Le dram continue à se dévaluer et les prix à augmenter

publicité
Le dram continue à se dévaluer et les prix à augmenter
Par Sara Khojoyan
ArmeniaNow / armenews.com - 20/1/2015
Le gouvernement arménien n'a pas d'outils économiques pour lutter contre
les problèmes qui menacent l'économie du pays à la suite de la dévaluation
du dram affirment des experts.
À la fin de 2014, le gouvernement a stabilisé le taux de change à 450 drams
/ 1 dollar après avoir atteint 550 drams / 1 dollar en Novembre. Mais le
dram continue à se dévaluer, car il s'est vendu à 474 drams/1$ le 12 Janvier
Selon l'économiste Vilen Khachatryan, la dévaluation du dram continuera,
conditionnée par l'évolution économique dans le monde, notamment en raison
de la baisse des prix du pétrole, et aussi longtemps que l'Arménie
importera plus qu'elle n'exporte ce sera un gros problème pour le pays.
"Jusqu'à ce que nous atteignons le point où notre balance des paiements est
moins négatif, c'est à dire quand nous commencerons à exporter plus, il
sera très difficile d'éviter un tel phénomène dans notre économie >>, a dit
l'économiste à ArmeniaNow.
Il est à noter que depuis le début de la dévaluation en Décembre, la Banque
centrale a accordé une importance au processus notamment en termes de
renforcement des exportations ; Toutefois, Khachatryan est sûr qu'il n'y a
pas eu d'augmentation des volumes d'exportation.
"Ce serait bien s'ils restaient au même niveau", a déclaré l'expert. "Nous
devons produire pour l'exportation ; le potentiel de production de notre
pays est actuellement ce que nous avons".
Les conclusions de Khachatryan sont basés sur la baisse des prix du marché
international sur les matières exportées de l'Arménie, tels que l'acier et
le molybdène.
Représentant du Congrès National Arménien (ANC) l'économiste Vahagn
Khachatrian ne voit pas les possibilités de croissance des exportations.
"Cela n'arrivera pas tout seul. Cela a besoin de temps, parce que la
production doit être élaborée et des technologies appropriées achetées, "a
dit l'économiste à ArmeniaNow.
"Dans un pays comme l'Arménie où les importations sont trois fois plus
élevées que les exportations, cette situation signifie l'inflation", a-t-il
ajouté.
Selon Khachatryan, le pays ne possède pas les ressources qui pourraient
aider l'Arménie à supporter les conséquences de la dévaluation de la
monnaie.
"Nous n'avons pas les exportations, les transferts déjà en NovembreDécembre ont montré de mauvais indices, les investissements sont rares, et
il n'y a plus possibilité d'emprunter," a déclaré l'économiste ajoutant
qu'après la crise de 2009 la dette extérieure de l'Arménie a augmenté de
1,5 milliards de dollars à 3,8 milliards de dollars.
"Il n'y a pas de solutions économiques pour la situation créée, et le
système politique actuel a expiré déjà lui-même", a ajouté Vahagn
Khachatrian.
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire