INVESTIR AU CANADA APERÇU Symbol of the Government of

advertisement
INVESTIR AU CANADA
APERÇU
Symbol of the Government of Canada
LE CANADA, VOTRE PASSERELLE VERS L’AMÉRIQUE DU NORD ET LE MONDE
GRÂCE À L’ALENA, LES INVESTISSEURS AU CANADA PROFITENT D’UN ACCÈS PRIVILÉGIÉ À UN MARCHÉ
CONTINENTAL DE 20 MILLE MILLIARDS DE DOLLARS US (PIB) COMPRENANT PLUS DE 480 MILLIONS DE
CONSOMMATEURS
CHAQUE JOUR, DES ÉCHANGES COMMERCIAUX DE PLUS DE 2 MILLIARDS DE DOLLARS US
FRANCHISSENT LA FRONTIÈRE ENTRE LE CANADA ET LES ÉTATS-UNIS
PRINCIPAUX FAITS SUR LE CANADA (2015)
Population
35,9 millions
PIB
1,983 mille milliards de dollars
PIB par habitant
55 319 $
Exportations de biens et services
625,4 milliards de dollars
Importations de biens et services
671,2 milliards de dollars
Hausse des prix à la consommation
1,1 %
Investissements directs étrangers au Canada
768,5 milliards de dollars
Investissements directs canadiens à l’étranger 1 005,2 milliards de dollars
INVESTIR AU CANADA
NOS PRINCIPALES RÉUSSITES
MEILLEUR ENVIRONNEMENT COMMERCIAL DU G20
Selon des classements récents de Forbes1 et de Bloomberg2, le Canada est le meilleur pays du G20 pour
établir des activités commerciales, et l’Economist Intelligence Unit affirme que le Canada devrait rester
le meilleur pays du G20 pour faire des affaires pendant les cinq prochaines années, de 2016 à 2020.3 Le
Canada est également le pays du G20 où il est le plus facile de démarrer une entreprise, un processus
qui comprend seulement deux étapes et s’effectue en un jour et demi selon la Banque mondiale.4 La
position élevée du Canada dans les classements mondiaux démontre aux investisseurs que le pays
dispose d’un environnement qui favorise la croissance des entreprises.
1
2
3
4
Forbes.com LLC. Meilleurs pays où faire des affaires en 2015.
Bloomberg L.P. Meilleurs pays où faire des affaires en 2014.
Economist Intelligence Unit. Business Environment Rankings and Index 2014.
Groupe de la Banque mondiale. Doing Business 2016 : Mesure de la qualité et de l’efficience du cadre réglementaire . p. 54.
ÉCONOMIE LA PLUS PERFORMANTE DU G7
L’économie du Canada est l’une des plus résilientes au monde : le pays surclasse systématiquement ses
collègues du G7 pour la croissance économique à long terme et affiche la croissance la plus rapide du
G7. Le Canada bénéficie d’une avance de 330 points de base sur son plus proche rival, les États-Unis,1 et
a enregistré la deuxième performance plus élevée en matière de croissance de l’emploi des pays du G7
au cours de la dernière décennie.2 La performance économique du Canada est favorisée par une base
de ressources diversifiée, des grappes d’innovation à la fine pointe, des coûts d’entreprise et des taux
d’imposition concurrentiels, et l’un des systèmes financiers les plus stables au monde, offrant ainsi de
nombreuses occasions de croissance et de la stabilité aux investisseurs qui souhaitent interagir avec la
communauté des affaires du pays.
1
2
Calculs basés sur les Perspectives économiques mondiales intérimaires de l’OCDE. Février 2016.
Perspectives économiques de l’OCDE, No. 98. Novembre 2015.
L’ÉCONOMIE LA PLUS CONCURRENTIELLE DU G7
Pour répondre aux besoins des investisseurs internationaux et rester concurrentiel dans un marché
mondial dynamique, le Canada offre les coûts d’entreprise les plus favorables et les taux d’imposition
pour les entreprises les plus faibles du G7, tout en offrant des crédits d’impôt et des incitatifs fiscaux
pour les organisations qui désirent s’établir au pays.
Selon le rapport Choix concurrentiels 2016 de KMPG, qui présente une comparaison des coûts
d’entreprise dans plusieurs pays, les coûts d’entreprise globaux au Canada sont les plus faibles du G7 et
sont inférieurs de 14,6 % à ceux des États-Unis.1 Trois des plus grandes villes du Canada – Toronto,
Vancouver et Montréal – se classent aux trois premiers rangs pour la compétitivité en matière de coûts
parmi 54 métropoles du Canada et des États-Unis comptant une population d’au moins deux millions de
personnes. En fait, toutes les villes canadiennes faisant partie de l’étude sont plus concurrentielles que
chacune des villes américaines étudiées.2
La compétitivité du pays en matière de coûts, associée au meilleur environnement commercial du G203
et à un accès privilégié aux marchés les plus prospères au monde, rendent les villes canadiennes idéales
pour les investissements d’affaires. La compétitivité du Canada en matière de coûts n’est pas un hasard.
