes de la cartographie, des logiciels de cartographie sont abordés afin que les étudiants puissent réaliser
leurs propres cartes nécessaires à l’illustration de leur propos dans leur mémoire.
Le travail s’effectue principalement sur les logiciels gratuits suivants : Géoportail et google maps pour les cartes de localisation
et PhilDigit et PhilCarto pour les cartes thématiques.

LE FUR Anne, 2007, Pratiques de la cartographie, Paris : Armand Colin.

ZANIN Christine & TREMELO Marie-Laure, 2003, Savoir-faire une carte, Paris : Belin.

EDATER, 2001, Représentation cartographique, Paris : CERTU – GIP ATEN.
Description ethnographique : Adelina MIRANDA
Ce cours propose d’approfondir les enjeux méthodologiques et épistémologiques découlant de l’enquête ethnographique.
Pratiquer l’ethnographie ne signifie pas simplement étudier un cas illustratif, découvrir des nouvelles sources d’information
ou encore injecter du subjectif dans la recherche : il s’agit d’interroger l’enjeu de la neutralité scientifique, de déconstruire le
regard ethnocentrique à la base des sciences sociales et de considérer que l’exercice d’une pratique réflexive de la part du
chercheur n’est pas un acte solitaire. La pratique ethnographique fonde la construction des savoirs sur l’échange entre
chercheurs et sujets et implique une considération de l’importance du point de vue situé, cet endroit réel et symbolique
dans lequel les individus sont produits en tant que sujets par les structures socio-économiques et depuis lequel ils orientent
leurs choix à l’intérieur d’un horizon culturel plus ou moins ouvert. Après avoir illustré le tournant des années 1970, au cours
des séances nous approfondirons les thèmes suivants : le passage du « regard éloigné » à un « regard réflexif » ; les
ajustements qui implique la pratique de l’ethnographie « chez soi » ; l’ethnographie multisituée ; les formes d’implication du
chercheur sur le terrain (engagement, appartenance de genre).
Quelques références bibliographiques
Affergan Françis, 2002, « Vers une anthropologie du postcolonialisme ? », Ethnologie française
Vol. 32, n. 4, p. 581-588.
Althabe Gerard, 1977, « Le quotidien en procès », in Dialectiques, n° 21, p. 67-77.
Appadurai Arjun, 2005 (1996), Après le colonialisme. Les conséquences culturelles de la globalisation, Payot.
Bensa Alban, Fassin Didier (dir.), Les politiques de l'enquête, La Découverte, 2008.
Benveniste Annie, Selim Monique, 2014, « Encadrements éthiques et production globalisée des normes. », in Journal des
anthropologues, n° 136-137, 2014, p. 21-34.
De Sardan Jean-Pierre Olivier, 1995 « La politique du terrain », in Enquête, mis en ligne le 10 juillet 2013, URL :
http://enquete.revues.org/263
Fassin Didier, Bensa Alban (dir.), Les politiques de l’enquête. Epreuves ethnographique, La Découverte, pp. 7-17.
Ghasarian Christian, 2004, De l’ethnographie à l’anthropologie réflexive. Nouveaux terrains, nouvelles pratiques, nouveaux
enjeux, Armand Colin.
Marcus George, Clifford James, 1986, Writing Culture : the Poetics and Politics of Ethnography, University of California Press.
Saillant Francine Kilani Mondher, Bideau Florence Graezer (dir.), Manifeste de Lausanne, Liber, Montréal, 2011.
Coeff. : 3
UE Disciplinaire
Code :
obligatoire UE3
H53D05U
RECHERCHES APPLIQUEES 1
Option ACCES*
ECTS :
9
CM : 10h
TD :
10h
Production scientifique
(Option DIS). Enquête collective
Crédits
CM : 15h
TD :
25h
Cette UE est basée sur la réalisation d’une enquête effectuée par l’ensemble de la
promotion, depuis la demande par le commanditaire jusqu’à la présentation publique des
résultats. L’ensemble des techniques sera abordé : problématique, recueil de données ;
réalisation d’entretiens, de questionnaires, d’observations ; mixage des outils ; traitement
informatisé des données quantitatives et qualitatives ; méthodes statistiques,
interprétation des résultats, gestion financière de l’enquête, négociation avec le
commanditaire….
UE
Disciplinaire
obligatoire
Code :
UE4
H5S3D06U
Coeff. :
Crédits
2
ECTS :
SEMINAIRES
6
Option ACCES
CM : 50h
Séminaire de recherche
Ce séminaire vise à accompagner les travaux de recherche entrepris par les étudiants en vue de la rédaction
de leur mémoire, selon deux propositions :
- aider au recueil et à l’usage des entretiens, à caractère biographique en particulier ;
- penser la société actuelle comme « société salariale ».
La lecture des deux ouvrages ci-dessous est vivement recommandée :
- Castel R. (1995), Les métamorphoses de la question sociale : une chronique du salariat, Fayard, Paris
(disponible dans la collection Folio)
- Demazière D. et Dubar C. (1997), Analyser les entretiens biographiques. L’exemple des récits d’insertion,
Nathan, Paris.
Option DIS - Séminaire professionnel
CM : 80h
Les enquêtes et les débouchés concernant essentiellement les domaines de la santé, de l’insertion
professionnelle, des politiques publiques et des associations, cette UE explicite ces environnements sociaux,
leurs caractéristiques. Le point de vue donné est celui des professionnels qui exercent des responsabilités dans
ces domaines, certains d'entre eux étant chargés de cours et/ou anciens étudiants du master.
LV : 20h
Coef. : 1
UE
Disciplinaire
Code :
obligatoire
H5S3O01U
10h
OUTILS
UE5
Langues Vivantes (20h CM)
Insertion (10h TD)
Insertion :
Crédits
ECTS :3
MASTER 2 – SEMESTRE 4
Méthode d’analyse du social (MAS)
CM :
UE Disciplinaire obligatoire
UE1
30h
THEORIES ET CONCEPTS A
Code :
L’EPREUVE DU TERRAIN
Coeff. :
H5S4D01U
Crédits
ECTS : 3
1
“Quel statut pour les données d'enquête en sciences sociales ?” (Christian PAPINOT)
Programme :
Il s’agira dans ce cours d’une mise en perspective historique des questions relatives à l’épistémologie de
la démarche de recherche en sciences sociales, et plus particulièrement de la question centrale de la
relation d’enquête comme relation sociale, à partir d’un choix raisonné de textes significatifs. Il s’agira sur
cette base d’introduire à l’analyse réflexive sur les conditions de production des données de l’enquête.
Une attention particulière sera apportée aux approches visant à placer l’analyse de la situation d’enquête
et ses effets au cœur de la compréhension de l’objet et à s’en servir comme révélateur de logiques sociales
endogènes au groupe étudié.
Plan de cours :
Introduction : la sociologie, une science empirique
Première partie : Neutralisation de la situation d’enquête et modèle persistant de l’observateur témoin
invisible
1. L’émergence de l’observateur dans le champ de l’observation et le modèle persistant de
l’observateur – témoin invisible
2. Variations historiques de quelques techniques et tactiques de neutralisation de la situation
d’enquête
Deuxième partie : L’objectivation des conditions de production des données de l’enquête
1. Le renversement épistémologique de G. Devereux
2. Principes d’analyse réflexive des situations d’enquête
Conclusion : Quel statut pour les données de l’enquête en sciences sociales ?
Bibliographie indicative :

