Introduction aux Principes d`Economie

publicité
Université de Rennes 1
Année 2000-2001
Examen AES 1 ère année
Introduction aux Principes d’Economie
Session de septembre
Thierry PENARD
(Durée : 2 heures)
Correction
Exercice 1 : Le marché des téléphones portables (5 points)
Récemment, plusieurs entreprises d’équipements de télécommunications (Alcatel, Philips,
Ericsson, …) ont fait part de leur intention de réduire leurs capacités de production et de
fermer certaines usines de fabrication de téléphones portables.
a) Quel devrait être l’effet de ces mesures sur l’offre de téléphone portable ? Comparez
graphiquement la nouvelle situation d’équilibre à l’ancienne situation sur le marché des
téléphones portables. Commentez.
Ces mesures devraient réduire l’offre de téléphone portable. Pour un même prix de vente,
les fabricants seront prêts à produire moins de portable. La courbe d’offre va se déplacer
vers la gauche
Nouvelle offre O’
O
E**
P**
E*
P*
D
Q**
Q*
1
Conséquence du rationnement : le nouvel équilibre du marché se déplace de E* à E** :
les quantités d’équilibre diminuent de Q* à Q** et les prix d’équilibre augmentent de P* à
P**.
b) Supposons que les opérateurs de télécommunications en accord avec les fabricants de
téléphone portable décident de proposer des subventions importantes à leurs abonnés
mobiles pour l’achat d’un nouveau téléphone portable. Évaluez l’impact de cette politique
de subvention sur les prix et les quantités d’équilibre sur le marché du téléphone portable,
sachant que la demande de téléphone portable est fortement élastique.
En cas de subventions accordées aux abonnés, la demande de téléphones portables
augmente et se déplace vers le haut. Pour un même prix de vente (prix annoncé par les
producteurs, hors subvention), les consommateurs sont prêts à demander plus car ils
savent qu’ils bénéficieront d’une subvention.
Prix
Nouvelle offre O’
E***
P***
P**
D après subvention
E**
D avant subvention
Quantités
Q**
Q***
Conséquence des subventions : le nouvel équilibre du marché se déplace de E** à E** :
les quantités d’équilibre augmentent de Q** à Q*** et les prix d’équilibre augmentent de
P** à P***. Toutefois comme la demande est fortement élastique (elle est proche de
l’horizontale), l’impact de la subvention sera très fort sur les quantité, car les
consommateurs réagiront de manière importante à cette baisse effective des prix. A
l’inverse, si la demande avait été inélastique (la demande est rigide et les consommateurs
achètent toujours la même quantité quel que soit le prix), les subventions n’auraient aucun
effet sur la fonction de demande (tout comme une taxes) et les prix et quantités d’équilibre
n’auraient pas été affectés. En résumé, plus la demande est élastique et plus une
subvention aura un impact positif sur les quantités d’équilibre.
2
Exercice 2 : La vente de produits informatiques (6 points)
Infocomputer est une entreprise qui vend des produits informatiques (ordinateurs,
imprimantes, logiciels). Cette entreprise a le choix entre différents formules ou techniques
pour vendre ses produits. Elle peut opter pour une formule de libre service (formule A), où le
client choisit lui-même ses produits, sans être conseillé par un vendeur. Elle peut aussi choisir
la formule B où le client est accueilli par un vendeur qui le guide dans ses achats.
Dans la première formule (A), il lui faut seulement 4 salariés et les ventes annuelles attendues
sont de 1 million de francs. De plus, le coût fixe pour l’année est estimé à 100 000 F.
Dans la formule B, il lui faut 10 salariés, mais les ventes annuelles attendues sont de 2
millions de francs et le coût fixe pour l’année est estimé à 150 000 F.
a) Si le coût annuel d’un salarié est de 150 000 F, quel est le profit attendu pour chacune des
formules ? Quelle formule devraient choisir les dirigeants d’Infocomputer ?
Profit = Recettes (ou chiffre d’affaire)- coûts
Formule A : les coûts sont de 100 000 + 4*150 000= 700 000 et les profits sont donc de
300 000 F.
Formule B : les coûts sont de 150 000 +10*150 000=1 650 000 et les profits de 350 000 F.
La formule la plus rentable est la formule B.
b) Si le coût annuel d’un salarié passe à 160 000 F, les dirigeants d’Infocomputer doivent-ils
conserver la même formule ? Interprétez économiquement ce résultat.