Selon KPMG, notre historique d’incitatifs à l’investissement, associé aux faibles coûts de main-d’œuvre
et de location de locaux, aux faibles taux d’imposition et aux faibles coûts de santé, a créé un
environnement idéal pour les investisseurs étrangers, faisant du Canada l’un des pays du G7 les plus
rentables pour faire des affaires.
1
2
3
4
KPMG. Choix concurrentiels 2016.
Ibid.
Forbes.com LLC. Meilleurs pays où faire des affaires en 2015.
Investir à Toronto. Investir pour réussir.
QUARTIER DES AFFAIRES DE TORONTO, OÙ EST ÉTABLIE LA BOURSE DE TORONTO. EN FÉVRIER 2015, LA BOURSE DE TORONTO ÉTAIT CLASSÉE
2E AU MONDE POUR LE NOMBRE D’ENTREPRISES INSCRITES ET 2E EN AMÉRIQUE DU NORD POUR LE NOMBRE D’ENTREPRISES
TECHNOLOGIQUES INSCRITES.4
UN DES TAUX D’IMPOSITION POUR LES ENTREPRISES LES PLUS FAIBLES DU G20
L’environnement commercial axé sur l’investissement au Canada est basé sur un taux d’imposition
concurrentiel pour les entreprises, qui offre une excellente valeur aux investisseurs étrangers.
Le rapport Paying Taxes 2016 de PricewaterhouseCoopers classe le Canada au deuxième rang du G20
(après l’Arabie saoudite) en ce qui concerne le coût de tous les impôts assumés par les entreprises qui
exercent leurs activités au pays.1 Le taux combiné fédéral et provincial d’impôt sur le revenu des
sociétés au Canada a été réduit de 42,4 pour cent en 2000 à 26,3 pour cent en 2015, soit 12,7 points de
pourcentage sous le taux des États-Unis.
SOUTIEN CONSTANT À LA RECHERCHE ET AU DÉVELOPPEMENT
Le soutien aux entrepreneurs permet au Canada de se démarquer comme chef de file mondial en
recherche et développement de pointe. Le programme canadien de crédit d’impôt pour la recherche
scientifique et le développement expérimental fournit des milliards en crédits et en incitatifs aux
entreprises qui font de la R-D au Canada. Ce programme offre des incitatifs pour les coûts directs
encourus à l’interne dans le cadre de travaux de R-D, y compris le développement expérimental, la
recherche appliquée et fondamentale, le génie, la conception, la recherche opérationnelle, l’analyse, la
programmation informatique, la collecte de données, les tests et la recherche psychologique. Grâce aux
incitatifs fiscaux souples, complets et concurrentiels du Canada en matière de R-D, les investisseurs
étrangers peuvent facilement demander du soutien par l’entremise d’une organisation mère à
l’extérieur du pays ou d’une société privée sous contrôle canadien.
Le programme de crédit d’impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental est
complété par une vaste gamme de programmes incitatifs fédéraux et provinciaux, dont les investisseurs
peuvent profiter pour faire évoluer leurs activités au Canada. Pour en savoir davantage sur ces
programmes, veuillez communiquer avec Investir au Canada dès aujourd’hui.
1
Basé sur le rapport de PricewaterhouseCoopers. Paying Taxes 2016.
UN MILIEU DE TRAVAIL EXCEPTIONNEL
INSTRUITS ET MOTIVÉS
La main-d’œuvre très instruite, motivée et adaptable du Canada répond aux besoins des investisseurs
étrangers et leur offre un bassin de talents de classe mondiale tout à fait concurrentiel dans une
économie mondiale dynamique :
• Le Canada se classe au premier rang des pays de l’OCDE pour l’éducation postsecondaire : 54 % de
notre population adulte a terminé des études supérieures1
• Le Canada possède la concentration la plus élevée d’entrepreneurs des pays du G72
• Le Canada est le deuxième pays du G20 en termes de compétitivité de sa main-d’œuvre3
• Le Canada se classe au premier rang de l’indice de capital humain du Forum économique mondial, qui
évalue les compétences et les capacités de la main-d’œuvre des pays du G204
1
2
3
4
OCDE. Regards sur l’éducation 2015. Novembre 2015.
Global Entrepreneurship Research Association. Global Entrepreneurship Monitor 2015-16.
International Institute for Management Development (IMD). World Talent Report 2015.
Forum économique mondial. Rapport sur le capital humain 2015.
