TdR écofiliéres_ZN HC+AP

advertisement
"Les femmes vulnérables, actrices de l’économie sociale et
verte dans la région de Rabat-Salé-Kenitra"
Terme de références pour l’élaboration d’une analyse
des filières porteuses d’opportunités professionnelles et
d’employabilité
I.
CONTEXTE DE REALISATION DE LA MISSION
a- Présentation du REMESS
Le Réseau Marocain de l'Economie Sociale et Solidaire (REMESS) est le premier réseau
Marocain ouvert aux différentes composantes de l'économie sociale à savoir, les
coopératives, les associations, les mutuelles, les fondations, les groupements d'intérêt
économiques et les syndicats professionnels.
Il est l'un des espaces publics où on peut partager un débat libre sur les questions des
responsabilités sociales et sociétales dans les projets de développement.
Le Réseau Marocain de l'Economie Sociale et Solidaire (REMESS) a été créé le 25 Février
2006 à partir d'un parterre de plus de 346 structures (associations et coopératives) dans 12
pôles agissant dans le domaine de l'économie sociale et solidaire.
Les Objectifs du REMESS
 Promouvoir l’ESS et sa territorialisation
 Appuyer les initiatives locales de création d’activités génératrices de revenus
 Renforcement de capacités des membres en ESS
 Promouvoir l’employabilité des femmes et des jeunes
 Développer le tourisme durable
 Promouvoir la finance solidaire
 Développer le commerce équitable
II.
b- Le programme de Handicap International au Maghreb
Stratégie de Handicap International au Maghreb
Handicap International travaille sur les axes suivants :
1. Sensibiliser et apporter un appui technique aux décideurs publics pour une meilleure
prise en compte des personnes handicapées dans l’ensemble des politiques publiques au
niveau national et local.
2. Accompagner et renforcer la formation des professionnels des services spécialisés et
des services ordinaires pour des interventions de qualité orientées sur la personne.
3. Renforcer les capacités des structures offrant des services aux personnes handicapées,
et participer ainsi à l’élargissement de l’offre de services.
4. Accompagner la structuration des associations représentatives des personnes
handicapées afin qu’elles deviennent des acteurs clefs dans les dynamiques de
développement au niveau local, national, régional (Maghreb) et international.
Ces 4 axes sont déclinés dans chacun des pays d’intervention en fonction des besoins
spécifiques, du contexte du pays, des attentes et stratégies des partenaires.
c- Handicap International au Maroc
Handicap international intervient au Maroc depuis 1993 et met en œuvre plusieurs
projets en partenariat avec la société civile et des acteurs institutionnels :
- Services de réadaptation : création d’une option Ergothérapie dans la filière de
réadaptation ;
- Accès à l’éducation de qualité à tous et en particulier pour les enfants en situation de
handicap ;
- Insertion économique et sociale : accès à l’emploi et à un revenu, formation
professionnelle, lutte contre les discriminations ;
- Développement local inclusif, mobilisation et concertation locale des acteurs pour le
respect des droits des personnes handicapées et des femmes ;
- Appui à la société civile : soutien aux associations pour la promotion des droits,
définition de politiques publiques du niveau national à l’échelon local, appui à la
participation politique et électorale des personnes en situation de handicap ;
- Appui aux établissements de protection sociale dans une démarche qualité de l’offre de
service.
III.
CONTEXTE DE LA MISSION
Présentation succincte du projet Les femmes vulnérables, actrice de l’économie sociale et
verte dans la région de Rabat Salé Kénitra :
Ce projet est mis en œuvre par Handicap International en partenariat avec le REMESS. Il est
financé par Bruxelles Capitale et la Région Auvergne Rhônes Alpes.
Objectif général : Les inégalités liées au genre et les effets négatifs des changements
climatiques sont diminuées grâce à l'affirmation des femmes comme actrices de l'économie
sociale et/ou verte dans les zones urbaines de la région de Rabat Salé Kenitra.
Objectif spécifique : Les conditions de vie et l'autonomie des femmes vulnérables des villes
de Rabat, Salé et Kénitra sont améliorées grâce à un accompagnement personnalisé
favorisant la participation à des initiatives économiques, sociales, écologiques, durables,
inclusives.
Résultat 1 – Un dispositif coordonné d'acteurs renforcés facilitant le montage et le
développement d'initiatives économiques solidaires et inclusives en faveur des femmes
vulnérables au sein de filières porteuses et d’éco-filières est mis en place dans les 3 villes.
Résultat 2 – Les femmes vulnérables sont identifiées, accompagnées et formées pour mettre
en place un projet professionnel en lien avec l’économie sociale et/ou l’économie verte.