La formule A donne un profit de 260 000 F alors que la formule B donne un profit de 250
000 F. La formule A devient donc plus rentable.
Interprétation : lorsque le prix relatif d’un des facteurs de production augmente, le
producteur a intérêt à substituer à ce facteur d’autres facteurs ou à recourir à des
techniques ou combinaisons de production moins intensives en ce facteur.
Dans le cas d’Infocomputer, la hausse du coût du travail amène ses dirigeants à opter pour
la formule A, moins intensive en travail.
Exercice 3 : Les vacances de Ghislaine (6 points)
Ghislaine est étudiante. En juillet, elle a décidé d’occuper un emploi saisonnier, rémunéré 45
F de l’heure. Par contre, elle a choisi de partir en vacances à St Malo au mois d’Août. Elle
dispose d’un budget « Loisir et sport » pour ses vacances, qu’elle souhaite allouer entre
différentes activités. Par commodité, nous nous limitons à deux activités, le VTT (activité 1)
et la planche à voile (activité 2).
3
a) Supposons que Ghislaine ne puisse pas consacrer plus de 20 heures sur le mois à ces deux
activités. Écrire et représenter graphiquement sa contrainte temporelle dans les choix de
ces deux activités.
Soient t1 le temps consacré à l’activité 1 et t2 le temps consacré à l’activité 2. La contrainte
temporelle de Ghislaine pour les activités de VTT et de planche à voile s’écrit :
t1 + t2 = 20 H
En effet, Ghislaine ne peut épargner du temps. Elle doit donc utiliser l'ensemble des 20 H
entre les deux activités.
Soient t1 le temps consacré à l’activité 1 et t2 le temps consacré à l’activité 2. La contrainte
temporelle de Martine pour les activités de VTT et de planche à voile s’écrit :
t1 + t2 = 20 H
En effet, Martine doit utiliser 20 H pour ces deux activités (le temps ne peut pas
s'épargner contrairement au budget). Graphiquement, on représente en bleu le domaine
des choix possibles si domaine défini par la droite t2 = 20 - t1
Activité 2 en heures
Domaine de
choix
20
10
Activité 1 en heures
10
20
b) Supposons que Ghislaine dispose de 600 F de budget pour ces deux activités. Ce budget
lui sert à louer le matériel nécessaire. Supposons que le prix d’une heure d’activité 1
(location d’un VTT) soit égale à 30 F et que le prix d’une heure d’activité 2 (location
d’une planche à voile) soit égale à 40 F. Écrire et représenter graphiquement la
contrainte budgétaire de Ghislaine pour ces deux activités.
La contrainte budgétaire de Ghislaine s’écrit :
30*t1 +40*t2 ≤ 600
avec t1 le temps consacré à l’activité 1 et t2 le temps consacré à l’activité 2. Ainsi,
Ghislaine peut utiliser au maximum 600 F pour ses deux activités. Elle peut aussi utiliser
moins que 600 F. Si 30*t1 + 40*t2 =600, on dira que la contrainte budgétaire est saturée.
Graphiquement on représente en rouge la contrainte budgétaire qui pèse sur les choix
d’activités. Si Ghislaine ne souhaite faire qu’une seule activité, elle peut faire au
4
maximum 20 h de VTT (30*20=600) ou alors au maximum 15 h de planche à voile
(40*15=600).
5
Activité 2 en heures
20
Contrainte
budgétaire
15
10
Activité 1 en heures
10
20
c) Au final, Ghislaine sera-t-elle contrainte dans son choix optimal d’activités par le temps
(20 heures) ou par son budget (600 F) ? Justifiez.
Au final, elle est contrainte plus par son budget que par le temps. En effet, du point de vue
de sa contrainte temporelle, elle pourrait très bien faire 20 h uniquement de planche à
voile, alors que sur le plan budgétaire, elle ne peut en faire au maximum que 15 h. On voit
d'ailleurs graphiquement que la contrainte temporelle est au dessus de la contrainte
ou droite budgétaire.
d) Quel est l’effet prévisible d’une hausse du prix de l’activité 1 (VTT) sur les choix
optimaux d’activité ?
Si le prix de l’activité 1 augmente, deux effets vont jouer :
• Un effet de substitution conduisant Ghislaine à remplacer des heures d’activité 1
par des heures d’activités 2, compte tenu de la hausse de prix relatif de l’activité 1
• Un effet revenu conduisant Ghislaine à réduire le temps de deux activités. En effet,
la hausse du prix de l’activité appauvrit Ghislaine et réduit son espace de choix .