QUALITÉ DE VIE
Pour les investisseurs internationaux qui cherchent à étendre leurs activités et à attirer des employés
talentueux, le niveau de vie élevé du Canada constitue un avantage essentiel :
• Le Canada se classe au premier rang du G7 pour sa qualité de vie, en fonction de facteurs tels que
l’accès à des logements de qualité, le revenu moyen, la disponibilité des emplois, l’accès à l’éducation et
aux services de santé, ainsi que l’environnement1
• Le Canada se classe au premier rang du G7 pour la liberté économique2, la démocratie3 et le progrès
social4
• Les villes canadiennes de classe mondiale se classent parmi les meilleures au monde pour y vivre et y
travailler. Vancouver, Toronto, Ottawa et Montréal font d’ailleurs partie des 25 villes où il est le plus
agréable de vivre5
ACCÈS AUX MARCHÉS (réduire section de 15 mots)
Le Canada offre un accès inégalé aux investisseurs directs étrangers qui souhaitent investir en Amérique
du Nord :
• L’ALENA permet aux investisseurs d’accéder à un marché dont le PIB combiné atteint 20 mille milliards
de dollars
• Le Canada offre des liaisons de transport efficaces vers le monde entier, un réseau de transport allant
de l’Atlantique au Pacifique en passant par le cœur de l’Amérique du Nord, des procédures portuaires
automatisées, des systèmes d’identification par transpondeur et des centres de traitement conjoints qui
permettent la circulation facile des marchandises
• Les liaisons de transport entre le Canada et l’Europe de l’Ouest et l’Asie sont en moyenne de 2 à
3 jours plus rapides que celles des principaux ports des États-Unis6
• Les prochaines étapes de la mise en œuvre de l’Accord économique et commercial global (AECG) entre
le Canada et l’Union européenne vont bon train, et l’AECG devrait entrer en vigueur en 2017.
1
2
3
4
5
6
OCDE. Comment va la vie 2015.
The Heritage Foundation. Indice de liberté économique 2016.
Economist Intelligence Unit. Indice de la démocratie 2015. p. 4.
The Social Progress Imperative. Indice de progrès social 2015.
Mercer LLC. Classement de la qualité de vie 2016.
SeaRates LP.
NOS SECTEURS ÉMERGENTS
FABRICATION DE POINTE
Dans le secteur de la fabrication de pointe, le Canada offre aux investisseurs des coûts d’entreprise
concurrentiels, un faible taux d’imposition, le soutien du gouvernement à la R-D et une main-d’œuvre
hautement qualifiée. Dans le secteur aérospatial, la chaîne de valeurs canadienne est fortement
intégrée. L’industrie exporte 80 pour cent de sa production1 et sert une vaste gamme de secteurs en
amont, médian et en aval, par exemple les simulateurs de vols commerciaux, les petits moteurs à
turbine à gaz, les systèmes de contrôle environnemental, les avions de transport régional et les
hélicoptères civils.
Le Canada est un chef de file mondial dans le secteur automobile, avec 13 pour cent de la production de
véhicules légers en Amérique du Nord dans 34 grandes usines de montage dans un rayon de cinq heures
de route de Détroit. Parmi les principaux avantages concurrentiels du pays, notons certaines des usines
de montage les plus productives en Amérique du Nord, des politiques d’ouverture commerciale qui
assurent un accès privilégié aux plus importants marchés du monde et des coûts d’entreprise faibles qui
augmentent les marges bénéficiaires pour toute la chaîne de valeur automobile.
La fabrication de machinerie et d’équipement est un autre des secteurs industriels clés dans lesquels le
Canada excelle. La machinerie constituant l’épine dorsale des principaux secteurs industriels du Canada,
notamment l’agriculture, l’exploitation minière, pétrolière et gazière, les services publics et la
construction, l’industrie de fabrication de machinerie et d’équipement du pays est profondément
enracinée dans l’économie et est appuyée par les premières dispositions relatives aux importations de
machinerie et d’équipement en franchise de douane du G20, une infrastructure de recherche et
développement complète et un accès incomparable aux marchés.
« La proximité géographique du Canada avec les États-Unis, le climat d’affaires qui favorise la croissance
et les investissements locaux de même que la main-d’œuvre canadienne dévouée et efficace sont
importants pour nous. En outre, nous travaillons avec environ 600 fournisseurs canadiens, des grandes
sociétés aux très petites entreprises, dans le cadre de notre stratégie commerciale. Enfin, l’étendue et la
profondeur du secteur aérospatial au Canada demeurent des considérations essentielles dans notre
décision d’investir au Canada. »
Roberto Valla,
vice-président des
ventes mondiales,
Boeing Canada
1
Association des industries aérospatiales du Canada. L’état de l’industrie aérospatiale au Canada 2015.