Résultat 3 – Les femmes vulnérables développent, participent à et sont insérées dans des
initiatives économiques, sociales, et/ou vertes à travers l’emploi salarié ou l’entreprenariat
Public cible : 200 femmes vulnérables de l’agglomération de Rabat-Salé-Kenitra, (Les
femmes divorcées , Les mères célibataires ou femmes seules , Les femmes soulaliyates, Les
femmes handicapées…), structures de l’économie sociale et solidaire (associations,
coopératives, entreprises d’insertion) , acteurs locaux (société civile pouvoirs publics, secteur
privé), Bénéficiaires finaux : Aussi, si nous considérons que chaque femme accompagnée
représente un ménage, le projet touchera les membres de la famille nucléaire soit au total
924 personnes (un ménage au Maroc est composé de 4,62 personnes).
a- Besoin de développement d’une étude d’Analyse des filières porteuses
d'opportunités
Il existe très peu d’études disponibles avec un focus sur les filières inclusives et/ou
écologiques présentant des opportunités d’auto emploi ou d’insertion professionnelle pour
les personnes vulnérables. L’analyse des filières porteuses d'opportunités d’emplois des
femmes vulnérables, des filières ayant une vocation inclusive et écologique va permettre
d’élaborer un diagnostic des organisations de l’ESS sur la région RSK, de développer une
analyse des services d’accompagnement existants à la création d’entreprises sociales et
solidaires respectueuses de l’environnement ainsi que les acteurs de la formation
professionnelle
b- Objectifs de la mission
Sous la coordination du coordinateur du projet REMESS et en collaboration avec les
partenaires du projet, le bureau d’étude et/ ou le consultant (e)sera chargé de développer
les différents éléments de l’étude.
L’objectif de la mission se décline comme suit :
- Etablir une analyse concrète des niches d’insertion ou d’autocréation d’emplois pour les
populations vulnérables au sein de filières porteuses dont les filières écologiques, courtes
avec un focus sur les opportunités et entraves existantes, et une formulation de
recommandations permettant de consolider le développement de ces filières.
c- Résultats attendus
1.
Un document qui fait ressortir les filières d’opportunité dont les éco-filières, les entreprises
avec une dimension environnementale existantes, PME et TPE sur le territoire, leur potentiel
d’inclusion des femmes vulnérables ;
2.
Une étude qui synthétise les enjeux de l’emploi dans la région RSK et qui fait émerger
l’apport de l’économie sociale et solidaire et de l’entrepreneuriat vert, leurs potentialités comme
vecteur créateur d’emplois ;
3.
Une identification et analyse des dispositifs d’accompagnement existants à la création
d’entreprises en ESS et en entrepreneuriat vert et surtout au sein des filières identifiées ;
4.
Une identification des formations professionnelles dans le cadre des métiers en lien avec les
filières porteuses identifiées.
d-
Expertise requise
Pour la réalisation de la mission décrite dans les présents termes de référence, le bureau
d’étude et/ou le consultant (e) devra réunir des compétences en
i)
ii)
iii)
iv)
v)
analyse économique des filières,
insertion professionnelle des personnes vulnérables notamment les femmes, jeunes et
personnes en situation d’handicap
entrepreneuriat vert & économie sociale et solidaire,
en développement d’entreprises pour analyser les systèmes d’accompagnement à la
micro-entreprise sociale et/ ou environnementale.
La structure compétente (Bureau d’étude, association spécialisée et/ou consortium de
consultants) avec de l’expérience préalable dans les champs précédemment
mentionnées devra faire valoir une expérience dans la rédaction d’étude et diagnostic.
e- Proposition de sommaire de l’étude et méthodologie
Le présent sommaire fait office de proposition, il sera assujetti à modification lors de la
première réunion de cadrage avec l’équipe projet et l’expertise chargée de la réalisation de
l’étude.
I. C1 : Analyse approfondie du contexte socioéconomique de la région RSK
L’élaboration de l’étude nécessitera une première phase de lecture et d’analyse de la
documentation existante disponible en matière d’emploi, d’opportunités d’insertion
professionnelle; de développement économique inclusif, mais aussi en matière de filières
existantes, et éco-activités notamment celles porteuses d’opportunités au niveau de la
région. Cette première partie consistera à faire une analyse synthétisée du contexte
socioéconomique sur la base des études et publications existantes mais également
d’informations collectées lors d’entretiens et d’ateliers de travail, et ce afin de faire émerger
les principaux défis d’un point de vue socioéconomique en vue du bilan environnemental.
