Téléchargez le rapport - Institut Paul Delouvrier

publicité
INSTITUT PAUL DELOUVRIER
75 avenue des Ternes - 75017 PARIS
Tél. 01-55-37-13-20 - Fax 01-55-37-92-01
E-mail : [email protected]
http://www.delouvrier.org
19/04/2006
Etude du chômage des jeunes dans 4 agglomérations :
Dunkerque, Béthune, Perpignan et Rennes
PRECONISATIONS
1- Pour pallier la résistance des entreprises à embaucher les jeunes :
Favoriser la création d’entreprises (ou la reprise) par les jeunes avec des
mesures d’aide et d’accompagnement à la fois financières et humaines : par
exemple, crédits à remboursement différé, micro crédits, assistance des jeunes par
des ‘’tuteurs’’ venant des milieux professionnels…
2- Pour favoriser cette création d’entreprises, susciter l’émergence de métiers nouveaux
fiables et aider à l’adéquation des formations au marché de l’emploi :
Mettre en place d’organismes d’études prospectives sur les métiers et le
marché de l’emploi.
Il serait souhaitable qu’ils se situent au niveau des bassins régionaux
d’emploi pour 2 raisons :
-
Adaptation aux spécificités de l’économie locale
-
Aider à l’équilibre local formation-emploi- activités (cf. stratégie économique de
Rennes)
3- Pour améliorer l’adéquation des formations initiales au marché local de l’emploi :
a) Introduire des représentants des milieux économiques dans les instances
rectorales de définition des filières de formation.
Notamment dans les commissions d’élaboration des cartes annuelles de formation,
ainsi que dans les régions, dans les commissions d’élaboration des schémas
prévisionnels régionaux des formations
b) Faire participer des représentants de l’Education Nationale dans les
partenariats des organismes d’insertion des jeunes dans l’emploi afin de leur
donner une meilleure connaissance des problèmes d’insertion des jeunes dans
l’emploi.
Par exemple, dans les conseils d’administration ou les comités de partenariat des
missions locales, des PLIE, ou des maisons de l’emploi.
1
c) Faire suivre par les rectorats la correspondance entre les orientations
professionnelles des diplômes délivrés et la répartition, dans les bassins
d’emplois, des emplois effectifs par branches économiques et qualifications.
4- Pour améliorer l’information des jeunes sur les métiers et le marché de l’emploi et
faciliter leur orientation professionnelle:
Faire apporter cette information dans les établissements scolaires du 2ème d°2ème cycle par des professionnels insérés dans la vie économique avec une
adaptation des informations aux niveaux scolaires et aux filières.
Cette information pourrait constituer une véritable matière d’enseignement avec une
différenciation entre le collège et le lycée et entre les filières d’enseignement général
et celles d’enseignement professionnel.
5- Pour améliorer le niveau des formations dans les quartiers sensibles :
Systématiser dans tous les quartiers sensibles le soutien scolaire par ‘’l’aide
aux devoirs et aux leçons’’ personnalisée et effectuée par des ‘’tuteurs’’
rémunérés.
Ce soutien scolaire, substitut des leçons particulières dont bénéficient les jeunes des
milieux favorisés, pourrait être pratiqué, par exemple, par des étudiants ou des
retraités rémunérés par les communes.
6- Pour accroître la mobilité des jeunes en recherche d’emploi :
Multiplier les lieux d’hébergement de ces jeunes sur les secteurs d’emploi et
assurer, au moins les premiers temps, une aide financière spécifique.
7- Pour améliorer les actions d’insertion des jeunes dans l’emploi :
Regroupement des organismes en charge de l’insertion des jeunes en un
‘’guichet unique’’ plus lisible par ces derniers et plus efficaces.
Etendre le concept à la base des maisons de l’emploi aux autres organismes publics
d’insertion des jeunes dans l’emploi : mission locale, PLIE, services régionaux,
départementaux et communaux.
2
Téléchargement
Explore flashcards