PRODUITS CHIMIQUES ET PLASTIQUES
L’un des principaux fabricants de produits chimiques et de plastiques au monde, le Canada offre des
avantages clés aux investisseurs étrangers dans ce secteur industriel : une abondance de matières
premières relativement peu coûteuses, de faibles coûts d’entreprise, une infrastructure de R-D de classe
mondiale et un accès facile à de grands marchés grâce aux réseaux de transport modernes du pays. IHS
prévoit que d’ici 2025, les ventes et les exportations totales de produits chimiques, de caoutchouc et de
produits de plastique du Canada augmenteront de 64 % et de 100 % respectivement.1
Le Canada est un lien essentiel dans la chaîne de valeur mondiale de produits chimiques et de
plastiques, puisqu’il produit une vaste gamme de composants tels que les dérivés de la cellulose utilisés
dans les matériaux de construction et les produits pharmaceutiques, les plastiques à base végétale et les
thermoplastiques renforcés de fibres longues. L’un des plus importants producteurs de gaz naturel, de
pétrole brut et de produits agricoles au monde, le Canada peut également fournir et produire des
matières premières à faible coût pour les produits chimiques, les carburants et les plastiques
biologiques.
Grâce à ses avantages en matière de ressources naturelles et à ses liens établis avec les principaux
marchés (les producteurs canadiens de produits chimiques et de plastiques se situent à quelques heures
de route en camion de plus de 190 millions de consommateurs), la raison pour laquelle des géants de
l’industrie tels que BASF, E.I. du Pont, Praxair Technology, Inc., LANXESS AG, Dow Chemical Company,
Chevron Phillips, ExxonMobil, INEOS Group AG, Saudi Basic Industries Corporation, le groupe Aditya
Birla, Royal Dutch Shell plc, Bayer AG et Mitsubishi Chemical Corporation ont choisi de s’installer au
Canada est claire.
« La percée de XRCC dans la technologie d’agrégation par émulsion basée sur la nanotechnologie, qui a
marqué le début d’une ère nouvelle pour l’imprimerie en 2006-2007, constitue un exemple clé de
commercialisation réussie de la recherche effectuée au Canada. Cette technologie a été développée ici
même au Canada, en collaboration avec l’Institut national de nanotechnologie du Gouvernement du
Canada à l’Université de l’Alberta. »
Eme Onuoha,
vice-président des
affaires gouvernementales internationales,
Xerox Canada
1
IHS. World Industry Service.
NOS SECTEURS D’INNOVATION
Secteur prioritaire de l’économie canadienne, l’industrie des technologies de l’information et des
communications est appuyée par divers paliers du gouvernement canadien. Les incitatifs offerts par le
Canada pour la création de nouveaux produits et de nouvelles technologies sont l’une des principales
raisons pour lesquelles des chefs de file mondiaux, y compris IBM et Microsoft, investissent dans
l’industrie des TIC au Canada.
Le Canada continue à offrir un environnement prospère au secteur des médias numériques. Comptant
environ 120 000 employés créatifs qui génèrent des revenus de 22 milliards de dollars,1 l’industrie
canadienne des médias numériques est la destination de choix pour les entreprises mondiales du
secteur. Selon le rapport Choix concurrentiels 2016 de KPMG, le Canada offre au secteur du
divertissement numérique les plus faibles coûts d’entreprise des pays du G7, avec un avantage de coûts
de 30,6 pour cent par rapport aux opérations semblables aux États-Unis.2 Cet avantage concurrentiel
est également important dans l’industrie du logiciel, où les sociétés canadiennes jouissent d’un avantage
de coûts de 22,1 pour cent par rapport à leurs homologues américains.3
Les fabricants d’équipement de télécommunications basés au Canada réalisent des économies sur les
coûts de main-d’œuvre et de location d’installations industrielles, en plus d’obtenir des avantages
fiscaux et des crédits de R-D qui réduisent le taux d’imposition au deuxième rang des pays du G7.4 Le
Canada a ainsi reçu des investissements historiques d’organisations telles qu’Ericsson, qui a concentré
ses dépenses en R-D de plus de 4 milliards de dollars dans son centre de recherche et développement
d’Ottawa.
« Selon nous, au Canada les organisations peuvent obtenir un rendement sur leurs investissements
meilleur que dans de nombreux pays. Les investisseurs qui ont le choix de s’installer n’importe où au
monde devraient commencer par le Canada. En résumé, je crois que nous avons le meilleur pays au
monde pour les investissements, pour l’innovation et pour la qualité de vie. »
Pat Horgan, vice-président, fabrication, développement et exploitation, IBM Canada
1
2
3
4
Statistique Canada, 3254 - Pharmaceutical and Medicine Manufacturing, US Census Bureau.
KPMG. Choix concurrentiels 2016.
Ibid.
Ibid.
SCIENCES DE LA VIE
Comportant des organisations de soins de santé dominantes au niveau mondial, le Canada offre aux
investisseurs étrangers un environnement très concurrentiel en matière de coûts d’entreprise, d’impôt
des sociétés et d’activités de R-D pour le secteur des sciences de la vie.