II. C2 : Les filières porteuses dont les filières écologiques (focus) : une nouvelle dynamique
de développement économique durable
Cette deuxième partie va permettre dans la continuité des éléments ressortis dans la
première de cerner les secteurs d’activité, de diagnostiquer leurs forces et faiblesses, les
opportunités qu’elles revêtent et les entraves qui peuvent s’opposer ou rendre difficile la
consolidation des chaines de valeur. Cette partie devra également identifier les maillons les
plus faibles à renforcer au niveau des chaines de valeurs existantes.
III. C3 : Les enjeux de l’emploi dans la région RSK
Dans la troisième partie, il s’agira d’identifier les formations existantes, d’évaluer la capacité
des filières identifiées à créer de l’emploi durable, que ce soit par l’insertion au sein des
structures existantes ou au sein des structures nouvellement crées. Il s’agira également de
mesurer l’employabilité des structures Il s’agit ici d’analyser les enjeux de l’emploi en
particulier pour les personnes vulnérables notamment femmes et PSH et ce à chaque étape
du processus de création.
IV. C4 : L’accompagnement : Un outil d’optimisation et de renforcement des filières et écofilières
Dans cette partie, il est question d’analyser les différents services d’appui existants à la
création de l’entreprise classique et des entreprises de l’ESS.
A. Analyse des services d’appui à la création d’entreprises
B. Comment adapter et améliorer les services d’appui ?
Méthodologie :
Pour la collecte de données des activités types telles que :
- Une revue de la documentation existante
- Entretiens semi-directifs avec les personnes ressources clefs
- Des ateliers de travail sous forme de focus group
- Des échanges avec les décideurs et autorités locales pour confronter les analyses.
Etape des Livrables de la mission
Etapes
Livrable
Délais estimés
Délais de
NA
Directement
après
signature du contrat
Rapport synthétisée des
rencontres réalisées.
Liste des entretiens menés.
1 à 2 semaines après la
signature du contrat.
Rapport à soumettre 5 à 6
jours après la finalisation de la
collecte de données
Une
semaine
après remise du
rapport.
E3 : Rapport
intermédiaire et
rencontre avec
l’équipe projet
Résultats préliminaires issus
de l’analyse de données avec
propositions des grands axes
en vue de validation et
suggestions d’amélioration ou
d’approfondissement
2 à 3 semaines de la signature
du contrat.
Une
semaine
après
la
rencontre.
E4 : Rapport de la
version finale des
résultats de
l’étude.
E5 ; Synthèse du
rapport de la
version finale de
l’étude et
restitution des
résultats auprès
des partenaires.
Résultats finaux et rapport
intégral de l’étude
4 à 5 semaines après la
signature du contrat
Deux semaines
Une synthèse de 10 pages
avec une présentation claire
des résultats de l’étude et
une présentation power point
5 à 6 semaines après la
signature du contrat.
Une semaine
f-
la
validation
NA
E1 : Réunion de
cadrage avec
l’équipe projet
E2 : Collecte de
données auprès
des acteurs et
analyse des
données
Dossier et modalités de soumission des offres
Eléments constitutifs des dossiers de candidatures:
Les dossiers de candidature des consultants/ bureaux d’étude intéressés par la présente
mission devront obligatoirement comporter les trois éléments suivants:
a. Une proposition méthodologique et technique présentant :
Un document de 5 pages présentant la proposition du consultant exposant les objectifs
précis :
Détail de la proposition méthodologique avec
- une page maximum portant sur le contexte et la compréhension des TDR
- Une description détaillée des modalités de réalisation de la proposition. Cette
description devra porter sur le pilote du projet de l’étude, incluant le suivi et une
proposition de calendrier, la justification et la pertinence méthodologique, les ressources
humaines impliquées ainsi que la méthodologie proposée en référence aux objectifs,
résultats attendus, et livrables attendus proposés dans les TDR.
b. Le CV du/des consultants de l’équipe proposée mettant en évidence les qualifications
et expériences pertinentes des différents experts dans les champs couverts par les
différentes missions, la biographie ainsi que les références professionnelles pour des
missions similaires (rapport d’étude, publications etc…)
c. Une proposition financière forfaitaire globale (en TTC) incluant les honoraires et frais
afférents à la réalisation de l’ensemble de l’étude (collecte des données, frais de
déplacements, per diem etc…) et activités annexes (édition rapport, ateliers de restitution
etc…) …).
Les dossiers complets sont à envoyer avant le 14 avril 2017 par email à l’adresse suivante :
znaji@hi-maghreb.org et hachtaibi@gmail.com
Téléchargement