Activite et plein emploi

publicité
Activité et plein emploi
L’expérimentation ATD Quart monde qui va s’ouvrir sur le territoire du Mauléonnais, pourrait être
une réponse au chômage d’exclusion.
Faire le pari que tous les chômeurs de longue durée du territoire puissent obtenir un CDI.
En fonction des souhaits, des compétences des chômeurs, une entreprise conventionnée leur
proposerait un CDI financé par le transfert de diverses aides (les allocations chômage, RSA …). Le
contrat porterait sur des activités qui ne seront pas en concurrence avec l’économie classique mais
sur des activités d’intérêt collectif dans certains domaines : l’environnement, la culture, le
tourisme, les services, l’agriculture ….
Ces emplois créés, utiles dont on a besoin, et qui n’ont pas aujourd’hui de financement,
apporteraient un nouveau dynamisme sur une économie du territoire.
Ce projet devra nécessiter une adhésion de toutes les parties prenantes :
-
les entreprises qui devront se sentir concernées et surtout pas agressées par le projet, elles
devront y trouver des atouts,
les élus de toutes sensibilités, un projet qui a des valeurs mais qui n’est pas idéologique,
le monde associatif,
la société civile.
Lever les paralysies juridiques pour sortir des chemins classiques et pour inventer de nouveaux
chemins. Le secteur marchand ne pourra plus offrir le plein emploi parce qu’il y a une évolution, il
faudra trouver, pour éviter l’exclusion d’autres formes d’activités qui permettront d’avoir accès à
une forme d’emploi qui permettra dans sa dimension humaine d’élever les gens et de faire en sorte
qu’ils ne soient pas complètement oisifs.
Les crédits de la formation professionnelle, pas assez orientés vers les demandeurs d’emploi. Un
demandeur d’emploi en formation pourrait avoir un contrat de travail, qu’il soit considéré en activité
non comme un demandeur d’emploi. Ce serait une approche humainement intéressante.
Si tout le monde avait la possibilité d’avoir toujours un contrat de travail c'est-à-dire de ne pas
tomber dans du chômage de longue durée, si on est dans le plein emploi, la flexibilité est plus facile
beaucoup plus naturelle. Flexibilité aussi pour les entreprises en fonction de leur activité
Pour alimenter financièrement ce type de dispositif, on pourrait imaginer une contribution des
entreprises, sur le modèle de la cotisation AGS (Assurance Garantie des Salaires) une Assurance
Garantie d’Activité, (AGA). On pourrait alimenter ce dispositif, en grande partie, par les sommes
attribuées aux primes de licenciement et aux primes supra légales...
Dans ce moment de crise économique et sociale, il faut penser autrement, tout est question de bon
sens…
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

TEST

2 Cartes Enrico Valle

Créer des cartes mémoire