Mais surtout, le Canada offre aux organisations qui investissent l’accès aux universités, aux scientifiques
et aux professionnels de la santé les plus novateurs au monde, et un savoir-faire de calibre international
dans le secteur de la santé.
En tant que centre d’excellence mondial en R-D, le Canada a mis sur pied des institutions comme le
Centre for Probe Development and Commercialization en Ontario, le premier établissement au monde
qui se concentre sur tous les aspects des traceurs d’imagerie moléculaire, qui effectuent des diagnostics
non invasifs de maladies à leurs stades les plus précoces.
L’appui des centres et institutions de recherche dans l’ensemble du pays explique clairement la tradition
d’innovation canadienne dans l’industrie des sciences de la vie au cours du siècle dernier. De la création
de l’insuline artificielle à l’invention du premier stimulateur cardiaque, le Canada continue à se
démarquer comme chef de file des appareils médicaux et de la biopharmaceutique.
Le fait d’offrir aux investisseurs étrangers la structure de coûts d’entreprise la plus avantageuse de tous
les pays du G7 pour les essais cliniques, la recherche et le développement biomédical et l’industrie
pharmaceutique1 fait du Canada un environnement idéal pour la croissance et l’innovation dans
l’industrie des sciences de la vie.
« Nous [Janssen] avons choisi le Canada parce que ce pays compte certaines des universités, des
scientifiques et des professionnels de la santé les plus novateurs au monde. La participation récente du
Canada à l’Accord économique et commercial global avec l’Europe ouvre des perspectives prometteuses
pour faciliter le commerce et les investissements à l’avenir. »
Mark Fleming, directeur, Affaires fédérales et politiques en matière de santé, Janssen Inc.
1
Statistique Canada, SCIAN 3254 - Pharmaceutical and Medicine Manufacturing, US Census Bureau.
NOS SECTEURS EN CROISSANCE
AGROALIMENTAIRE
Le Canada est reconnu dans le monde entier pour sa grande variété d’aliments frais et transformés de
qualité, allant des céréales, des viandes et des autres denrées de première nécessité aux produits de
spécialité et de santé naturelle. Il n’est pas exagéré d’affirmer que le Canada nourrit le monde. La
transformation des aliments et des boissons est l’un des principaux segments de l’industrie
manufacturière canadienne, et l’industrie agroalimentaire exporte dans 190 pays du monde entier. Le
Canada offre aux investisseurs étrangers des avantages importants, notamment :
• Des ressources naturelles abondantes, des terres agricoles fertiles, une vie marine riche et un
approvisionnement fiable en eau douce
• Un système de réglementation et d’inspection des aliments de classe mondiale qui assure des produits
salubres de la plus haute qualité
• Des produits et des technologies agroalimentaires à la fine pointe, développés par un réseau de
centres de recherche de classe mondiale
• Une chaîne d’approvisionnement agroalimentaire mondialement intégrée, un accès facile aux marchés
et des exportations efficaces de produits agroalimentaires.
Comptant plus de 750 entreprises spécialisées dans les aliments fonctionnels et les produits de santé
naturelle, le Canada offre aux investisseurs internationaux la possibilité de développer des produits à la
fine pointe. Ces produits comprennent notamment des aliments reconnus dans le monde entier pour
leurs ingrédients bioactifs, par exemple les fibres solubles de l’avoine, de l’orge et des légumineuses, les
acides gras oméga-3 du poisson et de l’huile de lin, les acides gras insaturés de l’huile de canola, les
phytostérols et les stanols des huiles végétales et les protéines du soya.
« La Compagnie Campbell du Canada a une longue tradition de recherche et développement au Canada,
et est fière des investissements continus en R-D effectués dans nos installations de fabrication
canadiennes. Appuyés par des crédits d’impôt et des incitatifs au niveau provincial et fédéral, les
investissements en R-D de Campbell nous permettent de développer des innovations adaptées aux
consommateurs canadiens, à leurs goûts et à leurs besoins alimentaires particuliers, ce qui constitue un
avantage concurrentiel important dans notre secteur d’activité. »
Ana Dominguez, présidente de la Compagnie Campbell du Canada
RESSOURCES NATURELLES
Cinquième producteur au monde de pétrole et de gaz naturel1 et principale destination mondiale pour
l’exploration minière,2 l’industrie des ressources naturelles canadienne est un moteur économique
majeur qui permet aux investisseurs étrangers de prospérer.
Les organisations qui choisissent d’investir dans le secteur des ressources naturelles du Canada sont
appuyées par un bassin de talents de renommée mondiale et par des grappes d’institutions de
recherche novatrices. En profitant des nombreux incitatifs financiers du Canada, par exemple les actions
accréditives, les investisseurs étrangers peuvent également transférer les dépenses d’exploration et de
développement admissibles à leurs propriétaires réels, lesquels peuvent s’en servir pour obtenir des
crédits d’impôt. Les investisseurs étrangers sont également appuyés par une infrastructure de transport
intégrée, comprenant plus de 825 000 km de pipelines, une capacité de raffinage de pétrole en
expansion et des possibilités de livraison dans les marchés d’Asie et d’Europe.
L’industrie minière canadienne et les industries connexes ont contribué environ 57 milliards de dollars
au PIB du Canada en 2014.3 Productrices importantes d’aluminium, de cobalt, de diamants, de nickel, de
métaux du groupe platine, de titane, de tungstène, d’uranium et de zinc, les quelque 200 mines du
Canada offrent des possibilités très intéressantes pour les investisseurs étrangers, et l’intérêt croissant
envers les métaux de terres rares a entraîné une croissance soutenue des nombreux projets miniers du
pays, qui continuent à offrir des possibilités indéniables aux investisseurs étrangers.
« Les compétences et les talents de la main-d’œuvre canadienne se sont révélés l’un de nos principaux
avantages concurrentiels. C’est pourquoi nous recrutons de manière proactive parmi le bassin de maind’œuvre canadienne pour nos activités dans l’industrie de l’acier. Nous avons recruté des employés de
très grande qualité, des apprentis aux technologues, en passant par les ingénieurs et les autres
professionnels, qui sont tous nécessaires à la productivité de nos unités d’exploitation. »
Sean Donnelly, président et chef de la direction, ArcelorMittal Dofasco
1
2
3
Ressources naturelles Canada. Cahier d’information, les marchés de l’énergie, 2014–2015.
L’association minière du Canada Faits et chiffres de l’industrie minière canadienne 2015.
Ibid. p. 6.
TECHNOLOGIES DURABLES
En tant que deuxième producteur d’énergie hydroélectrique au monde, le Canada a investi pour créer
un environnement propice aux investisseurs étrangers dans le marché de l’énergie renouvelable. Il a
notamment mis sur pied des partenariats clés en R-D dans le secteur de l’énergie renouvelable, par
exemple le Fonds pour l’énergie propre, qui vise à favoriser les partenariats entre des organisations
publiques, privées et universitaires afin de développer de nouvelles technologies de pointe qui réduisent
les émissions de gaz à effet de serre et les autres émissions lors de la production, du transport et de
l’utilisation de l’énergie.
En plus de partenariats clés en R-D, le Canada offre aux investisseurs étrangers un accès immédiat au
vaste marché national et régional d’Amérique du Nord, les services publics canadiens étant
complètement intégrés au réseau électrique américain. Les gouvernements canadiens offrent
également de généreux incitatifs à l’échelle fédérale et provinciale pour l’achat d’énergie renouvelable,
par exemple le programme de mesurage net de la Saskatchewan, qui offre des remises pour l’énergie
produite à partir de ressources renouvelables, et le programme de tarifs de rachat garantis de l’Ontario,
qui offre des éoliennes de petite et de grande taille avec un tarif de rachat intéressant.
Alors que les énergies renouvelables comme l’énergie éolienne et solaire sont deux secteurs industriels
de pointe, le secteur canadien des bioproduits est un autre domaine de technologie durable dans lequel
les investisseurs peuvent profiter de savoir-faire et de ressources de classe mondiale. En développant
des bioproduits tels que des matériaux d’origine biologique et des composites, en commercialisant
l’éthanol cellulosique, les produits chimiques porteurs et intermédiaires et les technologies de
fermentation, en faisant de la recherche sur la cellulose nanocristalline et les technologies de pyrolyse,
le dynamique réseau d’universités et d’institutions de recherche canadiennes met des recherches de
pointe à la disposition d’investisseurs du monde entier. Avec ses secteurs bien établis de produits
forestiers et de transformation agricole dans l’ensemble du pays, le Canada offre une abondante
diversité de matières premières provenant de la biomasse aux investisseurs étrangers qui souhaitent
établir des installations de traitement de bioproduits.
« Notre organisation est toujours étonnée du savoir-faire et des qualifications de la main-d’œuvre
canadienne. Grâce au pourcentage élevé de travailleurs possédant un diplôme d’études secondaires et
aux travailleurs de l’automobile très qualifiés que nous avons réussi à attirer, nous avons connu une
excellente expérience avec la main-d’œuvre au Canada, et nous comprenons pourquoi le Canada
continue à être reconnu pour les capacités de sa main-d’œuvre. »
Steve Cho, président de Samsung Renewable Energy Inc.
1
Agence internationale de l’énergie. Key World Energy Statistics 2015. p. 19.
SERVICES
Peu de pays peuvent faire concurrence à l’étendue, la profondeur et la qualité des services financiers et
commerciaux offerts par le Canada. Les organisations désirant investir au Canada y trouveront un
secteur de services offrant un savoir-faire diversifié : gestion des ressources humaines, impartition des
processus d’affaires, finances et comptabilité, services d’ingénierie, conception de systèmes
informatiques et services de création, notamment architecture, design graphique, multimédia et
marketing. Plus de 854 000 Canadiens travaillent dans les secteurs des services professionnels,
scientifiques et techniques, qui contribuent 88 milliards de dollars au PIB national, et offrent un soutien
essentiel aux investisseurs qui souhaitent percer dans ces industries.1
Sa main-d’œuvre très instruite n’est toutefois pas le seul avantage qui place le Canada au premier rang.
En raison de la proximité du pays aux États-Unis, l’impartition des processus d’affaires permet d’offrir
aux multinationales américaines des services allant des TI aux services administratifs et financiers plus
près de chez eux, et l’environnement commercial du Canada – le deuxième meilleur au monde pour la
délocalisation des services mondiaux2 – continue à faire de ce pays la destination de choix pour les
investissements dans le domaine des services.
Ces avantages exceptionnels en matière de services aux entreprises sont complétés par le système
bancaire du Canada – le plus sûr au monde – et de profonds marchés de capitaux pour les investisseurs
directs étrangers. Les services financiers et l’assurance ont contribué 115 milliards de dollars au PIB du
Canada en 2015,3 et les investisseurs étrangers ont reconnu les forces de ce secteur diversifié,
comprenant aussi bien des gestionnaires d’actifs et des courtiers en valeurs mobilières que des
administrateurs de régimes de retraite et de fonds spéculatifs. Comme il est appuyé par un système
bancaire classé comme l’un des plus sûrs au monde pendant huit années consécutives,4 il est facile
d’expliquer pourquoi le Canada est reconnu comme une puissance financière.
« Chez UPS Canada, nous sentons que le gouvernement est particulièrement enclin à collaborer avec les
investisseurs étrangers pour les aider à réussir. Le Canada nous offre l’accès à une main-d’œuvre
abondante et très qualifiée. Nous avons également découvert que les Canadiens sont très impliqués
dans leurs communautés, une caractéristique qui rejoint tout à fait nos valeurs d’entreprise.
L’infrastructure dans laquelle le pays a investi au cours des dernières décennies est également un
facteur très positif pour une entreprise comme la nôtre. »
Cristina Falcone, vice-présidente des affaires publiques, UPS Canada
1
2
3
4
Statistique Canada CANSIM 281-0023 et 379-0031.
A.T. Kearney. Global Services Location Index, 2016.
Statistique Canada CANSIM, Tableau 379-0031.
Global Finance. Prix de la banque la plus sûre en 2015.
VOTRE POINT DE DÉPART
Il est facile de démarrer une entreprise au Canada, peu importe la façon dont vous étudiez la situation.
Selon le rapport Doing Business de la Banque mondiale, le Canada est le pays du G20 où il est le plus
facile de démarrer une entreprise – un processus qui comprend seulement deux étapes et s’effectue en
un jour et demi!
UN GUIDE DÉTAILLÉ POUR INVESTIR AU CANADA
1. PLANIFIER VOTRE ENTREPRISE
Investir au Canada vous fournira de l’information commerciale stratégique, de l’information sur le
meilleur type de structure commerciale pour votre entreprise, des renseignements sur la façon dont vos
activités commerciales seront réglementées, et plus encore.
2. ORGANISER VOS FINANCES
Investir au Canada vous fournira de l’information sur les subventions et le financement offerts à votre
entreprise, ainsi que des données comparatives par secteur qui vous permettront de choisir
l’emplacement idéal de votre entreprise.
3. ENREGISTRER VOTRE ENTREPRISE
L’obtention d’un permis pour votre entreprise auprès des gouvernements municipaux, provinciaux et
fédéraux est un processus rapide en une seule étape, et toutes les provinces, ainsi que l’Agence du
revenu du Canada, permettent aux entreprises de s’inscrire en ligne. Une fois que vous avez obtenu un
numéro d’entreprise et un compte de TPS/TVH, le processus est terminé.
4. EMBAUCHER ET GÉRER DES EMPLOYÉS
Investir au Canada vous fournira de l’information sur la façon de recruter, d’embaucher et d’assurer la
santé et la sécurité de vos employés au Canada.
Laissez nos partenaires des provinces, des territoires et des municipalités vous aider.
Vous trouverez des organisations de promotion des investissements dans toutes les provinces, tous les
territoires et les principales villes du pays. Elles sont à votre disposition pour aider votre entreprise à
investir au niveau local.
Chaque province et chaque territoire du pays a mis sur pied un service de promotion des
investissements pour vous offrir des programmes, des services, des connaissances et du savoir-faire
adaptés à chaque région.
