Coelioscopie - Pharmacie Mauger

publicité
Coelioscopie
Données techniques
Conseils patients / Conseils officinal
Résultats et normes
La cœlioscopie ou laparoscopie est une
intervention chirurgicale qui permet de visualiser et
pratiquer des gestes chirurgicaux à l'intérieur de la
cavité abdominale.
Contrairement à la chirurgie classique, les
incisions sont minimes, de l’ordre de quelques
millimètres. Dans certains cas,
une cœlioscopie nécessite une conversion en
laparotomie (chirurgie classique).
Sous anesthésie générale, introduction
d’une aiguille à travers la paroi de l'abdomen
pour insuffler du gaz carbonique et distendre
la cavité abdominale (meilleure visibilité des
organes) ;
incision de 1 cm ombilicale et introduction
d’un trocart et cœlioscope (relié à une
caméra).
Les indications sont à visée diagnostique et/ou thérapeutique.
Chirurgie gynécologique, urinaire et abdominale essentiellement :







Appendicite, cholécystectomie (vésicule biliaire…) ;
Kyste de l'ovaire ;
Grossesse extra-utérine ;
Hystérectomie (ablation de l'utérus) ;
Bilan d’infertilité, de douleurs pelviennes…
Consultation d’anesthésie au
minimum 7 jours avant
l’intervention (sauf urgence) :
prescriptions d’examens
complémentaires éventuels, arrêt
de certains traitements… ;
Etre à jeun le jour J (depuis la
INFORMATIONS DE PUBLICATION
Source : Médecin des Hôpitaux - Praticien Hospitalier ; Urgences médico-chirurgicales
et judiciaires, SMUR; Hôtel-Dieu-Cochin (Paris); Université Paris Descartes
Créé le : 11/08/2009 | Mis à jour le : 19/03/2010
Page 1/2
veille au soir) ;
Signaler toute fièvre, toute
infection ou prise d'aspirine et
d'anticoagulant dans les jours
précédant l'intervention ;
Préparation digestive (lavement)
éventuel à réaliser ;
Douche et rasage de la zone
d’intervention.



Où ?
Au bloc opératoire par un chirurgien en salle d'opération.
Déroulement
Sans anesthésie générale (par voie intraveineuse).
Après l’examen
Salle de réveil en période post-opératoire immédiate.

La cœlioscopie présente moins de complications et permet de réduire la durée
d'hospitalisation avec un retour à la vie normale plus rapide.
Esthétiquement, les cicatrices sont plus petites et moins visibles.
Après une intervention chirurgicale, il faut consulter en urgence en cas de saignements, de fièvre
supérieure à 38°, de douleurs abdominales ou pelviennes et de douleurs au mollet, à la poitrine ou en cas
d’essoufflement.
Date de création et de mise en ligne de la fiche : 11-08-2009.
Les éléments d’informations et conseils qui y figurent sont d’ordre général et ne sont pas exhaustifs. Ils ne
peuvent se substituer au diagnostic et aux conseils du pharmacien adaptés à la situation du patient. Le
pharmacien est entièrement responsable de l’usage et des interprétations qu’il fait des informations qu’il
consulte et des conseils qu’il en déduit ou des actes qu’il effectue. En conséquence, l’utilisateur des fiches
s'interdit de mettre OCP et l’auteur en cause pour un litige qui serait né de l'exploitation de ces éléments
d'information et conseils.
© OCP - 2008
INFORMATIONS DE PUBLICATION
Source : Médecin des Hôpitaux - Praticien Hospitalier ; Urgences médico-chirurgicales
et judiciaires, SMUR; Hôtel-Dieu-Cochin (Paris); Université Paris Descartes
Créé le : 11/08/2009 | Mis à jour le : 19/03/2010
Page 2/2
Téléchargement
Explore flashcards