these_telemedecine_guide_methodo_fspf

publicité
Benoit Schott - Projet de thèse d’exercice
Les attentes des patients vis-à-vis de la télémédecine et de télésurveillance :
Quel positionnement pour le pharmacien d’officine ?
Bonjour, ce questionnaire a pour but de connaître l’avis des patients sur la possible et future place de
la télémédecine dans la prise en charge de leur maladie.
Ce questionnaire permettra aussi de concevoir les possibles implications du pharmacien d’officine dans
ce domaine.
Ce travail est réalisé dans le cadre d’une thèse d’exercice de Docteur en pharmacie.
Le questionnaire comporte 5 pages (annexe 1) et est associé à 2 autres documents annexes (annexe 2 :
fiche d’évaluation de l’observance d’un traitement médicamenteux et annexe 3 : définition de la
télémédecine). Un entretien dure environ 15 minutes.
Définition de la télémédecine
La télémédecine se définit par une forme de pratique médicale à distance utilisant les technologies de
l’information et de la communication. Elle met en relation, entre eux ou avec un patient, un ou
plusieurs professionnels de santé.1
La télémédecine est un terme générique qui se décline en 5 catégories d’actes2 :
1. La téléconsultation, qui a pour objet de permettre à un professionnel médical de donner une
consultation à distance avec un patient. Un professionnel de santé peut accompagner le
patient lors de cette consultation.
2. La télé-expertise, permet à un professionnel médical de demander l’avis d’un ou de plusieurs
professionnels de santé concernant la prise en charge d’un patient.
3. La télésurveillance médicale, permet le suivi thérapeutique du patient par des professionnels
de santé. L’enregistrement des informations nécessaires au suivi peut être automatisé ou
réalisé par le patient lui-même ou par un professionnel de santé.
4. La téléassistance médicale, qui a pour objet de permettre à un professionnel médical d'assister
à distance un autre professionnel de santé au cours de la réalisation d'un acte (exemple : une
intervention chirurgicale se déroulant à l’autre bout de la planète).
5. La réponse médicale qui est apportée dans le cadre de la régulation (SAMU/SMUR).
1
2
Article 78 de la Loi HPST
Article R.6316-1 du Code de la Santé publique
1
But du projet
La télémédecine et la télésurveillance sont des nouvelles formes de pratiques de la santé. Cependant
pour de nombreuses raisons, leurs utilisations restent marginales. Les rares expérimentations ne
concernent pas le pharmacien d’officine. Le but de cette thèse est de montrer que le pharmacien
pourrait se positionner comme un acteur à part entière dans ces domaines et de cerner l’avis des
patients à ce sujet.
Méthodologie
Acteurs : Officines d’Alsace sur la base du volontariat.
Période : du XX/XX/2015 au XX/XX+1/2015.
Outil : questionnaire à utiliser dans le cadre d’entretiens semi-directifs avec les patients (annexe 1).
Le questionnaire présenté en annexe 1 correspond à la version optimisée d’un questionnaire qui a fait
l’objet d’un retour d’expérience préalable auprès d’une dizaine de patients pendant les mois de juillet
et d’août 2014.
Conduite des entretiens
Les entretiens sont à réaliser par une même personne dans l’officine, quel que soit son statut.
1. Choix des patients : La personne responsable de l’étude proposera l’entretien au premier
patient qu’elle servira et notera le nombre de refus. Tous les patients majeurs pourront se voir
proposer le questionnaire.
2. Utilisation du questionnaire : annexe 1
 L’expérimentateur numérotera chaque questionnaire de manière croissante et notera
le temps de l’entretien en minutes. Il indiquera le nom et la ville où se trouve l’officine
sur la première page du questionnaire.
 Il demandera que le patient précise ses réponses pour les questions avec
« commentaires ».
 Il fera l’évaluation de l’observance d’un traitement médicamenteux dès qu’un patient
prendra un traitement chronique (outil : cf. annexe 2). Le détail de cette évaluation
n’est pas inclus dans le questionnaire en ligne.
3. Nombre d’entretiens : L’organisation de la conduite des entretiens est laissée à l’appréciation
du titulaire d’officine. Un objectif cible de 10 entretiens par officine est fortement souhaité.
4. Transmissions des données : L’expérimentateur enverra des copies scannées des
questionnaires à la fin de la période d’étude à l’adresse mail : [email protected]
Il pourra sinon enregistrer directement l’entretien par voie électronique en utilisant le lien :
https://docs.google.com/forms/d/1j97BuOLbEJLlwfGt7ltth8_L23pb7ISaDPQLzKlCEY/viewform?c=0&w=1
Sinon, il les déposera à l’accueil de la Faculté ou les laissera à disposition dans l’officine.
Le mode de transmissions devra être communiqué à l’adresse : [email protected]
2
Téléchargement