Ces deux effets jouent dans le même sens pour l’activité 1 : Ghislaine va réduire le
nombre d’heures de VTT. Par contre, ils jouent en sens contraire pour l’activité 2 : l’effet
net est indéterminé et peut se traduire par une hausse comme une baisse des heures de
planche à voile.
e) Après avoir donné la définition du concept de coût d’opportunité, vous calculerez le coût
d’opportunité de Ghislaine pour une heure dans chacune des deux activités.
Le coût d’opportunité d’une activité correspond au prix de l’ensemble des ressources
utilisées pour cette activité, valorisées à leur meilleur usage. Ici le coût d’opportunité doit
intégrer la valeur du temps consacré à ces activités. En effet, non seulement Ghislaine doit
payer pour louer le matériel (avec cet argent, elle aurait pu acheter d’autres biens), mais
elle renonce aussi à utiliser son temps à d’autres activités et notamment à une emploi
rémunéré, où elle aurait pu obtenir un salaire horaire de 45 F. Le coût d’opportunité du
temps de Ghislaine est donc égal à son salaire.
Au final, le coût d’opportunité de l’activité 1 est égale à 30 +45 = 75 F et celui de
l’activité 2 à 40 + 45 = 85 F.
6
Remarque : On pourrait réécrire la contrainte temporelle sous une forme plus proche de la
contrainte budgétaire, si l'on veut bien considérer que le prix du temps est égal au salaire
horaire. La contrainte temporelle deviendrait alors :
45* t1 + 45*t2 = 45*20
ce qui est bien équivalent à :
t1 + t2 = 20
Exercice 4 : Le marché automobile (5 points)
Les constructeurs automobiles français ont l’habitude de procéder à des modifications de leur
catalogue de prix le 1er juillet de chaque année. A cette occasion, un des constructeurs
commande une étude auprès d’un cabinet de statisticiens-économistes pour savoir s’il doit
augmenter ou baisser le prix d’un de ses modèles, dénommé Megzara. Après calcul, le cabinet
estime que l’élasticité-prix de la demande sur ce modèle est égale, en valeur absolue, à 0.8.
a) De manière générale, que mesure le concept d’élasticité-prix de la demande pour un
bien ? Donnez la formule générale et commentez-la.
L’élasticité-prix E mesure la sensibilité des consommateurs aux variations de prix et est
donnée par la formule suivante :
∆Q
Q
E=−
∆P
P
b) Quels peuvent être les facteurs qui influencent l’élasticité-prix de la demande d’une
voiture comme la Megzara ?
Le principal facteur déterminant est l’existence ou non de modèles de voitures qui sont
des substituts proches à la Megzara. S’il existe des modèles très proches, alors la demande
pour la Megzara sera très élastique : les consommateurs seront très sensibles aux prix et
une hausse de prix même légère pourra entraîner une forte baisse de la demande, les
consommateurs se reportant sur les modèles proches proposés par les concurrents. En
revanche, si la Megzara n’a pas de modèle équivalent ou substituable, alors l’élasticité de
la demande sera faible.
c) Pour notre constructeur français, quel sera l’impact précis d’une hausse de 10% du prix
de son modèle Megzara sur les ventes de ce modèle ? En déduire la variation de recettes
du constructeur sur le modèle Megzara.
Une hausse de 10 % entrainera une baisse de 8 % de la demande, c’est à dire une baisse de
8% de ses ventes. Or on sait que le coefficient multiplicateur des recettes est égal au
produit des coefficients multiplicateurs des prix et des ventes. De plus, on obtient le
coefficient multiplicateur des prix en ajoutant 1 au taux de variation des prix. Même chose
pour les ventes.
Cm(recettes)= Cm(prix)*Cm(ventes)
Cm(recettes)= 1.1*0.92=1.012
Taux de variation recettes en %= (Cm(recettes) –1)*100=1.2 %
7
En cas de hausses des prix de 10 %, les recettes augmenteraient de 1.2 %
d) Mêmes questions qu’en b), en cas de baisses de 5% des prix de la Megzara. Que
conseillez-vous de faire aux dirigeants de ce constructeur automobile ?
En cas de baisse des prix de 5 %, les ventes progresseraient de 4 % et les recettes
baisseraient 1.2 % :
Cm(recettes)= 0.95*1.04=0.988
Taux de variation re cettes en %= (Cm(recettes) –1)*100=- 1.2 %
On conseille donc aux dirigeants de cette maison de disque d’augmenter leurs prix de
10%. Ce résultat n’est guère surprenant, car dès lors que l’élasticité de la demande est
inférieure à 1 en valeur absolue, on sait qu’il est préférable d’augmenter les prix.
8
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

TEST

2 Cartes Enrico Valle

Créer des cartes mémoire