BEAUD S. et WEBER F., Guide de l’enquête de terrain, Paris, La découverte, 1997.

DARMON M., “Le psychiatre, la sociologue et la boulangère : analyse d ’un refus de terrain”,
Genèses n° 58, mars 2005, pp. 98-112.

DEVEREUX G., 1980 (1967), ch. XXI "L'exploitation des perturbations produites par l'observation",
De l'angoisse à la méthode dans les sciences du comportement, Paris, Flammarion, pp. 363 -374.

LAHIRE B., L’esprit sociologique, Paris, La Découverte, 2005.

MAUGER G., "Enquêter en milieu populaire", Genèses n° 6, 1991, pp. 125-143.

PAPINOT C., La relation d’enquête comme relation sociale, Québec, PUL, 2013.

SCHWARTZ O., "L'empirisme irréductible", postface de Le hobo Sociologie du Sans-abri de Nels
Anderson, Paris, Nathan, 1993, pp. 265-308.
Cf. également Revue Genèses – rubriques « Savoir-Faire »
UE Disciplinaire
Code :
obligatoire UE2
H5S4D02U
Coeff. :
TD :
1
18h
SEMINAIRE DU GRESCO
Crédits
ECTS :
3
UE Disciplinaire
Code :
obligatoire UE3
H5S4D05U
Coeff. :
Crédits
2
ECTS :
RECHERCHES APPLIQUEES 2
6
Option ACCES*
TD :
20h
Production scientifique
Option DIS* - Enquête collective
Même contenu que l'UE 3 de S3 : l’enquête effectuée par l’ensemble de la promotion se déroule
CM :
TD :
de septembre à fin juin.
40h
50h
Coeff. :
Crédits
6
ECTS :
UE Disciplinaire
obligatoire UE4
Code :
18
ANALYSE DU SOCIAL
H5S4D06U
Option ACCES
T.E.R.
Option DIS - STAGE, suivi collectif
CM : 30h
Les étudiants effectuent un stage en petits groupes (en général : 3) de fin septembre à fin juin, la
soutenance ayant lieu en septembre. L’objectif de ce stage est de réaliser un travail professionnel,
celui d’un chargé d’études, depuis la proposition par le commanditaire jusqu’à la présentation
publique des résultats. Les étudiants doivent intégrer les compétences apprises dans les différentes
UE, réaliser des évaluations, des diagnostics, des préconisations en étant le plus autonome possible
– même s’ils sont suivis par un enseignant.
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire