LE TELEPHONE MOBILE : UN PRODUIT MONDIALISE I – LE

advertisement
LE TELEPHONE MOBILE : UN PRODUIT MONDIALISE
I – LE TELEPHONE MOBILE : UN PRODUIT MONDIALISE [OBS]
A – Une fracture Nord-Sud dans l’équipement téléphonique mobile ?
+ Grands pays concepteurs-producteurs de TM ne sont pas les pays où il y a le plus
d’abonnements. Scandale des ententes pour le partage du marché – maintien d’abonnements
au prix élevé car petit marché et existence du TT – forte compétition malgré tout : formule pour
les jeunes/familiale
+ Gros marchés dans les pays émergents et dans les PECO et la Russie : seuil de marché :
lieu où la compétition est plus forte et le TM, objet symbolique. Faiblesse des structures filaires
et des TT.
+ La coupure à relativiser. Les pays émergents et les pays de la transition des économies
socialistes sont bien équipés. Deux raisons : TM représente un moyen essentiel pour s’intégrer
à la mondialisation. Effet de rattrapage et attirance pour un objet symbolique.
Document 3 p. 75
B – Un processus de diffusion massive et une croissance explosive de la téléphonie mobile
+ Une décennie 2000-2010 est marquée par une croissance phénoménale du nombre
d’abonnement et de téléphone. Objet quasi-incontournable et objet rapidement remplaçable.
90 % des habitants sont équipés et les ventes sont passées de 700 millions à 6 milliards de
téléphones, ce qui est à l’origine de profits colossaux. Bouygues, entreprise multinationale des
BTP, s’est lancé dans la TV (TF1-LCI) et de la téléphonie (Bouygues Telecom) – secteur des
NTIC est un nouveau marché.
+ La TM a conquis le monde y compris les espaces les moins développés. L’Europe, pionnière
dans la TM et très densément peuplée est la plus desservie : 99 % du territoire et 98 % des
campagnes sont desservies par un réseau de TM. Même l’Afrique a des taux de couverture
plutôt élevé malgré le sous-développement car la population en croissance démographique
constitue un marché porteur : 69 % du territoire africain et 52 % des campagnes sont couverts
par la TM. C’est un élément d’intégration à la mondialisation.
+ Dans un monde où les populations sont de plus en plus mobiles, la TM permet de relier les
continents et les familles dispersées par les flux migratoires (diasporas libanaises, africaines,
chinoises, etc.) profitent de cette nouvelle technologie qui permet de profiter d’une grande
mobilité, une connectivité aisée à un coût raisonnable.
Documents 1 et 4 p. 75
II – DES ACTEURS DE LA TELEPHONIE QUI PROFITENT DE LA DYNAMIQUE DE LA
MONDIALISATION [EXP]
A – Un secteur hyperconcurrentiel…
+ Les entreprises de TM (Apple, Samsung, Sony-Ericsson, Nokia, Siemens, etc.) sont des
entreprises de la Triade ou de NPI comme la Corée du Sud qui disposent de marché large ou
restreint selon la taille du pays. La conquête des marchés est un enjeu essentiel pour faire
croître les profits et la taille des entreprises. (Qui ? Où ? Comment ?)
+ Les entreprises recherchent à diminuer les prix pour conquérir des marchés saturés ou
émergents mais où la concurrence est forte. La TM mobilise une intense publicité et de
grandes campagnes de marketing et de sondage de marché. (Comment ? Où ? Pourquoi ?)
+ La concurrence stimule l’innovation technologique. L’innovation est la capacité à développer
de nouveaux produits autour d’une invention et de réaliser la production à une grande échelle.
(Quoi ?) La concurrence et impitoyable comme le montre la rivalité entre Apple et Samsung
pour la conquête de marchés (procès, rumeurs, publicité négative) (Qui ? Pourquoi ?
Comment ?). Nokia a payé de mauvais choix en négligeant le développement des écrans
tactiles. Cette usine très pointe semble aujourd’hui définitivement devancée par le succès de
ces concurrents.
B – …fortement marqué par la division internationale du travail (DIT), la sous-traitance
et les délocalisations
+ Les centres d’élaboration et de conception des nouveaux produits sont situés dans la
Triade : Sunbelt de Etats-Unis et notamment la Silicon Valley ; Sud de la France (Sophia
Antipolis, technopôles de Grenoble, etc.) et Sud de l’Allemagne et grandes
métropoles/technopoles accueillent des laboratoires de recherche et les centres de stratégie
économique, publicitaire (Siemens, Alcatel, France Telecom, Telekom, etc.).
+ La sous-traitance permet de diviser le processus en différents acteurs et de faire jouer la
concurrence au niveau des entreprises qui produisent. Elle permet souvent d’obtenir des
marges de profit plus importantes. Un téléphone peut avoir des composants venant de
plusieurs entreprises, de plusieurs régions du monde. Dans un téléphone Iphone, désigné aux
Etats-Unis en Californie, construit par une société coréenne et monté des chaînes chinoises
où les conditions sont difficiles, plus de 90 % des composants sont de la marque Samsung,
l’entreprise rivale d’Apple. (Actualité)
+ La compétition économique et la sous-traitance ont favorisé un mouvement de délocalisation
des unités des productions vers l’Asie notamment en Chine, dans les régions littorales qui vont
recevoir des usines, des capitaux venus du monde entier, accueillir des travailleurs de Chine,
des ordres de production, un cahier des charges, et enfin des ordres d’expédition vers les
marchés de consommation. Il y a donc une dissociation entre le lieu de conception (Triade),
le lieu de production (Asie et Chine notamment) et les marchés de production (Asie) et de
consommation (Asie et reste du monde). La TM s’inscrit dans un système économique et un
système-monde. (Croquis)
III – TELEPHONIE ET DEVELOPPEMENT DURABLE : LES CONTRADICTIONS [CRI]
A – Des modes de consommation effrénés et un faible recyclage
+ Le TM est le produit de la société de consommation : le rythme de consommation des
téléphones est considérable parce que c’est un marché nouveau innovant, parce que les
produits sont rapidement périmés et obsolètes, enfin parce que des programmes de
renouvellement nous incitent à changer régulièrement de produits. C’est un produit de
consommation de masse.
+ Ce type de production produit un énorme gaspillage en raison de l’accumulation des produits
qui ne sont pas toujours réutilisés. L’absence de recyclage est aujourd’hui considérée comme
un problème majeur.
Il y a des problèmes de pollution des sols, des eaux qui ont des conséquences sur la santé
humaine et produisent des dégâts environnementaux
+ Certains pays ont pris le problème du recyclage très au sérieux en montant des chaînes de
recyclage, une philosophie de la décroissance. Mais certaines régions deviennent à décharge
à ciel ouvert qui accueillent les produits électroniques avec des conséquences sanitaires
graves.
B – Des opportunités économiques malgré une DIT inégalitaire
+ La possibilité d’acquérir la technologie électronique par un transfert de technologie*. Les
pays qui ont adopté des technologies ont connu des phases de croissance (Etats-Unis et
Japon au XIX° siècle, Corée du Sud pendant la guerre froide, Chine après les années 1970).
Le transfert de technologie est accepté mais la société est profondément bouleversée dans
ses structures économiques : tout ces pays sont passés de structures économiques à
dominante agricoles à des structures industrielles. Les mutations ont été rapides et profondes.
Aujourd’hui, la Chine fait un grand bond économique.
+ Dans les pays les moins avancés, le téléphone mobile offre d’autres possibilités :
l’immédiateté des communications permet de développer de nouvelles activités économiques
à l’intérieur du territoire. Elle permet de relier villes et campagnes et permet de mettre des
producteurs agricoles de l’intérieur avec les marchés de consommation urbain, de signaler
plus rapidement les problèmes survenus dans les régions éloignées.
+ Le TM est aussi devenu un outil essentiel de communication avec l’extérieur et avec les pays
du Nord où souvent une partie de la famille a pu émigrer. Le TM permet de relier les diasporas*
avec le pays d’émigration. Le TM un outil essentiel de la mobilité de hommes.
Téléchargement