SERVICES PROVINCIAUX ET TERRITORIAUX DE PROMOTION DES INVESTISSEMENTS
ALBERTA
albertacanada.com
COLOMBIE-BRITANNIQUE
britishcolumbia.ca
MANITOBA
investinmanitoba.ca
NOUVEAU-BRUNSWICK
inbcanada.ca
TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR
nlbusiness.ca
TERRITOIRES DU NORD-OUEST
iti.gov.nt.ca
NOUVELLE-ÉCOSSE
novascotiabusiness.com
NUNAVUT
http://www.gov.nu.ca/fr/edt
ONTARIO
investinontario.com/fr
ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD
investpei.com
QUÉBEC
investquebec.com
SASKATCHEWAN
enterprisesaskatchewan.ca
YUKON
investyukon.com
ALLIANCE DES VILLES CANADA EN TÊTE
Les 11 plus importantes villes du Canada ont formé une coalition pour attirer les investisseurs étrangers
et pour augmenter le commerce.
TORONTO, ONTARIO
investtoronto.ca
OTTAWA, ONTARIO
investottawa.ca/fr
LONDON, ONTARIO
ledc.com
RÉGION DE WATERLOO, ONTARIO
wredc.ca
MONTRÉAL, QUÉBEC
montrealinternational.com
QUÉBEC, QUÉBEC
quebecinternational.ca
HALIFAX, NOUVELLE-ÉCOSSE
halifaxpartnership.com
WINNIPEG, MANITOBA
economicdevelopmentwinnipeg.com
SASKATOON, SASKATCHEWAN
sreda.com
CALGARY, ALBERTA
calgaryeconomicdevelopment.com
VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE
vancouvereconomic.com
DOUZE (12) RAISONS POUR INVESTIR AU CANADA
1.
UN ENVIRONNEMENT COMMERCIAL ACCUEILLANT, SÛR ET CONCURRENTIEL
2.
UN FAIBLE TAUX D’IMPOSITION ET DE FAIBLES COÛTS D’ENTREPRISE
3.
UNE ÉCONOMIE RÉGIONALE DIVERSIFIÉE OFFRANT DES POSSIBILITÉS DANS PLUSIEURS SECTEURS
4.
DES RESSOURCES NATURELLES ABONDANTES
5.
UN ACCÈS SANS ÉGAL AUX MARCHÉS
6.
UN ENVIRONNEMENT DE R-D CONCURRENTIEL
7.
UNE MAIN-D’ŒUVRE DIVERSIFIÉE, COMPÉTENTE ET TRÈS INSTRUITE
8.
UN SYSTÈME BANCAIRE STABLE ET UNE ÉCONOMIE FORTE
9.
UN ACCENT SUR L’INNOVATION ET LES NOUVELLES TECHNOLOGIES
10.
UNE CULTURE DE PROGRÈS SOCIAL ET DE LIBERTÉ ÉCONOMIQUE
11.
UNE PASSERELLE VERS L’AMÉRIQUE DU NORD ET LE MONDE
12.
UN ENDROIT EXTRAORDINAIRE POUR INVESTIR, TRAVAILLER, VIVRE ET PROSPÉRER
CENTRE-VILLE DE MONTRÉAL. CERTAINES DES PLUS IMPORTANTES ENTREPRISES AU MONDE, ŒUVRANT
DANS DES SECTEURS TELS QUE LES SCIENCES DE LA VIE ET LES TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ,
L’AÉROSPATIALE, LES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS, LES MÉDIAS
NUMÉRIQUES ET LES TECHNOLOGIES PROPRES, SE SONT ÉTABLIES DANS LE GRAND MONTRÉAL.
LE CANADA EST PLUS CONCURRENTIEL QUE LES ÉTATS-UNIS DANS TOUTES LES INDUSTRIES, SELON
KPMG
AVANTAGE DE COÛTS DU CANADA SUR LES ÉTATS-UNIS PAR INDUSTRIE
Source : KPMG. Choix concurrentiels 2016.
INVESTIR AU CANADA
BUREAU INVESTIR AU CANADA
Affaires mondiales Canada
111, promenade Sussex
Ottawa (ON), Canada K1N 1J1
Courriel : investincanada@international.gc.ca
Site Web : www.investincanada.com
© Sa Majesté du chef du Canada, 2016.
Numéro de catalogue en ligne : XXX-XX/2015E
ISBN imprimé : XXX-X-XX-XXXXX-X
Ce document et d’autres éléments d’information peuvent être consultés sur le site Web :
www.investiraucanada.com
Also available in English under the title: XXXXX
La matière du présent document a été préparée par la société IE Market recherche pour le compte
d’Investir au Canada.
Sauf indications contraires, toutes les sommes sont exprimées en dollars canadiens.
Téléchargement